Identité nationale : les bonnes paroles du Président

Posté le novembre 13, 2009, 12:00
2 mins

Nicolas Sarkozy a retrouvé des accents patriotiques pour évoquer l’identité nationale.
En dehors d’un couplet sur le métissage, les mots utilisés sont ceux d’une véritable compréhension de cette

problématique et de son importance :

“A force de vouloir effacer les Nations par peur du nationalisme, on a ressuscité les crispations identitaires”

“A force d’abandon, nous avons fini par ne plus savoir très bien qui nous étions. A force de cultiver la haine de soi, nous avons fermé les portes de l’avenir. On ne bâtit rien sur la haine de soi,
sur la haine des siens et sur la détestation de son propre pays”

“Voilà pourquoi nous devons parler de notre identité nationale. Ce n’est pas dangereux, c’est nécessaire. Ce qui serait dangereux ce serait de ne pas en parler (…) C’est avec cette politique de
l’autruche qu’on laisse le champ libre à tous les extrémismes”

Selon Nicolas Sarkozy , “être français est un honneur, il nous appartient à tous de le mériter”.

Le Président a redit son opposition à la burqa : “il n’y a pas de place”, en France, “pour l’asservissement de la femme”.

Le Président de la République a rappelé la formule de Marc Bloch pour qui la France : “accepte de vibrer avec le souvenir du sacre de Reims et d’être émue par le récit de la fête
de la Fédération”,

La fête de la fédération avec Talleyrand comme officiant n’est pas précisément ce qui fait le plus honneur à la révolution…

Mais pour le reste, le Président a bien saisi la substance de l’identité française.

On se demandera juste pourquoi si peu est fait sous son mandat pour restaurer et faire croître cette identité et pourquoi Nicolas Sarkozy donne autant de pouvoir à ceux qui font
tout pour détruire cette identité…