Hollande fait la guerre contre… nos libertés !

Hollande fait la guerre contre… nos libertés !

Certes, les réactions officielles aux attentats du 13 novembre ont été plus martiales que celles de janvier. Mais je dois avouer que je ne crois pas un instant que François Hollande ou ses acolytes puissent gagner la « guerre contre le terrorisme ».

La première chose qui s’impose pour gagner une guerre, c’est de désigner son adversaire, de le connaître, et de le comprendre.

Nous en sommes très loin.

L’adversaire n’est désigné que sous sa forme lointaine (l’État islamique), sans même que les dirigeants socialistes semblent se rendre compte que la plupart des terroristes de novembre étaient des Français de papier et non des Syriens.

Au vrai, cette désignation d’un adversaire lointain a un immense avantage électoral : tous les échecs (et ils sont déjà nombreux) de l’actuelle majorité pourront être imputés à un monstre éloigné de nous. Comme si cette majorité n’était pour rien dans la présence de ce monstre parmi nous…
Quant à connaître et à comprendre l’adversaire, il semble qu’en dehors des services spéciaux, ce ne soit pas à l’ordre du jour.

On se souvient de la passe d’armes sur l’islam entre le philosophe libertaire Michel Onfray et Alain Juppé, au terme de laquelle ce dernier avait avoué ne jamais avoir lu le coran. Cela ne l’empêchait pas de savoir – révélation divine, sans doute – que l’islam radical n’avait rien à voir avec l’islam tout court.

Même cet effort léger de lire le coran semble trop pénible pour nos dirigeants. Quant à comprendre que des personnes puissent mourir et tuer pour leurs idées, comment voulez-vous que ces nababs vivant dans un confort douillet, grâce à vos impôts, y parviennent ?

Cette incompréhension est spécialement forte en France, où la religion a été reléguée au placard des antiquités archaïques et aussi impénétrables que les rites funéraires de l’homme de Néandertal. Cela alimente le fameux « amalgame », non pas entre « islam modéré » et « islam radical », mais bel et bien entre toutes les religions (comme si l’on pouvait imputer aux « intégristes » juifs, bouddhistes ou chrétiens le même type d’attentats que ceux commis par les djihadistes islamistes !). Et cela alimente aussi le vain espoir que « l’islam des lumières » triomphera bientôt et que nous pourrons nous entendre entre gens raisonnables.

Un signe palpable de cette incompréhension a été donné par François Hollande lors de l’hommage national aux victimes. Au cours de son discours, il a affirmé que, face aux terroristes, « nous multiplierons les chansons, les concerts, les spectacles, nous continuerons à aller dans les stades ».
Il est certain que, face à d’aussi martiales résolutions, les terroristes et le « calife » Al Baghdadi doivent trembler de peur !

Mais il y a pire. Au nom du « padamalgam », l’état d’urgence, qui aurait pu servir à éradiquer l’islam radical, est manifestement utilisé à des fins politiques. Tous les dissidents anti-socialistes sont visés.
Je le craignais déjà avec le vote de la loi sur le renseignement, tellement floue qu’elle permet de fermer n’importe quel site internet dérangeant pour le pouvoir.

Mais nous y sommes.

Vous avez peut-être observé que le nombre de « fiches S » a subitement doublé selon les chiffres officiels. Avant les attentats, on parlait d’une dizaine de milliers. Aujourd’hui, Ma­nuel Valls parle d’environ 20 000, dont 10 500 en lien avec la « mouvance islamiste ». Le reste serait constitué de militants du PKK, d’une ligue tamoule, de hooligans, du Hezbollah, et de « militants violents liés à l’ultra-droite ou à l’ultra-gauche »…

Cet inventaire à la Prévert est une pantalonnade. De toute évidence, cette inflation subite vise à mettre dans le lot des terroristes tous les dissidents (essentiellement de droite, naturellement, du parlementaire LR au blogueur FN en passant par le cadre LMPT !). Et ne croyez pas que le fait de ne pas être partisan de l’action violente puisse nous protéger.

Voici peu, Manuel Valls osait prétendre que les très calmes dirigeants de la Manif pour tous étaient violents !

Tout récemment, à l’issue d’une réu­nion publique du Parti de la France, parti autorisé que je sache, et donc pas groupuscule violent, la police politique a débarqué et exigé tous les noms des personnes présentes. Pré­tendant que ces personnes étaient très dangereuses et faisaient l’objet d’une enquête pour terrorisme.

Cela commence… Et, en vertu du classique « hodie mihi, cras tibi », notre tour viendra, si nous n’agissons pas rapidement pour mettre fin à ce scandaleux détournement de l’état d’urgence !

Partager cette publication

(19) Commentaires

  • BRENUS Répondre

    @ De Soyez : pour beaucoup, la « droite  » c’est juputte qui n’aurais pas déparé au PS. Les vraies personnes de droite, ou a peu près, sont marginalisées. Surtout quand elles se refusent à devenir des eunuques intellectuels comme juputte le muzz. Voyez Mariton par exemple : il n’a aucune chance de passer la barre et c’est bien dommage. Par contre les gugus et gugussettes genre NKM, ça, la gauchitude aime bien : ses poses lascives photographiées en fumant un clope tout en tenant le mur à Paris pour faire « peuple », ça lui plait : normal, elle est comme eux. Totalement..

    06/12/2015 à 19 h 04 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      Mariton ? plutôt le genre petit roquet ! retournera à son panier cou-couche avec son petit noeud autour du cou pour prendre sa ration de canigou ! pas d’ illusion sur le bonhomme !

      06/12/2015 à 21 h 33 min
  • Serge-Jean P.Peur Répondre

    L’école, « quinctius machintus » n’est jamais que le reflet de la société qui vient.Avant,le problème se serait réglé plus fermement et le droit de retrait serait resté fable.
    Autre cas,cette enseignante poussant un coup de gueule parce qu’une marseillaise était entonné par un groupe d’élèves.Avec un tel genre d’encadrement on se retrouvera avec une France d’eunuques qui sera bien incapable de résister à la charia,n’en ayant tout simplement plus les moyens.

    06/12/2015 à 2 h 03 min
    • MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS Répondre

      En effet ! Privé du « service trois pièces » AD HOC, l’eunuque maniéré et prétentieux se trouve bien… désarmé ! (Hi ! Hi ! Hi !)
      Je rigole, mais c’est certes très grave !

      06/12/2015 à 8 h 49 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        ? … ? …. ? … etc ….

        06/12/2015 à 9 h 07 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    – depuis une quinzaine de jours un  » enfant  » de 12 ans, scolarisé en … C.M. 2 , fait régner la terreur dans une école dijonnaise … les professeurs ont fait jouer leur droit au retrait … l’ enfant est … un Rrom !

    il serait intéressant de savoir les dispositions prises par l’ inspecteur avant que les enseignants se soient rendus ( comme on dit au Québec ) à prendre cette décision

    – la fille d’ une de mes  » connaissances  » enseigne les sciences de la nature dans un collège quelque part en … Alsace

    14 ou 17  » nationalités » différentes dans ses classes et un taux d’ environ … 30 % d’ …. analphabétisme … intégral !

    vous voyez bien que Hollande ( ici via l’ E.N. ) protège les libertés et les chances pour tous … analphabètes peut être , mais … en 4 ième des … collèges

    05/12/2015 à 16 h 48 min
  • Jaures Répondre

    J’attends toujours qu’on me liste les personnalités de droite qui auraient subi des perquisitions ou des assignations à résidence. Qui ? Quand ?
    A moins qu’on puisse ici raconter n’importe quoi sans citer de cas ou de faits précis. Si c’est le cas, De Thieulloy est assuré d’une longue carrière aux 4V.

    03/12/2015 à 15 h 27 min
  • Bistouille Poirot Répondre

    Pas le temps de disséquer des propos alambiqués qui pouvaient être pris en considération avant la crise sécuritaire. C’est trop tard, il fallait y penser avant. Perte des libertés individuelles, loi martiale, application de l’article 16 de la Constitution. NON ?Alors, allez vous coucher et restez le…

    02/12/2015 à 9 h 47 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    attendons, avec …. gourmandise, l’ issue de FLOP 21 !

    01/12/2015 à 19 h 58 min
  • Claude roland Répondre

    Pourquoi Hollande fait la guerre contre nos libertés ?! Très simple. Lisez « Des pions sur l’échiquier de W.G. CARR, et surtout le livre récent et extra de Claire Séverac : La guerre secrète contre les peuples.
    Là, vous pourrez dire que vous connaissez les raisons profondes de ce qu’il se passe actuellement.

    Hollande suit, comme Sarko ou Obama, ou Merckel, etc. (sauf Poutine), les instructions des banksters de Wall street.

    01/12/2015 à 14 h 47 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    mais là où François prend vraiment des libertés avec le budget [ de la Nation ] c’ est bien dans le menu servi aux 147 chefs d’ Etats de la C.O.P. 21 que vous pouvez consulter sur le site du  » Point  » … et où on voit que les bonnes traditions des banquets  » rad-soc  » perdurent malgré la crise et sont même très largement raffinées

    01/12/2015 à 14 h 27 min
  • MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS Répondre

    Certes, et là, je mets 10/10.
    Un Pays dans lequel ceux qui prétendent faire des lois, y compris sans, et même contre, le consentement général, et qui ne les appliquent jamais qu’aux autres, pas à eux-mêmes, est un pays dans lequel aucune JUSTICE VRAIE ne peut exister !
    Toutes les actions commandées par ce régime totalitaire sont autant d’abus et de violations du DROIT FONDAMENTAL de ce régime lui-même ! C’est dire…

    01/12/2015 à 13 h 25 min
  • Jaures Répondre

    Que De Thieulloy soit précis: quelles personnalités de droite ont été placées en garde à vue ou simplement assignées à résidence ?
    Quel site de droite aurait été fermé ?
    Quels locaux de droite ont subi des perquisitions ?
    Tout cela n’est que fantasmes. La droite extrême aime à se victimiser et ses représentants à jouer les dissidents.
    Ensuite, je voudrais, si possible, avoir une définition du concept de « padamalgame » qui semble être souvent ici dénoncé comme le pire des discours.
    Si c’est le cas, son opposé, « amalgame », devrait donc être promu. Qu’est-ce à dire ? Que tout musulman est un terroriste en puissance ? Que les victimes musulmanes, y compris en France, équivalent à leurs bourreaux ? Imad ibn Ziaten et M.Merah sont les mêmes ?
    Dans ce cas, allons plus loin et qualifions de « siamois » les terroristes et leurs victimes du Bataclan comme s’est permis de le faire le père Hervé Benoit.
    Amalgamons jusqu’au bout !

    01/12/2015 à 11 h 27 min
  • marcel Répondre

    l’état d’urgence n’est qu’un prétexte, à l’approche des élections . surveillance et réprimande, voir confiscation de la parole des opposants politique. je vous fiche mon billet que dans 3 mois grodumou 1er demandera la prolongation de cet état d’urgence et ce, jusqu’aux élections de 2017 !

    01/12/2015 à 8 h 31 min
  • Serge-Jean P.Peur Répondre

    Je ne peux m’empêcher de penser qu’est-ce que cela (libertés sous cloche) aurait donné avec la droite au pouvoir?
    Certainement encore plus de poigne…

    01/12/2015 à 0 h 49 min
  • DE SOYER Répondre

    Qu’attendre des socialistes? Mais qu’attendre de la Droite divisée, dispersée?

    30/11/2015 à 17 h 56 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      où voyez vous donc une droite [ même dispersée, divisée , je dirait atomisée ] ?… sur votre …. gauche ?

      01/12/2015 à 14 h 29 min
      • DE SOYER Répondre

        Je parlais du centre-droit qui, effectivement, est sur ma gauche. Merci de me donner une occasion de préciser ma pensée.

        03/12/2015 à 18 h 53 min
    • pernollet Répondre

      Ne plus aller voter, personne. Ni payer des impôts , mais personne. Demander une gouvernace de la société civile!

      02/12/2015 à 21 h 25 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: