La farce du pouvoir d’achat

La farce du pouvoir d’achat

Le pouvoir d’achat correspond au volume des biens et services qu’un revenu permet d’acheter et la voix officielle nous raconte, par toutes sortes de propos alambiqués, et parfois incompréhensibles, que le pouvoir d’achat augmente. Permettez-moi de dire que c’est se moquer du monde !

Je rappellerai en premier lieu que l’impôt sur le revenu commence par nous enlever, en moyenne, 30 % de votre revenu (et souvent beaucoup plus puisque 75 % de l’IR est acquitté par 10 % des foyers fiscaux). Si vous ajoutez à cela la TVA, les taxes de toute nature et autre IFI, dès lors que vous possédez quelques pierres, il vous reste 40 % de votre revenu, parfois moins.

Autrement dit, si votre revenu mensuel est de 3 500 euros, vous vous retrouvez au SMIC ! Et, comme perspective, voilà qu’on nous annonce un « impôt mondial ». Pour l’instant, il s’agit d’une nébuleuse menaçante qui ne devrait concerner que les entreprises mais, bien sûr, les entreprises, d’une façon ou d’une autre, répercuteront cet impôt sur les prix. Ainsi, et c’est toujours la même histoire, le contribuable sera le dindon de la farce – ce contribuable pour qui les fins de mois sont de plus en plus difficiles. Demandez aux banques ce qu’il en est. Les impôts ne baissent pas et le coût de la vie ne cesse d’augmenter. L’électricité et surtout le gaz. 56 % des Français jugent que leur pouvoir d’achat a diminué et que parler d’augmentation de ce pouvoir d’achat relève d’une propagande indigente pour ignorants.

Comment voulez-vous que cette situation s’améliorer quand 750 milliards d’euros sont consacrés chaque année au « social » ? Le social va à des millions de migrants, si bien que la république française et socialiste a maintenant une dette de 2 739 milliards d’euros. Comment va-t-elle rembourser ?

Toujours plus de dépense sociale et on sera élu ! Cette démagogie qui pèse sur les plus méritants, les plus honnêtes, les plus sérieux, est la règle. Épargnez et l’État se saisira de votre épargne. Tout cela, c’est le système inscrit dans la loi, mais qui vote les lois ? Vous ne pouvez pas aller contre ce système. La loi le protège.

Marine Le Pen n’a pas toujours raison mais, lorsqu’elle écrit qu’Emmanuel Macron a inauguré son mandat en alourdissant les taxes qui représentent 60 % des dépenses de carburant, mais aussi plus de 30 % de la facture d’électricité, et 25 % du gaz, elle a raison !

En face de ces réalités, que Xavier Bertrand se rallie aux LR, permettez-moi de dire que les Français s’en fichent complètement – ces Français pour qui la vie devient chaque jour plus difficile entre impôts, taxes et délinquance.

Ce que souhaitent les Français, c’est l’amélioration de leur vie quotidienne. Or le gouvernement fait tout pour l’aggraver. Il est stupéfiant que le peuple français, que l’on dit intelligent et révolutionnaire, accepte que le taux d’exécution des obligations de quitter le territoire français faites aux migrants qui l’envahissent soit de 0,2 % – ces migrants que l’on nourrit à coups de milliards d’euros tirés de la poche du contribuable français, dont certains sont plus pauvres que ces envahisseurs que l’on subit et que l’on nourrit.

Ainsi les Français, ou en tout cas beaucoup d’entre eux, acceptent-ils de vivre dans l’illusion ou le mensonge, victimes du grave préjudice que l’État leur impose, alors qu’il devrait les protéger et les aider.

Pour terminer, je citerai un citoyen qui, lui, a défrayé la chronique avec ses dettes impayées. Je veux parler de Bernard Tapie, une découverte de Mitterrand pour régler les problèmes des banlieues. Allez voir dans les banlieues comment le problème a été réglé. N’insistons pas ! Toujours est-il que Nanar, lui, n’a pas réglé ses problèmes personnels. Au 30 septembre, les sommes qu’il devait de tous côtés s’élevaient à 607,5 millions d’euros ! Un mot aussi sur les châteaux achetés à SM l’empereur Bokassa. Finalement, tout compte fait, Nanar, notre séduisant ministre mitterrandien, laisse une enveloppe de 450 millions d’euros que le contribuable sera invité à payer …

Christian Lambert - Ancien Ambassadeur de France

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Partager cette publication

(2) Commentaires

  • Gérard Pierre Répondre

    Le pouvoir d’achat n’est que le pouvoir de se procurer, … avec beaucoup de peine et de façon très comptée, … quelque chose qu’il nous faudra rendre d’une manière ou d’une autre !

    La littérature économique utilise souvent la litote !

    05/11/2021 à 11 h 26 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    exact ! le  » pouvoir d’ achat  » ça n’ existe pas ! c’ est pour cela que les  » politiques  » et les  » syndicats  » en parle constamment !

    04/11/2021 à 11 h 59 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: