La droite la plus bête du monde

La droite la plus bête du monde

Pour nous, Français de droite, le comportement des dirigeants des deux principaux partis de droite est un spectacle tour à tour atterrant, lassant et exaspérant.

Jamais il n’a été aussi facile de diffuser des idées clairement anti-socialistes. Et, pourtant, ces dirigeants des partis de droite passent leur temps à des guéguerres internes qui nous laissent de marbre.

D’autant plus que ces guéguerres ont, en général, une seule conséquence politique sérieuse : ceux qui défendent les valeurs de droite sont éliminés et ceux qui font la course avec le PS pour savoir qui sera le plus à gauche s’en trouvent renforcés…

Ces derniers jours, l’UMP et le FN se sont évertués à nous « offrir » ce pathétique spectacle.

Au FN, c’est la dernière « petite phrase » de Jean-Marie Le Pen sur Patrick Bruel qui fut le détonateur. La plupart des dirigeants du FN, à commencer par la fille de l’intéressé, ont condamné cette « faute politique ». À quoi Jean-Marie Le Pen a répondu en disant que la « faute politique », c’était d’essayer de devenir un parti politiquement correct.

De toute évidence, ce lavage de linge sale en public est le signe que le FN est devenu un parti « normal ». Mais ce n’est pas vraiment un compliment !

Du côté de l’UMP, les abondantes « affaires » démonétisent les dirigeants les uns après les autres. Ne restent que des prétendus « sages », qui nous ont conduits à d’innombrables défaites électorales, qui continuent à croire que l’on gagne au centre et qui, surtout, sont des ardents défenseurs du carcan fiscalo-technocratique sous lequel nous agonisons.

Entre Nicolas Sarkozy, embourbé dans je ne sais combien de procédures judiciaires, et Alain Juppé, inventeur de la CSG, « déplafonneur » de l’ISF, et génial auteur de la dissolution de 1997, comment voulez-vous que nous choisissions ?

Quand donc verrons-nous des chefs qui soient à la ressemblance des électeurs ? Qui cognent plutôt sur les socialistes que sur leur propre camp ? Qui songent à la France plutôt qu’à leur carrière ?

Décidément, ce système démagogique est profondément mortifère. Les personnes qui s’engagent pour défendre de solides convictions de droite y sont progressivement soit éliminées, soit – ce qui est encore plus grave – absorbées par ce clientélisme que l’on constate à tous les étages.

Si nous voulons sauver la France, il est peu probable que les partis et les élus – même de droite – nous y aident beaucoup ! 

Jean Rouxel

Partager cette publication

(11) Commentaires

  • JEAN SANS PEUR Répondre

    SI LA DROITE NE FONCTIONNE PAS, ELLE DOIT ALLER VERS L’EXTREME DROITE ET S’Y ALLIER.
    LES SOCIALISTE L’ONT BIEN COMPRIS ET NE SERAIENT JAMAIS LA S’IL N’Y AVAIT PAS EU LES COMMUNISTES (aux mains pleines de sang) APPELES ELEGAMMENT L’EXTREME GAUCHE…ET CES DERNIERS SONT AUSSI AVEC LES ISLAMISTES AUSSI PLIEN DE SANG…

    14/06/2014 à 21 h 54 min
  • GAYOT Répondre

    N’est-ce pas plutôt de Villepin qui a conseillé la dissolution à Chirac ?

    13/06/2014 à 8 h 35 min
  • claude Roland Répondre

    Lemaire, Wauquiez, Mariton sont les dernières cartes valables de l’UMP. Le reste : poubelle !

    12/06/2014 à 19 h 49 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

       » encartés  » depuis si longtemps qu’ils ne peuvent plus être des cartes valables … pas même des Jokers !

      13/06/2014 à 22 h 45 min
  • DESOYER Répondre

    L’UMP n’est pas un parti de droite, mais de centre-droit: ne tombez pas dans la terminologie médiatique! Comment pourriez-vous me démontrer que NKM ou Juppé sont de droite?
    Quant à JMLP, il a bien fait une « faute politique »: on peut être de droite sans être « antisémite ».

    12/06/2014 à 17 h 55 min
  • DA85 Répondre

    Cher M. Rouxel vous faites erreur Jupé est l’inventeur de la CRDS et non de la CSG qui est de Rocard. Il me semble me souvenir mais l’âge et ses effets peuvent me rendre la mémoire infidèle que la CRDS devait se terminer en 2013 ?
    enlevez moi ce doute SVP. Comme vous le soulignez il a été celui qui a déplafonné L’ ISF et qui aujourd’hui finance a Bordeaux avec l’ argent des contribuable une Méga -Mosquée. Avec une droite pareille on a pas besoin de gauche. Et il s’étonne du vote FN Il est vrai qu’il est Enarque
    encore un qui a tout apprit et rien comprit. il est vrai que Chirac le présentait comme le meilleur de tous. Une autre question comment se fait-il que cet individu condamné pour faux usage de faux , prise illégale d’intérêts à de la prison persiste a porter au revers de son veston les insignes de Grand Officier de la Légion d’Honneur alors que les statuts de l’ordre prévoient la radiation automatique pour tout condamnation contraire à l’honneur. Si vous pouvez m’éclairer , merci d’avance.

    12/06/2014 à 15 h 02 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      une réponse suffit à toutes vos interrogations :

       » Français vous avez la mémoire courte  » ( Maréchal Pétain )

      on pourrait peut être ajouter ceci :  » comme j’aimerais pouvoir faire comme lui  »

      vous allez voir dans 10 ans, ils [ les Français ] auront la  » nostalgie  » des années heureuses Sarkozy-Hollande !

      12/06/2014 à 15 h 38 min
      • René de Sévérac Répondre

        Quinctus, vous avez raison :
        « les Français auront la » nostalgie » des années heureuses Sarkozy-Hollande ! » tant il est vrai que la dérive ne fait que commencer.

        Cher M. Rouxel, votre billet part d’une hypothèse erronée. Gramsci nous a expliqué que tout part de la conquête idéologique : Droite et Gauche sont sur un même schéma, seuls les intérêts égoïstes les distinguent.
        Le débat idéologique s’est déplacé entre UMPS et RBM où sont rassemblés les gaullistes, socialistes véritables et souverainistes.

        13/06/2014 à 8 h 41 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    La droite française UMP serait dans les pays limitrophes située au centre-gauche. Il n’est pas étonnant alors que des pans entiers de sa politique chevauchent l’idéologie du PS.
    Un déphasage d’au moins +pi/2 la ramènerait dans des eaux plus propices à une navigation de tribord.

    12/06/2014 à 12 h 14 min
  • Agathe Répondre

    La politique est à la fois une passion et un combat. Les politiciens surprennent toujours par leurs erreurs fatales.
    Aussi les grecs de l’antiquité avaient déjà demandé que les philosophes contrôlent les politiciens, comme les druides les chefs de clans celtes.
    Notre Église médiévale contrôlait les monarques avec ses ordres religieux.
    Hélas, tout pereclite sur cette terre !

    12/06/2014 à 11 h 15 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      En France  » La Politique  » est avant tout une prébende !

      12/06/2014 à 12 h 19 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: