"Ils n'ont qu'à se tirer, personne ne les oblige à rester en France"

Posté le juin 14, 2011, 1:37
29 secs

Un Strip-tease, spécial Georges Frêche. Presque un plan séquence consacré au bonhomme, intervenant ce jour là, en 1999, sur le thème du foulard islamiste, au cours d’un conseil régional de Languedoc-Roussillon dont il était président.

Il n’a qu’en France où on laisse des imbéciles somptueux à qui on donne la nationalité française qui viennent cracher sur les gens qui les accueillent (…). S’il y a des gens qui n’aiment pas le drapeau tricolore et la république, ils n’ont qu’à se tirer, personne ne les oblige à rester en France. »

Retransmission partielle d’une séance du conseil municipal de Montpellier au cours de laquelle le député-maire Georges Frêche est mis en cause par un élu de l’opposition. Ce dernier exige du Maire que les propos diffamatoires dont il a été l’objet soient consignés au procès verbal afin qu’il puisse porter plainte. Dans un second temps, Georges Frêche s’exprime sur le port du foulard par les jeunes filles musulmanes.