Honte pour le Sénat

Honte pour le Sénat

C’est la tribune du sénateur Jean-Louis Lorrain au sujet de la proposition de loi sur l’euthanasie. Extraits :

L « Faire de l’acte de mort, comme proposé, un complément des soins palliatifs est une tentative d’atténuation de la responsabilité d’un agir compassionnel, émotionnel qui n’a rien à voir avec une démarche humaniste. « L’Assistance médicale pour mourir » proposée ferait le pendant à « l’Assistance médicale à la procréation ». Nous sommes dans la toute puissance de la technique et du médical pour gérer notre vie. La Commission des affaires sociales du Sénat en soutenant « l’Assistance médicale pour mourir » entérine l’euthanasie volontaire. Elle soutient la médicalisation de la mort laissant aux exécutants (les médecins), la liberté de conscience. Cette volonté politique relève d’une vision totalitaire. Ce projet n’est qu’une étape, la suivante concernera la souffrance dans les démences, dans les états végétatifs. Les commandements catégoriques kantiens et hippocratiques ne peuvent être balayés même avec précaution. La confusion entre volonté et libre arbitre est entretenue. L’indignité de l’accueil des malades, la méconnaissance des moyens de lutte contre la douleur, de l’offre de services à la personne relèvent de la maltraitance. »

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *