Justice et délation

Posté le 11 avril , 2018, 2:53
7 mins

Balance ton porc – autrement dit « Dénonce ton voisin » –, tel est le nouveau mot d’ordre lancé par ceux qui nous gouvernent. À les croire, les Français sont d’abominables satyres en rut qui se jettent sur les femmes, les brutalisent et les violent en poussant des cris stridents. Ainsi 62 000 femmes seraient violées en France chaque année. Je dois dire qu’après avoir parcouru le monde entier, en Europe, en Asie, en Afrique et en France, je n’ai jamais entendu parler de viol, sauf deux fois récemment : à Cologne et à Hambourg en Allemagne, viols commis par des Maghrébins dans la nuit de la Saint-Sylvestre 2016, et en Grande-Bretagne à Telford par des groupes indo-pakistanais.

Ces nouvelles dispositions prises et claironnées résultent d’un surcroît de démagogie. « On veille à la virginité des femmes. Aussi vont-elles voter pour nous et nous serons élus et réélus – la priorité des priorités. » Un long délai de prescription, des décennies, permet aux malheureuses violées et harcelées (ou qui croient l’avoir été) de se rappeler au bon souvenir des violeurs et harceleurs qui désormais seront punis (voir ma chronique du n° 1132 du 23 février 2008).

On ne s’étonnera donc pas que les cours d’assises soient désormais submergées de plaintes pour viol. J’en donne un cas précis : une dame qui ne payait pas ses charges de copropriété se fit vertement rappeler à l’ordre par le président du conseil syndical. Eh bien, elle le dénonça pour harcèlement sexuel et tentative de viol. Il fut interpellé par la police, placé en garde à vue, et incarcéré, puis finalement libéré sans autre forme de procès. Il n’empêche que le préjudice subi a été lourd.

Mais il y a d’autres formes de dénonciation que l’État autorise et encourage. En matière fiscale, ceux qui dénoncent sont appelés « aviseurs fiscaux ». À la suite d’un vote du 18 novembre 2016 et en application de l’article 109 de la loi de finances 2017, le décret du 21 avril 2017 autorise la rémunération des « informateurs » du fisc. Un crédit de 2,7 millions d’euros pourra être utilisé pour les « remercier », ces mesures concernant les cas de fraude internationale. En matière douanière, même esprit, si je puis dire !

Tout ceci nous conduit à poser la question de savoir si la justice en France est parfaitement sereine. Cette question est d’une grande importance. Un pays civilisé ne l’est vraiment qu’avec une justice d’une impartialité absolue. Elle doit être rendue par les magistrats « grands prêtres de l’État » qui doivent n’être évidemment ni de droite ni de gauche. Ils doivent être la garantie de l’État de droit, de la liberté de chacun. Dans le cas contraire, c’est la porte ouverte à toutes les injustices, aux tourments et aux préjudices qui peuvent être imposés à chacun d’entre nous.

Or la justice en France est syndiquée et politisée. Le « mur des cons », sur lequel étaient inscrits les noms de personnalités de droite à épingler, n’est pas une invention de l’extrême droite. Il a bel et bien été construit par des magistrats s’affichant de gauche. En d’autres termes, c’est mettre en place la présomption de culpabilité politique. Dans ces conditions, tout est à redouter, surtout si vous avez une certaine notoriété.

À 6 heures du matin, la police peut vous interpeller, vous conduire au commissariat, où vous serez mis en cellule et où vous ferez l’objet d’un interrogatoire serré. Curieusement, dans les 10 minutes, les agences de presse les plus agressives seront informées et votre nom apparaîtra dans tous les médias. Il va sans dire que le préjudice subi, même si vous êtes libéré, sera, là aussi, très lourd. C’est, semble-t-il, ce qui vient d’arriver à Sarkozy. La recherche de la vérité aurait pu se dispenser d’avoir recours à toute une mise en scène qui avait apparemment pour but d’humilier le prévenu.

Les choses étant désormais ce qu’elles sont en France, on est en droit de se demander si la justice et ses auxiliaires ne seraient pas mieux avisés de se mobiliser pour empêcher de nuire les centaines de milliers d’islamistes « radicalisés » qui, selon Manuel Valls, ancien Premier ministre, menacent la société française. On ne peut oublier qu’un prêtre catholique, un chef d’entreprise, et un officier supérieur de gendarmerie ont été égorgés au cri « d’Allah est le plus grand ».

Ces trois crimes symboliques devraient être la motivation d’une mobilisation générale contre les agresseurs venus d’ailleurs.

Il n’est pas acceptable qu’en France, en 2018, être chrétien ou juif vous mette en danger. Faudra-t-il attendre que des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants soient assassinés au cri d’Allah ouakhbar, pour qu’enfin l’ordre soit rétabli et la justice rendue ?

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

ARTICLE PRÉCÉDENT

Dupont-Aignan

14 Commentaires sur : Justice et délation

  1. HansImSchnoggeLoch

    16 avril 2018

    Viols collectifs de Telford :
    Pourquoi ce silence des médias à l’heure de #balancetonporc ?

    Pour le moslem de base le ventre des femmes est un champ de labour.
    Vous n’allez tout de même pas vous mettre à dos une bonne partie des agriculteurs exotiques de l’UK?

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    12 avril 2018

    comme la délation n’ est après tout qu’ une forme de communication, intéressons nous à la nouvelle présidente désigNée ce jour pour diriger Radio France

    avec SIBYLE Veil …

    ce ne seront plus des informations mais des ” oracles ” que vous entendrez

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      13 avril 2018

      La Pythie de Delphes va être jalouse.

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    12 avril 2018

    il y a la ” bonne ” et la ” mauvaise ” délation et cela dépend de la situation où se trouve votre coeur [ … politique ] à ” gauche ” ou bien à ” droite ” ( situs inversus en langage anatomique )

    un lanceur d’ alerte , quel que soit son ” domaine ” , est il un délateur ? la Justice punit elle sévèrement les ” fausses accusations ” qui ne cherchent qu’ à nuire où est elle seulement la chienne de garde de la Pensée dominante ? etc … etc …

    Répondre
  4. Paul

    12 avril 2018

    Cet article souligne effectivement la problématique actuelle.
    On veut stigmatiser ceux qui tentent d’échapper au racket fiscal alors qu’au contraire ceux-ci devraient être considérés comme des lanceurs d’alertes contre un système qui frappe l’économie française d’une mortelle anémie.
    Pareillement, “Balance ton porc” nous montre l’état des rapports hommes/femmes que le féminisme a créés. De “légitimes concurrents”, comme les définissaient les féministes des années 60-70 contre la naturelle complémentarité, les hommes et les femmes sont devenus à présent ennemis mortels. Cela en dit long sur le malaise que ressentent les femmes à l’heure de leur soi-disant émancipation qui les a conduites à l’insécurité, la solitude, la frustration sociale voire à l’homosexualité.

    Répondre
  5. G De Sorne

    12 avril 2018

    Dans ma vie ( je dépasse les 80 ..) , j’ai rencontré de nombreux cons (par ailleurs je suis persuadé que je suis le con de quelqu’un ou plus….) Mais des connes?
    Étais-je aveugle ou les femmes de ce siècle à force de copier les mecs auraient aussi attrapés leur virus connicus connardus ?
    Au secours…. !!!

    Répondre
  6. HansImSchnoggeLoch

    11 avril 2018

    La délation était un des sports favoris dans l’Allemagne NS.
    Il est curieux de voir un pays comme la France se passionner pour cette activité.
    Pourquoi les vierges effarouchées ne hurlent-elles pas leur désarroi devant ce triste retour des heures les plus sombres.

    Relax Max, le fric surtout quand il est très gros comme les nouvelles du Dr.Jo peut faire énormément du bien dans les caisses vides de l’état français.
    On n’est pas regardant tant que cela rentre et les heureuses délatrices et/ou heureux délateurs en auront aussi un petit bout.
    Ouf on respire la morale est sauve!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13 avril 2018

      et … dans la D.D.R. ! …. mais là c’ était …. éminemment ” moral puisqu’ il s’ agissait de morale politique marxiste

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        13 avril 2018

        Oui l’ami Walter Ulbricht et plus tard l’ami Erich Honegger étaient des types qui matrisaient parfaitement le matérialisme dialectique. La morale en vigueur était celle de l’appareil d’état.
        Ceux qui ne la respectaient pas étaient “zugeführt”*) dans des établissements spécialisés tels que Hohenschönhausen ou Bautzen où on leur inculquait les rudiments de la vie socialiste.

        *) Tapez “DDR zugeführt” sur Google pour plus d’explications:

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          13 avril 2018

          Pardon Erich Honecker, pas Arthur Honegger le compositeur.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            18 avril 2018

            tous les deux savaient manier la baguette ; vous êtes excusé !

          • HansImSchnoggeLoch

            18 avril 2018

            L’épaisseur de la baguette fait la différence.
            Plus elle est fine plus la musique est douce!

          • quinctius cincinnatus

            19 avril 2018

            mais plus le son est cinglant !

Répondre

  • (pas publié)