Immigration et clivage politique

Posté le 04 décembre , 2018, 1:53
3 mins

L’institut de sondage IFOP a réalisé récemment un sondage pour l’American Jewish Committee et la fondation Jean Jaurès (proche du PS) sur l’immigration.

Ce sondage montre qu’une large majorité de Français considère qu’il faut cesser d’accueillir des étrangers.

52 % estiment que l’on accueille trop d’étrangers et 27 % que l’on en accueille suffisamment.

Au total, près de huit Français sur dix souhaitent donc en finir avec l’invasion migratoire.

52 % des Français sont favorables à la suppression du re­groupement familial – principale pompe aspirante de l’immigration légale.

52 % sont également hostiles à ce que l’on maintienne l’acquisition automatique de la nationalité française à 18 ans pour les enfants nés en France de parents étrangers.

54 % pensent que l’échelon national est mieux adapté pour traiter les questions migratoires – quand 46 % pensent que c’est l’échelon européen.

Mieux encore, 63 % sont favorables à la suppression des accords de Schengen et au rétablissement des frontières nationales.

25 % seulement des Français estiment que les personnes issues de l’immigration sont bien intégrées dans la société française.

54 % considèrent que l’immigration nuit à la croissance.

Mais le plus intéressant réside dans le clivage gauche-droite qui persiste sur cette question fondamentale pour notre avenir collectif.

La majorité des sympathisants de droite (toutes tendances confondues, LR et RN) considère que l’échelon national est le mieux adapté pour élaborer la politique migratoire.

La majorité des sympathisants de droite estime qu’il existe un lien entre immigration et insécurité et notamment entre immigration et terrorisme.

Ce clivage droite-gauche persistant me semble, une nouvelle fois, démentir le remplacement (sur lequel semble toujours compter le RN) du clivage droite-gauche par le clivage partiote-mondialiste (qui n’est évidemment pas superposable).

Les ouvriers qui passent du PC au RN le font pour des raisons politiques : leur réalité quotidienne, pourrie par l’immigration, se confronte à leur ancienne idéologie internationaliste et ils sont donc prêts à
passer à droite.

Leur suggérer que le clivage droite-gauche n’a plus aucune pertinence revient à les « garder au chaud » pour Jean-Luc Mélenchon.

Ce sondage illustre ainsi que l’alliance la plus logique n’est pas entre le Rassemblement national et la France insoumise, mais entre le RN et LR – à condition que ces deux derniers partis assument clairement qu’ils sont de droite !

5 Commentaires sur : Immigration et clivage politique

  1. quinctius cincinnatus

    8 décembre 2018

    le R.N. est l’ antithèse de L.R.

    ” je n’ aime pas les communistes parce qu’ ils sont communistes, je n’ aime pas les socialistes parce qu’ ils ne sont pas ” socialistes “, je n’ aime pas ceux de mon camp parce qu’ ils aiment trop l’ argent ”

    De Gaulle

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    5 décembre 2018

    Mac Ron notre jupiter va donc remonter dans son Fal-Con pour aller signer à Mac Carech un infâme torchon qui nous mettra aux ordres du machin suprême.
    Réjouissez vous braves gens le “vivre-ensemble” sera maintenant inscrit dans la charte de l’onu. Qui s’y opposera sera désormais rappelé à l’ordre par les casques “blancs” *)

    *) encore un mot qu’il faudra changer d’urgence.

    Répondre
  3. frei

    5 décembre 2018

    Pour ceux qui n’avaient pas encore compris qui il est , M.MACRON vient de montrer sa totale méconnaissance de la France . Il est ahurissant qu’il aille signer ce document dans la plus grande opacité .Sur ce genre de sujet je pense que la mise en place du référendum d’initiative populaire devient urgente .

    Répondre
  4. ELEVENTH

    5 décembre 2018

    Pour ceux qui, comme moi, pensent que la barque de l’immigration africaine est pleine et que le peuple français n’a pas a être tenu pour responsable ni redevable des immigrés clandestins somaliens par exemple, pays où nous n’avons jamais foutu les pieds sinon pour apporter des aides humanitaires sur place (et les voir détournées, as usual, of course), il y a lieu d’être irrité par un article que je viens de lire dans la salle d’attente d’un toubib où j’accompagnais ma femme. Je suis tombé sur un numéro récent de Match(c’est rare chez les toubibs qui vous refilent le plus souvent des nanars de 2 ou 3 ans tripotés par des milliers de mains parfois malades). Pour passer le temps, je feuillette le poulet et tombe sur un article vantant le grand coeur de la bobote Maitena Biraben (qui vient, au passage de ramasser 3.4 millions d’euros sur un contentieux avec canal+ qui l’avait virée pour raisons diverses mais surtout prise de positions politiques plutot excessives. La dadame qui sévit également sur RMC l’après midi et insinue régulièrement ses orientations au lieu d’être impartiale, explique benoitement qu’elle héberge un clandestin somalien, apparemment débouté du droit d’asile en vertu du traité de Dublin qui lui interdirait de faire sa demande en France car venu par l’Italie. Et bien, cette “rebelle” qui dit savoir risquer une forte amende et la taule (sachant que c’est du bidon) brandi son geste comme un étendard de la vertu humaine et laisse entendre qu’elle va faire jouer tous ses contacts pour le brave Yassine et le faire admettre à SCIENCE PIPO dont la formation sera, bien sûr, à la charge des contribuables gaulois, ces tronches de craie. Autrement dit elle chie sur la loi et s’en vante et n’est pas la seule d’ailleurs. Ceux qui n’apprécient pas l’invasion seront contents mais la fermeront jusqu’au moment où, un jour, peut être, ils leur prendra l’envie de montrer qu’ils n’aiment pas qu’on les prennent pour des cons. Dans le genre, le GJ ont commencé à faire entendre aux jean-foutre .que cela devenait chaud pour eux. Ce pourrait devenir le cas et je ne pleurerais pas alors sur ses ennuis. Même si j’adore la Maizena, mais pas Bir Hakeim où les français ont déjà donné.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      8 décembre 2018

      cette féministe basque (plutôt du genre castratrice ) et très ambitieuse journaliste franco-suisse ( suisse par son premier mariage et nationalité qu’ elle a semble t il conservée malgré son divorce ) était la chouchou de … Vincent Bolloré ( patron de Canal – la chaîne qui était alors “bobo- branchée “) et une visiteuse ” secrète ” ( mais pas discrète ) et une intime de l’ impérissable Président François Bidochon pour tout ce qui concernait le monde du Media ; depuis elle semble surtout beaucoup fréquenter le C.R.I.F. On la reverra sans doute sous peu pour nous parler du ” populisme brun ” sur une chaîne en boucle où elle a déjà montré naguère toute son incompétence

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)