La défaite de la France

La défaite de la France

Il avait remis la France au centre des puissances, sans faire de guerre couteuse en hommes. Sa marine s’était illustrée avec la plus grande victoire navale française contre la Royal Navy Anglaise. Lancés à la découverte du Pacifique, ses capitaines égalaient ceux de notre vieil adversaire.

Par manque d’autoritarisme, il n’avait su aller au bout de la réforme fiscale et la dette était devenue un fardeau encombrant. Roi au bilan contrasté, Louis XVI est mort chrétiennement sur l’échafaud le 21 janvier 1793, accusé de trahison et de collusion avec les souverains étrangers.

Après cinq invasions du territoire par des armées ennemies depuis la mort de Louis XVI, la France est aujourd’hui quotidiennement envahie par des populations extra-européennes, avec la continuelle complicité des gouvernements français successifs de puis des décennies.

La fiscalité française est le règne de l’opacité, des niches fiscales, le paradis des avocats et des nantis. La dette menace la croissance et le patrimoine même des Français. La France, après avoir suivi la politique anglaise depuis le milieu du XIXe siècle, est aujourd’hui dépendante de la politique allemande.

La République prétendait régénérer la France, elle ne fait que l’étouffer.

Partager cette publication

(7) Commentaires

  • Rochet Répondre

    Que des gens puissent croire encore aux soit disantes valeurs de la république me laisse songeur.Mais que leur faut-il donc pour enfin sortir la tète du sable et voir ce qui se passe dans la vraie vie. Ils ne voient pas que dans ce pays un seul mot politiquement « incorrect » peut les envoyer devant un tribunal de la pensée -au nom de la Liberté-, que l’Egalité entre un citoyen lambda et le moindre ministricule est une aimable plaisanterie . Quant à la Fraternité,dans notre société du chacun pour soit ou nos polititiens se battent comme des chiffoniers pour rester dans l’assiette au beurre,parlons en …

    22/01/2011 à 19 h 49 min
  • rambaud Répondre

    grandeur et décadence.

    je pense que louis XVI aimait la françe, les français contrairement à nos dirigeants actuels, et précédents corrompus et plus préoccupés par leurs intérets que par le peuple de france ponctionné et peu respecté, je ne suis pas royaliste quant à ses valeurs de la soit sidante république: liberté, égalité fraternité, elles sont surement destinées aux étrangers qui colonisent la france mais je ne m’y retrouve pas.

    22/01/2011 à 18 h 02 min
  • Daviet Répondre

    Je partage totalement les idées que JANE DOE vient d’exprimer.
    Liberté Egalité Fraternité c’est un slogant de candidat au parlement, que le candidat s’empresse d’oublier lorsqu’il est élu.
    Demandez donc à Zemour ce qu’il pense de la liberté de la presse et du droit pour un citoyen de dire ce qu’il pense surtout si ce qu’il dit est vrai mais dérange les associations subventionnées avec nos impots.

    22/01/2011 à 15 h 54 min
  • jane doe Répondre

    que reste-t-il en vérité de nos libertés rognées chaque jour par des diktats européens quand ils ne sont pas français ; quant à l’égalité ce n’est plus qu’un vain mot : vous sentez vous l’égal d’un parlementaire ou d’un fonctionnaire ? moi pas : taillable et corvéable à merci en réalité
    et que dire de la fraternité qui ne s’exerce qu’en faveur des allogènes envahisseurs

    22/01/2011 à 10 h 32 min
  • René Thirion Répondre

    La royauté fait partie de l’histoire de France et je respecte celle-ci. Mais j’aime et je défend la République. Liberté, Egalité, Fraternité sonr des mots qui n’avaient aucune valeur sous la monarchie. Aujourd’hui, ils sont loin d’être respectés mais ils existent tels des oriflammes de la grandeur de la France. Les citoyens retrouver l’esprit de 1789 et se battre pour la souveraineté nationale. Vive la République Française ! Vive la Déclaration des droits de l’Homme et du CITOYEN de 1789 !

    22/01/2011 à 9 h 22 min
  • Philippe POINDRON Répondre

    Ce que la Grande-Bretagne n’ravait pu faire en 20 ans, la Révolution l’a fait en deux dit un observateur anglais de l’époque. Je vais chercher son nom.

    22/01/2011 à 7 h 52 min
  • poulain salvat Répondre

    la France continue de « payer » pour ce crime atroce!Louis xvl aimait le peuple!! Je suis étonnée qu’il n’y ait pas de commentaires—Je n’aime pas la républisue mais j’aime mon Pays!

    21/01/2011 à 21 h 53 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: