Je voterai pour le moins mauvais !

Posté le juin 24, 2015, 9:22
6 mins

Il m’est parfois demandé pour qui je voterais si des élections présidentielles en France avaient lieu dans les semaines à venir.
J’ai tendance à répondre que je ne voterais pour personne, car aucun des candidats potentiels ne me semble à même de redresser ce pauvre pays.
Je dis aussi, parfois, que je voterais en inscrivant sur le bulletin le nom d’Alain Madelin, qui n’est pas candidat et qui s’est retiré de la politique.
Alain Madelin est le seul homme politique avec qui j’ai eu envie de travailler et le seul avec qui j’ai effectivement travaillé.

Il reste un homme pour qui j’ai une immense estime et une amitié inébranlable. Nous avons partagé un déjeuner récemment, en tête à tête dans un restaurant parisien, et je me suis dit, une fois de plus, qu’il manquait à la France un homme de cette qualité intellectuelle et humaine.
Alain Madelin est un vrai libéral, qui connaît la pensée économique et qui comprend comment le monde fonctionne et évolue.
C’est un homme qui ne transige pas avec les droits de l’homme, et n’aurait pas engagé la France dans la lamentable équipée libyenne qui a fait tomber Kadhafi et offert le pays aux groupes djihadistes qui le ravagent.

C’est un homme qui a, toujours, toutes les idées qui seraient requises pour que chômage et pauvreté baissent et que le pays retrouve le dynamisme économique.
Les idées libérales n’ont eu en France qu’une place marginale, secondaire, pour des raisons historiques.
La France reste un pays étatiste, colbertiste, socialiste, dans le­quel étatisme, colbertisme, so­cialisme se retrouvent à des degrés divers dans tous les partis politiques. Qu’elle n’ait pas encore entièrement sombré relève du miracle ou presque.
Au XIXe siècle, elle a connu deux sursauts libéraux.

Elle en a eu un encore au XXe siècle. Elle a, après la Deu­xième Guerre Mondiale, bénéficié du plan Marshall. Puis, De Gaulle, malgré un anti-américanisme débile et ingrat, et malgré une politique sordide en Algérie, a eu l’intelligence de s’adresser à des hommes de qualité, comme Jacques Rueff, pour an­ticiper l’avenir.
Depuis ? Nous avons glissé vers l’échec de l’économie administrée.

Le pays a eu, et a encore, de grands économistes (Pascal Salin, Jacques Garello, Florin Aftalion), mais leurs idées ont été laissées de côté.
Alain Madelin a été ministre, mais a pu faire très peu. À l’époque, je lui disais, en toute amitié, admirer son optimisme. Il voyait le verre à moitié plein ; je le voyais à moitié vide. Je discerne aujourd’hui qu’il valait mieux parfois voir et avoir un verre à moitié plein, car aujourd’hui le verre est vide à 95 % !
Je n’ai, je dois le dire, plus guère d’espoir pour ce pays, et, quand mon père, vieux et malade, aura quitté ce monde, je partirai.

Si, malgré tout, je devais voter une fois encore pour un candidat déclaré, je devrais me résigner à voter pour le moins mauvais.
Ce ne pourrait être Marine Le Pen, qui, économiquement, re­prend les idées de la gauche du Parti socialiste, qui a des réactions crispées face à la mondialisation, qu’elle ne comprend pas, et quelques fréquentations douteuses.

Ce ne pourrait être un membre du Parti socialiste, quel qu’il soit : le pâté d’alouette Macron-Valls, réalisé avec dix grammes d’alouette libérale et cent kilos de viande socialiste putréfiée, déconsidère le libéralisme, et est une imposture.

Il reste les Républicains. Juppé est un étatiste islamophile qui ne fera rien. Fillon a un programme économique pertinent, mais n’a, je pense, aucune chance.
J’ai déjà dit que, dans ces conditions, je préférais Sarkozy, par défaut, sans illusion, sans en­thousiasme, en sachant ce qu’il n’a pas fait et que j’ai tant critiqué à l’époque, à juste titre… Il y a un peu plus de libéralisme dans son pâté d’alouette à lui, disons cent grammes.

Je n’ai, je l’ai dit, plus guère d’espoir. Je n’ai aucune illusion. Je comprends ceux qui en ont encore. Il n’est pas facile de vivre sans illusions. Parmi ceux qui ont encore des illusions, ma préférence va, c’est évident, vers ceux qui espèrent un sursaut, qui préfèrent la liberté d’entreprendre à l’assistanat généralisé, et la liberté de choisir, de penser et de décider aux engrenages de la servitude…

61 réponses à l'article : Je voterai pour le moins mauvais !

  1. Janko54

    27/06/2015

    Nicolas Sarkozy n’est pas le moins mauvais des hommes politiques, il est un des pires. C’est celui qui a bombardé la Libye, sur conseil du pseudo-philosophe anti-français BHL, aidant les islamistes radicaux à s’y implanter. Les Français doivent tout faire pour empêcher la réélection de ce guignol, il en va de la survie de l’Occident.

    Par contre, M. Millière, vous qui êtes libéral, vous avez probablement entendu parler d’Henry de Lesquen :
    http://lesquen2017.com/2015/05/26/la-religion-de-la-choah-par-henry-de-lesquen/
    C’est lui qu’il faut soutenir pour 2017, même si ses chances sont très faibles. Il incarne une ligne à la fois libérale, nationaliste et identitaire, qui rejoint parfaitement la philosophie de nombreux jeunes Français de droite…

    Donc Lesquen président et à bas Sarkozy l’incompétent.
    (ça rime en plus)

    Répondre
  2. MINUX75

    27/06/2015

    Guy millière nous a trompé une première fois en nous faisant croire que Nicolas SARKOSY allait mener une bonne politique et voila qu’il récidive. Mon opinion est que le passé est le meilleur garant de l’avenir, qui a fabriqué du chômage continuera à fabriquer du chômage, qui a contribué à creuser massivement le déficit budgétaire continuera tout aussi massivement à creuser le déficit budgétaire. Qui a généralisé l’espionnage dont sont victimes tous les Français continuera sur la même lancée.
    La France est un DICTATURE aussi les élections sont une farce, le papier qui sert à désigner les candidats a aussi peu de valeur que les brouettes remplies de mark de la république de VEIMAR.
    La solution est de partir de ce pays le plus rapidement possible, le seul vote intelligent est le vote des pieds. Il faut FUIR Je n’invente rien, ce n’est pas un hazard si Benjamin Netanyahu a récemment invité les juifs de france à faire leur alya & Sheikh Imran Hosein a lui aussi demandé aux musulmans de quitter la France . Ce pays commence à être DANGEREUX pour ses habitants et aucune élection ne résoudra ce problème.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      27/06/2015

      Croire que les politiciens français puissent lutter ( efficacement ) contre le chômage est une pensée encore trop prégnante dans l’ esprit des Français d’ autant qu’ elle est fausse comme le passé nous l’ a amplement démontré

      D’ autre part vous oubliez dans le bilan sarkozien trois décisions de génie :

      – la réintégration dans l’ O.T.A.N. qui nous met sous la coupe du Pentagone

      – le coup d’ Etat du  » traîté  » de Lisbonne

      – et pour clôturer ces hauts faits géopolitiques la guerre contre la Libye avec le soutient  » philosophique  » et germano-pratin de B.-H. L.

      Que Guy Millière trouve que Naboléon soit le moins mauvais cela s’ explique aisément puisque le Levantin ne défend pas en priorité les intérêts du pays

      Répondre
  3. druant philippe

    26/06/2015

    La poissonnière MLP est une cata sur pattes et elle trahit les idéaux nationalistes : assimilation des étrangers non UE , supportrice des « valeurs de la république » : MEGAPOUAH !
    étatiste : je crains qu’ elle ne vaille pas mieux que Narkozy / Hollande ou Ali Juppé le supertraître vendu à l’ Islam .
    Les troubles inévitables à venir dûs à la conjugaison de l’ expansionnisme muzz , de la paupérisation galopante et un peu plus tard de la hausse inévitable des prix des sources d’ énergie feront que le peuple règlera lui-même le sort des immigrés envahisseurs lapinistes , des politiciens pourris (pléonasme) maçonniques et de racailles pédantes à la Jaures .
    Les conseillers de Caligula avaient conçu une « décapiteuse » dotée d’ un bras géant : il serait temps de la fabriquer pour nos traîtres !

    Répondre
  4. BRENUSAVECUN"N"

    25/06/2015

    M. Milliere : ce n’est pas parce que c’est un fait qu’il y a en France 10 a 15 % de muzz, que nous devons accepter qu’ils nous fassent chier et prétendent nous imposer leur culture . Et pas de blabla sur l »âge d’or » de l’islam en Espagne aux 12 et 13° siécles, leurs grands poetes, etc…. L’âge d’or prétendu est une arnaque de première grandeur basée sur le quasi esclavage des dhimmis.
    Vous cherchez le moins mauvais pour la France ? Votre que^te risque de durer longtemps. Mais je crois comprendre que vous n’avez pas trop de soucis a vous faire, ayant une place réservée aux USA. Quand ce sera devenu trop dangereux, je gage que vous pourrez quitter le navire comme tous ceux qui ont un pied dedans et un pied dehors.

    Répondre
  5. vozuti

    25/06/2015

    Donc finalement, le premier choix de M Milliere est Alain Madelin, un menteur qui avait conseillé à la population de s’exposer au nuage radioactif de Tchernobyl….. et le second choix est sarkosy, un autre menteur qui a passé ses 5 années de mandat à faire le contraire de ce qu’il avait promis…
    Le mieux est de jeter à la poubelle tous les conseil « d’experts ».
    En ce qui me concerne,je voterai pour celle que tous les « experts » du système vomissent…

    Répondre
    • Jaures

      25/06/2015

      Parce que vous la croyez quand elle vous dit qu’elle remettra la retraite à 60 ans, augmentera les salaires de 200€, débloquera les pensions retraite et traitements des fonctionnaires, bloquera les prix, nationalisera les entreprises en difficulté, instaurera un salaire parental, … le tout sans augmenter les impôts ?

      Répondre
      • Raoul Villain

        25/06/2015

        Ben certains ont cru que l’on inverserait la courbe du chômage….

        Répondre
      • vozuti

        25/06/2015

        jaurès,vous n’avez pas l’impression d’être dans la caricature?
        on lui reproche d’être d’extrême droite,d’extrême gauche, de représenter les nazis,les communistes,les fascistes; vous devriez aussi lui reprocher l’invasion arabe et l’invasion viking….

        Répondre
        • Jaures

          25/06/2015

          Je ne suis pas dans la caricature !!!
          Voulez-vous consulter son programme ?
          Si vous voulez je vous en copie des extraits. Je n’invente strictement rien !
          Personnellement, j’ai toujours dit ici que le FN n’est plus d’extrême droite. C’est un parti populiste qui s’aligne sur les pulsions de l’opinion: qui ne rêve pas de voir baisser l’âge de la retraite tout en augmentant les salaires et pensions avec un Etat qui contrôle les prix et nationalise votre entreprise qui veut délocaliser ?
          Et tout cela en s’en prenant juste aux immigrés et en sortant de l’euro !
          Qui ne souscrirait pas spontanément à ce miracle ?

          Répondre
      • quinctius cincinnatus

        25/06/2015

        si déjà elle diminuait votre parasitisme je voterai pour elle

        Répondre
      • belliot

        27/06/2015

        je suis consternée par ce que je lis. Sarkozy nous a berné pendant 5 ans. Il a provoqué des catastrophes, la Libye, notre retour dans l’otan, le référendum de 2005 dont il s’est assis dessus. Je ne suis pas encartée dans un parti actuellement, j’ai ét au Rpr du temps de Chirac..

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          28/06/2015

          vous avez été R.P.R. du temps de Chirac ? vous êtes donc une de ces fameuses têtes de veaux *** comme les aimait tant le radical corrézien ! soyez pardonné , mais n’ invoquez jamais plus le nom de ce traître devant moi !

          ***  » les Français sont des veaux  » ( Ch. De G. )

          Répondre
  6. HOMERE

    25/06/2015

    La providence est une émanation divine dont rien ne laisse penser qu’elle pourrait être un temps soit peu humaine.Ne cherchons pas ailleurs ce dont nous sommes premiers responsables.La politique étatique et redistributive socialiste a durablement fait de nous des assistés et fiers de l’être. Fainéants patentés,râleurs professionnels,jouisseurs invétérés ,politiciens de comptoir, donneurs de leçons, jaloux maladifs…incapables de risquer le nez dehors,nous hibernons jalousement nos petits intérêts corpos et communautaires sans aucun risque…des lâches que nous sommes veuillons faire une grande nation inspirée et digne !! Ainsi nous cherchons celui ou celle qui portera toute ces turpitudes ,nous laissant le pouvoir d’une critique hystérique sur des options qui ne nous conviennent pas…et d’élections en élections nous perpétuons ce rite satanique

    Répondre
  7. PiGiS Yves

    24/06/2015

    Sarkozy est aussi un islamophile et si guy Millière l’estime compétent c’est qu’il a de la M…plein les yeux.
    Il n’a tenu qu’une seule mesure à 100 %, celle de tromper les Français, ne serait-ce que sur la teneur du traité de Lisbonne !

    Répondre
    • Guy milliere

      25/06/2015

      Je n ai pas ecrit qu il etait Competent. Quant a l islam, tout candidat en France aujourd hui pratique l apaisement, car l islam est devenu, en nombre de pratiquants, la premiere religion de France. Cela ne me plait pas du tout, mais c est un fait.

      Répondre
      • le Ket

        25/06/2015

        Il importe peu que cela plaise ou non, comme vous dites : « c’est un fait ».
        Oui, incontestable et favorisé par tous les politicards de gauche comme de droite depuis plus de 40 ans, ceux-là mêmes qui ont mis en place cette immigration-colonisation. Les mêmes encore qui ont vidé les églises pour remplir les mosquées; car il n’y a pas d’islamisation de nos quartiers, sans immigration !
        Ce fait, insupportable pour la grande majorité de nos concitoyens – et aussi pour les européens- peut être corrigé.
        En effet M.Millière, vous n’ignorez pas que, au cours des siècles, des lois ont été abrogé et de multiples traités déchirés.
        Des millions de hors-la-loi indésirables, venus de pays lointains, peuplent actuellement l’Europe et ne cherchent ni à s’intégrer, ni à travailler. Les dirigeants européens se retranchent derrière la Charte Européenne des Droits de l’Homme et les différents traités du Conseil de l’Europe. Pour prendre des mesures efficaces et réelles, il suffirait de dénoncer cette Charte, d’arrêter les clandestins, de prélever leur ADN et de les renvoyer « manu militari » dans le pays (ou le continent ) de leurs aïeux.
        C’est possible, d’autres pays l’ont réalisé précédemment.

        Il y a 15 jours je me trouvais au Proche-Orient, et là-bas il y a un réel fléau de transfert de population : sur un pays de 10.000 km2, le Liban, sont venus s’ajouter 1,5 million de réfugiés syriens recensé par le HCR (outre 500.000 clandestins), et ce, sur un peuple de seulement 4,5 millions d’habitants. Mais les Libanais et les Syriens m’ont TOUS affirmé que l’Europe courait au suicide en acceptant sur son sol n’importe qui et à n’importe quel titre que ce soit …Pour mes interlocuteurs, RIEN ne justifie cette commisération émotionnelle, tant que les troubles ne soient réglés à la source.
        Imagine-t-on un accueil de 4 ou 5 millions de pauvres chinois, cherchant un mieux-être sous nos cieux, alors que dans leur campagne c’est la misère ? Et pourquoi pas, en plus, accepter aussi 2 ou 3 millions de crève-la-faim hindous ?
        Le peuple est souverain : posons lui la question de savoir si OUI ou NON, il faudrait sortir de l’Union Européenne.

        Répondre
  8. DESOYER

    24/06/2015

    Pourquoi voter pour un mauvais?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24/06/2015

      d’ accord : c.f. mon commentaire de ce matin sur ce même fil

      Répondre
  9. DESOYER

    24/06/2015

    Monn cher Guy, tu ne traites toujours que la moitié du problème: bien sûr il faut que la France soit un pays plus libéral économiquement, mais le « grand remplacement » me préoccupe tout autant. Et je peux te dire que ce sujet, à un moment où j’ai côtoyé de près Alain Madelin,ne l’intéressait pas du tout.

    Répondre
    • Jaures

      24/06/2015

      C’est le « grand remplacement » qui ne l’intéressait pas du tout, cher Pierre, ou votre présence à ses côtés ?

      Répondre
  10. quinctius cincinnatus

    24/06/2015

    et si tout simplement on votait pour un … BON ?

    Répondre
    • Guy milliere

      25/06/2015

      J aimerais pouvoir voter pour un bon candidat. Il n y en a pas a mes yeux.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25/06/2015

      Aux miens non plus ! Tout au plus ( ou plutôt au moins ) François Fillon pour ce qui concernerait la mise en application des indispensables réformes économiques et donc et surtout étatiques si … si ces dernières ne déclenchaient pas la … lutte  » finale  » des classes … protégées comme cela est prévisible du F.N. au P.G.

      Répondre
  11. vozuti

    24/06/2015

    Il faudrait préciser ce que l’on veut dire par libéralisme. Si c’est le fait de dégraisser un état obèse qui avale tous les biens privés pour mettre les individus en esclavage,dans ce cas je suis libéral.
    Par contre si libéralisme signifie ouverture totale des frontières,il faudrait expliquer en quoi la désindustrialisation et l’immigration (qui en ont résulté) ont été positives.

    Répondre
    • Jaures

      24/06/2015

      Vous posez les bonnes question, Vozuti.
      Le libéralisme est extrêmement divers, comme le sont toutes les idéologies. Le problème est que l’Economie n’est pas une science exacte. Ce qui a pu marcher dans un certain contexte peut être délétère dans un autre et vice versa.
      Ce que vous appelez « Etat obèse » peut être considéré comme « Etat démissionnaire » par un autre.
      Comme tout ce qui est sciences humaines, la politique économique relève de l’opinion et la décision, comme l’évaluation, ne peut être que celle issue du débat et choisie par le suffrage universel.

      Répondre
      • Raoul Villain

        24/06/2015

        Si certains posent les bonnes questions, d’autres donnent toujours les mêmes mauvaises réponses: le Texas, l’Espagne et l’Irlande, la retraite par répartition de Monsieur Guy Millière, les fabricants de tabac, les très peu nombreux musulmans. Ce n’est plus un archiviste myope, c’est de la sénilité avancée.

        Répondre
        • Jacky Social

          24/06/2015

          Je ne vous par en quoi le Texas, l’etat le plus riche des USA et Guy Milliere donnent les mauvaises reponses. Guy Milliere est pour la retraite par capitalisation et non par repartition (vous confindez avec Melanchon).

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            24/06/2015

            oui peut être est ce son avis, mais Monsieur Millière bénéficiera pour une large part d’ une retraite de répartition que nous les contribuables lui assurons en grande partie

          • Raoul Villain

            24/06/2015

            C’est un simple résumé des copier/coller de Jaurès, en aucune façon une compilation des opinons de M. G. MIllière.

  12. Jacky Social

    24/06/2015

    @Jojo: j’aurai tendance pour une fois a rejoinder ton analyse sur l’austerite, mais pas pour les memes raisons. L’austerite n’a effectivement rien de liberal, bien au contaire. C’est de l’etatisme decline autrement. C’est pour ca quil n’y a pas de Droite en France et encore moins de Liberaux qui assument et qui s’assument. Le systeme social que tu veneres est une camisole de force. Le prochain President americain qui sera Republicain fera mrche arriere sur le ACA tout de suite. Si les Americains ne eluent pqas de ce systeme fascisant, pourquoi nous Europeens devrionsl’accepter. Nos Constitutions ne sont pas silides cqr elles ne representent en rien une protection des libertes individuelles contrirement a ce qu’elles pretendent. Les regles du jeu ne sont amais claires cqr ells se mofdifient out le temps afin de faire gagner l’etat qui a nouveau pas assez de moyen. Quant au niveau de vie, il ne cesse de baisser. On puise toujours plus loin dans les reserves et dans les poches des gens. Pas etonnant que les forces vives, celles qui gagnent ou veulent gagner, s’en aillent. Ca, c’est tout ce que la France n’aura pas. Alors on n’est pas encore a Kinshasa mais on s’unionsovietise a grands pas en avant qui sont autant de pas en arriere. Enfin, tu inverses toujours les choses, toi Jojo. En effet, si Guy Milliere profitera de « sa retraite garantie par le systeme social » (d’abord on n’en sait trop rien, la valeur de l’argent n’etant pas garantie par l’etaaaat qui s’y connait en monnqie de singe), c’est parce qu’il a ete oblige de cotiser toute sa vie sans alternative independante. C’est donc un peu normal, meme si le systeme est une ignoble anomalie. Il n’a pas d’espoir sauf celui d’etre spolies encore plus (facile avec l’argent des autres). Beaucoup d’etrangers (allochtones – horresco referens) arrivent en France, ne cotisent pas et puis percevront des allocs en tout genre don’t une retraite une fois le moment venu. Et tout ca est juste selon toi. Desole, mais si le cas, ca ne va pas et ca n’ira pas. J’encourage vivement la subversion et desertion de ceux qui veulent reussir. Arretez de nourrir la gauche cannibale. Realisez-vous ailleurs qu’en France. Montrez-leur qu c’est partout pareil. Humiliez les Jojo et autres pervers economiques. Ne faites pas confiance a l’etaaat.

    Répondre
    • Jaures

      24/06/2015

       » L’austerite n’a effectivement rien de liberal, bien au contaire ». dîtes-vous. Vous rejoignez l’analyse de Madelin mais il faut être concret.
      Quand Madelin écrit qu’il ne faut pas s’en prendre aux salaires, aux services publics et aux remboursements sociaux cela ne veut-il pas dire que ceux qui se battent pour les préserver, à savoir les syndicats, mènent une lutte salutaire ?
      Jacky Social-Jaures même combat ?

      Répondre
      • Raoul Villain

        24/06/2015

        Les syndicats sont des mafieux voire des émeutiers. Leurs leaders n’hésitent pas à se partager les « charges publiques » comme au bon temps de l’Ancien Régime. On peut citer l’exemple d’Edouard Martin, petit casseur sans envergure (le même genre que les petites frappes de banlieues), qui va gagner des centaines de milliers d’euros avec son mandat européen. La démagogie paie; Jaurès en sait quelque chose 2,5 SMIC à recopier les mêmes posts. Pouah !

        Répondre
      • Jacky Social

        24/06/2015

        Jamais de la vie!!!! Le deficit-spending n’est pas la solution: on ne liquide pas une dette en creant plus de dettes. Le New Deal keynesien si cher aux social-fascistes a retarde la reprise d’au moins une 15aine d’annees aux USA (surtout merci la WWII qui a amorce la reprise sous DDE en 1953). Il est decrie aujourd’hui. L’austerite n’est pas non plus une solution. Les deux ne sont qu’etatisme. Je trouve aussi que les salaires sont beaucoup trop bas car c’est l’etaaat qui est le grand gagnant et l’employeur et l’employe les grands perdants. Si les syndicats veulent mener une lutte salutaire, qu’ils s’en prennent a l’etat. Faites-les chier a mort. L’argent que les gens gagnent par leur labeur appartient aux gens d’abord. Sinon, c’est la dictature. Dans la plupart des cas, l’etaat remplit tres mal des taches ou les services dans lesquels il n’a rien a voir (meme quand il doit s’acquitter de sa mission regalienne d’ailleurs). Et donc NON Jojo, nous ne sommes ni du meme bord, ni du meme combat. Moi, je suis pour la liberte et celle-ci n’existe pas sans economie de marche et sans capitalisme libre de toute entrave. Il y a du travail chez nous et vous le savez bien, mais vu les taxes et les legislations du travail, il faut etre fou a lier pour investir ne fut-ce que 5 cents en France (en green). Comme vous n’arrivez pas a sortir de votre boite a droits sociaux qui ne sont qu’une engeance!!! Madelin n’est pas un Liberal decomplexe. Vous m’apprenez ces choses et je veux bien vous croire: Madelin est francais et donc ignorant et meme pervers en economie. C’est donc un Sarkoleon de plus. Oui, on doit toucher aux services publics et aux soi-disants acquis sociaux. On doit casser les syndicats. Rien n’est jamais acquis. Il faudra commencer par une grande reforme fiscale et une dereglementation du travail. Sinon, la crise continuera, quelles que soient les « solutions » que de nouvelles regles et de nouveaux prometteurs de bonjour mettront en place doctement en dansant sur de la musique de cons comme Obama. Mais qui a dit que les syndicats etaient intelligents? Ils en sont encore au marxisme du 19eme siècle. Ou est leur proactivite? Ou est leur legitimite? Ou est leur discernement? Ou est leur justesse de ton? Ce sont eux les profiteurs et les exploiteurs de la naivete de ceux qu’ils sont censes defendre.

        Répondre
  13. Jaures

    24/06/2015

    Pour beaucoup, le seul souvenir qu’aura laissé Alain Madelin, c’est sa pathétique intervention télévisée en1986, juste après l’accident de Tchernobyl, au cours de laquelle il affirmait aux Français que le nuage radioactif s’était arrêté à nos frontières.

    Ensuite, Millière devrait préciser ce qu’il entend par Libéral. En effet, les discours qui s’affichent de cette idéologie sont très différents. Par exemple, on qualifie de libérales les politiques de rigueur budgétaire actuelles, celles de l’Allemagne, celles du FMI et de l’Europe qui contraignent la Grèce à une austérité renouvelée.
    Or, que dit Alain Madelin sur le sujet:
    « Nous allons couper dans les remboursements sociaux, nous allons supprimer des services publics, nous allons pousser les salaires à la baisse… Ce serait identifier le libéralisme à une purge. Et le libéralisme n’est pas une purge, c’est un fortifiant. Cette politique-là nous mènera dans le mur. Les efforts engagés sont sans effet sur la dette, comme cela est le cas en Grèce, en Espagne ou au Portugal.
    On a donc le sentiment, en plus, que les efforts sont inutiles. C’est une politique sans espoir. On essaye de faire croire que l’idéal de compétitivité pour la France serait d’avoir des salariés avec des revenus tchèques. Il n’y a rien de plus désespérant. Ce n’est pas une politique libérale, c’est une politique de déflation salariale et d‘austérité publique » (14/12/2014)
    On voit que le libéralisme se décline en discours différents, voir contradictoires, et que la notion de plus ou moins « de libéralisme dans le pâté d’alouette » développée par Millière est pour le moins évasive.

    De même, on ne peut pas dire que le discours des libéraux soit très cohérent ni clairvoyant.
    J’ai déjà cité le livre de Pascal Salin que Millière range par mi les « grands économistes » où il nous encourage à imiter l’Irlande et l’Espagne qui réunissent « le triptyque gagnant de l’Economie » (« Français n’ayez pas peur du libéralisme »). Nous étions en 2007 et quelques semaines plus tard, ces deux pays s’effondraient ne gardant la tête hors de l’eau que grâce aux prêts de l’Allemagne et la France alors, selon Salin, peu dans la ligne libérale.

    Pour le reste, Millière n’a jamais exprimé le moindre espoir ni la moindre illusion depuis qu’il a amorcé son virage libéral au début des années 80. Il y a 15 ans, il affirmait déjà que nous aurions bientôt le même niveau de vie qu’un habitant de Kinshasa.
    S’il fait le choix de passer sa retraite hors de France, c’est son droit. Bien d’autres se sont installés ailleurs, comme de nombreux européens, notamment britanniques, ont choisi la France pour leurs vieux jours.
    D’autant que Millière aura la chance de profiter d’une retraite garantie par notre système social.

    Répondre
    • Raoul Villain

      24/06/2015

      11h54 jour ouvrable.

      On débauche tôt chez les étatistes, il est vrai que la liberté leur fait horreur les renvoyant à leur propre médiocrité (et je suis poli).

      Il s’agit du même texte publié ad nauséam depuis plus de dix ans, avec l’Irlande et l’Espagne et la retraite par répartition, quant à la citation de Madelin. C’est un travail d’archiviste myope mais cela a été dejà dit dans son temps.

      On passe de « Cher Guy » à « Millière » c’est à peu près la seule variante du jour.

      Du haut de son bac besogneux ou de son BTS confidentiel, Jaurès toise le Monde. Mais hors des gueulards aux gilets fluos aux drapeaux et aux stickers rouges cela n’impressionne personne.

      Souhaitons simplement qu’à la prochaine charrette de permanents PS, on lui offre une place en maison de retraite, il pourra continuer à radoter sur les « aujourd’hui qui chantent » et sa vie de parasite social s’achèvera.

      Le temps que vivent les roses qu’on vous dit.

      Répondre
    • Guy milliere

      25/06/2015

      Juste quelques precisions. 1. Alain Madelin a dit qu’il n’y avait aucun danger sanitaire en France decoulant de Tchernobyl. Il avait raison. Il n a jamais dit que le nuage de Tchernobyl s etait arreté aux frontieres de la France. 2. Les politiques imposees a la Grece ne sont pas liberales. La construction de la zone euro n est elle meme pas liberale. l Union Europeenne est constructiviste. 3. Je n ai pas eu le choix de mon regime de retraite, car la liberté de choix sur ce plan n existe pas en France. Mais j ai aussi des capitaux. Je ne compte pas vivre d une retraite par repartition. Pour le reste, le livre Liberalisme de Pascal Salin est le meilleur livre expliquant les idees liberales en langue francaise.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        25/06/2015

        1 )pas exact ! le nombre de cancers de la thyroïde a augmenté ( Vosges , Franche-Comté , Hautes Alpes Drôme, Alpes du Sud , Corse en particulier ) et les taux de césium sont encore à un niveau non  » conforme  » dans les herbages

        Répondre
      • Jaures

        25/06/2015

        Commentaires sur les précisions:
        1) Tous les pays européens ont pris en 1986 des mesures sanitaires: interdiction de consommer voire destruction des légumes verts, incitation à se protéger des averses, bétail confiné dans les étables,…
        Tous sauf la France de Madelin.
        2) Tout état, notamment ceux issus d’une conquête coloniale, peuvent se considérer comme constructivistes. Toute organisation politique a une base constructiviste car aucune ne voit le jour naturellement.
        Si les mesures imposées à la Grèce ne sont pas libérales elles sont quoi ? Socialistes ?
        Vous avez en 2007 écrit une critique élogieuse de « Français n’ayez pas peur du libéralisme ». A la lumière de ces dernières années, pensez-vous que ce qu’a écrit Salin à l’époque, notamment sur l’Espagne et l’Irlande était clairvoyant ?
        3) Merci à la France dont les chargés de cours peuvent bénéficier d’une retraite avec 75% de taux de remplacement tout en leur assurant un revenu suffisant pour épargner et se constituer « des capitaux ».
        Auriez-vous eu une telle opportunité à Kinshasa ?

        Répondre
      • Jacky Social

        25/06/2015

        C’est exactement ca, mais Jojo-la-Trollure n’en a rien a faire du moment qu’on fonce droit dans le mur de la gauche, un autre mur des cons, et qu’il est interdit de descendre du char a voile et a vapeur, Jojo est content. On fait croire que l’austerite est liberale et que le deficit-spending keynesien est de gauche, de gauche car plus facile a appliquer et plus doux pour le bon peuple. Mais ces deux approches sont etatistes et donc de gauche. Elles ne resolvent rien. La troisieme approche, c’est la Liberte via la deregulation d’un tas de domaines dont il faut eliminer TOTALEMENT ET SANS CONDITION la presence de l’Etaaaat.

        Répondre
        • Jaures

          25/06/2015

          Et vous voulez déréguler quoi en Grèce ? L’Eglise orthodoxe protégée par la Constitution, financée par l’Etat et deuxième propriétaire foncier du pays ?

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            25/06/2015

            Pourquoi l’ Eglise Orthodoxe Grecque est elle protégée par ‘ Etat ( même au delà du spectre de l’ ultra rouge ) ? Parce que elle a toujours été le repère identitaire de la Grèce et cela AUSSI l’ U.E. voudrait que ce ne soit plus même un souvenir !

          • Jaures

            25/06/2015

            Un repaire identitaire quelque peu onéreux mais si vous pensez qu’il est préférable que pour chanter beni creator on porte une chasuble d’or plutôt que les gens aient de quoi manger et se soigner nous divergeons nettement sur ce point.

          • quinctius cincinnatus

            25/06/2015

            le Beni creator ah bon ? vraiment ? le Veni Creator peut être et encore …puisque je n’ ai jamais entendu ce chant religieux dans une seule église Orthodoxe que ce soit en Bulgarie, en Russie, en Grèce ou même en France

          • Jaures

            26/06/2015

            Cher Quinctius, c’était là simple référence au chant des canuts.
            Ceci dit, il fallait effectivement lire Veni.

        • quinctius cincinnatus

          26/06/2015

           » le Chant des Canuts  » : que de connaissances dans le domaine des  » Chants de lutte  » ( de la classe ouvrière ) …. mais ces chasubles d’ or qui les tissaient et qui les brodaient ( au fil d’ or et d’ argent ) ? …et puis je me souviens aussi des massacres d’ Octobre 1793 à Lyon, à Lyon qui s’ était soulevée en réaction à la dictature sanglante des Jacobins … une Eglise leur a même été dédiée dans le quartier de Brotteaux où je vais me recueillir chaque fois que je passe dans ma ville natale … en bon et fidèle royaliste

          Répondre
          • Jaures

            26/06/2015

            Ce sont les canuts qui justement tissaient et brodaient.
            Leurs révoltes datent des années 1830 et ont été réprimées dans le sang (plusieurs centaines de victimes).
            Vous pouvez donc, dans la foulée, leur consacrer également un cierge.

          • quinctius cincinnatus

            26/06/2015

            ce n’ est pas à moi , dont la mère est native de la Croix-Rousse, que vous allez apprendre l’ Histoire des Canuts … Cette insurrection qui avait fait DE LA PART des canuts révoltés de nombreux morts ( innocents ) forçant même la troupe à se retirer n ‘ eût pas pour cause comme on le répète trop souvent l’ introduction de la  » mécanique jacquard  » contre laquelle les canuts montrèrent à l’ origine une grande réticence mais par un chômage organisé par ce qu’ on appelle les  » maitres fabricants  » ( seulement une centaine sur …. environ 1400 ) qui refusaient un  » tarif minimal  » cependant signé par la Chambre de Commerce et le Préfet dans un contexte économique alors encore peu favorable pour la soierie lyonnaise malgré l’ ouverture du marché … américain … de sorte que maintenant la soierie mondiale de haute qualité c’ est Côme autre ville que je connais parfaitement pour des raisons familiales … en tant que Calviniste je ne  » plante  » ni n’ allume aucun cierge puisque vous semblez toujours vouloir revenir à vos haines viscérales !

          • Jaures

            26/06/2015

            La troupe n’a pas été « forcée » à se retirer. C’était une pure tactique de Thiers (qu’il a renouvelée lors de La commune) à savoir laisser la place aux insurgés pour mieux les écraser ensuite avec plusieurs dizaines de milliers de soldats (ce qui, si les canuts n’avaient été « qu’une centaine » eût été bien disproportionné).

          • quinctius cincinnatus

            26/06/2015

            si vous saviez lire correctement la  » centaine  » en question est celle des  » maîtres fabriquant  » ne jouez pas au plus malin avec moi vous n’ êtes pas de taille !

          • Jaures

            26/06/2015

            Il est vrai Quinctius que vous m’impressionnez…dans l’esquive et le rétablissement dorsal.
            Pour le reste, c’est pour le moins instable et lacunaire.

          • quinctius cincinnatus

            29/06/2015

            vous aussi @Jaurès vous êtes impressionnant mais dans la bêtise et la paranoïa … attendez que le rectorat de Créteil baisse encore un peu les notes d’ admission au professorat et vous aurez toutes vos chances !

    • le Ket

      25/06/2015

      @Jaurès : une politique de rigueur n’est pas la spécificité d’une politique prétendue « libérale », c’est un résultat mathématique. Tout commerçant, chef de famille, industriel ou autre politicard sait pertinemment que l’on ne peut pas dépenser plus que l’on ne gagne, sous peine d’être confronté à des difficultés dans le futur.
      C’est du simple bon sens !
      Et l’objectif des gouvernements européens est de veiller à ce que les assiettes soient pleines : le peuple ne bougera pas, aussi longtemps qu’il aura du pain et des jeux !
      Le Régime a encore de beaux jours devant lui ….

      Répondre
      • Jacky Social

        25/06/2015

        Ceci n’est pas exact.

        Répondre
      • Jaures

        25/06/2015

        Si le bon sens était de « ne pas dépenser plus que l’on gagne », personne ne s’endetterait (car la nature du crédit c’est justement d’acheter une somme que l’on ne possède pas et que l’on remboursera contre intérêt).
        Justement la politique keynésienne (qualifiée de gauche) est de dépenser plus que l’on possède pour créer de la croissance.
        Vous voyez que la politique économique n’a rien de « mathématique ». C’est un choix.

        Répondre
        • vozuti

          25/06/2015

          jaurès : « Justement la politique keynésienne (qualifiée de gauche) est de dépenser plus que l’on possède pour créer de la croissance »

          à condition d’être excédentaire de temps en temps pour pouvoir rembourser.
          le déficit chronique ne génère pas de croissance.

          Répondre
        • quinctius cincinnatus

          25/06/2015

          cette vision keynésienne de la croissance par la consommation était celle d’ une époque où les échanges internationaux étaient encore assez modestes et on pouvait effectivement penser que la consommation locale de produits locaux développerait une économie locale

          Répondre
          • Jaures

            25/06/2015

            Nous sommes d’accord Quinctius que le succès d’une politique dépend du contexte.
            De même, une politique de l’offre ne peut fonctionner que si celle-ci trouve des débouchés.
            Ne croyez-vous pas que la réussite d’une politique économique dépend de l’équilibre fragile entre offre et demande: un marché sain où sans dogmatisme on joue parfois de l’offre pour susciter l’investissement et parfois de la demande pour que les investissements produisent des richesses qui trouveront preneurs ?

          • quinctius cincinnatus

            25/06/2015

            comme en Sciences vous n’ y connaissez rien continuez plutôt à filtrer du Pla( nc) ton

          • Jaures

            26/06/2015

            Si vous y connaissez quelque chose, le moins que l’on puisse dire c’est que cela ne saute pas aux yeux.
            Mais peut-être gardez vous le meilleur pour l’avenir et le discours approfondi sur la question pour vos prochains posts.
            Ne me laissez pas languir.

        • le Ket

          26/06/2015

          @ Jaurès : ce « choix », comme on s’en aperçoit depuis 40 ans, est mauvais, car l’endettement au fil des années a été créé pour des dépenses de fonctionnement et non pas d’investissement, ce qui alors aurait été justifié.
          Par cette politique « clientéliste », les gouvernements successifs portent la lourde responsabilité du handicap des deux générations à venir. Le poids de la charge de la dette publique et des intérêts y afférents grèvent de manière insupportable toutes velléité d’entreprendre et obèrent la croissance pour de longues années.
          Depuis plusieurs mois, seules les estimations de la criminalité et de l’économie souterraine, reprises dans les calculs du PIB, permettent à celui-ci d’afficher une faible croissance….sinon, nous serions encore dans la récession !

          Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)