JF Copé renforce sa mainmise sur l'UMP

Posté le novembre 10, 2011, 10:39
2 mins

Derrière le soutien affiché au gouvernement et au Président de la République, les rivalités internes animent au quotidien la vie de l’UMP. Il faut dire que l’inaction débordante de François Hollande ne donne que peu d’occupation aux ténors de la majorité. A quelques mois de la présidentielle, le paysage est dessiné : ne restent plus que François Fillon, indéboulonnable Premier Ministre et Jean-François Copé, chef du parti.

Si l’un rassure les électeurs du parti, l’autre essaie d’incarner un renouvellement, un espoir pour l’après-crise. La lutte entre les deux pour l’après Sarkozy est féroce. Jean-François Copé est ainsi venu jouer le médiateur dans la Fédération UMP de Paris (de loin la plus importante de France) solidement tenue jusqu’ici par les fillonistes qui rêvent de voir leur champion venir enlever l’Hôtel de Ville en 2014.

Le chef de l’UMP a réussi à imposer à Philippe Goujon, Maire du XVe arrondissement et président de la Fédération, la réintégration des dissidents des sénatoriales et un nouvel organigramme pour le moins byzantin. Au moment où ses hommes sont accusés en interne de jouer contre le Premier Ministre, le gouvernement et la réélection du Président de la République, Jean-François Copé s’est fendu d’une opération de communication à l’américaine, laissant sur les répondeurs des militants un message les invitant à une conférence téléphonique et les appelant à rester une famille unie à quelques mois des élections. Une façon d’entrer en contact direct avec les militants et les cadres du parti sans passer par la fédération…