Justices à géométrie variable

Posté le 31 octobre , 2017, 10:51
5 mins

Le « deux poids, deux mesures » continue à se répandre dans les sentences judiciaires françaises.

Ainsi le Conseil d’État, qui ne voit aucun problème à ce que des mairies paient le repas de rupture de jeûne du Ramadan, vient d’exiger que la statue de Jean-Paul II érigée par la mairie de Ploërmel soit amputée de sa croix, au nom de la loi de 1905.

Et l’on s’étonne que l’islam et le nihilisme progressent à grands pas dans un pays qui répudie ses propres racines !

Notons l’amusante proposition du Premier ministre polonais d’accueillir le monument en Pologne – où les racines de la civilisation européenne ne sont pas quotidiennement insultées.

Jolie réponse du berger à la bergère, après les insultes d’Emmanuel Macron.

Toujours en matière de « deux poids, deux mesures », je note avec un amusement mêlé d’indignation qu’une rétrospective Polanski va avoir lieu à Paris, sous la bienveillante tutelle du ministre de la Culture (et avec les sous des contribuables, naturellement !).

À l’heure où l’affaire Weinstein bat son plein, cela fait un peu désordre d’encenser un cinéaste accusé de viol sur mineure.

De doctes juges nous expliquent qu’il ne s’agit ici que de rendre hommage à l’œuvre géniale, pas de minimiser les actes odieux de l’homme. Avec cette logique, il devrait être, à terme, interdit de porter plainte contre une « star » !

Cette même affaire Weinstein conduit à un grand « déballage », dont certaines victimes « collatérales » sont assez inattendues.

Ainsi Tariq Ramadan, l’intellectuel islamiste bien connu, petit-fils du fondateur des Frères musulmans, est accusé de viol par une ancienne salafiste devenue féministe, Henda Ayari.

Selon cette dernière, pour Tariq Ramadan, « soit vous êtes voilée, soit vous êtes violée ».

J’ignore si les accusations contre M. Ramadan sont exactes. Mais il est, hélas, certain que cette vision de la femme est assez largement partagée dans le monde islamique. Et il est assez « curieux » que, dans le climat actuel d’hystérie délatrice, personne ou presque n’évoque les innombrables agressions sexuelles perpétrées en Europe par des militants islamistes.

Songeons à ce qui se passe porte de la Chapelle ou à ce qui s’est passé naguère à Cologne, dans le silence assourdissant des prétendus féministes.

De là à supposer que cette nouvelle vague de féminisme radical ne vise pas à défendre les femmes, mais bel et bien à saper encore davantage la société occidentale – quitte à s’allier avec l’islam radical, dont chacun connaît l’admirable respect des femmes ! –, il n’y a qu’un pas.

Beaucoup se réjouissent de la transformation de l’ISF en IFI. J’avoue que je suis moins enthousiaste. Certes, j’apprécie qu’Emmanuel Macron ait enfin le courage que nous attendions depuis plus de 30 ans de majorités de droite de supprimer l’impôt le plus imbécile (et Dieu sait qu’il y a de la concurrence !). Mais ce courage n’est qu’un demi-courage et cette mesure de libération n’est qu’une demi-mesure. D’abord, une large partie de l’ISF provenait déjà de la fortune immobilière. Mais, surtout, je ne vois absolument pas pourquoi l’État serait fondé à nous dire où investir.

Il se trouve que, depuis des siècles, les Français préfèrent la solidité de l’immobilier à la volatilité des actions.

On peut éventuellement le déplorer. Mais la réalité, c’est que nos concitoyens n’investissent en Bourse que lorsqu’ils ont ce patrimoine immobilier sûr. Attaquer le patrimoine immobilier, c’est le plus sûr moyen d’empêcher tout investissement risqué de la part des Français. Encore une réforme pour rien !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

6 Commentaires sur : Justices à géométrie variable

  1. auviroamma

    3 novembre 2017

    LOUIS XVI AVAIT MOINS DE POUVOIR QUE NOS LEUS ACTUELS ,IL EST POURTANT PASS2 A LA GUILLOTINE ,DOMMAGE !!

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    3 novembre 2017

    dans un régime politique qui se targue d’ être enfin libéral l’ Etat n’ est certainement ni le plus autorisé ni surtout le plus apte à nous dire ” où investir “, comme je l’ ai souvent dit … mais c’ est pour lui une de ses habitudes des plus confortables : il sait déjà quand et où il pourra ponctionner sans vergogne car il faut nourrir Léviathan

    Répondre
  3. Michel

    31 octobre 2017

    Je vois les choses autrement.
    Le Conseil d’Etat a appliqué la loi de 1905. il n’appartient pas à l’autorité publique de financer ou promouvoir les cultes.
    Qu’il y ait des croix à tous les carrefours de Bretagne ne me dérange pas pour autant que l’autorité publique ne soit pas associée à leur installation. Cet arrêt du Conseil d’Etat donnera des armes à tous ceux qui voudront, à l’avenir et à juste titre, s’opposer à l’accroissement constant des revendications musulmanes.
    Pour le reste, bien d’accord pour condamner les excès de l’hystérie féministe radicale en même temps que les véritables agressions sexuelles.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      2 novembre 2017

      personnellement je suis plutôt pour … Nadine Morano !

      Répondre
      • Gérard Pierre

        5 novembre 2017

        Je ne connaissais pas madame Nadine Morano jusqu’à ce que je découvre son existence à travers un article du « Républicain Lorrain », en page 26 de son édition du 16 décembre 2005.

        Conseillère régionale de Lorraine à l’époque, elle s’était déjà démarquée de ses … collègues … ! ? ! … UMP, au cours d’un débat lors de l’examen des orientations budgétaires pour 2006, en fustigeant, je cite : … « les associations bouffe-pognon » et … « les ‘’grands frères‘’ payés 4000 €uros par mois et qui appellent à brûler les voitures. » ! …… ce qui n’avait pas été bien goûté par le président franc-maçon Jean-Pierre Masseret !

        Je trouvais qu’elle faisait preuve d’un certain courage physique …… [ce que l’avenir a d’ailleurs confirmé], …… dont bien des hommes sont malheureusement aujourd’hui dépourvus. Je lui avais alors envoyé un courriel d’encouragement auquel, à ma grande surprise, elle a répondu quasiment par retour.

        Depuis, …… en dépit des railleries, d’une qualité souvent plus que discutable, dont elle fait régulièrement l’objet de la part de ceux qui n’ont pas d’autre argument à lui opposer que cette triste attitude à son endroit, …… j’ai suivi son parcours avec, je dois l’avouer, un a priori toujours favorable. Et je dois dire que j’ai toujours trouvé cette Dame présente là où d’autres tendent à se montrer un peu … ‘’discrets‘’.

        Je n’ai donc pas été étonné de l’entendre réclamer récemment l’inscription des racines chrétiennes de la France dans la Constitution, et je me réjouis une fois de plus que ce soit elle, … encore, … qui se démarque sur un sujet aussi fondamental pour notre identité et pour notre civilisation.

        Que Dieu la protège !

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          6 novembre 2017

          Madame Morano, Nadine pour les Lorrains, c’ est la gouaille populaire , savoureuse, spontanée, saine et franche qui nous change du tofu raffarinesque et des pitreries sarkoziennes

          Répondre

Répondre

  • (pas publié)