Kouchner, Dati : Une crue malsaine d’attaques personnelles

Kouchner, Dati : Une crue malsaine d’attaques personnelles

Je n’ai pas lu et je ne lirai pas le livre de Pierre Péan consacré à Bernard Kouchner, pas plus que je ne lirai celui consacré à Rachida Dati. Je dois, cela dit, constater que ces livres sont des succès de librairie, ce qui me semble consternant. Que des journalistes fassent salement leur métier est toujours arrivé. Qu’un certain public s’en satisfasse n’est pas nouveau. Mais j’ai le sentiment que nous assistons à une forme de crue malsaine. Le débat d’idées en ce pays est au point mort. Les regards qui se posent sur le monde extérieur sont marqués par la myopie et des engouements affectifs qui submergent toute rationalité, comme en ont témoigné, entre autres, la haine envers George Bush ou, ces derniers temps, l’idolâtrie débile envers Barack Obama.
L’action des hommes et femmes politiques qu’on entend critiquer est, en ce contexte, examinée à la hauteur des poubelles et des rumeurs.

Je ne sais si Rachida Dati s’est mal comportée en telle ou telle circonstances : ce qui me semble plus important est qu’elle a pris, plusieurs fois, des positions courageuses et politiquement incorrectes en matière de justice, et qu’elle a froissé ainsi la susceptibilité de nombre de magistrats praticiens d’un corporatisme étriqué et adeptes de dogmes que, sous d’autres cieux, on appellerait socialisme de gauche ou socialisme de droite.
Et je pense qu’en réalité, c’est cela qui lui est reproché et lui vaut la vindicte. Je soupçonne, en outre, que le fait qu’une jeune femme d’origine maghrébine devienne Garde des Sceaux a joué un rôle et continue à en jouer un dans un pays où les réflexes racistes sont fort loin d’avoir disparu.
 
Pour ce qui concerne Bernard Kouchner, identiquement, peu m’importe quels contrats il aurait signé dans le secteur privé, ce qui compte à mes yeux est son action depuis des années, ce qu’il incarne, et quelles idées il porte. Je ne partage pas plusieurs de ses convictions. J’ai, pour autant, toujours trouvé nobles, utiles et respectables ses combats pour les droits de l’être humain et pour l’action humanitaire.
Je l’ai vu être sans cesse du côté des démocraties et contre les totalitarismes quels qu’ils soient. Je le tiens, politiquement et éthiquement, pour un libéral.
Il a pris des positions courageuses et nobles au temps où la diplomatie française se vautrait au pied de Saddam Hussein, et l’Irak libre d’aujourd’hui montre qu’il avait raison. C’est un ami des Etats-Unis et d’Israël parce qu’il est, fondamentalement, un ami de la liberté. Il est, à mes yeux, le membre le plus respectable du gouvernement actuel. Les dimensions les plus erratiques de la politique étrangère française ces derniers temps, ainsi la visite de Khadafi à Paris ou le rapprochement avec Bashar Al Assad, ont été subies par lui et émanaient directement de l’Elysée.

Le voir décrit comme « cosmopolite », agent de « l’anti-France », porteur d’une « double judéité » me rappelle aussi, et Kouchner a eu raison de le relever, un vocabulaire qui a servi dans une autre époque qui n’a pas été du tout glorieuse pour la France, et qui a connu son point culminant avec les rafles et le camp de Drancy. J’ai en horreur tout ce qui ressemble au nationalisme d’extrême-droite et à son cortège de xénophobie, d’antisémitisme, de défiance étriquée vis-à-vis du monde qui parle anglais et de la globalisation. J’ai en horreur, aussi, tout ce qui, dans la gauche, trouve des excuses aux pires dictateurs s’ils sont anti-américains, proches de l’islamisme et pro-palestiniens, et donc toute une gauche clairement antiaméricaine et anti-israélienne. Je pourrais me définir, moi aussi, comme un ami de la liberté.

Un texte de Gilbert Keith Chesterton que je relis de temps à autres affirme que les hommes sages, parfois, discernent des choses maléfiques dessinées dans le ciel. Il ajoute que les hommes sages doivent, en ce cas, décrire quelles choses maléfiques ils discernent, et il laisse entendre que c’est pour eux un devoir éthique. Je ne sais si je suis un homme sage, je serais le plus mal placé pour le dire. Ce qui me semble évident, pour autant, est que des choses très maléfiques se dessinent dans le ciel, et que mon devoir moral est de les décrire. Les attaques contre Rachida Dati et, plus encore, celles contre Bernard Kouchner me paraissent être des symptômes qui, s’ils devaient persister et se multiplier, indiqueraient que ce pays est bien plus malade que je ne le pensais déjà.

Partager cette publication

(22) Commentaires

  • Pascale Répondre

     "pris, plusieurs fois, des positions courageuses et politiquement incorrectes en matière de justice,"

    écrivez-vous M. Millières.

    C’est exactement ce qu’a fait Williamson que vous avez traité de lie de la Terre.

    15/03/2009 à 11 h 16 min
  • Emeric Répondre

    @ Al

    Les pays non occidentaux pratiquent aussi le multiculturalisme au pouvoir, vous confondez tellement dans une même soupe les étrangers que vous ne distinguez plus un Tarek Aziz (Chrétien) d’un Saddam Hussein (Sunnite), vous faites comme si Senghor n’était pas chrétien, président du Sénégal (presque complètement musulman) ou qu’un président du Pérou (dont le nom m’échappe à l’instant) n’était pas d’origine japonaise. Sans parler de Sonia Gandhi, indienne et italienne… Les mêmes règles multiculturelles s’imposent partout, eh oui le métissage est à l’oeuvre et irréversible. Flinguez-vous ou combattez, si vous ne pouvez pas le supporter, mais ne victimisez pas nos sociétés.

    10/03/2009 à 21 h 23 min
  • Misanthrope Modéré Répondre

    >>> Parce que vous pensez réellement qu’idolâtrer un président parce qu’il est Noir n’est pas du racisme ? Parce que vous pensez vraiment que se dire "c’est un beau symbole, un Noir président des USA" ne cache pas une condescendance discriminatoire (ce qui revient in fine à du racisme) ?

    +++++++++++++

    Millière attribue le supposé ressentiment des Français envers Dati à quelque racisme envers les personnes "issues de la diversité", mais il s’agace tout autant de notre obamania.

    Cela me paraît bien contradictoire, en effet.

    Vous avez raison : l’obamania est très probablement raciste. De la "condescendance discriminatoire" ? Voulez-vous dire une forme de racisme anti-noir dès lors que les obamaniaques trouveraient normal d’"aider" un peu plus un Noir à devenir président, car il n’aurait guère de chances d’y arriver sans prise en compte exprès de sa couleur ?

    Moui… Moi ce que je vois surtout dans l’obamania c’est du racisme anti-blanc (de l’ethnomasochisme, donc, très souvent), puisque les blancs seraient censés faire "un geste" pour élire un Noir (en guise de rédemption de l’esclavage ou que sais-je), sauf à être "racistes".

    Or, disais-je, Millière soupçonne léfrançais de racisme "ordinaire" envers Dati et s’agace, dans le même temps, de leur obamania. Si l’obamania est effectivement une forme racisme, elle est clairement aux antipodes du ressentiment envers le "succès" de Dati dont Millière nous soupçonne : voilà ce qui est complètement incohérent chez lui.

    Evidemment, des petits malins me répondront qu’il ne reproche pas la même chose en bloc aux Français. Aux uns il reproche ceci, et aux autre cela.

    Mais comme par hasard, dans son idée, aucun Français ne met le curseur où il faut sur la question du racisme.

    > lorsque les Français félicitent les Américains d’avoir élu Obama (ce qui n’est certes pas mon cas) pour s’être ainsi "rapprochés" de la communauté internationale, ce sont des bobos gauchistes politiquement correct, alors pourtant que Millière n’a cessé de nous faire des flans à cause de notre atlanto-scepticisme.

    > Mais si les Français ne communient pas dans le culte de la "diversité", ah non, là, tiens, il ne leur donne pas acte de leur mal-pensance… Ben non, dans ce cas, ce sont forcément des nostalgiques des zeureslesplussombres

    Mais bien sûr Millière est objectif, il n’a pas d’a priori contre notre pays…

    Cordialement.

    10/03/2009 à 21 h 16 min
  • Luc SEMBOUR Répondre

     

    Comme on tente de faire manger des épinards aux enfants en y mettant beaucoup de crème, la vérité est que MILLIERE tente de nous faire avaler du KOUCHNER, un affairiste minable, un membre de la gauche caviar, un raté qui a toujours tout raté, qui n’a pour tout viatique que ses hautes connections juives, sa capacité à descendre dans le sens de la plus grande pente, en clamant bien haut des slogans droit-de-l’hommistes, et n’aurait jamais dû sortir de sa blouse de médecin,

       en le cachant derrière DATI une femme véritablement courageuse, pourtant partie de rien, issue d’une famille maghrébine nombreuse, avec au moins un frère en prison lourdement impliqué dans le trafic de drogue (j’étais à son procès à Nancy), femme qui a réussi à contrarier magistralement les magistrats en faisant passer la totalité de l’une des réformes SARKOZY, alors que toutes les autres ont été des échecs complets, cyniquement baptisés victoires.

       Si KOUCHNER est pris en flagrant délit, les deux mains dans des bassines de confiture, son statut proclamé de membre du peuple élu ne peut que nuire, au dit peuple élu, lequel saura en tenir compte.

    LS

    09/03/2009 à 18 h 34 min
  • Anonyme Répondre

    On croit réver..!!!! ahurissant article….le nombre et la vigueur des réactions parlent d’eux même… pour Rachida Dati…cela est bien égal…elle ne laissera pas un souvenir imprérissable… mais pour Kouchner…boureau de la Serbie, atlantiste néo colonial et droit de l’hommiste…il est bon de faire redescendre le bonhomme de son pied d’estale et de le regarder tel qu’il est….. Il est le complice délibéré des états unis…sa nationalité francaise lui importe autant que son dernier sac de riz..et il est le bras armé d’es US qui ont contribué à organisé le dynamitage de l’europe à long terme en installant des républiques islamiques en son sein..le Kosovo et la Bosnie… passons sur ses complicités en tout genre concernant les manipulations dont il avait connaissance par exemple les charniers kosovars….bidon…et le costume tout neuf attribué au nouveau patron du Kosovo..illustre mafieux… la barque est lourde….

    09/03/2009 à 11 h 40 min
  • chevalier teutonique Répondre

    Très bon article de Guy MILLIERE.

    07/03/2009 à 9 h 46 min
  • Luc SEMBOUR Répondre

    Félicitations à Jean-Luc ESCOFFIER pour son post exceptionnel de clarté. Jean-Claude THIALET ainsi que d’autres ont fait de très bonnes remarques aussi.

    Ceci est de très loin le plus mauvais article de Guy MILLIERE depuis très très longtemps. 

    Là je dois reconnaître que le diable montre la pointe de ses oreilles. Guy MILLIERE se rend coupable de sémitophilie primaire comme les hystériques de l’Obamania qu’il dénonce se rendent coupables de négrophilie.

    Cela plaide en faveur du livre de Pierre PEAN qu’il faut absolument acheter et passer autour de soi. 

    Tout ceci me rappelle une vieille histoire à laquelle était mêlé un très proche parent à moi du nom de Jean VIOLET décédé il y a 9 ans.

    En 1981, Pierre PEAN avait sorti un livre qui avait un titre ultra-court, apposé sur une couverture noire : c’était la seule lettre "V», de couleur "violemment violette».  Le livre racontait par le menu la genèse, le déroulement et le dénouement peu glorieux de la retentissante affaire des "Avions Renifleurs" dont Maître Jean VIOLET était le seul vrai cerveau. Ce dernier n’avait pas de mots assez durs pour Pierre PEAN et pour son livre. Il recommandait à toute la famille de ne pas acheter ce « tissu d’âneries ».

    Bien que solidaire de l’oncle Jean que j’aimais bien, j’avais enfreint la consigne et acquis en cachette le livre « V », au risque de subventionner la médiocrité journalistique. Je voulais mesurer l’ampleur de la désinformation. Je dois très franchement avouer qu’avec tout ce que je savais par ailleurs et que ne savait pas Pierre PEAN, il m’avait fallu admettre pour moi-même que l’enquête de Pierre PEAN était remarquable et que ce journaliste faisait partie des « bons », de ceux qui enquêtent sérieusement avant d’écrire. C’est précisément cela qui avait déplu à l’oncle Jean.

    J’imagine donc sans difficultés la fureur de Bernard KOUCHNER et son absence d’argumentation de défense, à part l’infiniment pauvre accusation d’antisémitisme.

    LS

    07/03/2009 à 2 h 15 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    "Les-4-Vérités"   – 06 03 09

    Dans le "post" ci-dessus, je citais les propos du journaliste Philippe COHEN qui, sur "MARIANNE 2" avait poussé un cri de colère contre les journalistes qui avaient fait chorus à Bernard KOUCHNER lorsque, au lieu d’y répondre point par point, celui-ci avait esquivé les graves insinuations du livre de Pierre PéAN en accusant son auteur d’antisémitisme. En me relisant après coup (cela m’arrive lorsque mon subconscient m’alerte !) je m’aperçois que j’avais oublié le principal de cette apostrophe : Philippe COHEN s’en était pris aussi directement au perincipal intéressé, Bernard KOUCHNER. Voici donc ce que l’ancien rédacteur en chef adjoint d’INFO-MATIIN’" avait dit de celui qui est toujours le Ministre des Affaires Etrangères du Gouverbnement SARKÖZY/FILLON :

    "Et maintenant, Bernard KOUCHNER ! Honte à lui de s’être servi de la Communauté juive comme d’un bouclier humain au lieu de s’expliquer pour de bon sur son affairisme évident" (fin de citation)

    Commentaires personnels :

        – On le voit, Philippe COHEN n’a, quant à lui, aucune illusion sur les éventuelles "compromissions" de "B.K.."

        – Mais je gage que le "French Doctor" s’il a eu connaissance de cette accusation se sera drapé dans sa dignité d’humaniste patenté, doubliée d’un humanitariste tout aussi parenté, triplée d’un défenseur des Droits de l’Homme (tant pis pour les citoyens qu’on oublie régulièrement !), et quadruplée d’un Ministre de la Vème République.

    Comme pour la femme de César, nul ne doit soupçonner un homme qui, selon Guy MILLIèRE, a si bien servi le Pays ! Alors, fin de l’affaire "B.K." ! La question ne sera pas  – ne sera plus  –  posée de savoir si  Bernard KOUCHNER a vraîment "touché" des sommes pas très nettes. Il est désormais IN-TOU-CHA-BLE ! Et nous risquerions nous-même, si nous insistions, de passer pour d’infâmes antisémites. Et même pire  –  la chose étant "jugée"  – pour des revisionnistes !

                                     Cordiualement, Jean-Claude Thialet

    06/03/2009 à 9 h 51 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    "Les-4-Vérités"   –   05 03 09  

    Seul point sur lequel je suis d’accord avec Guy MILLIèRE, c’est que, pas plus que lui, je ne lirai le livre de Pierre Péan sur son ami Bernard KOUCHNER ("BK") ou sur rachida DATI. Ou plutôt je ne l’achèterai pas !

    Par contre, où je suis en total désaccord avec le chorniqueur attitré des "4-Vérités", c’est lorsqu’il prétend  – je schématise – qu’ il lui importe peu que "BK" se soit comporté en affairiste, pourvu qu’il ait bien servi les intérêts de son pays.

    Non, Monsieur MILLIèRE, le fait de servir son pays ne justifie pas les magouilles ou les compromissions. Ou alors, tous les politiciens, à commencer par les Ministres, auraient dû échapper à toutes les poursuites judiciaires dans les affaires où ils ont été compromis. Mais, concernant Bernard KOUCHNER je conteste qu’il ait servi SON Pays qui, théoriquement, est le même que le mien, le nôtre. Il n’a pas servi les affaires de la FRANCE, mais seulement la politique de l’OTAN, et singulièrement celle des ETATS-UNIS (ce qui lui vaut sans doute l’indulgence de Guy MILLIèRE), plus particulièrement au KOSSOVO où il n’a cessé de privilégier les intérêts albano-kossovars musulmans au détriment des serbo-kossovars chrétiens. Dans son poste actuel, il est, au mieux, le laquais de l’omni-répsdient qui gouverne en réalité la Francve. Et lui qui est un gros donneur de leçons de morale en tous genres, pas seulement en matière de Droits de l’Homme, s’est cru autorisé à compromettre sa réputation d" Chevalier blanc" en vendant ses services à prix d’or à des dictateurs africains, et même en Asie, à une Compagnie financière sans même songer à reverser ses honoraires à une ONG. Mais sans doute, comme tous les politiciens véreux (ce que n’est absolument pas le cas de cette belle conscience planétaire qui plane au sommet des hit-parades en matière de popularité) estimait-il mériter d’arrondir ses fins de mois.

    Mais ce que je reproche encore plus à Bernard KOUCHNER qui a clamé dans toutes les salles de rédaction, et sur tous les plateaux de TV ou dans les studios de Radio (sans parler de l’Assemblée nationale !)  c’est de ne pas avoir eu le courage de porter plainte contre son accusateur, en l’occurrence Pierre PéAN. Comme en avait menacé un de ses avocats. Au lieu de cela, se basant sur un mot –  celui de "COSMOPOLITE" – tiré (1) du livre contesté, il a ameuté les ASSOCES qui ont fait leur fonds de commerce le la (prétendue) lutte contre l’Antisémitisme et le racisme, et, bien entendu, les médias qui sont à leur botte.

    Mais c’est à l’honneur – sinon de la Presse – du moins, d’un journaliste, Philippe COHEN, d’avoir fustigé les défebnseur d’un Ministre des Affaires de la France qui, en d’autres temps, sous le coup d’insinuations gravissimes (2), aurait aussitôt donné sa démission pour "laver son honneur".

    Dans un article publié dans "MARIANNE 2"  et titré "Supplique à APATHIE, "LE MONDE", "LE NOUVEL OOBS" et les autres  oubliez-nous. Oubiiez les Juifs :!", voici ce qu’écrit ce journlaliste courageux qui m’a rappelé  Elisabeth LéVY qui, en mai 2002, avait relevé la curée contre Jean-Marie LE PEN qui avait commis le "crime" de doubler Lionel JOSPIN et de figurer au second Tour de la Présidentielle (3), sans parler de la regretté Annie KRIEGEL qui, elle avait dénoncé la "POLICE DE LA PENSEE" :

    "Un certain nombre de journalistes se sont abaissés à reprendre l’ "argumentaire" honteux de Bernard KOUCHNER insinuant que le livre de Pierre PéAN est limite, voire antisémite. Ce sont eux les vrais fourriers de l’antisémitisme qui vient (…). Que les biens-pensants des rédactions, tous les Apathie (RTL), les BACKMANN, JAUVERT (NOUVEL-OBS), les BERNARD  ("Le MONDE") de toutes les rédactions continuent à prétendre que demander des comptes ou contester le patriotisme de KOUCHNER rappelle "GRINGOIRE" ou "JE SUIS PARTOUT", et alors, nous verrons, c’est sûr, les vocations antisémites se lever à nouveau dans notre pays. Qu’ils continuent ces idiots inutiles, gonflés de leur ego de résistants de la 25ème heure, à prétendre qu’évoquer la fortune d’une personnaluté est antisémite; qu’ils persistent à défendre les Juifs de cette façon, et alors là, oui, ils rendront un fier service à tous ceux qui veulent montrer que le Juifs sont des intouchables; qu’il s’abritent toujours derrière la Shoah pour spolier les Français ou trahir leur pays : qu’ "ils" se serrent les coudes et forment un bloc uni et solidaire. Q’ils dispensent Bernard KOUCHNER de vraiment répondre aux critiques émises à son endroit au prétexte qu’ils viennent d’un goy et concernent un juif, alors oui, ils auront suscité, stimulé, provoqué le risque de remontée d’un antisémitisme d’un type nouveau, d’un antisémitisme post-Shoah. De grâce APATHIE, BACKMANN, JAUVERT et les autres (4) OUBLIEZ-NOUS, OUBLIEZ LES JUIFS. ILS VOUS EN SERONT RECONNAISSANTS." (fin de citation)

    Mon seul commentaire : il aurait peut-être fallu que Philippe COHEN demande aussi à certains Juifs d’oublier qu’ils sont juifs lorsqu’ils sont mis en cause, ou lorsqu’ils ont une méchante querelle…

                                     Cordialement, Jean-Caude Thialet.

    (1) on se souvient du mot du cynique TALLEYRAND qui avait dit "Donnez-moi un mot tiré du discours d’un homme et je le ferai pendre". Mot repris en son temps par CLEMENCEAU qui, lui "fusillait" !

    (2) et même, s’agissant de "BK" ,doublement gravissime à la fois pour sa qualité de Ministre et de donneur de leçons de morale, docteur-ès-bénévolat (et non, d’ailleurs, docteur en médecine, dans la mesure où il n’a jamais présenté de thèse)

    (3) selon Elisabeth LéVY, la France était devenue, entre les deux tours, une "démocratie populaire" !

    (4) Philippe COHEN (5)

    (5) dont je précise qu’il est ancien rédacteur en chef d’Info-Matin, puis rédacteur de "MARIANNE" et responsable de son site internet, avant de co-fonder avec Jacques ROSSELIN "VENDREDI-HEBDO". Je rappellerai qu’il connaît bien le prétendu "anti-sémite" Pierre PéAN pour avoir co-écrit avec lui "LA FACE CAXCHéE du MONDE". Sans parler du fait que lui-même est Juif. Ce qui lui laisse évidemment toute liberté d’écrire ce qui précède …

    05/03/2009 à 18 h 18 min
  • nako Répondre

    A lire cet article, on peut percevoir combien Monsieur Millière est français jusqu’au bout des ongles. Un tel pessimisme qu’il croit pouvoir déduire de je ne sais quels signes qu’il voit dans le ciel révèle que les gaulois ont su transmettre aux générations qui les suivirent cette peur que le ciel ne leur tombe sur la tête.

    Non, l’atlantisme de Monsieur Millière ne le déracinera pas d’un mal bien français: la peur de l’avenir.

    05/03/2009 à 18 h 02 min
  • brome Répondre

    ca donne envie d’acheter ces livres. Faire croire que l’action que l’on mène est indépendante de ceux qui vous paye, c’est etre d’une grande naiveté.

    Extrapoler le mot cosmopolite à l’antisémitisme des années 30, c’est malhonnete intellectuellement. Comme excuse, c’est minable, ou sont ces moments troublés dont parle Kouchner à part deux trois nazillons et deux trois islamistes, le juif ne court pas un risque insurmontable en France. Cette sur-utilisation du terme d’antisémitisme dilue complétement la valeur de cette défense .

    Pour le cas Dati, je me réjouis qu’elle soit écarté pour incompétence (cracher sur le corporatisme des professions, quel esprit d’ouverture, la méthode zapping Sarkozy? en voila une démagogie qui n’a pas peur de dire son nom), et pas du fait de son origine.

    Elle ouvre la porte à d’autres qui seront plus compétentes qu’elle avec un cv à jour et pas mensonger, tant mieux.

    05/03/2009 à 17 h 22 min
  • Jean-Luc ESCOFFIER Répondre

    Cher Monsieur Millière,

     

    N’étant pas abonné aux 4 Vérités pour avoir plus de chance de lire un magazine qui pense comme moi je ne suis pas choqué par les idées divergentes qui structurent vos articles lorsque les sources, auteurs et sites que vous nous faites découvrir permettent d’alimenter une réflexion personnelle en dehors de l’information subie.

     

    Je pense néanmoins pouvoir me passer de votre couplet quasi hebdomadaire pour dire que l’antisémitisme c’est pas bien, d’abord parce que  nous vivons dans un pays où surabondent déjà les accessoires médiatiques destinés à nous le rappeler quotidiennement, ensuite parce que sans en avoir l’air vous contribuez à la propagation de trois idées fausses :

     

       L’antisémitisme existe depuis l’Antiquité et s’est manifesté dans des pays différents, à des époques différentes, sous des formes différentes, émanant de communautés différentes  et pour des raisons différentes.

     

    L’association sémantique [ antisémitisme – extrême-droite] n’est donc pas une réalité historique mais un artifice tactico-médiatique inventé récemment et destiné à désorienter une certaine clientèle électorale en jouant sur les sentiments de honte et de culpabilité.

     

       Les maux qui affectent notre société et que devraient aider à analyser les penseurs qui comme vous écrivent sous une ligne éditoriale de « droite libérale » proviennent en premier chef et pour faire simple de l’entêtement des Français à voter indéfiniment, en échange d’éléments de confort à court terme, pour des politiciens sans scrupules dont l’objectif est la mise en place de ce socialisme  planétaire qui s’appelle le mondialisme.

     

    Ces maux ne sont nullement dus au fait que des antisémites pourraient se cacher parmi nous et vu sous cet angle on peut se demander pourquoi cette rengaine.

     

       Enfin et vous le savez très bien, quelque condamnable qu’il soit tout autant d’ailleurs que toute autre forme de haine, l’antisémitisme est devenu un chef d’accusation « joker » utilisé en général en raison d’enjeux financiers majeurs, par tous ceux  qui veulent interdire un débat d’idées ou une recherche de vérité pressentie comme dérangeante, et ce quelle que soit la nature du sujet : historique, économique, religieux, juridique ou autre.

     

    En utilisant le raccourci culpabilisant « antisémitisme » ce procédé abuse sans vergogne de l’incapacité des masses à définir les contours des concepts certes liés mais bien distincts que sont « Juif », Judaïque », « Sémite », « Israélien », « Sioniste », etc…et constitue une tricherie intellectuelle dont l’emploi par un « libéral » ma paraît profondément inélégant.

     

    Dans le domaine du débat d’idées, votre article me fait penser à ces actions de commandos de cinéma qui infiltrent l’objectif déguisés en infirmiers et cachés dans une ambulance…

     

    Mais peut-être que pour vous c’est « de bonne guerre » ?

     

    Bien cordialement.

     

    Jean-Luc ESCOFFIER ( LYON )

    05/03/2009 à 15 h 56 min
  • Anonyme Répondre

    Allez jusqu’à la fin de l’article . Etant PN il est hors de question que j’apprécie ce bonhomme http://www.algerie-francaise.org/valise/valise-deux.shtml Vous pourrez parcourir le site , et vous serez édifiés sur nos personnages politiques ou du spectacle (les peoples)

    05/03/2009 à 15 h 42 min
  • sas Répondre

    Penez aux commandes des gens "propres"……vertueux…..de véritables modèles….des chefs naturels, donc avec des qualités.

    mais tant il est vrai que le sytème français de cooptation maçonico/affairistes ne laisse passer que des merdes , des droits communs, déviants, tricheurs , menteurs et de surcroit voleurs….dont les egaux explosent et l ambition les dévore….

    des étrons quoi…

    et ca je crois que c’est maintenant une  réelle certitude pour le plus grand nombre(enfin…)

    sas

    05/03/2009 à 13 h 00 min
  • Magny Répondre

    D’accord avec galafron : depuis quand le fait d’être un symbole de ceci ou cela disculpe automatiquement les politiques de toute accusation attentatoire à leur légende  ? Légende qu’ils ont eux-même "arrangée" , il ne faut pas se leurrer ! ( Dati a largement profité des mentors qu’elle s’est donné et Yade est arrivée en France non pas avec une valise en carton mais avec la valise diplomatique de son père …)

    A Jean : le beau symbole d’un noir ( plutôt métis d’ailleurs , j’insiste ) arrivé à la présidence des Etats-Unis , certains y voient le signe d’une revanche des opprimés sur les opprimeurs , d’autres une condescendance discriminatoire qui confine au racisme . Verres déformants de nos frustrations , de nos mauvaises pensées : pourquoi sombrer dans la paranoïa alors qu’il ne s’agit que du beau parcours d’un individu auquel s’identifient beaucoup de citoyens . Ne soyons pas aussi chatouilleux que les excités de l’anti-racisme ou de l’anti-discrimination systématique qui voient le mal partout dans la liberté d’expression mais jamais dans les actes de leurs protégés …   

    05/03/2009 à 12 h 33 min
  • Lambda Répondre

    Les articles de monsieur Millière sont parfois assez surprenants…
    Je dois dire que pour cette fois, je ne vois pas trop où il veut en venir.
    Je n’ai aucune admiration – ni même de sympathie, pour tout politicien, de quelque bord qu’il soit (en supposant qu’il y ait au moins deux bords ou plus). Dans l’état actuel de dégénérescence où nous sommes arrivés, un politicien digne du nom serait irrémédiablement éjecté du système, si toutefois il pouvait encore y entrer. Je veux bien concevoir que certains sont un peu moins pires, ce qui ne veut pas dire qu’il y en a de meilleurs…

    L’éloge de ces deux-là me laisse quand même pantois…

    05/03/2009 à 11 h 54 min
  • vitruve Répondre

    GM vous avez oublié le pauvre Juju DRAY sur le bord de la route, il a pourtant droit aussi à votre égide! Non?

    05/03/2009 à 11 h 14 min
  • galafron Répondre

    « …Kouchner, C’est un ami des Etats-Unis et d’Israël parce qu’il est, fondamentalement, un ami de la liberté. » Et un ami de la liberté des palestiniens et des irakiens aussi? Ce genre de positionnement toujours et inconditionnellement favorable aux mêmes puissances étrangères nous lasse. « …Le voir décrit comme « cosmopolite », agent de « l’anti-France », porteur d’une « double judéité » me rappelle aussi…une autre époque qui n’a pas été du tout glorieuse pour la France » Le revoila ce même argument resservi pour parer à toute critique à l’encontre de personnalités quand elles sont juives: « les-heures-les-plus-sombres-de-l’histoire-de-France ». Cela ne fonctionne plus. Ne vaudrait-il pas mieux d’essayer de répondre aux accusations formulées à l’encontre de Dati et Kouchner que de les absoudre à priori en raison d’un prétendu racisme des Français?

    05/03/2009 à 1 h 49 min
  • Anonyme Répondre

    @Misanthrope :

    C’est pourtant le même qui reproche aux mêmes français (à juste titre, cette fois, mais pas pour de bonnes raisons) leur "obamania", autrement dit, leur préjugé favorable pour un Noir parce qu’il est noir…

    Parce que vous pensez réellement qu’idolâtrer un président parce qu’il est Noir n’est pas du racisme ? Parce que vous pensez vraiment que se dire "c’est un beau symbole, un Noir président des USA" ne cache pas une condescendance discriminatoire (ce qui revient in fine à du racisme) ?

    04/03/2009 à 22 h 16 min
  • HEFF Répondre

    Article tout simplement ridicule et francophobe.

    04/03/2009 à 21 h 34 min
  • al Répondre

    A quand un catholique ministre des affaires étrangères de l’état israélien ou une femme de parents français ministre de la justice au Maroc?

    Pourquoi c’est toujours la France ou l’Europe qui doit être muliculturelle et multiraciale et pas les autres?

    Combien de blancs dans une équipe de sport au Nigéria?

    Est ce que la société multi machin a contribué au développement économique de la France?

     

    04/03/2009 à 21 h 04 min
  • Misanthrope Modéré Répondre

    >>> le fait qu’une jeune femme d’origine maghrébine devienne Garde des Sceaux a joué un rôle et continue à en jouer un dans un pays où les réflexes racistes sont fort loin d’avoir disparu.

    Et allez ! Un bon procès d’intention sur le supposé racisme des français, comme le bon gros gauchiste de base…

    C’est pourtant le même qui reproche aux mêmes français (à juste titre, cette fois, mais pas pour de bonnes raisons) leur "obamania", autrement dit, leur préjugé favorable pour un Noir parce qu’il est noir…

    Vachement cohérent, tout ça…

    04/03/2009 à 17 h 50 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *