Il faut prolonger l’état d’urgence !

Il faut prolonger l’état d’urgence !

Deux mois se sont à peine écoulés depuis l’attentat du 13 novembre que tous les médias s’agitent sur la légitimité d’un texte qui, disent-ils, pourrait mettre en danger les libertés individuelles.

Nous sommes à Byzance et ils discutent du sexe des anges !

Les vraies questions à résoudre ne concernent pas cette défense des libertés individuelles.

Elles sont autrement graves : Comment défendre la France et les Français contre la guerre que lui a déclarée l’État islamique ? Combien de temps encore la France devra-t-elle mobiliser toutes ses forces avec la menace de nouveaux Bataclan à la puissance dix ou cent ? Aurons-nous réellement les moyens d’empêcher de nouveaux attentats, étant donné l’état de nos forces déjà engagées dans des opérations extérieures avec des matériels à bout de souffle ?

Pour répondre sans langue de bois à ces questions, je dirai que nous devrons attendre très longtemps encore.

C’est sous cet angle seul que doit être examinée l’opportunité de la prolongation de l’état d’urgence.

Et, dès lors, une réponse réaliste s’impose d’elle-même : tant que la menace durera, il faut maintenir cet état d’urgence.

Or, tout nous indique que la menace terroriste peut durer encore des années, des décennies même.

Et cette menace risque fort de faire apparaître les mesures actuelles comme insuffisantes.

Nous ne devons jamais oublier que nous sommes en guerre. Une guerre particulière avec, sur notre propre territoire, certains individus capables de se retourner contre le pays dont ils sont (ou sont devenus) citoyens, disposent du droit de vote et des libertés inhérentes à la démocratie – comme le droit d’exprimer leur opinion sans que l’on puisse les sanctionner judiciairement. C’est le cas de nombre d’imams salafistes, levain de cette pâte explosive.

Ceci alors que, déjà, de nombreux collabos en puissance se dévoilent et que des politiciens « professionnels » ne songent qu’à leur réélection en s’interdisant d’appeler un chat un chat – par exemple, en désignant (y compris dans la bouche de mi­nistres…) l’État islamique par son discret acronyme de « Daech ».

Liberticide, l’état d’urgence ? Insuffisant, en réalité.

Nous sommes en guerre et c’est aussi grave que dans les années 1930. Déjà, à l’époque, les « pacifistes » étaient chez nous ; les canons chez nos ennemis !

Vincent Ferrandin
Neuilly-sur-Seine (92)

Partager cette publication

(9) Commentaires

  • Raùs Répondre

    De Gaulle a l’Ile d’Yeu, les Maréchal Pétain à Douaumont –

    31/01/2016 à 13 h 07 min
    • Sylvain Drey Répondre

      Raù[email protected] oui le Maréchal Pétain à Douaumont, suivi de sa béatification par Rome !

      31/01/2016 à 13 h 08 min
  • Raùs Répondre

    les médias pleurent le départ de Taubira – c’est la déchéance complète de notre pays !

    30/01/2016 à 7 h 42 min
  • MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS Répondre

    L’Etat d’urgence contre un mot : terrorisme. C’est RIDICULE !

    Il s’agit de l’application de la Loi de 1955 modifiée à plusieurs reprises, prise pour faire face aux évènements d’Algérie à l’époque ! Voir ma future chronique sur Radio-Silence.org, Vendredi prochain.

    Voici les vrais remèdes à mettre en œuvre :
    1- SELF-DEFENCE autorisée pour tous les Français, armés s’ils le désirent et complètement « couverts » en cas de légitime-défense.
    2- Arrêt immédiat de toutes les violations des DROITS FONDAMENTAUX des Français en France. S’inspirer de l’attitude durant la guerre des Anglais à Londres sous les bombes continuant à vivre normalement ( le fameux bar-dancing décalé de ce qui se passait au-dessus et à côté ) . Il faut montrer que nous ne sommes pas terrorisés ni terrorisables !
    3- La police de renseignement doit être développée, anonyme et invisible, pour repérer, sans qu’ils s’en doutent, les fameux « terroristes ».
    4- L’Armée doit être réorganisée en « Régiments » opérationnels, divisions et armées.
    5- Tous les policiers en uniformes doivent respecter les Français de souche et fouiller les étrangers au faciès !
    6- Ne pas hésiter à flinguer les attroupements d’étrangers agressifs. Cela diminuerait leur envie à venir….
    7- Renvoyer manu militari dans la minute tous les étrangers par évidences, races, coutumes, costumes, au-delà de nos frontières, n’importe où ! Bref, chez les autres ! Ou à la mer…

    Tout ceci étant annoncé clairement et fortement à l’avance pour ne prendre personne en traître !

    27/01/2016 à 10 h 17 min
    • Raùs Répondre

      Valls est incohérent- il faut s’en débarrasser avec les autres ministres d’origine étragère.

      29/01/2016 à 17 h 38 min
    • Raspoutine Répondre

      [email protected] ne parler que de déchéance de la nationalité et d’état d’urgence à longueur de journée depuis des semaines, c’est se moquer du peuple ! Tous ces politiques sont effectivement des
      Charlots, des incompétents, voire des criminels !

      29/01/2016 à 23 h 59 min
  • betsynette Répondre

    Je voudrai comprendre , valls crie à la guerre qui nous est faite par l’islam, et de l’autre coté, ce gouvernement laisse entrer en France, des milliers de …musulmans …donc des islamistes, j’ai vraiment l’impression que ces malades que sont ces ministres, acceptent que l’on tue les Français, ils sont vraiment minables.

    27/01/2016 à 7 h 24 min
    • Rosenberg Répondre

      [email protected] il faut un état d’urgence contre le chômage !
      Le reste est blablabla pour la galerie.D’ailleurs pourquoi Valls se promène-t-il sans Kalachnikov?

      27/01/2016 à 13 h 51 min
    • Raùs Répondre

      [email protected] l’état d’urgence sert surtout au maintien du déferlement maghrebin de la France !

      28/01/2016 à 21 h 58 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: