La barbarie islamique s’installe en Occident

Posté le 06 septembre , 2018, 3:54
6 mins

Comme chaque année, j’ai eu la nausée en voyant des photographies et des vidéos montrant les scènes barbares qui accompagnent la célébration de l’Aïd al-Adha (ou Aïd el-Kebir) partout sur terre où il y a des gens de confession musulmane.

Considérer qu’il faut, pour se montrer pieux, égorger un animal est, à mes yeux, répugnant.

Lier la piété à la souffrance cruelle infligée à une créature innocente me semble monstrueux.

Que cela se soit pratiqué il y a plusieurs siècles, dans des temps plus obscurs, n’excuse rien en soi, mais pourrait être considéré comme relevant d’une époque révolue.

Que cela se pratique encore au XXIe siècle montre qu’en islam, les temps obscurs ne sont pas révolus.

Si cet acte se trouvait commis dans des pays non-occidentaux, cela mènerait à considérer que ces pays gardent des coutumes incompatibles avec la modernité civilisationnelle.

Cela amènerait aussi à réfléchir sur ces pays où, sans que ce soit un hasard, la violence est presque toujours endémique, et où le respect de la vie semble avoir peu de prix.

Mais il serait au moins possible de se dire que cela se passe dans des pays non-occidentaux.

Mais que cet acte soit commis de nos jours dans des pays occidentaux montre en Occident une tolérance envers l’intolérable.

S’ils avaient un respect effectif pour les valeurs qu’ils prétendent défendre et incarner, les pays occidentaux, devraient poser des règles précises et strictes pour toute pratique prétendument religieuse se déroulant sur leur sol, et des règles précises et strictes aussi pour le comportement des immigrants qui s’y installent.

Faute de poser ces règles précises et strictes, ce qui se passe est un viol graduel des valeurs occidentales qui, dès lors, s’estompent et perdent leur sens.

Le monde occidental est judéo-chrétien.

Il n’est pas musulman et n’est fondamentalement pas compatible avec l’islam.

L’histoire montre que les Occidentaux ont, pendant des siècles, insisté avec lucidité sur ce qui les séparait de l’islam et perçu l’incompatibilité de l’Occident et de l’islam.

L’histoire montre aussi que l’islam a, tout aussi longtemps, été considéré comme l’ennemi principal de la civilisation occidentale et comme un dogme qui cherchait à soumettre ce qui n’était pas lui.

À notre époque, des ennemis de la civilisation occidentale, qui ne sont pas tous musulmans, propagent un relativisme et une vision édulcorée de l’islam destinés à susciter anesthésie et amnésie.

Nous sommes face aux conséquences.

Et qu’on ne s’y trompe pas : l’importation de l’égorgement d’animaux en guise de rituel et l’acceptation de cette importation en Occident sont perçues par les musulmans comme une soumission de l’Occident qui ne peut que conduire à l’exigence d’autres soumissions.

Qu’on le comprenne bien : l’acceptation jusqu’à l’obscénité d’une pratique abjecte, en Occident, ne peut être perçue par les musulmans que comme une négation, par l’Occident, de ses propres valeurs.

Il convient surtout de bien noter ceci : cette pratique abjecte n’est pas perçue comme une pratique abjecte par les musulmans, parce que l’islam n’a pas quitté la barbarie et ne songe même pas à la quitter.

Comme je l’ai relevé plus haut, les pays musulmans sont des pays où la violence est presque toujours endémique et où le respect de la vie semble avoir peu de prix.

La culture islamique est une culture dans laquelle on s’habitue dès l’enfance à la cruauté, à l’égorgement, au sang qui gicle et dans lequel on marche.

Et, de la cruauté envers l’animal à la cruauté envers les êtres humains, il n’y a qu’un pas sans cesse franchi.

Que ceux qui se diraient qu’après tout, l’égorgement de centaines de milliers d’animaux, en Occident, une fois par an, par des musulmans, n’est pas si grave se demandent pourquoi des égorgements d’êtres humains et des meurtres au couteau se produisent désormais si souvent en Occident, et pourquoi des actes terroristes ignobles sont sans cesse pratiqués sur terre au nom de l’islam.

La réponse est devant leurs yeux, chaque année, lors de la célébration de l’Aïd al-Adha, (ou Aïd el-Kebir). Que des Occidentaux aient été condamnés par la justice occidentale pour l’avoir dit montre que la soumission à l’islam en Occident est très avancée et atteint un degré préoccupant.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

15 Commentaires sur : La barbarie islamique s’installe en Occident

  1. quinctius cincinnatus

    17 septembre 2018

    dans l’ Orient compliqué il faut aller avec des idées simples disait de Gaulle

    ainsi en Irak , l’ Iran vient d’ infliger un camouflet aux Etats – Unis : avec l’ appuis des … Kurdes irakiens qui s’ estiment trahis par … Trump, le candidat au poste de premier ministre soutenu par la République islamique d’ Iran éjecte le candidat pro-américain

    Répondre
  2. HOMERE

    17 septembre 2018

    Oui Hans à raison….Nos milliardaires qui entretiennent des relations privilégiées avec les ordures saoudiennes et quataris lesquelles pilotent tout le terrorisme international sont la cible….ils se foutent pas mal de notre pays et des cons qui se font trucider par les barbares dont l’aboyeur Médine est le porte parole..quand donc Trump va atomiser ces pays ? et nous,comme des neuneus on va aller voter pour les meilleurs potes des merdes précitées….con se le dise…..

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    10 septembre 2018

    Israël …

    a armé et versé une solde à des milliers de combattants ” anti-régime ” en … Syrie

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      11 septembre 2018

      // Israël a armé et versé une solde à des milliers de combattants ” anti-régime ” en … Syrie //
      Cela semble vous choquer énormément.

      Mais Médine au Bataclan ne vous choque pas.
      Extrait d’article:
      // Presque trois ans plus tard, cette salle de spectacle, qui appartient au Groupe Lagardère dont le Qatar est à présent le principal actionnaire, a osé proposer au rappeur islamiste Médine d’y tenir un spectacle, les 19 et 20 octobre prochains. Ce « chanteur » n’hésite pas à prôner ouvertement, sur des photos, le djihad, avec un sabre, appelle dans ses chansons, à crucifier les laïcards, se vante de « fêter les émeutes comme tu fêtes la Toussaint », avec des paroles ouvertement racistes et haineuses.//

      Pour plus de détails voir l’article complet:
      Appel de 100 patriotes : pas de Médine au Bataclan, au nom du respect dû à nos morts

      sur le site “Polemia.com”

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        11 septembre 2018

        sophisme

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          11 septembre 2018

          Non Sofia Lorraine et Alsace.

          Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    10 septembre 2018

    hypocrisie …

    et si Mr Millière nous parlait de la … shehita ,

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      11 septembre 2018

      Il y a quand même des différences:

      Une mise à mort pratiquée par un “shohet”, spécialiste dûment autorisé et formé aux lois de la shehita et non “un spectacle familial et un rite religieux que chaque homme doit pratiquer”.
      Spectacle familial ayant parfois lieu dans la baignoire de l’appartement ou pire directement sur le trottoir.

      Bonjour les canalisations bouchées et les surcharges organiques à la station d’épuration, mais où sont donc passés les verts et les rouges?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        11 septembre 2018

        sophisme

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          11 septembre 2018

          Rime très bien avec islamisme et communisme.

          Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    7 septembre 2018

    Je me rappelle que dans ma jeunesse les paysans pouvaient abattre leurs animaux chez eux.
    J’ai pu ainsi assister à des abattages de veaux, de vaches et de porcs directement dans la cour de la ferme.
    C’était assez impressionant et plutôt “gore” mais dans l’air du temps.

    Un peu plus tard ces abattages ont été interdits, soi-disant pour éviter des cruautés envers les animaux.
    Les paysans durent donc se déplacer dans l’abattoir le plus proche de chez eux pour faire abattre leurs animaux par des “spécialistes” moyennant taxes bien sûr.

    Aujourd’hui une entité étrangère est dispensée de ces règles pour des raisons religieuses.
    La loi française sait être souple quand elle a le couteau sous la gorge.

    Répondre
  6. Daniel

    7 septembre 2018

    Vous devez être végétarien pour avoir de si hautes idées de notre société, ou alors vous ignorez ce qui se passe dans les abattoirs. Je ne suis pas végétarien, mais vos arguments seraient parfaitement applicables à des carnivores vus par des végétariens aujourd’hui. On est toujours le barbare de quelqu’un. Bonne continuation dans vos idées.

    Répondre
    • guy milliere

      7 septembre 2018

      Sauf erreur de ma part, l’abattage d’animaux dans les abattoirs, a la différence des égorgements de l’Aid, n’est pas un spectacle familial et un rite religieux que chaque homme doit pratiquer. Et les Occidentaux non musulmans n’ont pas le devoir religieux de savoir égorger.

      Répondre
  7. HansImSchnoggeLoch

    6 septembre 2018

    On ne peut qu’approuver cet article.
    Là où il y a des moslems, il n’y a que des problèmes.

    Ci-joint les coordonnées de La Mecque: 21.3891° N, 39.8579° E
    Il n’est pas impossible que des missiles de pays différents soient déjà pointés sur ces coordonnées.

    Répondre
  8. Fojema48

    6 septembre 2018

    L’Islam est toujours, depuis son origine, une “religion” inhumaine et mortifère, créée dans le but de contrôler les populations incultes et ou très peu éduquées et formées.
    Ses concepts sont archaïques, ses lois sont anti-sociales et ne visent pas à l’émancipation des peuples soumis à ses “lubies”…Intolérance, esclavage, mépris des femmes, sacrifice des faibles au profit d’une caste assoiffée de prébendes et de trafics. Nous avons tort de lui céder, de céder à ses diktats éhontés.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)