La chronique présidentielle N°6 d’Hubert de Beaufort

La chronique présidentielle N°6 d’Hubert de Beaufort

La chronique présidentielle N°6 d’Hubert de Beaufort

Partager cette publication

(3) Commentaires

  • Jean-Claude THIALET Répondre

    06/04/07    – "Les 4-Vérités" –

    Après après réécouté la vidéo d’hubert de BEAUFORT, je ne saisis toujours pas ce que vient faire son appel aux candidats à la Présidentelle pour qu’ils prennent en compte, dans leurs propos de campagne, le pétrole et la géopolitique. Certes, la FRANCE étant intégrée dans le monde, pas seulement du fait de la "globalisation" que veulent nous imposer à marche plus ou moins forcée les européïstes militants que sont Marie-Ségolène ROYAL, Nicolas SARKÖZY et François BAYROU, il ne faut pas de désintéresser de ces questions. Mais cela revient, pour le capitaine du "FRANCE-TITANIC" en train de sombre sous le poinds des dettes, des déficits, du chômage, de l’insécurité, etc., à se préoccuper de la route que suit son bateau alors qu’il doit d’abord se péoccuper de sauver son navire et ses passagers.

    Sans faire de vilain procès à Hubert de BEAUFORT, le comble me paraît atteint dans cette vidéo lorsque je constate que, tout en ironisant sur la prise de conscience tardive de Marie-Ségolène ROYALE, de Nicolas SARKÖZY et de François BAYROU vis-à-vis de l’identituté nationale  – thème qui a valu l’ostracisation de Jean-Marie LE PEN, comme il le relève – il ne s’insurge pas de la duplicité des trois "principaux candidats". Ainsi, il ne relève même pas que TOUS LES TROIS militent pour le "METISSAGE", moyen insidieux qu’ont nos gouvernants – ceux de la gauche archaïco-bobo, de la gauche verte et de la gauche arnarchico-altermondialiste, comme ceux de la droite mollle et mondialiste – pour, présisément détruire cette IDENTITE NATIONALE qu’ils font semblant de vouloir défendre. Comme par exemple SARKÖZY avec la création d’un Ministère de l’immigration et de l’identité nationale (???). Tout comme ces trois larrons habitués des postes gouvernementaux, sont parisans de l’immigration. Même SARKÖZY qui se dit pour "l’immigration choisie" tout en s’étant engagé, lors de son dernier voyage en ALGERIE, à libéraliser la politique des visas…

    Il ne sert à rien de dénoncer un mal, et encore moins des maux, si l’on n’a pas le courage ou la volonté de dénoncer tant les causes que les responsables de ces maux. Et encore moins de fustiger l’hypocrisie de ceux qui, appartenant aux formations gouvernementales auxquelles on doit   – pour ne rester qu’au chapître de l’IDENTITE NATIONALE – ce "mal-être" des citoyens dans leur peau de Français,  font semblant de reprendre à leur compte le rétablissement de cette identité UNIQUEMENT POUR GAGNER DES VOIX DE NATIONAUX. Une nouvelle fois, c’est, sinon encenser, du moins laisser en paix ceux qui sont responsable du mal. Hélas, je lne le sais que trop, les nationaux sont tellement sentimentaux qu’ils sont prêts à voter pour ceux qui les caressent dans le sens des plis du drapeau tricolore, prêts à  oublier le mal que ceux-ci ont fait à la FRANCE, et la chasse aux "nationaux" (comme il y a la chasse aux sorcières !) qu’on doit à l’UMP, au PS, à l’UDF, aux VERTS et au PC"F", et à tous ceux qui briguent des mandats électoraux, au cours des trois dernières décennies. Ce qui n’empêchera pas les UMPïstes, les Socialistes, les UDFïste, les Verts et les Communistes, de continuer à traiter de pétainistes, de "nazis", etc. ces même nationaux une fois que, grâce au "vote républicain", ils auront obtenu, à l’ombre d’un drapeau bleu-blanc-rouge dont ils se moquent comme de leur premières chaussettes, les mandats qu’ils briguent. Eternels braves couilllons de "nationaux" qui sont prêts à se faire trouer la peau pour une Marie-Ségolène, un Nicolas et un François pour peu que ceux-ci leur entonnent la Marseillaise en brandissant un drapeau tricolore !

       Cordialement vôtre, Jean-Claude THIALET

    06/04/2007 à 14 h 30 min
  • Gérard Pierre Répondre

       Dans un silence médiatique assourdissant, à l’exception du Canard Enchaîné et du Midi Libre, Les députés français semblent s’être accordés à l’unanimité pour passer de six mois à soixante mois, sur la base d’un système dégressif, des indemnités " chomage " en cas de non réelection ou de non représentation aux législatives de juin 2007.

       Si l’information est avérée ( j’en ai désepérément cherché la trace dans le journal officiel de la république française ) ne serait-ce pas le signe qu’ils s’attendent à une transfusion quasi totale de la population du palais Bourbon aprés les prochaines législatives ?

       …… les " rats " pressentiraient-ils un naufrage prochain du paquebot de l’état ?

    05/04/2007 à 21 h 47 min
  • R. Ed. Répondre

    Et Chirac, ses comptes à lui, ils sont aussi dans le rouge ?

    Ce n’est pas une retraite dorée qu’il s’est préparée, mais une retraite en or, massif, bien sûr.

    04/04/2007 à 9 h 35 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *