Ils sont capables de rater les commémorations de 14-18 !

Posté le novembre 13, 2013, 9:31
7 mins

Le président Hollande a lancé les commémorations de la Grande Guerre, le 7 novembre dernier.

La presse a été quasi unanime à tresser des couronnes à ce prétendu héritier de l’Union sacrée. Je regrette de ne pas partager l’enthousiasme de mes confrères, mais, personnellement, ce discours m’a mis très mal à l’aise.

Tout d’abord, je trouve bizarre de commencer la commémoration de la Grande Guerre le 7 novembre 2013. Pourquoi 2013 ? Pourquoi le 7 no­vembre ? On voit mal le rapport. Le seul lien que je puisse imaginer, c’est que la révolution d’octobre, la plus funeste conséquence de la guerre, a éclaté le 7 novembre 1917, mais cela me semble un peu tiré par les cheveux !

Par ailleurs, le président a allègrement mélangé Première et Deuxième guerres mondiales. Pourquoi ? Les poilus ne sont-ils donc pas dignes d’être honorés seuls ?

Je préfère aussi m’abstenir de commenter la complète absence d’âme et de souffle dans ce discours.

Je pensais qu’une telle commémoration était un exercice facile pour un chef d’État. Le technocratisme de Hollande, son indifférence à la France charnelle, et son idéologie socialiste lui ont permis de le rater. Et donc d’installer les commémorations sur des rails catastrophiques.

Naturellement, c’est surtout l’idéologie que je voudrais évoquer ici.

Commémorer la Grande Guerre devrait d’abord signifier commémorer ce pour quoi nos aïeux se sont sacrifiés, à savoir la patrie.

Mais le patriotisme de François Hollande n’est pas l’attachement à la France, à son histoire, à ses racines. « C’est la défense de la République, de ses valeurs, de ses principes ; de sa promesse d’égalité, mais aussi de réussite pour chacun. » Vous mourriez pour une « promesse d’égalité », vous ? Vous sauriez mourir pour cette espèce de métissage obligatoire qui fait désormais partie intégrante des « valeurs de la République » ?

Empêtré dans ce « patriotisme » qui n’a plus rien à voir avec la patrie, le président se voit même en nouveau Clemenceau, héraut de l’Union sacrée, et il nous délivre même un « ordre de mobilisation » (sic !) pour nous réunir sous sa paternelle autorité et réussir les indispensables réformes économiques. De qui se moque-t-on ?

Au demeurant, le patriotisme hollandais est si éloigné du nôtre qu’il tient absolument à nous faire célébrer les mutins fusillés.

Tout le monde peut avoir de la compassion pour ces malheureux – ceux du moins qui n’ont pas été de véritables traîtres. En tout cas, je ne me permettrais pas de jeter la pierre à de pauvres gens qui, après plusieurs années de guerre, ont craqué. Mais il y a un abîme entre ne pas accabler et célébrer. Or, notre Clemenceau au petit pied met les fusillés sur le même plan que les poilus qui ont tenu. Ce n’est pas supportable !

Il réclame même « qu’une place soit accordée à l’histoire des fusillés au musée de l’Armée aux Invalides ». Et pourquoi pas un monument aux morts sur la tombe du soldat in­connu, pendant qu’on y est ?

Je note aussi qu’aucun général de la Grande Guerre n’est cité dans ce discours. Les militaires, qui portent tout de même la principale responsabilité dans la victoire, n’ont tout simplement jamais existé…

Le dernier point que je voudrais relever (mais pratiquement chaque ligne de ce discours est une invitation à détester notre patrie) concerne les soldats des colonies.

Compte tenu de la réalité migratoire contemporaine, il y aurait un discours utile à tenir : vos grands-pères et les nôtres se sont battus ensemble pour la France. Nous partageons donc une histoire commune. Voilà qui serait fort utile pour l’intégration.

Ce serait trop simple. Le thuriféraire de la nouvelle « Union sacrée » préfère diviser, allant jusqu’à affirmer que « la France a souscrit une dette d’honneur à l’égard de leurs descendants qu’ils soient en Afrique, en Asie, ou qu’ils soient aujourd’hui citoyens français ».

C’est, paraît-il, au nom de cette dette que nous sommes intervenus au Mali. Et on devine entre les lignes que c’est au nom de cette dette d’honneur que nous dépensons des dizaines de milliards d’euros pour accueillir des millions de migrants, tandis que nos paysans agonisent !

Bien sûr que nous avons contracté une dette, mais envers nos aïeux (y compris nos aïeux d’outre-mer). Et cette dette exige de défendre la patrie aujourd’hui. Tandis que le chef de l’État nous invite au renoncement, à la dissolution de la France dans de grands « machins » technocratiques et dans le métissage généralisé.

Voilà une commémoration qui commence bien mal et qui, au lieu d’unir les Français, va encore les diviser !

27 réponses à l'article : Ils sont capables de rater les commémorations de 14-18 !

  1. lepelblanc

    20/11/2013

    Si les malheureux Poilus voyaient que leur sacrifice a engendré une strate politique traitre à la Patrie ? Comment ces politiciens de m… peuvent-ils se pavaner ainsi alors qu’ils sont en train de nous livrer à l’ennemi?

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    16/11/2013

    Jaures, … il ne fallait pas coloniser, ne pas utiliser des soldats africains lors des deux guerres…

    100 000 Alsaciens et 30 000 Mosellans ont été incorporés à la Wehrmacht pendant WW2, la plupart sur le front de l’Est, le pire de tous.
    Bilan. environ 30 % de tués ou de portés disparus et 30 000 blessés et 10 000 invalides.
    Pendant WW1 les Alsatiens / Mosellans sujets du Reich étaient automatiquement incorporés à la Reichswehr, la plupart également déployés sur le front de l’Est jusqu’au traité entre la Russie léniniste et l’Allemagne.

    Cela donne-t’il pour autant des droits aux Alsatiens et aux Mosellans en Allemagne, Jaures?

    Quanu au dévloppement des échanges il peut se faire sans échange de sperme. Et il n’est nul besoin de transformer la France en DDR pour l’éviter.

    Répondre
  3. Magne

    15/11/2013

    @quinctius cincinnatus

    La Belgique était normalement en paix avec l’Allemagne et lorsque les Allemands demandèrent à la Belgique ( en termes plus ou moins menaçants )de traverser la Belgique pour attaquer la France , les Belges refusèrent .

    Aussitôt les  » Hussards de la mort « ( c’est leur nom ) et les Uhlans pénètrent en Belgique . Ils font ce qu’ils appellent une guerre  » fraîche et joyeuse  » . Ils agissent avec la tolérance des cadres quand ce n’est pas par leur exemple , ou par leurs ordres .

    Qu’ont -ils appris à l’école militaire dans le Manuel du grand état – major allemand :  » Quand la guerre nationale a éclaté , le terrorisme devient un principe militairement nécessaire  » .

    VISE petite ville de 4000 habitants va les recevoir . La ville est détruite de fond en comble et de nombreux habitants massacrés .

    LIEGE , 450 victimes civiles dés les premiers jours . LOUVAIN est incendiée .

    Le 23 août le 108e Régiment saxon pénètre dans DINANT et commence le massacre qu’ils font dans la joie ( la schadenfreude , le joie de faire souffrir ) , dés 7 heures du matin , de sang froid , par une volonté réfléchie . 800 femmes , enfants , civils sont massacrés .

    etc … etc …

    Le Colonel Pétain reprendra DINANT rapidement . L’armée française est dotée d’un canon de 75 qui épouvante les Allemands . Ce canon est fait sur glissières et a un frein . Il n’est pas besoin de repositionner le canon pour tirer de nouveau . Il reste à sa place .

    Les Allemands refluent et raflent les civils .

    J’ai eu en mains des listes de Belges fusillés . les plus jeunes avaient 16 ans .

    J’en reste là .

    Bien cordialement .

    Répondre
  4. Magne

    15/11/2013

    Moins gentil

    Ils sont incapables de rater les commémorations de 14-18 !

    par contre les impôts ils ne nous ont pas ratés .

    Répondre
  5. quinctius cncinnatus

    14/11/2013

    le titre aurait du plutôt être :  » ils sont même capables etc … « 

    Répondre
    • Oeildevraicon

      14/11/2013

      Je dirai même: ils vont tout rater… puis ils nous mettrons tout sur le dos en nous rendant responsables, (ces spécialistes de la manipulation).

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        19/11/2013

        voyez ma réponse à Iosa qui répondait à Jaurès sur un autre article
        en plein dans le mille ( en plein dans le  » mil  » dans le 9/3/ )

        Répondre
  6. Magne

    14/11/2013

    C’est vrai qu’il aurait pu citer au moins les généraux Joffre et Foch qui , à la tête de 500 000 hommes , battit une armée ennemie forte de plus d’un million 500 000 hommes pendant la battaille des Flandres au début de la guerre 14 – 18 .

    Dès leur entrée en Belgique les Allemands donnent libre cours à leur instinct . Ils tuent tout ce qu’ils voient , n’épargnant ni femmes , ni enfants , professent le terrorisme que leur conseille le manuel du parfait soldat allemand que Guillaume II , le Kaiser a mis au point . Guillaume II est le parfait nazi , souriant pendant 25 ans devant , mais ne pensant qu’à une chose , la guerre , faire souffrir pour le plaisir .

    En 14 – 18 les Français ne comprenaient pas et toujours se posaient t la même question :  » Nous Français on lutte pour la cause de la liberté , de la gentillesse dans le monde …  » et en parlant des Allemands :  » pourquoi , puisqu’ils sont courageux , sont -ils si … répugnants  » .

    J’ai dans mes documents une lettre d’un des membres de ma famille qui parle du comportement des Allemands :  » ils amassent des tas de mélinite , le relie à un fil de cuivre et s’arrange à ce que des goutes d’acide tombe sur le cuivre , jusqu’à l’explosion …  » et plus loin :
     » Tu n’imagineras jamais ce qu’ils sont capables de faire . Nous en avons été tout retourné et , je n’arrive pas à comprendre :  » ces  » boches  » ne respectent rien . Pour se coucher et dormir ils dorment sur les tombeaux des nôtres dans les cimetières . Nous arrivons près de la frontière , nous leur ferons payer  » .

    Il y a moins longtemps en Algérie , les soldats Français mis en face de certaines exactions de soldats du F.L.N se demandaient sérieusement s’ils avaient affaire à des hommes ou à des animaux , tant les corps retrouvés étaient mutilés .

    Le cas de l’affaire des fusillés pour l’exemple est une autre affaire . Au début de la guerre les espions pulullent et souvent au détour d’une route un corps avec comme écriteau :  » espion : traître à la patrie  » . ( il s’agit le plus souvent d’Allemands qui ont prévu de longue date l’invasion , et se sont fait embaucher parfois dans des fermes ) .

    La cas Vilain : au début Vilain se met dans la tête d’abattre Guillaume II le Kaiser allemand ( chef de l’armée allemande ) , le véritable chef politique étant l’Autrichien François Joseph , un vieillard pacifique ,dont le fils venait d’être assassiné par un Serbe . Mais le Kaiser fut intraitable et ses troupes pénétrèrent en France ( l’armée française s’étant retirée de 10 kilomètres de la frontière pour éviter les provocations ) .

    Le premier août 1914 , le lieutenant prussien Mayer du 5e chasseurs à cheval suivi de quelques cavaliers pénètrent sur le territoire français . Aussitôt le caporal Peugeot se porte avec quelques hommes à la rencontre de l’officier prussien . Ce dernier dégaîne et sans un mot abat le caporal Peugeot , qui dans un dernier réflexe abat à son tour le Lieutenant Mayer . Ce fut les deux premiers morts de la guerre , de 14 – 18 .

    Peugeot était d’Etupes dans le Doubs . Il venait d’avoir 21 ans .

    Vilain voulait au début tuer Guillaume II , mais lorsque Jaures prend fait et cause contre l’allongement du service militaire à trois ans , Vilain décide de l’abattre . Vilain restera emprisonné pendant toute la guerre , et ne sera jugé qu’après guerre , les partisans de Jaures n’auraient pas accepté , le verdict d’acquitement qui clôtura le procés de Vilain pendant la guerre .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14/11/2013

      la barbarie allemande en Belgique est … une fable

      comment pouvez vous être le propagateur de tels mensonges ?

      Répondre
  7. Schaeffner

    14/11/2013

    Non M. Denisot, autant que je sache, la Voie Sacrée ne relie pas Verdun à Douaumont (environ 5 km) mais Bar le Duc à Verdun (70 km) et certains ont calculé que si l’on plaçait cote à cote les cadavres des morts à la bataille de Verdun, il faudrait en empiler trois couches !!!

    Répondre
    • quinctius cncinnatus

      14/11/2013

      il est également utile de rappeler que la boucherie cessa grâce au Maréchal Pétain …

      Répondre
  8. Trannod

    14/11/2013

    Il se fout de nous ce piètre président

    durant la guerre 1914/1918, tous ces soldats ne se posaient pas la question de savoir qui étaient ou ,’étaient pas Français car ils étaient FRANCAIS…sans plus de commentaires et il défendait la PATRIE…..mais pour ce président ce sont des mots et des valeurs dont il ne connaît pas la signification

    Répondre
  9. Oeildevraicon

    13/11/2013

    Tous ceux qui ont vu vendredi dernier l’émission de Frédéric Taddéi, Ce soir ou jamais, ne peuvent qu’être stupéfaits des propos tenus par la lauréate du dernier prix Fémina, la Camerounaise  Léonora Miano.

    Après ça, certains dirons encore que le remplacement programmé des Européens par des populations musulmanes est un mythe.

    j’invite donc ceux qui s’obstinent à nier farouchement la réalité, mais qui prétendent imposer la leur, tout en servant de nervi à cette gauche pourrie, d’aller voir par là.

    http://ripostelaique.com/la-camerounaise-leonora-miano-annonce-aux-europeens-leur-inevitable-disparition.html

    Répondre
  10. christiane

    13/11/2013

    La division, la forfaiture, la manipulation, le mensonge font partie intégrante du socialisme et, préparent inéluctablement à la dictature écrite dans l’ ADN de la gauche. Ayons un regard en arrière et cette assertion se trouvera vérifiée.

    Répondre
    • quinctius cncinnatus

      14/11/2013

      et du  » Gaullisme  » pareillement !

      Répondre
  11. quinctius cincinnatus

    13/11/2013

    Non, Monsieur De Thieulloy, François Hollande n’est pas  » indifférent à la France charnelle  » *** … il la combat idéologiquement et férocement avec Peillon, Taubira et Valls comme capitaines ; de sorte qu’on peut dire que c’est là son exclusif combat  » républicain  »
    Commettre une telle erreur d’appréciation est pour le moins surprenant de votre part, Monsieur De Thieulloy

    *** @ Jaurès va vous reprendre sévèrement pour ce mot Maurassien

    Répondre
  12. DENISOT Claude

    13/11/2013

    C’est devenu un grand n’importe quoi et HOLLANDE l’incarne à l’envie.
    Cet été j’ai eu l’occasion d’emprunté la VOIE SACREE reliant VERDUN à l’ossuaire de DOUAUMONT, normalement cette voix comme son nom l’indique devrait être empreinte du respect de la mémoire, or qu’elle ne fut pas ma surprise de constater que cette voie était bordée de lignes de éoliennes de part et d’autre de la route, obéissant sans doute à quelques intérêts privés…et autres. A un tel point que je propose que l’on débaptise cette voie sous une nouvelle appellation de SACREE VOIE.
    Alors aujourd’hui, voir la FRANCE totalement défigurée ne me surprend plus, tant le Président de la République ne l’incarne plus et ne cesse de la livrer aux obscures intérêts financiers. Quand allons nous nous réveiller? La commémoration bâclée du 11 novembre est le plus grand signal de nature à susciter la révolte, celle-ci prend de plus en plus forme au travers des différents mouvements de ces derniers jours et de ses proches lendemains. Espérons qu’ils seront enfin entendus et que le sursaut tant attendu d’une dignité retrouvée trace le sillon d’un nouveau rayonnement de la FRANCE dans un monde de moins en moins régulé.

    Répondre
  13. Jaures

    13/11/2013

    « métissage obligatoire » ? Qui et par quel moyen nous oblige-t-on à nous métisser ? Vous a-t-on, M de Thieulloy imposé une épouse issue d’une ethnie ou culture différente ? Connaissez-vous quelqu’un qui se serait vu imposé une telle union ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13/11/2013

       » ils  » ,  » elles  » nous sont imposé(e)s par une immigration incontrôlée autant qu’inassimilable et il n’est pas nécessaire d’être marié(e)s pour être de fait  » métissé(e)s  »

      votre interprétation reste bien  » primaire  » pour un Jésuite tel que vous

      Répondre
      • Jaures

        14/11/2013

        Si vous ne vouliez pas une population métissée, il ne fallait pas coloniser, ne pas utiliser des soldats africains lors des deux guerres, ne pas faire venir de la main-d’oeuvre étrangère pour reconstruire la France après 1945, obliger les Français à eux-mêmes nettoyer le métro ou vider les poubelles.
        Il aurait également fallu interdire les mariages mixtes, donner leur indépendance aux territoires d’outre-mer (ou interdire à la population de venir en métropole), mettre en place un apartheid,…
        Personne n’a proposé tout cela. Si vous considérez que la population est métissée, il ne faut pas dire que cela est obligatoire. Cela a été consenti, approuvé. Et à part transformer la France en RDA, je ne vois pas comment vous auriez pu vous opposer à cette évolution universelle liée à l’Histoire et au développement des échanges.

        Répondre
        • quinctius cncinnatus

          14/11/2013

          Vous êtes, comme toujours, dans le relativisme ( généralisation improbable + extension à des domaines qui ne sont pas concernés + confusions des genres etc … ) et de facto, comme à l’habitude dans la plus  » pure  » mauvaise foi

          Votre exemple de la R.D.A est par contre savoureux, puisqu’il s’agissait bien, dans ce cas , de  » métisser idéologiquement  » les  » Germains  » … pour cela il suffit de connaître quelle était la  » confession  » à qui Staline ( qui les persécutait chez lui ) avait donné le pouvoir sur la Police Politique, sur l’espionnage, et sur la Culture

          @ Hans pourrait s’il en a le temps citer des noms

          Répondre
      • patrhaut

        14/11/2013

        encore une fois qu’avez-vous donc contre les jésuites ? Si tous ici avaient été enseignés par eux, il s’y dirait moins d’âneries, à commencer par celles, énormes, de celui à qui vous vous adressiez…

        Répondre
        • Jaures

          14/11/2013

          Apparemment cela ne marche pas à tous les coups: Staline fut élevé par les jésuites.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            14/11/2013

            par des JESUITES … ORTHODOXES ?

            et pour la première fois j’utilise … M.D.R. car cela en vaut vraiment la peine …. capitale !

        • quinctius cncinnatus

          14/11/2013

          Vous allez bientôt comprendre ( à vos dépends ) ce qu’est vraiment une  » intelligence de jésuite  » avec … le nouvel évêque de Rome

          le calviniste

          Répondre
    • orldiabolo

      14/11/2013

      « Par quel moyen nous oblige-t-on à nous métisser ? » Le plus courant est la « tournante »… 😉

      Répondre
    • christiane

      14/11/2013

      Je vous signale que « métissage obligatoire » a également constitué une partie d’un discours de Nicolas Sarkozy; quant aux méthodes employées, ne vous faites aucune illusion, le génie du mal les possède, ils en trouveront les moyens. Le métissage obligatoire est aussi un volet du plan américain de conquête l’ Europe, le général Wesley Clark l’avait inclus dans un discours. Dans ce but, ils ont poussé à l’immigration incontrôlée et ont toujours appuyé l’entrée de la Turquie en Europe.

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)