Ils ne savent plus ce qu’ils disent

Posté le 12 février , 2019, 2:33
3 mins

Toute la caste jacassante bruisse de l’ahurissante provocation italienne.

Pensez : Luigi Di Maio, vice-Premier ministre, a eu le front de rencontrer des gilets jaunes, le 5 février, et de les encourager dans leur opposition à Emmanuel Macron.

Instantanément, l’indignation politico-méditique a été à son comble, au point que l’ambassadeur de France a même été rappelé à Paris.

Cela fait un peu « désordre » entre alliés de longue date – et surtout entre cofondateurs de l’Union européenne : la « construction européenne » ne garantirait-elle plus la paix, comme on nous l’a seriné pendant des décennies ?

Mais, surtout, n’assiste-t-on pas une comédie de réactions indignées et à une tempête dans un verre d’eau ?

Entendons-nous bien : je suis bien d’accord avec mes éminents confrères sur le fait que s’ingérer dans la vie politique d’un pays ami ne se fait pas.

Mais, enfin, M. Macron est-il très crédible dans le rôle de la vertu outragée ?

Qui donc a fait de l’actuel gouvernement italien l’ennemi à abattre ? Qui donc a affirmé publiquement que les prochaines élections européennes opposeraient le camp de la raison, noblement incarné par M. Macron lui-même, à la « lèpre populiste et nationaliste » ?

Le président français reçoit la monnaie de sa pièce. Ça n’est que justice.

Au demeurant, comment ne voit-il pas que, par sa bruyante indignation, il rend un service inattendu à M. Di Maio ?

Point n’est besoin d’être très au fait de la politique italienne pour savoir que l’actuel gouvernement unit le mouvement 5 étoiles (dont Luigi Di Maio est issu) à la Ligue de Matteo Salvini.

Or, cette dernière, naguère minoritaire, ne cesse de progresser et a sans doute dépassé le mouvement 5 étoiles qui a donc besoin d’exister. Ce que lui offre paradoxalement l’absurde « sur-réaction » française.

Peut-être, après tout, est-ce l’objectif de l’opération : renforcer 5 étoiles et affaiblir la Ligue.

Mais, alors, comment s’indigner d’une ingérence étrangère dans nos affaires intérieures, quand nous-mêmes ferions pire, en privilégiant telle composante de la coalition au pouvoir en Italie aux dépens de telle autre ?

Plus cocasse encore, M. Macron dénonce des alliances politiques transfrontalières (entre les gilets jaunes et le mouvement 5 étoiles qui n’est pas sans ressemblance avec eux).

Pourtant, il réclamait naguère des listes transnationales aux élections européennes. Puisque, pour lui, les nations sont finies, comment peut-il s’étonner que certains en tirent les conséquences ?

15 Commentaires sur : Ils ne savent plus ce qu’ils disent

  1. quinctius cincinnatus

    15 février 2019

    dans sa série les gilets jaunes vus du côté des flics un article plein d’ humour sur le martyr de la Nouvelle Révolution Prolétarienne Jérôme Rodriguès dans ” Le Point “

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      15 février 2019

      // Jérôme Rodriguès dans ” Le Point “ //
      Si un ce ces jours quelqu’un vous balançait son Point pardon son poing dans l’oeil ce ne serait que Justice.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        17 février 2019

        je souhaite que vous soyez le premier à tenter l’ aventure ; je vous réserve une correction sévère !

        Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        17 février 2019

        Je n’ai pas l’habitude d’en rajouter quand quelqu’un devient infirme à vie, c’est plutôt dans vos cordes (du ring bien entendu).
        Voir vos menaces à Brenus dans un autre contexte.
        Certainement une invitation pour discuter avec lui à bâtons rompus.
        Attention au retour de bâton!

        Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    15 février 2019

    ” ils ne savent plus ce qu’ ils disent ” ( titre del’ article )

    avec Chalençon il faut d’ urgence remplacer le gilet jaune par une camisole de force … orange

    doit y’ en avoir quelques uns sur le blog !

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      15 février 2019

      // doit y’ en avoir quelques uns sur le blog //

      Commencez à vous compter, et d’un…
      Tiens bizarre, il n’y a pas de suivant.
      Désolé vous serez le seul sur ce site à avoir l’honneur de parader en orange.
      Vous avez dit orange, vite Guantanamo…

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        17 février 2019

        [email protected] en soutient intellectuel de Chalençon ! tout à fait dans les capacités inexplorées de son intelligence !

        Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        17 février 2019

        Il vaut mieux avoir une réserve de capacités inexplorées que des capacités envahies par les mauvaises herbes.
        Une bonne cure de “Roundup” ne vous ferait pas de mal.
        Essayez de respecter le dosage car Monsanto a déjà assez d’ennuis.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          18 février 2019

          et protecteur de la santé avec ça : attention au Parkinson !

          Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          18 février 2019

          Votre santé ne me préoccupe pas outre mesure mais plutôt le danger qu’elle représente pour celles et tous ceux qui doivent vous côtoyer sur ce site et ailleurs.
          Songez à vous faire soigner.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            20 février 2019

            réponse qu’ avec beaucoup de tolérance on peut qualifier de laborieuse

          • HansImSchnoggeLoch

            20 février 2019

            Votre tolérance est légendaire sur ce site. Elle traverse même les murs en béton armé.

  3. pepita

    15 février 2019

    EM ne paraissait pas aussi offusque, lorsqu’il encourageait les professionnels, artistes
    et autres a venir s’installer en France, apres le depart des US des accords de Paris?

    Répondre
  4. KAVULOMKAVULOS

    12 février 2019

    Macron “l’anti lépreux” s’offusque du contact de Di Maio avec des gilets jaunes français. Genre : macaroni, mêle toi de ce qui te regardes et ne viens pas propager tes idées chez moi. Pourtant lui ne se gêne pas pour la ramener à tous propos contre le président du Vénézuela, même si ce dernier ne semble pas recommandable : c’est l’affaire de Vénézueliens, pas la sienne. Les Italiens sont assez grands garçons pour savoir ce qu’ils veulent ou non et ce n’est pas à nos zozos qu’ils doivent demander la permission.

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    12 février 2019

    une nouvelle dépêche d’ Ems … on sait comment cela a fini

    ah l’ arrogance française

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)