Hollande : le cauchemar qui vient

Hollande : le cauchemar qui vient

De tous les reproches que je pourrais ad­resser à Nicolas Sar­kozy (et j’en ai dressé la liste la semaine dernière), le pire serait que, par ses erreurs et ses errances, il a conduit le pays dans la situation présente. Celle où il devient de plus en plus difficile de ne pas voir ce qui se profile sur l’horizon : l’élection de François Hollande à la présidence de la République, suivie par l’arrivée d’une majorité de gauche à l’Assemblée Nationale.
Comme me le faisait remarquer récemment un ami, cela ferait que la gauche en France disposerait de tous les pouvoirs, puisqu’elle contrôle la plupart des grandes villes, l’ensemble des régions, le Sénat, les grands médias, et le secteur de l’enseignement et de la culture.
On ne peut en déduire hâtivement qu’il en résulterait une situation irréversible. On peut cependant dire, au moins, que la situation deviendrait difficilement réversible.

Nous passerions d’un déclin en pente relativement douce à un déclin en pente plus accélérée.
D’ores et déjà, la France compte sept millions de personnes vivant dans la grande pauvreté, trois millions de chômeurs, un million et demi de bénéficiaires du revenu dit de « solidarité active ». D’ores et déjà, un Français sur deux ne paie aucun impôt sur le revenu, et plus d’un Français sur deux reçoit des allocations diverses payées par les autres. Mais la situation s’aggraverait. François Hollande prévoit la création de 65 000 postes de fonctionnaires supplémentaires, quand bien même il énonce en parallèle que le nombre total de fonctionnaires n’augmentera pas. Et l’essentiel des postes créés, a-t-il ajouté, le seront dans l’éducation, donc dans la formation des esprits.

François Hollande prévoit d’accroître la progressivité des impôts, ce qui détruira davantage l’épargne, et d’augmenter les impôts sur les grandes entreprises, ce qui accélérera les délocalisations. Il prévoit d’accentuer le dirigisme économique en mettant en place une « banque d’investissement » gouvernementale pour les PME. Ce qui signifie que des bureaucrates décideront davantage encore de ce que doivent être les investissements. Il prévoit la création de 150 000 emplois « subventionnés » pour les jeunes, ce qui accoutumera ceux-ci, dès la fin de leur parcours scolaire, à dépendre de l’État.

Aux fins de détruire un peu plus la famille, il entend légaliser le mariage homosexuel et l’adoption par deux parents du même sexe, ce qui débouchera sans doute sur l’irruption de manuels scolaires dès la maternelle qui ressembleront à ceux qu’on trouve dans des États américains déliquescents, tels que la Californie : « Thomas a deux papas » (la question subsidiaire qui ne figure pas dans le livre : lequel des deux est sa tante ?). François Hollande promet aussi de donner le droit de vote au niveau local aux étrangers non européens, et seuls ceux qui ignorent le fonctionnement de la pyramide politique, qui fait qu’un maire peut devenir sénateur ou député, penseront que le sommet de la pyramide ne sera pas concerné.

Par rapport au programme délirant présenté par le Parti socialiste voici quelques mois, le programme de François Hollande peut sembler modéré, raisonnable. Hollande lui-même peut paraître porteur d’une bonhomie rassurante. Mais on ne peut ignorer quelle cohorte se profile derrière lui : Martine Aubry, Arnaud Montebourg, Jean-Luc Mélenchon, disciple de Chavez. On ne peut ignorer que les Verts demanderont quelques postes. Imaginez Éva Joly et Cécile Duflot au gouvernement…

L’analphabétisme économique qui règne en France est déjà effrayant. Je n’ose imaginer ce qu’il pourrait devenir. La pensée libérale est déjà en état de dissidence : je crains qu’elle disparaisse complètement et ne subsiste qu’à l’état de traces.
Les relations internationales ? Attendez-vous à ce que les actions du monde islamique soient en hausse.
Un sursaut ultérieur ? En cas d’élection de François Hollande, l’UMP explosera sans doute, ce qui ne sera pas nécessairement une mauvaise chose. Mais, pour qu’un sursaut existe, il faut qu’il y ait une alternative. Nous allons vers les décombres. Rebâtir prendrait du temps. Et le temps manque cruellement lorsqu’on est aussi près du précipice…

Partager cette publication

Comments (58)

  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ goufio

    ne savez vous donc pas qu’un "haut" fonctionnaire connait comme nul autre la vie , la vraie vie , la vie réelle , la vie pour survivre , la vie de celui qui la risque etc … ? ( sic )
    votre ignorance est une insulte au mode de sélection des gens "intelligents" ! ( et resic ! )

    15/02/2012 à 12 h 35 min
  • goufio Répondre

    A lavandin-Les 1,4 million de fonctionnaires depuis Mitterrand que la france attendait pour s’en sortir coûtent 72 Mrds par an, ils travailleront pendant 40 ans puis prendront leur retraite qui dure en moyenne 28 ans. Cela représente 4 896 Mrds à financer, alors vous pensez bien une dette de 1 700 Mrds et un déficit fr 91 Mrds, c’est de la rigolade.

    Pour la Gosbank que F Hollande veut créer, Sarkozy aussi, pour financer les PME par le crédit of course. Mais où vont-ils trouver l’argent puisque nous sommes à court. Cette banque bénéficera du "AA+ négative". Et bien auprès du fabuleux MES ou les Eurobonds (c’est la même chose) puisqu’il s’agit des largesses de la BCE qui permettront d’émettre de la jolie monnaie toute neuve. (avance puis dépo^ts, puis ratio de Bâle, le tout est emballé, nu vu ni connu, je t’embrouille et continue à endetter la France qui en a bien besoin…)

    Ils sont extraordinaires tous les deux, ils pensent qu’en créant une banque étatiste, les PME vont venir discuter avec des fonctionnaires qui connaissent parfaitement le milieu entrepreneurial et vont leur prêter des capitaux pour prendre des risques. On aura tout vu, mais on va le voir. Je pense que l’argent de copinage, sous les deux n’ a pas fini de couler, mais qu’importe, avez-vous déjà vu un politicien coupable en France?

    Mitterrand a été responsable de 600 Mrds de dette publique, Chirac 585 Mrds et Sarkozy 505 Mrds d’après les statistiques de l’Assemblée nationale.

    Ce qui me choque le plus, c’est la taxation de l’épargne qui seule (l’épargne, pas la taxation) peut faire naître de véritables projets d’investissements créateurs de richesse future. La dette a fait ses preuves on pourrait essayer l’épargne, mais il faudrait que nos politiciens aient épargné une seule fois de leur vie dans des entreprises pour savoir comment ça marche et le temps qu’il faut pour avoir un retour sur investissement.

    13/02/2012 à 11 h 52 min
  • goufio Répondre
    "Je voulais vous dire" que je suis très respectueux de celui qui gagne de l’argent par la création de richesse et la prise de risque entrepreneuriale avec son épargne. Aussi il parait que F Hollande, celui qui n’aime pas les riches aurait à sa disposition 360 000 € par an, pour moi cela ne fait aucun doute il ferait parti des 0,09 % des Français les plus aisés, c’est à dire des 32 750 personnes à plus hauts revenus de France (cf. INSEE) sur 32 390 000 foyers fiscaux (cf. DGFiP). Comment fait-il pour se supporter? Je crois savoir, il attend d’être Président pour toucher (je n’emploie pas le terme gagner à dessein, vous m’aurez compris) moins de 4 000 euros par mois pour être en paix avec sa conscience
    "Je voulais vous dire" aussi que je suis très respectueux de celui qui gagne de l’argent par la création de richesse et la prise de risque entrepreneuriale avec son épargne. Aussi il parait que F Hollande, celui qui n’aime pas les riches aurait à sa disposition 360 000 € par an, pour moi cela ne fait aucun doute il ferait parti des 0,09 % des Français les plus aisés, c’est à dire des 32 750 personnes à plus hauts revenus (cf. INSEE) sur 32 390 000 foyers fiscaux (cf. DGFiP). Comment fait-il pour se supporter? Je crois savoir, il attend d’être Président pour toucher (je n’emploie pas le terme gagner à dessein, vous m’aurez compris) moins de 4 000 euros par mois pour être en paix avec sa conscience
    "Je voulais vous dire" aussi que je suis très respectueux de celui qui gagne de l’argent par la création de richesse et la prise de risque entrepreneuriale avec son épargne. Aussi il parait que F Hollande, celui qui n’aime pas les riches aurait à sa disposition 360 000 € par an, pour moi cela ne fait aucun doute il ferait parti des 0,09 % des Français les plus aisés, c’est à dire des 32 750 personnes à plus hauts revenus (cf. INSEE) sur 32 390 000 foyers fiscaux (cf. DGFiP). Comment fait-il pour se supporter? Je crois savoir, il attend d’être Président pour toucher (je n’emploie pas le terme gagner à dessein, vous m’aurez compris) moins de 4 000 euros par mois pour être en paix avec sa conscience
    13/02/2012 à 11 h 36 min
  • francois Répondre

    tandis que la betise ,elle,est constante….comme l’ignorance !!!

    11/02/2012 à 16 h 01 min
  • lavandin Répondre

    Jaures : souvenez vous, au début des années 80, alors que la rose était au poing d’un certain nombre de dirigeants européens…… .Voulez vous prétendre les dettes de certains pays se sont produites soudainement , et sans accumulation d’exercices en déficit (un pays ne s’endette pas à 80 0/0 de son PIB en 3 ou 4 ans!!)  Pour ce qui est de l’Allemagne, souvenez vous de la réunification, la mise à niveau de l’ex Allemagne de l’Est, économiquement délabrée , et des efforts financiers considérables qui ont plombé les finances allemandes. Il reste que la France n’a eu aucune charge particulière ces 30 dernieres années, sinon que de créer un "paradis" social artificiel  attirant par ailleurs tous les gueux du tiers monde. Nous allons le payer cher, et meme très cher

    11/02/2012 à 12 h 08 min
  • Jaures Répondre

    Lavandin, si c’était Mitterrand qui avait initié les déficits et la dette, seule la France serait en difficulté économique. Or, la quasi totalité des pays ont une dette supérieure à 60% de leur PIB, Allemagne, Etats-Unis, Japon compris. Iriez-vous jusqu’à prétendre que Tonton eût de l’influence jusqu’aux Antipodes ?
    Par ailleurs, des comptes en équilibre, voire en excédent, n’ont pas empêché l’Espagne ou l’Irlande de sombrer en quelques mois.
    Comme pour la météo, les vérités économiques ne sont que celles du jour.

    09/02/2012 à 9 h 35 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @  jaurès
    la pensée dogmatique pour certains , l’effet de mode pour d’autres … quoiqu’il en soit cela ne relève dans l’un ou l’autre cas ni de la réflexion ni de l’esprit critique … ce ne sont là que querelles de théologiens sans intérêt aucun sauf leurs effets de style ( ou de manches ) …passons à autres choses

    08/02/2012 à 16 h 40 min
  • Jaures Répondre

    Toni, la gravité des faits concernant le CE de Sea France sera établie par la Justice. Si des délits ont été commis, les coupables doivent-être condamnés. La CFDT a d’ores et déjà exclu ses membres mis en causes.
    Maintenant, si vous voulez généraliser à partir de ce funeste exemple, vous ne vous en sortirez pas car aucune communauté, aucun corps, aucune institution ne peut se prévaloir de ne comprendre aucun membre ayant jamais commis la moindre infraction, tout simplement parce qu’ils sont tous composés d’êtres humains dans la diversité de leurs faiblesses.

    08/02/2012 à 13 h 02 min
  • lavandin Répondre

    Jaurès  : un budget en excédent ne peut pas effacer une dette telle qu’elle soit. Si l’économie n’est pas une science exacte,  un budget ne peut etre supérieur aux recettes indéfiniment. Cependant c’est ce mode de fonctionnement qu’initia Mitterrand (Tonton pour les uns , et Dieu pour ceux qui avaient une foi inébranlable  pour le dogme socialiste). Ce dernier avait  certainement (comme vous et moi)   récité dans son enfance la fable bien connue du regretté La Fontaine,  Perrette et le pot au lait .Seulement, il ne se souvenait plus de la fin. C’est ainsi que depuis 31 ans nous avons bati nos bugets sur des espérances de croissance qui ne sont jamais venues

    08/02/2012 à 10 h 47 min
  • Toni Répondre

    Mr le syndicaliste, je suis navré que ma conception de la famille ne devienne qu’une option parmi d’autre … (pacs, union libre, famille recomposées,…) … Bonjour le nombre de très jeunes gens qui vont être perdus dans leur esprit. Voilà ce qui à mon avis achèvera à mort la civilisation occidentale. Vous avez raison mr le syndicaliste, en avant le règle du moi je du je menfoutisme et l’individualisme généralisé. Quand je vous lis les indiens, les Colombiens ,les Brésiliens et les Chinois ont et auront raison de nous traiter comme des imbéciles et des individus méprisables … Pour ma part je les préfère eux aux gens du comité d’entreprise de seafrance.

    Le programme de François ne conduit ni au Venezuela ni à la Corée du Nord ? On en reparle dans quelques années mr le syndicaliste. Tout le monde sait ici et dans ma vie réelle que je suis un idiot qui panique trop vite.

    Les irrégularités des comités d’entreprise sont des faits très graves mr le syndicaliste, je pense au comité d’entreprise de sea france.  Ce sont donc des irrégularités enormes … J’en conclus que je vous demande de faire pression pour dénoncer à la justice certains membres du comité d’entreprises de seafrance et de de faire pression sur le gouvernement pour la diffusion du rapport Perruchot sur le financement des syndicats. Parce que les irrégularités dont on on parle là … sont des comportements absolument intolérables et dignes de criminels de la mafia.

    Cordialement;

    Toni.

    07/02/2012 à 21 h 28 min
  • Jaures Répondre

    Ce que vous dîtes est exact, Lavandin. En théorie. Les surplus fiscaux, la fameuse cagnotte, étaient des recettes supplémentaires dues à une croissance plus dynamique que prévue. A l’époque, un déficit inférieur à 3% et une dette en deça de 60% du PIB (critères de Maastricht)  étaient considérés comme gages de bonne gestion.
    Rappelons que l’Irlande et l’Espagne présentaient des budgets en excédent en 2007, ce qui ne les a pas empêchés de s’effondrer. L’Economie n’est pas une science exacte: les vérités d’un contexte ne se vérifient que dans ce contexte. C’est pourquoi il est ridicule de prétendre copier les recettes de tel ou tel pays ou de se référer à une époque révolue. Les économistes comme Trémeau ou Salin qui nous ont conseillé de copier l’Irlande ou l’Espagne mangent aujourd’hui leur chapeau (ce qui ne les empêche pas de nous abreuver à nouveau de conseils aussi éclairés).

    07/02/2012 à 15 h 06 min
  • lavandin Répondre

    Jaurès : il n’y a jamais eu de surplus fiscaux. L’Etat avait simplement emprunté moins d’argent que prévu pour boucler sur le plan financier la fin de l’année. Autrement dit, je ne me suis pas enrichi  si je me suis moins endetté

    07/02/2012 à 9 h 48 min
  • Jaures Répondre

    Cher Lavandin, quand je disais "personne", il s’agissait des partis politiques. Le libéral A.Madelin (soutenu par Millière), quand l’Etat a affiché des surplus fiscaux a demandé que l’on "rende l’argent", pas que ces crédits soient affectés au remboursement de la dette.

    07/02/2012 à 8 h 58 min
  • ozone Répondre

    Certainement pas Homére,l’électeur même majoritaire n’a qu’une seule certitude,celle de se faire déposséder de son pays par ces propriétaires autoproclamés

    06/02/2012 à 21 h 36 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    " le socialisme* est le féodalisme du futur "
        Konstantine Nikolaïevitch LEONTIEV**

    * de droite comme de gauche ( note personnelle )
    ** écrivain et moine orthodoxe  Russe qui nous dit le Larousse méprisait l’Occident athée et égalitaire

     mais la citation s’applique bien aux "baronnies" contemporaines

    06/02/2012 à 14 h 01 min
  • lavandin Répondre

    mon commentaire n’est pas passé.  A Jaurès : "il y a 10 ans, personne ne disait que la dette  était un problème" Votre affirmation est tout à fait fausse.En 1999 (il y a 13 ans en fait) l’association Contribuables Associés  relevait que la dette était de 100000 francs par habitant (  nouveau né et centenaire compris, et la dette détnue à 40 pour cent  par l’étranger). Ses différentes interventions du passé lui avait valu un controle fiscal, suivi d’un redressement. Redressement non pas au bénéfice du fisc, mais au bénéfice de l’association qui en avait récupéré un trop perçu de la part du fisc.Le gouvernement de l’époque lui avait également supprimé sa qualification d’intéret public (récupérée par la suite grace au tribunal administratif. Tout ceci vérifie l’adage "le premier qui dit la vérité doit etre executé

    06/02/2012 à 9 h 39 min
  • Jaures Répondre

    "Mr le syndicaliste, je suis plutôt partisan de la famille traditionnelle et vieille école sur ce point. Si on commence à accepter les particularités de chacun, ça va vite être le foutoir." dit Toni.
    C’est tout à fait respectable, cher ami. Mais il est probable que cette conception sera bientôt une option parmi d’autres. Cela est d’ailleurs en grande partie le cas (pacs, union libre, famille recomposées,…). Que diriez vous alors si on interdisait votre conception sous prétexte qu’il ne s’agirait plus là qu’une "particularité" propre à créer le "foutoir" ?
    Rassurez-vous, le programme de F.Hollande ne conduit ni au Vénézuela, ni à la Corée du Nord.
    Que des irrégularités existent dans certains CE est incontestable. Quelles conclusions en tirez-vous ? Qu’il faut supprimer les CE ? N’y a-t-il pas des irrégularités dans d’autres institutions, politiques, économiques, religieuses,…Faut-il les interdire ?

    06/02/2012 à 9 h 07 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ jaurès

    Effectivement c’est bien ce que Coluche avait dit des … énarques
    Toujours remettre les choses à plat quelque soit le site !

    05/02/2012 à 15 h 40 min
  • HOMERE Répondre

    Non Ozone,vous vous méprenez….ce sont les électeurs qui considèrent que la France est la leur lorsqu’ils sont majoritaires…..Il se trouve que,sociologiquement la France est en majorité à droite,je n’y peut rien…c’est une évidence.Le Gaullisme n’a rien à voir la dedans…il est un épisode de la droite…rien de plus.Même Jaurès vous le dira….c’est dire !!!

    05/02/2012 à 10 h 22 min
  • Toni Répondre

    Mr le syndicaliste, je suis plutôt partisan de la famille traditionnelle et vieille école sur ce point. Si on commence à accepter les particularités de chacun, ça va vite être le foutoir.

    Revenons au titre de l’article voulez vous ? "Hollande le cauchemar qui vient" ?

    Je ne comprends pas votre idéologie aveugle quand on voit de nos jours dans quel état catastrophique se trouve le Venezuela de Chavez. Parce que là-bas ce n’est pas une réussite la gauche …

    La réalité est que Mr Hollande sera élu et que vous ouvrirez les bouteilles de champagne le soir du 5 Mai. Ce monsieur fera disparaître la classe moyenne en France, les riches sont déjà allés vivre sous de meilleurs cieux. Ce Mr Hollande se fera dicté sa loi par le fmi, parce que Mr le syndicaliste je persiste et je signe, ce seront le fmi, les pays émergeants qui auront le dèrnier mot dans ce cas là.

    L’enquête du comité d’entreprise de seafrance m’en dit long sur quels types de personnages composent les organisations syndicales Françaises. Si vos collègues et vos chefs sont capables de se comporter de cette façon envers les autres … Honnêtement Mr le syndicaliste j’ai plus d’estime pour les pays émergeants et le plus profond mépris pour les organisations syndicales Française.

    05/02/2012 à 10 h 02 min
  • francois Répondre

    françois et milliere,

    françois,vous avez tout à fait raison au sujet de mitterand et de sa catastrophe:le bilan est affligeant mais certains ne le reconnaissent pas .comme dab……

    effectivement les caisses etaient ds un etat meme plus pensable atuellement….tout cela malgré 3 devaluations !!!!  les causes sont donc connues et depuis?????chirac juppe sarko ont fait quoi?????

    ont ils enlevé toutes les lois socialistes jusqu’a la plus pitoyable des 35heures????non

    la chasseaux sorcieres sans precedent dont vous avez parlé a meme conduit a limoger les recteurs d’academie de l’education nationale. c’est allé jusqu’a ce petit niveau .et depuis est ce que qq un a fait sauter cette chaine gauchiste qui utilise les rouages de ce pays(education,justice,medias etc)  non rien !!!!

    alors je pense que milliere se trompe et que hollande ne sera pas pire que sarko.c’est juste unshowmediatique:une posturemais sur le fond il faut bcp de courage pour atomiser ce detournement de la democratie.c’est une sorte de guerre societale sans pitié  qu impose des decisions lourdes comme la dame de fer….

    la pseudo droite française ne propose que desguignols qui veulent juste etre elus sans aucune convictions alors vous saavez hollande ou sarko ……pfffff hollande ne fera pas pire qui sarko qui revait de l’ouverture!!!!

    amitiés.

    05/02/2012 à 8 h 47 min
  • ozone Répondre

    l’UMP n’est pas un parti…..c’est l’expression majoritaire de la droite…comme le furent le RPR,le RPF,"

    Homere,non s’il vous plait,encore le coup des "gouvernants naturels qui considèrent que la France est leur chose en invoquant comme titre de propriété le Gaullisme dont ils ont passé le plus clair de leur temps a trahir".
    Non par pitié;

    04/02/2012 à 13 h 08 min
  • Jaures Répondre

    Inspecteur Juve, rien ne vous oblige à  croire les résultats d’une étude. On peut également, surtout s’agissant d’études sociologiques, en contester les méthodes. Ce qui me surprend, cependant, c’est qu’après avoir contesté une étude qui a au moins le mérite d’exister, vous accordez foi à une suite de préjugés énoncés sans une once d’éléments statistiques fiables. Que penser, par exemple d’études réalisées sur des échantillons de quelques dizaines de sujets ? Sur de telles bases, je puis confirmer des a priori sur n’importe quelle communauté: Juifs, Tziganes, Catholiques, universitaires, journalistes,…
    En fait, aucune étude ne tend à montrer que les enfants élevés par des couples homosexuels seraient plus enclins à la déviance, la délinquance, seraient plus en échec scolaire ou professionnel que les autres. On sait que rien qu’aux Etats-Unis, près de 10 millions d’enfants sont élevés par des couples homos. Pratiquement autant l’ont été. Des dizaines de milliers d’autres le sont au Canada. A-t-on dans ces pays assisté à une montée de l’échec scolaire ?des suicides ? des viols ?
    Rappelons que le promoteur de l’étude "no es egual" (Cameron) a été exclu de la communauté scientifique américaine pour ses manipulations de différentes études.

    François, fin 2001, la dette était de 853 milliards d’euros, elle est aujourd’hui de plus de 1700 milliards !
    Il y a 10 ans, personne ne disait que la dette était un problème (elle était d’ailleurs détenue aux 3/4 par des Français. Contrairement à ce que vous dîtes, rien n’était alors irréversible.
    Par ailleurs, votre citation de Coluche est inexacte: il parlait des énarques qui ne sont pas plus de droite que de gauche. Et, franchement, les avocats ont-ils fait mieux ?

    04/02/2012 à 10 h 36 min
  • Toni Répondre

    Homere a écrit : "La suprématie totale de la gauche en France (Présidence,Sénat,Assemblée,Régions,Départements,Communes,Associations,Médias…) assurera à notre pays une situation de type totalitaire monopolistique agrémenté d’autoritarisme tels que notre pays n’en aura jamais connu.Si Jaurès s’en réjouit,moi pas…."

    Bonjour j’apprécie votre clairvoyance et prend ce scénario très au sérieux.

    A ce moment là on proposera à cette gauche franchouillarde et ce syndicaliste Mr Jaures un sommet type g8 à Caracas. Histoire qu’ils remettent les pieds sur terre … Et de voir un pays gangréné par le crime organisé et la corruption.

    Autre scénario, ne soyez pas inquiet à long terme Homere, les pays émergeants que sont le Brésil, un peu la Colombie, l’Inde, la Chine vont se charger de furieusement remettre en cause les beaux principes de Mr Jaures. En ce moment, j’apprécie de savoir qu’il existe un contre pouvoir contre cette gauche …. La finance dont parlait Mr Hollande au bourget … Finance qui va hélas avoir le dèrnier mot.

    ça va être un réveil difficile pour certains … j’ai peur.

    04/02/2012 à 8 h 56 min
  • François Répondre

      Ah, la gestion socialiste, parlons en.
     Quand Mitterand est arrivé au pouvoir avec sa clique de bras cassés, les caisses étaient pleines.
     3 ans plus tard et après 3 dévaluations, non seulement elles étaient vides, mais en plus nous n’arrivions plus à boucler le budget.
     C’est quand même lui et sa clique qui ont lancé la France dans la dette à grande échelle, il ne faut pas l’oublier.
      Ayant au passage opéré une chasse aux sorcières sans précédent pour "expurger" tous les échelons décisionnels politiques mais aussi administratifs, médiatiques et judiciaires de toute sensibilité qui n’était pas socialiste.
      Rendant ainsi la gabegie quasi irréversible.
      Bref, comme disait Colluche:
               " Les socialistes, si tu leur donnes le Sahara, 5 ans après ils sont obligés d’importer du sable"…

     Ah, petite précision: pas mal de dictateurs honnis se font réélire sans coup férir pendant 40 ans en ruinant leur pays un peu plus chaque année. Ce n’est pas la "bonne gestion" qui les sert. Pour les socialistes, c’est pareil. La réélection n’a jamais été une preuve de bonne gestion, mais plutôt de magouille efficace et de verrouillage du système. Parce que là, il faut avouer qu’ils sont d’une efficacité redoutable…

    03/02/2012 à 19 h 49 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    <<[email protected]>>

    Pas mal la vidéo, Mr.Hollande ne semble pas cracher sur le fric et ne se foule pas la cheville. Le vrai socialo pharisien comme on peut se l’imaginer!
    Il n’aime pas ceux qui sont plus riches que lui, jaloux va.

    03/02/2012 à 18 h 36 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    <<François, j’avoue que cette prédiction me fait frémir. J’aimerai, pour me rassurer que Millière exprime au moins quelques doutes !>>
    Guy Milliere ne va pas coopérer, ce serait trop facile pour l’intervenant. Laissons le se morfondre dans cet état dubitatif.

    03/02/2012 à 18 h 26 min
  • grepon Répondre

    Hans, encore une fois, si les électeurs se jugent mal gérés, ils peuvent sanctionner leurs élus.

    Quand majorites devient des achetees, ce qui arrive peu a peu, a coups de demagogie, a coups d’expansion des rangs des dependents et employees de l’etat… les nouveaux elus ressemblent au derniers dans leur desinteret a stopper l’avalement de tout par l’etat.  A dela d’un certain point ce n’est plus possible d’etre politicien sain et responsable dans ce systeme.   Tout ce qui reste c’est de machiavelliques privelegiees du systeme.   Alors, certains s’en tirent bien, du catastrophe en cours, bien que la France en creve, par etouffement sous le poids d’un etat hypertrophie.

    03/02/2012 à 18 h 10 min
  • Inspecteur Juve Répondre

    Je n’ai pas d’avis tranché sur la question mais les "qui ne sont pas contestés" de M.Jaurès m’insupportent (autant chez lui que chez Guy Millière : tout ça, c’est la négation du débat).

    Donc, un exemple : http://unvoyageauliban.bafweb.com/etudeadoptionhomo.htm

    03/02/2012 à 17 h 47 min
  • HOMERE Répondre

    Pour un autre sujet,j’ai écris que le grand mufti du Caire se réjouissait de voit l’occident accroître le nombre d’homosexuels et voter des lois en faveur de l’homoparentalité,assurant ainsi un avantage imparable de l’islam en matière de reproduction numérique et par là,se répandre dans ces pays n’assurant plus la reproduction de la race……belle perspective !!

    La suprématie totale de la gauche en France (Présidence,Sénat,Assemblée,Régions,Départements,Communes,Associations,Médias…) assurera à notre pays une situation de type totalitaire monopolistique agrémenté d’autoritarisme tels que notre pays n’en aura jamais connu.Si Jaurès s’en réjouit,moi pas….temporairement tout du moins car après les purges reviendrons les libertés.Après les spoliations diligentées par l’Etat socialiste,reviendrons les temps de la justice restitutrice pour les citoyens spoliés.Voyez les embauches dans les territoires….une gabegie sans fin……

    Pour ne pas en être…….une solution unique et sans équivoque…..Sarkozy !!

    un Sarkozy sinon rien !!

    l’UMP n’est pas un parti…..c’est l’expression majoritaire de la droite…comme le furent le RPR,le RPF,l’UDF….alors si l’UMP est dissoute,hypothèse à confirmer,renaîtra un autre parti de droite encore plus fort et qui battra toutes les gauches réunies…..pour l’éternité….car la droite restera majoritaire en France,numériquement et socialement….

    03/02/2012 à 14 h 54 min
  • Droal Répondre

    Sarkozy, le cauchemar qui part.

    03/02/2012 à 14 h 35 min
  • [email protected] Répondre

    Pour mieux saisir la nature du personnage Hollande, je recommande toujours cette petite vidéo authentiquede 30 secondes:

    http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/I05262220/une-vision-singuliere-de-la-cour-des-comptes-le-privilege-d-y-travailler.fr.html

    03/02/2012 à 1 h 40 min
  • ozone Répondre

    "L’analphabétisme économique qui règne en France est déjà effrayant."

    A voir les effets des prouesses des "connaisseurs" en la matière ça ne vaut guère mieux.

    02/02/2012 à 20 h 22 min
  • Jaures Répondre

    Cher Siniq, le chiffre de 10% est celui donné par les études de Golombok (1995) qui ne sont pas contestées. Pour le reste,s’il s’avérait que les enfants issus de l’homoparentalité montraient des déficiences psychologiques ou sociales, cela se vérifierait aisément puisque ceux-ci se comptent par dizaines de milliers.

    François, j’avoue que cette prédiction me fait frémir. J’aimerai, pour me rassurer que Millière exprime au moins quelques doutes !

    Hans, encore une fois, si les électeurs se jugent mal gérés, ils peuvent sanctionner leurs élus. Surtout qu’ Hollande avait déclaré que s’il n’avait pas été reconduit en Corrèze, il renonçait à sa candidature. Et puis, entre nous, il est plus facile de gérer les Hauts de Seine que la Corrèze.

    02/02/2012 à 19 h 17 min
  • Daniel Répondre

    François: 
     " Monsieur Millière, " qui s’est toujours trompé" prévoit l’élection de François Hollande. Ca ne vous inquiète pas, Jaures?"   .
     Excellent. 

    Hans :  "À défaut il se retrouvera un de ces quatre matins sur son auguste postérieur.
    Je pense qu’il est inutile de faire un dessin pour cette option."
    Oui, mais s’il n’y a plus de riches en France, Jaurés sera totalement satisfait d’y être pauvre… pendant au moins 24 heures.

    02/02/2012 à 19 h 16 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    <<c’est peut-être que la gauche a bien géré les collectivités territoriales. Peut-être également que, constatant cela, les mêmes Français, ce n’est pas exclu, donneront le pouvoir à la gauches aux prochaines élections nationales. Et alors ? Où est le drame ?>>
    En faisant le bilan de la région administrée par "l’Enfariné" on constate que c’est la région la plus endettée de tout l’Hexagone. Toutes les régions administrées par la gôche le sont peu ou prou. Cela promet si ce triste sire se retrouvera au manche à balai du pays.
    Avec des mentalités comme celle de l’intervenant il ne faut pas s’étonner de la misérable particularité qu’a la France de détruire proportionnellement, année après année, plus d’entreprises  que tous les principaux pays comparables de l’OCDE.
    Faut-il une leçon à l’intervenant? Je pense que oui, l’entreprise qui l’emploie n’est pas éternelle. Rien ne l’est d’ailleurs. Je lui conseille donc d’arrêter de scier la branche sur laquelle il pense être confortablement assis. À défaut il se retrouvera un de ces quatre matins sur son auguste postérieur.
    Je pense qu’il est inutile de faire un dessin pour cette option.

    02/02/2012 à 13 h 38 min
  • François Répondre

      Monsieur Millière, " qui s’est toujours trompé" prévoit l’élection de François Hollande. Ca ne vous inquiète pas, Jaures?

    02/02/2012 à 13 h 10 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ Jaurès
    il n’est pas difficile de satisfaire l’électeur ; Pour ce faire  existe depuis les temps historiques d’Athènes et de Rome une philosophie politique qui a pour nom  … DEMAGOGIE !  !   !
    Démosthène et Cicéron en ont excellemment parlé … vous devriez relire ces orateurs qui en remontrent à … Jaurès

    02/02/2012 à 10 h 50 min
  • Anonyme Répondre

    Sur 10 personnes, une serait homosexuelle selon Jaures,65 millions de français donc selon la statistique Jaures 6,5 millions d’ homosexuels.Je vais commencer à porter des caleçons en zinc pendant mes trajets en transport en commun. Pour être plus sérieux, il n’ y a aucune données raisonnables sur l’ éducation donnée à un enfant par des couples de même sexe sauf chez les partisans de l’ adoption par les couples gay et lesbien qui eux savent que tout est formidable.Je demande à voir, la réalité est peut être moins jolie. Il faudra aussi que monsieur le socialiste Jaures explique à ses futurs alliés musulmans que l’on ne pend pas une personne homosexuelle au bout d’une grue car quand les non communautaires éliront un représentant barbu comme maire, il y aura des cris et pas de chuchotements. Et là Monsieur Jaures, je me base sur un fait explicite et vérifiable, 40 % des tunisiens demeurant en France ont voté pour le parti Enardha pourtant si l’on lit vos nombreux écrits, il en aurait du être autrement, la potions socialiste est mal passée ou alors sont ils moins intégrés que vous nous l’assénez tous les jours. J’attends toujours ma réponse sur la hauteur minimum des éclairages pour le travail en nuit.

    02/02/2012 à 10 h 29 min
  • Laudance Répondre

    Que serait la France dans le cas que vous décrivez, cher Guy Millière, avec François Hollande à la clé et les Delors-Aubry-Brochen, Mélenchon, Montebourg, Joly et compagnie, ses casseroles aux pieds ? Eh bien, elle ressemblerait davantage à ce qu’elle est déjà : une république (?) socialiste qui deviendrait un peu plus soviétique et islamique. Mais faut-il plaindre les Français pour cela ? Non, car ils sont ainsi faits qu’ils ont voulu en arriver là. Bien plus que Sarkozy, ils seront donc responsables de la suite au même titre que ceux qu’ils ont élus et sans cesse réélus au nom de leurs illusions, au fil des folies entretenues par la vraie gauche et des promesses non tenues par la fausse droite. Et si vous n’imaginez pas à quel point la plupart de vos compatriotes sont socialistes et masochistes, il vous suffit de parcourir les journaux dits de droite et les blogs qui leurs sont rattachés, à commencer par les 4 Vérités Hebdo censé être une publication libérale. Or, on y trouve de plus en plus de gauchos et on a l’impression d’y soutenir un organe socialo. Que reste-t-il donc comme solution aux derniers véritables démocrates de droite égarés au pays des Soviets, là où le mot libéral est considéré comme une injure, et des « chances pour la France », leurs amis de circonstances ? C’est simple pour ceux qui ont les moyens de faire comme Guy Millière et moi : changer souvent d’air, définitivement si possible.

    02/02/2012 à 10 h 20 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ Jaurès
    il n’est pas difficile de satisfaire l’électeur ; Pour ce faire  existe depuis les temps historiques d’Athènes et de Rome une philosophie politique qui a pour nom  … DEMAGOGIE !  !   !
    Démosthène et Cicéron en ont excellemment parlé … vous devriez relire ces orateurs qui en remontrent à … Jaurès

    02/02/2012 à 10 h 04 min
  • grepon Répondre

    Actuellement les banques privées ne prêtent plus.

    Leurs bilans sont troues.  La banque centrale de la zone Euro leur prete de l’argent, qu’ils redepositent chez la banque centrale de la zone Euro, a perte, pour rester liquide (bien que insolvent).   L’etatisme a rendu la zone Euro dynamique a ce point.

    Elles asphyxient les PME bien plus préoccupées par les rémunérations des actionnaires et des dirigeants que par l’économie réelle.

    Actionnaires, c.a.d. investisseurs, c.a.d. EPARGNANTS.    Zero pointe Jaures.

    02/02/2012 à 5 h 04 min
  • Dubucque Répondre

    Si Bouboule est élu ce sera par rejet du nain !
    Du mal en pis !
    La France va bien, la fusée Ariane, le Rafale, Edf/Gdf , Sncf,La Poste, l’hôpital, même si  ce n’est pas parfait !
    Ce qui va mal est surtout dû à l’immobilisme des grandes administrations , Sécu, Fisc, Education Nationale !
    Il faudrait un grand chambardement !
    Bouboule ne sera pas celui qui fera  ça !
    Marine, la pôvre, prèche dans le désert !
    Alors, le nain encore !

    01/02/2012 à 21 h 52 min
  • Troubadour Répondre

    *** Jaurès l’illusionniste *** « En 2002, la gauche a laissé un pays aux comptes équilibrés » Source Wikipédia Le tableau suivant fournit les données sur la dette des administrations publiques au 31 décembre et sur le déficit annuel des administrations publiques, au sens de Maastricht (règlement n° 3605 de la Commission Européenne) en milliards d’euros courants en pourcentage du produit intérieur brut. Année Dette publique Solde public Dette publique Solde public % du PIB milliards d’Euros 2002 59,1 % -3,3 % 912,0 -50,4 Cordialement

    01/02/2012 à 21 h 52 min
  • Toni Répondre

    Hommet a écrit : "Hollande va nous faire faire un grand pas en avant."

    Oui Mr Jaures est d’ailleurs entièrement convaincu. J’attends de voir … La gauche des régions a fondé la maison de l’amérique latine, il faudrait que la gauche importe les méthodes d’amérique latine pendant qu’elle y est.

    Espérons que les policier américains du swat et de la dea ne viennent pas arrêter quelques gens en France … Quelques gens qui auront pris un peu trop l’habitude de piétiner et saccager les vies et les  biens des autres.

    01/02/2012 à 20 h 37 min
  • Toni Répondre

    Bonsoir Mr le syndicaliste,

    Jaures a écrit: "ce n’est pas exclu, donneront le pouvoir à la gauches aux prochaines élections nationales. Et alors ? Où est le drame ?"

    Mr Jaures, je vous refais ma proposition de venir quelques semaines au Venezuela pour voir la réalité d’un pays dirigé par la gauche. Entre 1997 et 2002, vous avez profité d’une période de croissance mondiale. Le bilan de la gauche en 2002 est du à une croissance mondiale favorable c’est tout.

    Mr le syndicaliste, savez seulement que le venezuela est un pays avec quelques probèmes de corrruption et de criminalité ?

    01/02/2012 à 20 h 32 min
  • arbitre Répondre

    Plus de la moitié des Français vomissent l’UMPS, coupable de la situation présente de la France. Ces partis voudraient faire croire que nos maux viennent de l’extérieur, ce qui est un mensonge. Ce sont les décisions de ces deux partis qui depuis 20 ans ont plongé le pays dans la décadence.

    01/02/2012 à 20 h 29 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    <<Etes-vous fier de votre plaisanterie graveleuse (" lequel des deux est sa tante ?") >>
    C’est une bonne blague, point barre.
    Honnis soient ceux qui ne peuvent en rire car ils ne méritent pas le sel et le poivre qu’ils consomment. (résonne presque comme une des Béatitudes). Où sont donc passées les tantines d’antan, à croire qu’on veut à tout prix réinstaurer l’Inquisition. Cela doit faire partie du programme de Mr.Hollande ou plutôt de "l’Enfariné".

    01/02/2012 à 20 h 20 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    à la rédaction ,
    voudriez vous s’il vous plait passer ce correctif :
    DEBOUT LA REPUBLIQUE
    a bien diffusé mon message
    merci

    01/02/2012 à 20 h 05 min
  • Hommet Répondre

    Sarkozy nous a amenés au bord du gouffre. Hollande va nous faire faire un grand pas en avant.

    01/02/2012 à 18 h 28 min
  • Anonyme Répondre

    « L’État, c’est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde »
        — Frédéric Bastiat, Journal des débats

    Le problème, c’est que c’est toujours les mêmes "tout le monde" !

    01/02/2012 à 17 h 52 min
  • SMALL BARTHOLDI Répondre

    Surnommé Napoléon IV, Sarkozy subira le même destin historique que le dernier Bonaparte, soit un Sedan électoral, qui portera au pouvoir les nouveaux Communards et autres laïcards exaltés et bornés. Ils glisseront un peu plus la France dans cette démocratie décadente et autarcique qui a toujours aiguisé les appétits des barbares totalitaires et des petits Bismarck de Bruxelles. La France de ce bon monsieur Hollande sera une proie idéale.

    Bref, après la parenthèse bonapartiste destinée à rassurer le bourgeois, les évolutions profondes remontent à la surface. Avant la nuit totalitaire, que personne ne voit jamais venir, trop préoccupés que nous sommes par nos petites histoires de TVA et de maisons closes.

    Prosper, youpla boum !

    01/02/2012 à 17 h 46 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    S’il est élu Mr.Hollande va en baver, les faits rien que les faits vont lui imposer des revirements déchirants dans l’application de son programme utopique.
    Il prétend vouloir imposer ses vues à ses partenaires européens mais il va vite déchanter car personne en EU ne veut de ses idées farfelues, les gens ont autre chose à faire que de suivre un illuminé. La France deviendra un vaste champ d’expérimentation collectiviste avec les dégats que l’on peut déjà extrapoler des résultats catastrophiques de l’ex bloc soviétique.

    01/02/2012 à 17 h 37 min
  • Justin Répondre

    S’il est vrai qu’un français sur deux ne paie pas d’impôts sur le revenu cela signifie que 50 % des français sont plus ou moins dans la misère. Car pour ne pas être imposé sur le revenu il faut avoir… très peu de revenus ! Au train où vont les choses la France prend la même direction que la Corée du Nord. Il suffit de se promener dans les rues pour s’en convaincre : le nombre de mendiants, de SDF et de laissés pour compte a explosé seulement en dix ans. Pour échapper à cette hécatombe une solution : se porter candidat à des élections. La caste vit très bien quand on sait, par exemple, qu’un député avec seulement 5 ans de législature cotise double pour sa retraite et s’il n’est pas réélu touche ses indemnités (en grande partie non-imposables) pendant 5 ans encore ! Soit 5 ans de députation rémunérées + 5 ans payés à ne rien faire et au total …. 20 ans de cotisation pour sa retraite ! Elle est pas belle la vie ? C’est en France et c’est nulle part ailleurs.

    01/02/2012 à 17 h 21 min
  • Jaures Répondre

    C’est vrai que la gauche gère la quasi totalité des régions, la majorité des grandes villes et des départements. Mieux, les majorités de gauche ont récemment toutes été reconduites avec une majorité renforcée (près de 55% des voix en moyenne en régions). Sauf à considérer que les Français seraient masochistes, c’est peut-être que la gauche a bien géré les collectivités territoriales. Peut-être également que, constatant cela, les mêmes Français, ce n’est pas exclu, donneront le pouvoir à la gauches aux prochaines élections nationales. Et alors ? Où est le drame ?
    En 2002, la gauche a laissé un pays aux comptes équilibrés, un chômage à 8% alors qu’elle l’avait trouvé à plus de 11%, des impôts en baisse (PPE, suppression de la vignette auto, baisse d’un point de la TVA, TIPP flottante), un commerce extérieur en excédent, de nouveaux droits sociaux (CMU, PACS,…).
    S’il présentait un tel bilan, je serai enclin à voter Sarkozy.
    On peut critiquer le programme de Hollande, c’est la règle démocratique, mais je suis étonné qu’un enseignant s’alarme que "l’essentiel des postes créés le seront dans l’éducation, donc dans la formation des esprits." Comme si la formation, l’Education étaient des fardeaux pour un pays. Millière conseille-t-il de brûler les livres ?
    Pourquoi dire qu’augmenter les impôts des grandes entreprises en baissant celui des PME conduirait aux délocalisations ? Les délocalisations ont lieu aujourd’hui, tous les jours, et on sait que les grandes entreprises ne paient pratiquement pas d’impôts (0 pour Total en 2010). Actuellement les banques privées ne prêtent plus. Elles asphyxient les PME bien plus préoccupées par les rémunérations des actionnaires et des dirigeants que par l’économie réelle. Savez-vous que le Président de Natixis, l’année de sa déliquescence, émargeait à 2 millions d’euros ? Que les actionnaires des banques se sont partagé des profits insolents en pleine crise (4,4 milliards en 2010 pour BNP) alors qu’on licenciait dans toutes les agences et que les tarifs bancaires explosaient. N’est-il pas dés lors temps de développer une offre publique soucieuse de financer l’Economie ?
    Enfin, que vous ont donc fait les homosexuels pour leur interdire de convoler ? Sur quelles études vous basez-vous pour avancer que ces couples mettraient la famille en péril ? Que direz-vous à votre enfant si d’aventure il se trouvait être homosexuel (1 chance sur 10) ? Etes-vous fier de votre plaisanterie graveleuse (" lequel des deux est sa tante ?") que même J.M.Bigard trouverait vulgaire ?

    01/02/2012 à 16 h 11 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

       "le débat n’est pas de savoir s’il y aura plus d’impôts , mais qui les paiera ? "
                                                            ( François HOLLANDE )

                à droite aussi bien qu’à gauche on exècre les intendants économes et prévoyants
    je viens d’en avoir la preuve avec un message refusé par le modérateur du blog "debout la république"
    il portait atteinte au dogme gaulliste de "l’intendance suivra " en rappelant que la défaite de 1940 était ESSENTIELLEMENT due à la supériorité de l’intendance de l’armée allemande * sur celle de l’armée française
    …. un crime de lèse-majesté en quelque sorte ou pire , une hérésie , un blasphème …
    * par les mauvais jours qui courent ce qui est "allemand" doit être honni semble t il 

    01/02/2012 à 16 h 07 min
  • grepon Répondre

    Nous passerions d’un déclin en pente relativement douce à un déclin en pente plus accélérée. D

    C’est exactement comme ca que la faillite arrive, partout.  

          >  So, how did you go bankrupt?

          >   Little by little….then all at once.

    Pour ceux qui cherchent un cote positif, le fait que ca se fera sous un joug non seulement d’orientation mais de marque socialiste risque de rester dans les memoires.    Je ne pense pas que ca aurait pour resultat un retour du baton chez l’electorat franchouille, qui est presque totalement voue a l’etatisme.   Le catastrophe n’ameliora pas apres une chute dure, mais continuera.    La France francais ne durera certainement pas un siecle de plus, quoi qu’il arrive, desormais.

    01/02/2012 à 14 h 33 min
  • Troubadour Répondre

    ** La résistance à l’Empire **  » Jean-Luc Mélenchon, disciple de Chavez. » Hugo Chavez m’est en partie sympathique. Il a la faiblesse de s’appuyer sur Castro, mais le bon sens de lutter contre l’Empire. Résister à l’empire Américano-sioniste a du bon. Chavez a l’immense mérite de nationaliser les ressources pétrolières de son pays. Il faudrait comptabiliser les bénéfices des prédateurs nord américains depuis un siècle de présence au Vénézuéla et voir ce qu’ils ont payé en royalties à Caracas. Capitale où les bidonvilles étaient omniprésents à l’arrivée de Chavez. Résister aux yankees et aux sionistes est une condition sine qua non d’émancipation de l’Amérique latine, à condition de ne pas sombrer dans le socialisme. Guy Millière représentant du sionisme déplore sans nuance la gouvernance de Chavez, c’est signe qu’on peut le soutenir avec nuances. Cordialement

    01/02/2012 à 13 h 39 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: