Hollande, la scoumoune et le déclin français  

Posté le septembre 10, 2014, 2:34
3 mins

En arabe, la scoumoune, c’est le mauvais œil. Superstitieux comme la plupart des politiciens de ce temps de décadence, François Hollande doit commencer à y croire. En tout cas, les journalistes l’y aident en accumulant avec gourmandise tous les ratés du président « normal ».

De ce point de vue, la semaine dernière a été un festival.

On ne peut déjà pas dire que le remaniement ministériel ait été salué de manière triomphale par les commentateurs.

Au contraire, à peine les critiques de la fête de la rose passées, tout le monde a attendu les universités du PS à La Rochelle avec impatience pour entendre siffler le Premier ministre.

Les sondages n’étaient pas en reste, puisque le gouvernement Valls II venait juste d’organiser son premier conseil des ministres que nous apprenions que, selon les sondeurs, 75 % des Français ne lui faisaient pas confiance !

Dans la foulée, nous découvrions que la cote de popularité du président avait perdu 10 points en un mois, pour s’établir à 19 % (selon l’Ifop). Mieux encore, sa cote de popularité mesurée, cette fois, par la Sofres, chutait à 13 %.

Et le président change en plomb tout ce qu’il touche, puisque Manuel Valls chute avec lui !

Bien sûr, toutes les mauvaises nouvelles ne sont pas de sa res­ponsabilité. D’ailleurs, 63 % des Français pensent que l’opposition ne ferait pas mieux. Mais, l’équipe actuelle est spécialement mauvaise.

La météo à l’île de Sein n’était certes pas de la responsabilité de François Hollande. Mais, s’il avait eu une équipe compétente, ja­mais nous n’aurions vu ces images pathétiques du président seul sous la pluie. Et jamais, surtout, nous n’aurions vu ce communiqué grotesque de l’Élysée selon lequel ces images avaient été prises volontairement pour montrer que François Hollande était, comme les résistants de l’île de Sein, capable de défendre la France par tous les temps !

Immédiatement, on a rappelé le vieux proverbe breton : « Qui voit Sein voit sa fin ». Et chacun de se demander si M. Hollande passerait l’automne.

Et ceci, c’était avant le livre de Valérie Trierweiler. Avant qu’on apprenne que François Hollande insultait les pauvres en les appelant des « sans-dents ». Avant la démission-éclair de Thomas Thé­venoud du gouvernement pour délicatesse avec le fisc.

Oui, François Hollande a le mauvais œil. Mais on ne peut même pas s’en réjouir, car il faut craindre qu’il « tienne » jusqu’en 2017 et que, d’ici là, il aggrave encore la situation de la France.

Jean Rouxel

7 réponses à l'article : Hollande, la scoumoune et le déclin français  

  1. pi31416

    13/09/2014

    Scoumoune, mot d’origine arabe? Cela m’a paru bizarre. Et en effet…

    http://fr.wiktionary.org/wiki/scoumoune

    « Du latin excommunicare, excommunier, par l’intermédiaire de l’italien ou du corse. Argot des truands. »

    Cela me semble beaucoup plus vraisemblable au linguiste que je suis.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13/09/2014

      peut être par l’ intermédiaire de la lingua franca ? mais effectivement on ne semble pas connaître exactement l’ origine de ce mot … populaire qui semble avoir été exclusivement et jusqu’ à une date récente utilisé sur la bordure méditerranéenne et pas plus loin que Marseille ! on peut aussi effectivement penser à une origine corse  » la malchance qui frappait Doume  » ( Dominique )

      Répondre
  2. SansDents

    11/09/2014

    Moscovenividivicti…

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      11/09/2014

      Mosco ce n’ est tout de même pas Cesar Auguste et il n’ a pas franchi le Rubicon, seulement le Quiévrain mais elle est quand même bien savoureuse !

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    10/09/2014

    Moscovici ( une vipère que Hollande a réchauffé en son sein ) vient de déclarer

     » ma boussole ce sont les règles  »

    ma question est : tous les 26 ou tous les 28 jours ? seront elles douloureuses ? seront elles accompagnées de troubles du comportement ou de la personnalité comme par exemple : irritabilité , syndrome dépressif, accès pseudo-hystériques , crises de jalousie, insomnies avec cauchemars , fringales irraisonnées etc …

    dorénavant nous savons, il nous en a averti, que la boussole de Moscovici sera … cyclique !

    Répondre
    • 0094917

      11/09/2014

      J’ai bien aimé votre commentaire.
      Et Moscovicidose

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        11/09/2014

        c’ est la raison pour laquelle ,et paradoxalement, il ne manque pas de … souffle ?

        merci pour votre commentaire, mais celle là était facile à faire … pour un médecin !

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)