Hollande : encore quatre ans

Posté le mai 08, 2013, 9:52
7 mins

Voici un an que notre malheureux pays supporte François Hollande et son équipe de bras cassés arrogants et méprisants. Après des décennies d’incurie, après des décennies de démagogie, le président le plus catastrophique de notre histoire (et il y a une concurrence farouche pour le titre !) a atteint des sommets d’incompétence…

Oh, ce n’est certes pas qu’il soit, à titre personnel, plus nul que ses prédécesseurs. J’imagine volontiers qu’il sait tout ce qu’il y a à savoir sur les finances publiques. Tout, sauf une chose : décider.

Quand Jean-Luc Mélenchon le traita, un jour de campagne électorale, de « capitaine de pédalo », il toucha cruellement juste. François Hollande est probablement un politicien retors ; il n’est pas sans talent oratoire… Mais il y a une qualité qui lui manque, la seule, précisément, dont un chef d’État ne saurait se passer : avoir du caractère, savoir trancher et décider.

Depuis un an, nous le voyons louvoyer, incapable de se conduire en chef – même pas, c’est un comble, en chef de ses propres députés et ministres qui lui désobéissent et le méprisent ouvertement.

Le bilan de cette première année est des plus minces.

La seule réforme que l’on puisse mettre à l’actif de l’actuel président est le vote du « mariage pour tous ». Réforme grâce à laquelle Hollande a réussi le tour de force de réveiller la France conservatrice, de forger en quelques mois une nouvelle génération de jeunes militants de droite que la gauche n’a pas fini d’avoir en face d’elle, de diviser durablement le pays, et de semer les germes d’une contestation qui ne semble pas près de s’arrêter… Brillant résultat !

Pour le reste, on peut mentionner la réutilisation des vieilles recettes de Jospin sur le partage du travail et les emplois aidés – recettes qui étaient déjà périmées voici 15 ans !

La gauche soixante-huitarde prétendait naguère mettre « l’imagination au pouvoir », mais, en fait d’imagination, elle n’en a guère !

Si ce n’est tout de même pour trouver de nouveaux labels pour ses vieilles lunes : désormais, les emplois jeunes s’appelleront contrats de génération ou contrats d’avenir. Nous voici rassurés : les centaines de milliards que nous croyions balancés dans le tonneau des Danaïdes servent en fait à financer des communicants particulièrement inventifs !

Oui, le bilan est atterrant.

Certes, François Hollande n’est pas seul responsable. Des décennies d’État-providence, de clientélisme, de planche à billets et d’addiction sévère au crédit ont porté leurs fruits. Et, là-dessus, la droite n’est pas moins responsable que la gauche. Peut-être même l’est-elle plus, puisqu’elle avait les moyens intellectuels de s’opposer à la démagogie et qu’elle ne les a jamais utilisés.

Le chômage, la crise, le désastre économique, l’immigration de masse ne sont pas intégralement imputables à Hollande, même s’il a tout fait pour aggraver la situation…

Il n’empêche. Malgré cette responsabilité partagée, le bilan de Hollande est le pire de tous les bilans depuis 1814 – à l’unique exception du Front populaire.

Ce désastre a toutes les chances d’éclabousser l’ensemble du système institutionnel actuel, manifestement à bout de souffle.

Il va de soi que je préfère encore la Ve République façon Hollande à la VIe façon Mélenchon.

Mais il est clair aussi que la Ve façon Hollande est morte sur pied. On peut le regretter. La Ve République avait eu ceci de bon, par rapport aux précédentes, qu’elle avait limité l’influence de la démagogie parlementaire, au moins dans ses premières années. Mais, aujourd’hui, le parlementarisme a repris ses « droits » et nous en avons tous les inconvénients sans les avantages : le clientélisme sans la représentation. Car, faut-il le rappeler, le peuple français est, plus que jamais, privé de représentation (près de la moitié des Français en âge de voter ne sont pas représentés à l’Assemblée nationale).

À mon sens, Hollande n’a qu’une seule façon de sauver la Ve Républi­que : permettre l’existence, à côté de la prétendue « démocratie représentative », d’une démocratie directe (évidemment supérieure, dans la hiérarchie des normes, aux lois votées par le parlement ; et libre de tout veto parlementaire, contrairement au pseudo « référendum d’initiative parlementaire » prévu par la constitution). Mais je doute fort qu’il saisisse cette chance. D’une part, ce serait à des années-lumière de ses conceptions politiques. D’autre part, ce serait un suicide politique. Mais il est vrai qu’il a déjà manifesté un goût certain pour le suicide politique !

17 réponses à l'article : Hollande : encore quatre ans

  1. HOMERE

    15 mai 2013

    Otez moi d’un doute !! les français ont bien viré Sarkozy ? pour élire un Président socialiste du nom de Hollande ?
    Ah bon !!
    Et il est élu pour cinq ans ?
    Ah bon !!
    Alors,les français ne seraient plus d’accord avec leur choix ?
    Ah bon !!
    Ils veulent le retour de Sarkozy ?
    Ah bon !!
    Mais ils l’on viré il y a un an ?
    Ah bon !!
    Maintenant ils auraient envie de Marine ?
    Ah bon !!
    Pourtant ils ne l’on jamais élue ?
    Ah non !!
    Alors ils auront Fillon ?
    Ah oui !!
    Moralité : les français sont des couillons qui ne veulent plus de ce qu’il veulent quand il n’ont pas ce qui ne veulent plus sauf s’il le veulent à nouveau !!
    Ma grand mère appelait celà “tortiller du cul pour chier droit…” du strict point de vue escrementiel çà se tient….pour le reste,il suffit de pousser.

    Répondre
    • raymond

      16 mai 2013

      c’est vrai que les Francais sont cons quand ils votent,quand on regarde ,ils ont elu “mitterand” sur le projet des regionalisations alors qu’ils avaient ejecte le general DE GAULLE pour ce meme projet quelques annees auparavant et parions qu’aux prochaines elections ,parce qu’on leur aura bourre le crane avec le spectre d’hitler et le diable FN ils seront encore assez cons pour voter fion ou cope et on sera reparti pour 5 annees de pillages et de gabegies

      Répondre
  2. Rouletabille

    9 mai 2013

    Je croirai en Marine le jour où elle nous dira que, si elle est élue, elle réduira le train de vie de l’Etat, qu’elle s’attaquera aux dépenses structurelles et à l’organisation de l’Etat.

    Pour l’instant, hormis l’incantatoire sortie de l’euro, le contrôles de nos importations et la réduction drastique de l’immigration, je n’ai rien entendu.

    C’est un peu léger comme programme de gouvernement. D’ailleurs, avec qui gouvernerait-elle? MLP est un fruit du système, comme les autres, née dans la politique et dont son seul savoir faire c’est la politique, comme les incapables qui nous ont gouverné depuis 35 ans. Incapables de gérer une épicerie de quartier.

    Répondre
  3. Feynaud Claude

    9 mai 2013

    Je n’ai pas peur de clamer haut et fort que je n’ai confiance qu’en Marine Le Pen car depuis des années nous suivons son parcours – nous savons écouter et comprenons son programme très cohérent – mais hélas, les médias et les politiques assis depuis trop longtemps, avides de pouvoir, ne parlons pas d’amour pour la France et les Français, mais de lâcheté, de cupidité et d’orgueil – sachant où nous mène l’orgueil ! -Notre devoir est de la soutenir, nous sommes pourtant avertis par le FN depuis longtemps du désastre annoncé et je suis indigné qu’elle soit traitée comme l’indique “raymond” , elle est tout simplement une bonne Française qui craint comme nous pour le pays.

    Répondre
  4. Philippe Lemaire

    9 mai 2013

    ‘le président le plus catastrophique de notre histoire’ ? Je pense pour ma part que c’est plutôt Nicolas Sarkozy qui mérite ce titre, lui le petit agité aux fautes de syntaxe, l’initiateur de notre stupide intervention en Lybie, lui qui a vendu la France au Qatar etc etc.
    (je ne suis pas du tout hollandiste, plutôt bleu marine…)

    Répondre
  5. sordet

    9 mai 2013

    aujourd’hui , je ne voie que Sarkozy ou le mieux , l’avènement de Louis Alphonse de Bourbon ……

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14 mai 2013

      au secours !

      Répondre
  6. raymond

    9 mai 2013

    de toute facons a droite ,meme son ,meme cloches et comme nos compatriotes sont pour la plupart assez cons pour croire a la diabolisation du FN,et comme a droite il n’existe pas d’Homme de la situation ,et la droite continuera avec le ps a partager le gateau “France” et notre malheureux pays continuera a s’enfoncer,dette abyssale,islamisation,degradation du systeme social,de l’emploi,des retraites et la perte de notre identite,de nos valeurs ,de nos libertes ,a moins que nos compatriotes se levent et balayent toute cette merde,helas je n’y crois pas trop

    Répondre
  7. dissident

    8 mai 2013

    l actuel locataire de l Elyzee me semble etre un melange de Chirac et de Mitterrand, il me semble y deceler de la rouerie, de la malice paysanne en, meme temps qu un cynisme total couple bien sur a de l incompetence, enfin pour occuper ce poste bien sur, comme on a deja eu des cas de ce genre, dixit supra, on pourrait croire qu il suffit d attendre cela passera, l inconvenient c est que depuis la roue a encore tourne, tous les problemes francais s accumulent, immigration de masse endettement, Etat providence, declin des libertes perte du sens civique et j en passe, l election de flamby et son triste bilan depuis un an nous amenent sans doute a un tournant de notre histoire

    Répondre
  8. HansImSchnoggeLoch

    8 mai 2013

    On peut se demander si la majorité du peuple va supporter ce nul encore 4 ans. Sa démission serait un bon bouton “reset”. Le seul “hic” c’est qu’on ne voit pas bien qui à Droite aurait l’étoffe pour prendre la relève.
    Ma question est donc, vaut-il mieux un nul qu’on connait qu’un inconnu de Droite qui serait aussi nul?

    Répondre
    • Volcan Gris

      9 mai 2013

      Ben si, il y a quelqu’un qui prendrait merveilleusement bien la relève, mais elle n’est pas à droite, tout simplement. Ni à gauche, d’ailleurs. Le paysage politique français ne se résume pas à un curseur qu’on ballade de gauche à droite, contrairement à ce que l’UMPS et ses ancêtres essaient de faire croire depuis des lustres.
      Le paysage politique français est en 3D. On n’est pas obligé de rester enfermé dans une unique dimension…
      N’ayez pas peur de dire qu Marine Le Pen n’est pas du tout de l’extrème droite et qu’elle serait une excellente présidente.

      Répondre
      • raymond

        9 mai 2013

        tout a fait d’accord avec toi Volcan encore faut il encore que les couillons qui croient que Marine a 42 ans a fait partie de 3ieme reich,plus ces cons de journaleux qui avec nos vendus de politicards demanderons le front republicain et les veaux les croieront encore

        Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        9 mai 2013

        Marine est une personne fort sympathique qui pourrait avoir le style d’une présidente, si seulement le programme économique du FN pouvaient un peu évoluer vers des eaux plus libres.

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        14 mai 2013

        Et pourquoi pas Evelyne Bachelot ?
        Elles ont en commun la même ” stature ” dans la vulgarité
        quand je pense que les mêmes ici prennent Obama pour un …. singe !

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14 mai 2013

      ce ne sont pas pourtant les énarques ( promotion Voltaire ou pas ) qui … manquent … Hollande n’attend qu’une seule chose …. que les ” autres ” lui fassent le boulot … la reprise … d’accord il s’était trompé ( lourdement ) dans le timing ( de la reprise ) mais après tout n’est il pas pardonnable ? son pédigrée dans l’enseignement supérieur et dans la fonction publique sont là pour en attester !

      on ne lit plus @ Jaurès … serait il en vacances loin de toute civilisation syndicale ?

      Répondre
  9. Capitaine Teach

    8 mai 2013

    La Vème République avait été créée pour des hommes de carrure. Pas pour des petits fonctionnaires de province. Hollande, aidé par l’idéologie socialo-jacobine et le quinquennat qui a sans doute nui à la démocratie et à la représentation, en a malheureusement montré les limites. Quant à celles de la bêtise, on les cherche encore… Encore 4 ans pour en faire la démonstration ? On peut compter sur ce gouvernement d’amateurs, et sur le banc de touche (d’ailleurs inexistant) en cas de remaniement.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14 mai 2013

      c’est bien d’avoir repris à votre compte mon image de banc de touche ( ou de remplaçants ) …

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)