"Ils n'ont qu'à se tirer, personne ne les oblige à rester en France"

"Ils n'ont qu'à se tirer, personne ne les oblige à rester en France"

Un Strip-tease, spécial Georges Frêche. Presque un plan séquence consacré au bonhomme, intervenant ce jour là, en 1999, sur le thème du foulard islamiste, au cours d’un conseil régional de Languedoc-Roussillon dont il était président.

Il n’a qu’en France où on laisse des imbéciles somptueux à qui on donne la nationalité française qui viennent cracher sur les gens qui les accueillent (…). S’il y a des gens qui n’aiment pas le drapeau tricolore et la république, ils n’ont qu’à se tirer, personne ne les oblige à rester en France. »

Retransmission partielle d’une séance du conseil municipal de Montpellier au cours de laquelle le député-maire Georges Frêche est mis en cause par un élu de l’opposition. Ce dernier exige du Maire que les propos diffamatoires dont il a été l’objet soient consignés au procès verbal afin qu’il puisse porter plainte. Dans un second temps, Georges Frêche s’exprime sur le port du foulard par les jeunes filles musulmanes.

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: