Hollande et la politique du coucou

Hollande et la politique du coucou

François Hollande mène la politique du coucou. Vous savez, ces petits oiseaux qui font leurs œufs dans le nid des autres pour les faire couver à leur place.

Eh bien, notre Président, c’est un coucou. Je m’explique :

Comme le coucou, il laisse aux autres dirigeants le soin de faire les réformes que lui-même refuse, sinon à dose homéopathique. Profitant de l’effort des autres, il attend que l’économie redémarre.

Ce ne sera pas grâce à lui, mais peu importe : il se contentera de récupérer quelques points de PIB par effet d’entraînement et il se satisfera d’une légère inflexion du chômage.

C’est pourquoi nous devrions exiger qu’il précise si son engagement porte sur une baisse du chômage par rapport à son arrivée à l’Élysée ou simplement par rapport au mois précédant sa candidature !

Comme le coucou, il chantera au printemps 2017 : coucou, coucou, c’est moi. Vous voyez, j’avais raison. Grâce à ma politique, la reprise est là et, conformément à mes engagements sur la baisse du chômage, je peux, je dois me représenter aux élections présidentielles !

Son petit jeu ne date pas d’aujourd’hui.

Déjà en 2012, coucou Hollande a pondu une partie de ses œufs dans le nid du Modem qui les lui a bien couvés en demandant de voter pour lui. Hélas, le méchant coucou a jeté Bayrou hors du nid !

Ce week-end encore, il a joué les coucous. Mais, cette fois, c’est dans le nid de l’UMP qu’il a pondu, en mettant en avant « l’esprit du 11 janvier » et, encore une fois, l’incontournable « front républicain ». Et de trop nombreux élus UMP lui ont offert leur nid : Juppé, NKM, Larcher, Raffarin et jusqu’à ce candidat UMP, M. Demouge, évincé du premier tour pour avoir dit que c’était les petits blonds qui « l’emm… le plus », pas les immigrés.

Que ce soit bien clair : je ne suis pas un électeur du Front national, mais encore moins des socialistes. Et je trouve scandaleuse la méthode « haro sur le FN ». Qu’on laisse donc les gens voter comme ils le souhaitent ! Un parti qui représente 35 % des votes en France mérite bien un minimum de 3 députés…

Mais non, on préfère redonner la majorité absolue à un Hol­lande qui a fait la preuve de son incompétence depuis bientôt 3 ans !

Alors, à tous les Bayrou de l’UMP, un message clair : si vous souhaitez la réélection de Hol­lande en 2017, continuez com­me ça !

Claude Goudron

Partager cette publication

(5) Commentaires

  • BREN US Répondre

    Et qui le propose le « programme faisable » ? Pas ces faux derches de l’UMP, j’espère

    22 février 2015 à 19 h 28 min
  • euréka Répondre

    « Soyez » adulte » et votez pour un programme » faisable » et pour celui dont vous êtes certain qu’il s’ y tiendra »

    mdr mais qui ???? Il n’y a personne. Quel programme est le plus crédible ? Qui peut tenir ses promesses ?
    Le passé nous enseigne qu’il n’y a personne.
    Aujourd’hui les Fillon & co s’opposent à la politique des socialistes alors que quand ils étaient aux manettes, ils ont manqué de courage et n’ont fait que du saupoudrage.

    Les politicards français = bande d’escrocs.
    J’exècre le socialisme mais il faut bien reconnaître quelques qualités à Hollande.
    En France, avec la droite capitularde que nous avons, seuls les socialistes ont un peu de marge pour gouverner .Je pense que les grosses réformes viendront après la réélection d’Hollande.

    Le problème des réformes qui ne se font pas, (pour un dégraissage conséquent du mamouth), c’est que ceux qui profitent du système sont bien plus nombreux que ceux qui en pâtissent. Tant que nous accepterons les impôts et taxes spoliateurs, la gabegie continuera.
    Avocats, notaires, médecins, taxis, journalistes ils s’accrochent tous à leurs foutus droits acquis.

    Seul le démantèlement du système des anciens droits acquis remettra notre pays sur les rails.

    20 février 2015 à 12 h 09 min
    • euréka Répondre

      j’oubliais les gaziers, électriciens, cheminots, fonctionnaires, enseignants en arrêt maladie, la cohorte des gratte-papiers bidons du CNRS chercheurs en sociologie, en économie, en civilisation islamique, les orientalistes à double ou triple passeport
      comme Esther Benbassa, associations et observatoires bidons etc… La France crève de tous ces parasites.
      Et il y a de moins en moins de gens d’accord pour financer tout ce petit monde .

      20 février 2015 à 12 h 17 min
  • bernardmlouis88664800 Répondre

    Entièrement d’accord avec vous, il attend que la conjoncture change grace aux efforts des autres pays, même faiblement, pour se glorifier de l’amélioration, et se représenter en 2017. C’est un homme rusé, et un politicard averti.

    20 février 2015 à 0 h 13 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Le problème n ‘ est pas dans le décompte du nombre de députés de tel ou tel parti ( ici du F.N. ) , mais dans la  » faisabilité  » de ce que propose le parti dont les candidats sont plus ou moins les féaux ( nous avons conservé, malgré la Révolution de nombreux traits féodaux ! ) … Prenons l’ exemple de Walls.Il aurait été stratégiquement plus judicieux pour lui , s’ il n’ avait pas été aussi orgueilleux qu’ un Grand d’ Espagne, de  » laisser tomber  » au lieu que de voir SA Loi Macron perdre ses dernières plumes au croupion, puisque tout aussi bien le P.S. vire à gauche toute avec une sortie de route imminent .Notons à ce sujet que trois Ministres quitteront le Gouvernement après les départementales dont le fidèle hollandiste Le Drian … Soyez  » adulte  » et votez pour un programme  » faisable  » et pour celui dont vous êtes certain qu’il s’ y tiendra

    allez les  » 4 V²  » faites nous un récapitulatif des éventuels candidats

    19 février 2015 à 20 h 26 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *