La démagogie des élus et la ruine de la France

Posté le octobre 16, 2019, 9:51
7 mins

Mettre une personne inexpérimentée à la tête d’une entreprise, c’est courir à la faillite assurée à très brève échéance – avec pour conséquence la vente aux enchères des biens de l’entreprise et de ceux du responsable, si l’affaire est son bien propre.

La France et la plupart de ses villes sont en état de cessation de paiements, mais elles n’ont jamais été mises en faillite et leurs dirigeants n’ont jamais été inquiétés.

Il y a moins d’un siècle, ne se présentaient aux élections que des personnes ayant fait leurs preuves. Maintenant, nous n’avons aux commandes que des beaux parleurs parachutés qui sortent des administrations ou qui n’ont jamais rien fait.

Ils ont tout simplement décidé de faire carrière dans la politique. N’ayant rien en commun avec eux, les candidats valables ne se présentent plus, si bien que les élections sont devenues des foires aux nuls.

Diriger, c’est avant tout anticiper sur l’avenir, prendre les décisions qui s’imposent et surtout les appliquer. Et ça, les beaux parleurs ne savent pas le faire: ils n’ont pas l’expérience nécessaire; ils ne savent que boucher les trous en en creusant d’autres à côté.

Comme l’écrivait si bien Christian Lambert dans un récent numéro, une fois élus grâce aux beaux discours qu’ils ont débités durant leur campagne électorale, ils hibernent et ne font plus rien jusqu’aux élections suivantes pour lesquelles ils se réveillent et remettent le même disque pour se faire réélire. Dans tous les secteurs d’activité, nous manquons cruellement de main-d’œuvre qualifiée. Les diplômés sortant des centres d’apprentissage ne savent pas travailler ; les diplômes des autres écoles n’ouvrent que les portes du chômage. Le baccalauréat est donné à la pelle et on ne sait pas où caser les bacheliers. Mais que fait le gouvernement? Il crée des postes d’enseignants.

Aujourd’hui, alors que nous sommes agressés de toutes parts et que nous sommes au bord de la guerre civile, Il se contente d’augmenter le nombre de policiers.

Depuis la décolonisation, l’islam s’est répandu comme la peste dans toute l’Afrique. Les Africains fuient leurs pays, chassés par la terreur et la famine, et nous envahissent. L’expulsion des indésirables se résume à des vœux pieux.

Ce n’est pas en accueillant les immigrés chassés par l’islam, en construisant des mosquées en France et en Europe que l’on rétablira la paix en Afrique et que l’on stoppera la montée de l’islamisme dans le monde. Ça ne bouchera pas le trou de la décolonisation et ça agrandira celui de l’islamisation.

Ce que font aujourd’hui les beaux parleurs, d’autres l’ont fait avant eux, les exemples ne manquent pas.

C’est ce qu’a fait De Gaulle avec les accords d’Évian qui prévoyaient que les Européens conserveraient leurs biens et resteraient en Algérie; ils ont eu le choix entre la valise et le cercueil. Pour qu’il y ait un peu plus de cercueils, De Gaulle a consigné l’armée française dans les casernes et n’a rien fait pour rapatrier les survivants, reçus comme des parias en France. Beaucoup avaient participé au débarquement de Provence.

Merci, mon général!

Il savait ce qui allait se produire. Ne disait-il pas: «Mélangez l’huile et le vinaigre ils se sépareront à nouveau»? Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est qu’avec l’huile des pieds noirs, c’est toute l’économie d’Algérie qui a foutu le camp; il ne restait plus que le vinaigre arabe qui a suivi l’huile et s’est multiplié dans le saladier français!

Les musulmans veulent conquérir le monde avec le ventre de leurs femmes et les allocations que nous leur versons.

Ce n’est plus de l’incompétence, mais de la démence que de mettre un policier islamiste là où il était à Paris. C’est pire que de mettre un cobra dans son lit! Ses collègues n’ont pas dû oser le dénoncer par peur de représailles; certains l’ont payé de leur vie. Nos gouvernants font preuve d’un sacré culot en allant présenter leurs condoléances aux familles des victimes, alors qu’ils sont coresponsables de ces crimes.

Dans le contexte actuel, je ne crois pas qu’une personne, même capable, puisse remettre de l’ordre dans la maison: il y a trop de cancres politiques qui la squattent, qui se gavent et qui s’accrochent. Un grand coup de balai est nécessaire et je ne vois pas qui pourrait le donner, à part l’armée ou une révolution (les gilets jaunes en étaient une amorce).

Pourtant le temps presse. Bientôt, nous serons sous le joug de la charia et il sera trop tard.

11 réponses à l'article : La démagogie des élus et la ruine de la France

  1. quinctius cincinnatus

    23/10/2019

    bon les nouveaux républicains c’ est déjà  » cuit  » avec le retour dans la cellule de décision avec la présidence de Jacob du sieur Baroin

    Mr Retailleau il est grand temps ou de partir des Républicains ou de vous manifester publiquement on ne peut pas laisser la Droite à des chiraquiens ou à des sarkozystes ; les socialistes eux sont moins  » cons  » il ignorent Hollande

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25/10/2019

      je dis cela puisqu’ aux Républicains on le dit  » fainéant comme une couleuvre  » mais, comme il a toujours été le chouchou de Chirac , autre roi fainéant, il est tout naturellement, par filiation pourrait on dire, un  » atout  » dans la main de ce  » pôvre  » Jacob qui possède, lui, le charisme et la créativité d’ une vache réformée

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    21/10/2019

    et l’ Envie ronge la France

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    20/10/2019

    pour s’ opposer aux dépôts de listes  » Démocrates Musulmans de France  » Bruno Retailleau chef du groupe L.R. au Sénat va déposer un projet de loi visant à interdire les partis communautaristes

    c’est déjà ça !

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    18/10/2019

    en 2020 les éditions Fayard vont rééditer  » Mein Kampf  » d’ un certain Adolf Hitler  » assorti d’ un long appareil ( ? ) critique  » nous disent les Agences

    je propose qu’ il en soit fait de même ( le …  » long appareil  » ! ) avec le Coran

    Répondre
  5. AJUSTE

    17/10/2019

    Je m’étonne encore qu ‘aux dires des médias, l’électorat Catholique  » lors des élections Européennes » ait voté pour l’actuel président ?!!!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      18/10/2019

      hé bien si !

      Répondre
  6. AJUISTE

    17/10/2019

    Bravo Monsieur Charles Vernerey; ce que vous évoquez est exactement ce que nous pensons …..

    Je crois que nous sommes des milliers voire des centaines de milliers à penser tout comme vous, tout comme nous !

    Quand nous pensons que « gouverner c’est prévoir », et que depuis une quarante d’année nous avons été guidés ……………..par des « Aveugles » !!!

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    17/10/2019

     » il faut être intraitable avec le communautarisme  »

     » il ne faut pas faire d’ amalgame , il ne faut pas stigmatiser nos concitoyens [ musulmans ]  »

    le  » en même temps  » d’ Emmanuel Macron cette vertu jésuistique

    je me suis toujours posé cette question : combien de lecteurs des  » 4 Vérités  » en  » bons chrétiens « , ont voté pour Chérubin ?

    Répondre
  8. OMER DOUILLE

    17/10/2019

    Cela ne mènera surement pas loin, malgré tous les cris d’orfraies des hypocrites, mais l’affirmation ce jour de Yves Threard face à cette grognace de la gauche dite bien-pensante : « je déteste la religion musulmane » qui passe en boucle sur les réseaux marque, enfin, la mise au jour de l’irritation que partagent en réalité une grande partie des français (sauf ceux de papiers, évidemment ainsi que les putes habituelles).

    Du coup tous les baveux qui ont déblatéré sur Zemmour suite à sa prise de parole commencent à se rendre compte que la coupe non seulement est pleine mais qu’elle déborde.

    Le cinéma de la dame Fatima E. qui prétend trimballer les gosses en sortie scolaire affublée de ses chiffons pue la provoque à des kilomètres et ses indignations relancées via un site crypto-islamiste ne laissent aucun doute sur ses motivations profondes. A ceux qui s’indignent de refus – temporaire – qu’elle a subi nous pouvons demander s’ils accepteraient qu’à l’occasion de ces « accompagnements » il n’y aurait pas un danger d’embrigadement pour la religion « d’amour » – ils nous aiment tellement que leur saint bouquin recommande de nous zigouiller-.

    Les mêmes qui disent « ils sont là et français » je réponds : les pieds noirs étaient là-bas depuis 100 ans et plus pour certaines familles et ont eu le choix entre la valise ou le cercueil. Comme nous ne sommes pas des tueurs et des barbares, nous n’offrirons pas ce choix, mais une forme de reconquista avec la pragmatique sanction à la clé façon Philippe II d’Espagne, qui, las de constater la reprise du bordel musulman malgré la victoire, pris le taureau par les cornes ( c’est le cas de le dire) et les éjecta vers leurs barbarie d’origine.

    Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    16/10/2019

    la démagogie est le B A BA de la Politique

    démocratique ou totalitaire le Pouvoir ne s’ obtient qu’ en flattant les passions et les préjugés

    ceci acquis et compris faites le choix du système qui vous convient ou qui vous parait être le plus nécessaire à l’ instant

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)