La CNCIF réagit à la réforme des professions règlementées.

Posté le septembre 30, 2014, 11:27
3 mins
6658521-remaniements-a-bercy-l-elysee-et-matignon-reprennent-la-main

Par la voix de son Président Stéphane FANTUZ, la CNCIF s’étonne de la réforme dite des professions réglementées. En effet, celle-ci intervient sur la base d’un rapport qui n’a pas fait l’objet, à ce jour, d’une communication publique et au moyen d’un texte de loi ou d’une ordonnance, qui n’a pas davantage été porté à la connaissance des intéressés.

De plus, la réglementation apparaît de plus en plus comme un obstacle à la libre circulation des échanges. Elle appelle les pouvoirs publics à une cohérence dans le processus législatif.  En effet, il semble difficile de prétendre protéger le consommateur par des règles d’exercice chaque jour plus contraignantes et s’étonner, en même temps, de dispositions administratives trop exigeantes.

Concernant le milieu de la gestion du patrimoine et de la finance, « la CNCIF demeure attentive à ce qui pourrait bouleverser l’environnement interprofessionnel dans lequel nous vivons, en échange permanent avec les professionnels du droit et du chiffre » témoigne Stéphane FANTUZ.

D’autre part, la CNCIF rappelle que ses membres font partie intégrante des professions libérales. Elle demande que soit prise en compte leur rôle de conseils auprès des particuliers et des entreprises. Ainsi que le rôle de maillage du territoire économique français.

« En l’absence de toute protection tarifaire, il existe une forte concurrence entre les professionnels, permettant aux clients d’accéder à nos prestations dans des conditions économiquement satisfaisantes » argumente la CNCIF. La règlementation actuelle est excessivement complexe (CIF, IOB, finance participative, PSI) et n’assure pas une protection satisfaisante des clients, confrontés à un environnement difficilement accessible.

Dans ce domaine, comme dans bien d’autres, la CNCIF pense qu’une simplification administrative serait la bienvenue, en tant qu’elle confèrerait pour l’utilisateur et le praticien une plus grande lisibilité et serait génératrice d’une meilleure efficacité.


***
 

QUI SOMMES NOUS
La Chambre Nationale des Conseils Experts Financiers – CNCEF, Syndicat Professionnel créé le 22 mars 1957, assure l’identification, la qualification, la représentation et le cas échéant la discipline des Conseils Experts Financiers indépendants. La Chambre Nationale des Conseillers en Investissements Financiers a reçu l’agrément de l’AMF en qualité d’association chargée de la représentation collective des Conseillers en Investissements Financiers – CIF et regroupe à la fois des conseils en gestion de patrimoine indépendants, des conseils aux entreprises. Les deux organisations professionnelles regroupent près de 2000 membres.

 

Une réponse à l'article : La CNCIF réagit à la réforme des professions règlementées.

  1. Marquais

    1 octobre 2014

    Dans cet exposé Il y a anguille sou roche…le système actuel ne peut durer éternellement aux frais de la sécu ou des clients.
    Seuls les notaires sont à part car ils sont responsables et gardiens des archives. Le reste n’est que commerce.
    Que les pharmaciens renseignent leurs clients si besoin est c’est la moindre des choses, le quincaillier aussi renseigne ses clients sur l’utilisation et les dangers de ses produits, il ne bénéficie pas de “numerus closus “pour autant ! !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)