Identité nationale : on en parle

Posté le novembre 20, 2010, 6:27
2 mins

Nicolas Sarkozy, dans ses grandes manoeuvres pour 2012 a laissé l’identité nationale en rase campagne. Elu à droite en 2007, avant de pratiquer l’ouverture à gauche, il semble vouloir se faire élire au centre en 2012, mais il est douteux qu’il pratique alors l’ouverture à droite !

La seule solution : lui montrer que les électeurs de droite sont bien présents et ne se laissent pas endormir par le discours médiatique.

Et puisque Nicolas Sarkozy a cru bon de miser sur le thème de l’identité nationale, nous allons lui démontrer que pour nous il ne s’agit pas d’un outil électoral, mais bien d’une réalité indiscutable et non négociable. Dans la mesure de ses modestes moyens, notre petit blogue se propose donc de défendre et d’illustrer l’identité nationale.

Nous faisons appel à nos lecteurs pour nous fournir des témoignages sur leur conception de l’identité nationale (envoyez-nous vos textes dans les commentaires, de cet article, nous publierons les plus significatifs). Car l’identité nationale que nous défendons, c’est bien celle que nous vivons charnellement et dont nous avons hérité ensemble en partage, nous les enfants de France.

Première illustration concrète de l’identité nationale, donc française, ou plutôt de ce qu’elle n’est pas :

 Remonter les Champs Elysées avec des drapeaux étrangers lors des compétitions internationales de sports, c’est s’opposer à l’identité nationale française, en revendiquer une autre. Que des habitants de la France ne sentent pas Français, mais Algériens, Turcs ou autres, cela les regarde.

Mais alors, qu’ils ne demandent pas des papiers français, une protection sociale française et tous les avantages qui vont avec. L’identité française, on la ressent ou pas, elle vibre dans notre coeur et dans notre âme ou pas. Si ce n’est pas le cas, aucun papier, aucune loi ne peut rien y changer, on n’est pas Français…

3 réponses à l'article : Identité nationale : on en parle

  1. Béru 45

    22 novembre 2010

    Un fait vécu au cours de la Saint Michel 1999 ,avant de remonter les Champs -Elysées pour ranimer la flamme avec d’autres camarades parachutistes sommes allés nous désaltérer rue Washinton.Sortant du bar ,beret vissé sur la tête il m’a été demandé si j’avais participé à la guerre d’Algerie .A ma réponse affirmative j’ai été copieusement insulté par “des petits gris” et sommé de quitter la rue ,ces énergumènes m’on dit qu’ils étaient chez EUX..Nous étions en 1999!!J’étais chez MOI et tranquillement avec mes camarades sans heurt nous avons rejoint notre point de rassemblement sur les Champs.
    Notre cher président de la répiblique( Jacque Chirac) le soir de son élection n’avait pas vu à quelques mètres devant lui les drapeaux marocain et algérien alorsd que des millions de Français le voyaient sur leu écran de télé.Ils ont tous quels qu’ils soient au gouvernement les yeux bouchés de m..!

    Répondre
  2. Béru 45

    22 novembre 2010

    Le drapeau de mon régiment appartenant à ma Patrie que j’ai eu lhonneur de porter a trois couleurs : Bleu Blanc Rouge!Il n’a pas les couleurs du drapeau marocain et encore bien moins celles du drapeau algérien émanation du f l n qu’à lépoque de mes 20 ans j’ai combattu!Durant la grande guerre pour défendre leur Patrie leur France un oncle ,mon grand père paternel et mon grand père maternel y ont laissé leur peau.
    Quand notre Pays vous offre avec une si grande largesse d’être citoyen Français il faut Le respecter ou foutre le camp!!Que nos jeunes patriotes réagissent pendant qu’il en est encore temps.Dans notre jeunesse française nous étions insultés nous réagissions parfois avec violence.Elle est belle notre France actuelle sans aucune réaction.Il ne faut rien attendre de nos dirigeants Ils sont pleutres!!

    Répondre
  3. Michel

    20 novembre 2010

    Poing gauchiste levé, drapeaux étrangers, doigts d’honneur…Quelle belle France nous avons là !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)