La faute du Président Sarkozy

Posté le avril 06, 2011, 12:00
7 mins

Certains m’ont trouvé, au fil du temps, trop sévère envers Nicolas Sarkozy. Mais je m’efforçais de faire un travail d’analyse.

J’ai voulu espérer, un très bref instant, en 2007. J’ai voulu me dire que Nicolas Sarkozy était le moins pire parmi ceux qui pouvaient accéder aux commandes du pays. Lors de la dernière élection présidentielle, le choix entre lui et Ségolène Royal se trouvait, il est vrai, facilité par l’extrême médiocrité d’une candidate qui ajoutait au fait d’être estampillée « socialiste » toutes les apparences d’une bêtise satisfaite.

J’ai voulu espérer, juste un peu. Je me suis vite aperçu qu’il n’y avait rien à espérer. J’ai vite pressenti que viendrait le naufrage et que Nicolas Sarkozy allait engendrer frustrations et déceptions, tout en créant un boulevard sans encombres pour ses adversaires.

Il aurait fallu, je l’ai dit et je continue à le penser, un discours incarnant effectivement une rupture et proposant un redressement. Ce discours n’a pas été tenu. Il aurait fallu tracer un cap. Il aurait fallu une vision et une parole de vérité sur les difficultés.

Nicolas Sarkozy a fait de la politique politicienne. Sans la moindre ligne directrice. Sur un mode impliquant pour lui de passer de mots écologistes au moment du Grenelle de l’environnement à des mots travaillistes lorsqu’il s’est adressé à des ouvriers d’une usine qu’il prétendait vainement sauver.

Quand des émeutes sont survenues, il a emprunté son vocabulaire au Front National, et quand il s’est trouvé confronté à la crise financière, il a pioché quelques paragraphes chez John Maynard Keynes, version méthode Assimil en solde.

Ce faisant, il s’imaginait sans doute séduire tout le monde ; il n’a convaincu personne et a engendré de la déception, parfois de la colère, voire de l’amertume. Il a révélé qu’il n’était pas un homme d’État, mais un homme passant de coups en coups et oubliant en une seconde la décision de la seconde précédente.

Seule la sclérose dogmatique dont souffrent les membres de la gauche française peut expliquer qu’ils voient en lui un libéral. Seule l’inculture de la plupart des journalistes peut expliquer que nombre d’entre eux voient en lui un homme de droite.

Le bilan sur un plan intérieur sera sans aucun doute catastrophique et fort peu présentable, même en utilisant tous les conseillers en communication de la terre : le déclin économique du pays n’est pas du tout jugulé, la faillite des systèmes sociaux a été retardée au prix de bricolages et de subterfuges transitoires, l’appareil d’éducation a continué à se délabrer.

Le bilan extérieur ne sera pas davantage positif : que reste-t-il de l’Union pour la Méditer­ranée, par exemple ?

L’intervention en Libye a été conçue comme un moyen de tenter de redresser la barre, sur un mode bonapartiste, avec les bombardements de Tripoli en guise de pont d’Arcole. Mais la dimension opportuniste de l’acte, les mensonges dont il a été enrobé, ont fait qu’il s’agissait d’emblée d’un coup de sabre de bois dans l’eau tiède, comme tant d’autres actes antécédents.

Les sondages, ces derniers temps, donnent souvent Nicolas Sarkozy en troisième position au premier tour d’une élection présidentielle. Il reste un an et c’est très peu.

Marine Le Pen n’a strictement aucune chance d’être élue. Le prochain Président sera sans doute socialiste, sauf miracle et retournement imprévu. S’il s’appelle Dominique Strauss-Kahn, cela pourra sembler être un moindre mal, mais Dominique Strauss-Kahn devra s’accommoder de la cohorte d’imbéciles dogmatiques qui peuplent son parti. Si le Président s’appelle Martine Aubry, il faudra songer à éteindre la lumière avant de partir. Et prendre aussi vite que possible un aller simple pour n’importe où. Nicolas Sarkozy vaudrait-il mieux que Martine Aubry ? Sans doute. Au royaume des aveugles acéphales, les borgnes à forte myopie peuvent encore être rois. Pauvre pays !

La faute du Président Sarkozy est immense. Mais ce n’est pas entièrement sa faute : quand un pays glisse à ce point vers l’ornière, tous ses habitants y sont aussi pour quelque chose.

25 réponses à l'article : La faute du Président Sarkozy

  1. titin

    12/04/2011

    "le moins pire " : voilà ce qu’il faut lire d’un soi disant intellectuel qui aurait échoué au certificat d’études.

    Pas étonnant  d’en être là en France avec un tel niveau..

    Répondre
  2. Jaures

    11/04/2011

    Cher Petitjean, merci pour votre discours que vous avez probablement écrit  avec vos amis du BETAR.

    Si vous aimez vraiment la France, relisez le programme économique proposé par Mme Le Pen et réfléchissez à ce qui arriverait s’il était appliqué.

    Répondre
  3. sas

    10/04/2011

    A christian…..

    ……très bonne et précise analyse que voilà que voici….Vous eutes au passages mentionné les innombrables têtes de noeuds "maçonniques" à tous les étages de cet infernal attelage…..que vous eussiez directement répondu au fauit de "l INICITE" de cette ripoublik et de tous les avantages opérés par abscence de travail, de vertui, d intelligence et par la haine de la patrie et la religion chrétienne…..

    que vous prenniez le sujet par ce bout ou par un autre…un chat reste un chat, une merde une merde….et les lois electorales maffieuses qui servent les enculés de la ripoublik en attestent fermement…

    A homère…..

    "…..Trouvez moi un embryon de poil de cul qui ne soit pas la faute de Sarkozy………il est la bête du Gévaudan,le Vampire des Karpathes, le Loup Garou des Causses…..tout est de la faute à Sarkozy…c’est le mal absolu, la tare originelle…….l’homme à abattre ! "

    Non il est tout simplement FM, avocat,oriental de l est , de neuilly……et ami de balkany

    TOUT ETAIT DEJA DIT dès le début …..fallait etre sacrément novice ou con ou les 2 à la fois pour en douter…fusse un instant

    sas

    NB /  ces temps ci je recommence a prendre plaisir à lire les 4 verites….il me tarde que jacques lahitte reprenne sa plume….histoire d’oxygéner le paysage…

    re nb :/ Comment il disait CELINE ,,,?????? dès que les gaulois se tapent ce genre de profil de chef….ils finissent toujours et imanquablement par servir de chaire à canon …,?????  absynthé ? pas tant que ca…..

    Répondre
  4. petitjean

    10/04/2011

    Je suis juif et je voterai Marine Le Pen

    Le coup de gueule d’Uncle contre les bienpensants.

    Depuis quelques semaines, la meute médiatico-politique est lâchée. Leur agressivité est à la hauteur de la cote de popularité de Marine Le Pen. Agissant sur ordre du pouvoir ou parce qu’ils sentent que leur ère s’achève, par instinct de conservation, telles des bêtes aux abois, ils mordent et griffent pour tuer. 

    Voter FN, je l’entends à longueur de journées depuis, c’est faire partie du camp du mal, d’une race à part, celle des primaires, imbéciles, racistes, antisémites, fascistes, nazis, xénophobes, bas du front, moisis, c’est avoir peur de l’autre, c’est sortir tout droit du ventre fécond de la bête immonde que l’on croyait morte, gisant dans les cendres du troisième Reich, c’est forcer le camp du bien à revivre le cauchemar des heures les plus sombres de notre Histoire.

    Ces heures les plus sombres, je les connais messieurs les ricaneurs. Oui, il se trouve que je suis juif et que ma famille, comme tant d’autres, a fait la douloureuse expérience de la guerre et des camps de la mort.

    Mon engagement politique a toujours été marqué par le rejet de tout ce qui de près ou de loin relevait du totalitarisme : Nazisme, fascisme, communisme et, aujourd’hui, islamisme.

    Mes parents m’ont élevé dans des valeurs simples, mais essentielles à leurs yeux, de patriotisme, de respect et d’amour de la France, d’admiration de sa grandeur, son Histoire, sa littérature, son art, ses vins, ses paysages et terroirs, ses traditions, ses clochers, son élégance, sa diversité culinaire, ses fromages et tout un ensemble de choses jugées probablement désuètes et ringardes aujourd’hui. Dans la voiture, lorsque nous partions en vacances, ce ne sont pas des comptines que notre père, ancien résistant, nous faisait chanter, mais des chants patriotiques et révolutionnaires. Ils étaient de gauche, d’une gauche qui défendait les travailleurs, protégeait les plus faibles et les nécessiteux, une gauche pour qui progrès social rimait avec amour sacré de la patrie. Mais il est loin le temps où la gauche levait le glaive en s’exclamant « quoi ces cohortes étrangères feraient la loi dans nos foyers »… Il y a longtemps qu’elle a rallié les « Tyrans et les perfides ».

    A moins de sombrer dans la plus profonde schizophrénie, lorsqu’on réalise que l’on est globalement d’accord avec ce que dit Marine Le Pen et en complet désaccord avec ce que disent ses adversaires de gauche ou de droite, lorsque l’on constate que les idéaux défendus par son parti sont dans la droite ligne de ce qui a forgé votre identité politique, vos valeurs et vos engagements, eh bien, on se doit d’ouvrir les yeux, de passer outre des années de conditionnement et de lavage de cerveau anti-FN, et de soutenir le parti qui incarne vos idées.

    Oui, ils me font doucement rire ceux qui brandissent le drapeau du « Front républicain » et du « Cordon sanitaire » pour « faire barrage » au Front National. On ne les entend pas réclamer un Front Républicain contre les communistes, trotskystes, maoïstes, léninistes, polpotistes, castristes, chavezistes et autres marxistes en tout genre et aux mains pourtant tachées du sang des dizaines et dizaines de millions de morts, victimes de leur insupportable et infâme barbarie, fruit d’une idéologie totalitaire abjecte faisant encore régner la terreur sur une partie du monde, ce qui ne semble pas déranger les Drucker, Ruquier et toute cette clique puante de Canal+ qui reçoit à qui mieux mieux toute cette gauche criminelle.

    Pas de cordon sanitaire pour nous protéger des socialistes, de cette gauche et de tout ce qu’ils ont compté de collabos pendant la seconde guerre mondiale, les Marcel Déat, Laval, Doriot, François Mitterrand, décoré de la Francisque des mains de Pétain pendant que d’autres, comme le Colonel De La Rocque, Croix de Feu, pourrissait dans un camp de concentration en Allemagne pour avoir dit non à cette abjection ! Ah les pourris ! Ah qu’ils ont l’indignation sélective et l’âme tranquille tous ces donneurs de leçons ! Tous ces « résistants » ! Vous en voulez des « heures les plus sombres » ? Vous en avez été les acteurs privilégiés ! Et je ne parle même pas des communistes qui, jusqu’en août 1941 étaient les alliés d’Hitler !

    Ce n’est pas Jean-Marie ou Marine Le Pen qui se sont jetés dans les bras du Maréchal ou du Führer ! Et c’est cette gauche qui me traite aujourd’hui de facho ? Laissez moi rire !

    Et vous tous, les usurpateurs qui prétendez parler « au nom des juifs », vous les gens du Crif qui ne représentez que vous-mêmes, de la Licra qui faites régner la terreur antiraciste et mémorielle en pourchassant des gens comme Eric Zemmour, oui, vous tous membres des associations communautaires qui vous permettez de passer outre vos fonctions en imposant votre propre idéologie qui n’est pas celle de tous les Français Juifs, vous de radio J qui avez infligé à Marine Le Pen cet affront de l’inviter puis de la jeter comme une malpropre,  je vous le dis tout net : c’est terminé ! Game Over !  Votre chantage ne marche plus !

    Vous prétendez aimer Israël mais vous appelez à voter pour des partis de gauche ou de droite pour qui Israël n’est qu’une parenthèse bien encombrante, pour l’UMP ou le PS, tous complices d’Eurabia pour quelques gouttes de pétrole, des contrats juteux et qui mènent une politique qui fera disparaître Israël ! Pour des gens qui aiment les juifs, morts, mais haïssent ceux qui, en Israël, bien vivants, se battent pour que leur pays et leur peuple survivent. Et vous nous dénieriez à nous, Français, le droit de vouloir que la France survive en tant que nation et en tant que peuple ? Je vous invite à la cohérence ! Ce n’est pas Marine Le Pen qui est tombée dans les bras du criminel Mahmoud Abbas qui fait offrir des gâteaux à son peuple pour fêter le massacre de la famille Fogel ! C’est Prasquier, président du Crif, Nicolas Sarkozy, président en exercice, et toute cette gauche palestinophrène ! Croyez vous que le FN fera pire ? Mais vous plaisantez !  Croyez vous que les Juifs rasent les murs dans certains quartiers en n’osant même pas porter une Kippa parce qu’ils craignent les militants du FN ? Allons donc !

    J’aime la France, ma patrie, et je ne veux pas qu’elle meure ; là est ma priorité. Je suis français, patriote, juif, je voterai Marine Le Pen et, pardonnez moi cette grossièreté, messieurs du camp du bien, je vous emmerde.

    © Uncle pour LibertyVox

     

    Répondre
  5. grepon

    09/04/2011

    Voilà l’un des talons d’Achille de l’économie US en ce moment : la possibilité d’être ruiné par un procès; pour oui ou un non.   Obama aurait mieux fait de fixer des plafonds aux lawsuits envers un médecin.

    Effectivement, Hypnos, ca a pu aide.    Au TEXAS, encore le Texas, nous avons eu "tort reform" dans ce domain, legiferie par notre legislature qui se reunie QUE 140 jours, QU’UNE annee sur deux, et qui est paye presque rien du tout pour ce faire.   Voila du gouvernment limite fait par le peuple, par representants du peuple tirant leur revenus du travail bien fait dans la privee au lieu de politciens professionnels.    Cette reforme des torts au Texas a eu pour effet une croissance impressionante dans le domaine medicale, par influx de physiciens, centres de recherche, veritables technolpoles mondiales entierement le fait de libre entreprise et une legislature sachant dire ASSEZ! aux lobbies des lawyers.

    Obama de son cote a pousser l’art du possible a ses limites pour forcer sur toutes les americains un programme qui marche mal, tire de la genie du gouvernement lourdissime truffee de proliticiens professionnelle a vie de Massachussets(Taxachussetts pour les intimes).      Voila que parmi tout les programmes dans les divers etats americains, il a choisi le pire programme possible, etatiste et contraigant et bureaucratique et liberticide a fond, et qui deja faisait chier meme les citoyens de Massachussets…ceux qui envoyaient Ted Kennedy au Senat des decennies d’affiler, et toujours aujourdhui Johhn Kerry, c’est dire.   

    Pousser cette programme sur les americains, mais boostee aux steroides et allourdi 3x, il fallait la faire.   Ensuite, apres la passage, il fallait des couilles d’un etatiste tout-a-l’etat pour donner plus d’un millier de "waivers" aux amis de l’administation, c.a.d. synidcats, grosses boites et gouvernement locaux amicale a l’administration et/ou syndicalisee a mort…INCONSTITUTIONELLEMENT volant tres strictemet a l’encontre du sens tres claire du 14ieme Amendment et le consensus americain sur le besoin de justice aveugle, et "rule of law, not of men."    Continuer a l’appliquer malgres plusieurs declarations par juges federale que la loi meme est inconstitionelle se releve aussi de quelque chose de pire que de l’arrogance.

    Je reviens bien sur a expliquer que Obama EST ANTI-AMERICAIN.    Il veut detruire ce que fait de l’Amerique un projet unique de liberte, sous la motivation anti-occidentale enveloppe dans sa haine contre le colonialisme occidentale d’antain, le sentiment qui a consomme son pere, celui dans le titre de son livre Dreams from My Father.   Voyez, sur le seule chapitre de la sante et les assurances sante, Obama a tres clairement explique a ses supporteurs pure et durs que LUI, il prefereait allez directement a un systeme SINGLE PAYER, ainsi donnant controle a l’etat federale un niveau d’influence totale sur l’acces aux soins de l’individu, pour toujours et sans retrait possible.   Obamacare n’est qu’une etape dans cette direction, dessinee a imploser de par sa lourdeur, et surtout dessinee a ecraser les boites d’assurance sante privee, et de fair plier l’entreprise privee comme le font etatists fascists..selectivement.     Au dela d’Obamacare,programme subversive au souhait, il ya bien sur que ses budgets hallucinants projettant d’endetter l’Amerique bien au dela d’un niveau que les marches des obligations accepteraient, ainsi detruisant la monnaie comme monnaie de reserve au niveau de la finance internationale.   Dans la galere resultante, bien sur que le chaos domestique et internationale donneraient beaucoup d’opportnites a user l’influence de l’Amerique sur le reste du monde, et a imposer toujours et encore plus de tyrannie domestiquement.    Comme disait si bien un comarade corrompu d’Obama, le nouvel mayor de Chicago, "Never let a good crisis go to waste".

    Répondre
  6. IOSA

    09/04/2011

    Pas planqué…vénérable Homère, je suis bien en France (ma situation géographique) et j’attend patiemment 2012.

    En attendant…SARKO DEGAGE !!!!

    Par ailleurs, je changerai volontier le titre de cet article et verrai plutôt ceci :

    C’est la faute à l’autre bouffon (pour imiter Kadaf).

    IOSA

    Répondre
  7. christian pène

    09/04/2011

    Guy Millière est impardonnable de n’avoir pas lu l’ouvrage de Sophie COIGNARD paru en 2000 sur les rites de l’omerta à la française….

    Il n’a jamais compris que nos dirigeants étaient des prédateurs qui bénéficiaient d’une loi électorale inique pour rester au pouvoir , l’alternance se faisant en les courants socialistes que sont "la gauche traditionnelle" avec ses alliés communistes , et l’UMP avec ses alliés-croupions le nouveau centre , le cNIP, etc…..

    Il n’est question que d’accéder aux postes de commande pour piller le Trésor public , chloroformer le bon peuple après les élesctions avec des mots , touhours des mots rassurants mais non suivis d’actes

    Une accumulation de problèmes créés de toutes pièces , des mensonges , des promesses non tenues….et la popularité usurpée dégringole

    …..tandis qu’avec la complicité des médias qui tiennnent de quoi faire exploser le système crapuleux , c’est le gel quasi absolu à la soviétique

    Quand un problème créé de toutes pièces atteint l’explosif , ils se mettent à pérorer , à crééer des commissions Théodule et on fustige qui a eu l’audace d’épingler les dirigeants fous….

    Sarkozy est un malade , incapable de gérer un héritage qu’il a contribué à gonfler : il a continué comme les autres , s’agite comme un vibrion qui ne résoud rien mais jette l’argent par la fenêtre

    Guy Millière est décidément un "double-aveugle" d’avoir fait confiance à Sarkozy dont les casseroles sont aussi bruyantes que celles de Chirac ou Mitterrand

    Il n’a pas vu que l’hommage à Guy Môquet était un clin d’oeil au PCF en début de règne , l’hommage à Aimé Césaire en est un autre , exemmple d’allégeance à ce parti moribond , dont il a fui une antenne hongroise en d’autres temps

    Aussi je m’étonne que Guy Millière vienne encore se pavaner même si c’est pour battre sa coulpe…

    Pendant ce temps-là la société française ne cesse pas de souffrir des dirigeanst qu’elle a , il est vrai , élus….

     

     

    Répondre
  8. Anonyme

    09/04/2011

    @ Grepon

    Obama à complètement raté la réforme de l’assurance maladie.

    Sa déformation marxiste l’a amené à vouloir légiférer sur les assurances privées au lieu de s’attaquer au problème : à la fois le nombre de bénéficiaires croissants et à mon avis le problème du coût des praticiens US qui est dû au système d’assurances professionnelles exorbitantes qu’ils sont obligés de souscrire pour être couverts en cas de procès.

    Voilà l’un des talons d’Achille de l’économie US en ce moment : la possibilité d’être ruiné par un procès; pour oui ou un non.

    Obama aurait mieux fait de fixer des plafonds aux lawsuits envers un médecin. Cela aurait eu pour effet de faire baisser les primes d’assurances professionnelles des praticiens, et par suite celle des assurés maladie.

    Je trouve en effet incroyable qu’un médecin puisse être amené à payer plusieurs millions $ pour parfois pas grand chose. Un plafond d’indemnisation devrait être imposé, et éventuellement laisser le choix au malade de souscrire une assurance privée complémentaire qui couvrirait l’erreur médicale. 

    Répondre
  9. grepon

    09/04/2011

    Il est certain qu’en 1910 ces dépenses étaient moins élevées puisque l’espérance de vie n’atteignait pas 50 ans et que la loi sur les retraites date de cette même année.

    Et les medecins de 1910 ont ete majoritairement au 18 ieme siecle.   Disons que votre annee de base pour comparaisons est deraisonnable au plus haut point.   La technologie de l’epoch a ete encore pire que les connaissances scientifique ont ete, et ses derniers ont ete risibles.    Pour revenir a la realite, admettons quand meme que la technologie appliquee au soins aux Etats-Unis est plus avancee que n’importe ou aillieurs, et disponible a en quantite plus important.    C’est un pay plus riche et bien plus libre que la France par exemple.    Nous depensons plus en partie parceque nous pouvons.   Si les couts ici ont grimpe a ce point, c’est aussi un resultat de la deconnection totale entre le cout d’un test/therapie/procedure et le prix que le client paie, tellement nos assurances publiques et privee sont genereuses.   La blame pour cet etat des choses reste largement sur le gouvernment federale et ses systemes dite Medicare et Medicaid, qui fixent les prix pour la moitier des depense de ce pays a travers un systeme byzantin au maximum qui a pour effet d’influence fortement les prix  pour les autres clients par effet de reference.   Pour les couvertures privee, encore la Congress a stoppe les assurances privee de faire concurrence dans d’autres etats que les leurs, ou la legislature et instances etatique de chaque etat font reigner leur propre contraintes byzantin specifique a chaque etat.     Ainsi, il est difficile voire illegale pour les boites privee d’offrir assurances dites "catastophique" a peu de prix, qui prendraient en charge des couts et cas extraordinaire seulement.   Non, les assurances travaille sous mandats les interdisant d’offrir le genre de couvertures que les acteurs rationnelle dans un marche privee preferaient.    En plus, nous avons la decision pris par Congress pendant la fixation des prix active lors de la deuxieme guerre mondiale, d’encourager les boites d’offir assurances sante de luxe avec franchises tres bas, au lieu d’offir a leur meillieurs employees meillieurs paie.    La encore, quand l’etat se mele du marche libre, dans ce cas precis la paie des gens les niveaux des prix lors d’une guerre, les consequences nefastes peuvent durer des generations.      Bien sur que l’etatiste que c’etait FDR et son equipe ne pouvaient pas imaginer autre chose.

    Répondre
  10. charlie harper

    08/04/2011

    Mr Millere , si Aubry est élu et que vous partez , avant d’éteindre la lumière vous n’oublierez pas de rendre votre carte vitale et de démissionner de votre job de prof fonctionnaire.

    merci.

    Répondre
  11. HOMERE

    08/04/2011

    Ici sur les 4 vérités on est,semble t il, dans la diaspora française où,à l’abri des problèmes de notre pays,on fait feu de tout fer sur la politique qu’il faudrait mener.C’est du type "résitez, battez vous…on arrive bientôt; on se sait pas quand ni où mais on arrive…peut être" voilà un bel exemple de types planqués dispensant conseils et reproches permanents.Bel exemple de courage et d’abnégation…

    N’y aurait il pas une Loi qui interdirait le vote des autochtones expatriés ? ou bien une interdiction de revenir sur le territoire après l’éxil ? Ah ! mieux vaut dégouliner à l’ombre, bien planqué comme les voyeurs patentés assénant injures et invectives…..pour le reste…..zéro !!

    "L’allure et la posture d’un chef…de gang"…… çà c’est du commentaire performant, on en redemande…peut être IOSA est il planqué à Fukujima ?

    Répondre
  12. Jaures

    08/04/2011

    Cher Libéral, vous confondez en un même bloc dépenses de l’Etat et de la sécurité sociale.
    La part de l’Etat est minoritaire dans la dépense publique.
    Certes, les cotisations sociales (famille, santé, retraites) sont obligatoires en France mais, quand elles ne le sont pas, comme aux USA, ces dépenses ont bien lieu.

    Ainsi, la part de la santé dans le PIB américain est de 16% (pour 11,5% en France). Certes, la santé n’est pas une dépense obligatoire administrativement aux US, mais tout le monde doit bien se soigner et, mais c’est mon opinion, le système français me semble bien plus juste et performant.
    Idem pour les retraites qui représentent environ 8,5% du PIB américain (OFCE). En France, cette part s’élève à 12% mais les départs s’effectuent plus tôt et le taux d’emploi des travailleurs âgé est moitié moindre.

    Il est certain qu’en 1910 ces dépenses étaient moins élevées puisque l’espérance de vie n’atteignait pas 50 ans et que la loi sur les retraites date de cette même année.

    On voit donc que, si les dépenses sociales ne sont pas obligatoires, elles sont de toute manière effectuées. Le débat est de savoir comment s’organisent ces dépenses: sur initiative individuelle ou sur un système de solidarité. Je penche personnellement pour la seconde option.

    Enfin, sur la France qui va droit à la faillite, Millière (et d’autres) nous l’assène depuis 30 ans.
    Et la France est toujours 5ème puissance économique du monde devant la très libérale Angleterre.
    Et rien ne permet de dire, tant sur le chômage, la dette ou les déficits, que les Etats-Unis vont mieux.

    Que les Français aillent plus mal aujourd’hui qu’il y a 10 ans, je vous l’accorde volontiers. Mais on peut dire la même chose des Américains ou des Japonais.

    Sur la Californie, nous ne pouvons la comparer globalement à la France car elle est un membre d’un état fédéral. Une collectivité territoriale française ne peut voter un budget en déséquilibre. Je parlai de la Californie pour mettre en perspective un article de Millière représentatif de sa clairvoyance.

    François, pour un héritage (en ligne directe) de 500 000€, les droits de succession ont été divisés par 8 ! Par ailleurs, grâce aux abattements de la donation, 1 milliard d’euro échappe chaque année à la taxation et bénéficie aux 55 000 Français les plus riches.
    Enfin, quand vous dîtes que 150 000€ n’est pas une grosse succession, parlez pour vous ! La moitié des héritages ne dépassent pas 50 000€ (DGI).

    Siniq, je suis fier qu’un étranger, même sans-papier puisse se faire soigner en France. Cela coûte 670 millions d’€./an (sur plus de 220 milliards de dépenses de santé).
    Et, puisque vous ne pensez qu’à vous, préférez-vous qu’il vous soit possible de croiser un clandestin porteur de germes pernicieux ?

    Répondre
  13. IOSA

    07/04/2011

    Sarko???

    L’allure, la posture et le mental d’un chef…de gang !

    Et c’est bien tout ce qu’il possède, mais jamais celui d’un Chef d’ Etat…

    IOSA

    Répondre
  14. Anonyme

    07/04/2011

    Jaures Dîtes moi, votre dernière visite au ^pays de l’Oncle Sam, date de quand? Au cas où vous le sauriez point, la Californie est gouverné pas un démocrate et ce n’est pas l’intermède de « Gouvernator » qui a changé grand chose puisque l’administration est restée démocrate, la gabegie a continué. Les sans papiers peuvent se faire soigner en France, oui a quel coût et comme vous ne voulez pas payé de vos deniers, c’est encore les autres à qui on n’ a pas demandé l’avis qui crache au bassinet. Pitoyable et pendant ce temps, des agriculteurs ne peuvent se soigner.

    Répondre
  15. HOMERE

    07/04/2011

    Les ceux qui savent tout après et ignorent complètement ce qui se passe avant,font florès….ils ont la science des ânes qui reculent pour mieux ruer tels les savants infantiles faisant de leur science supposée une éjaculation précoce…!!!!

    Sarkozy est la sublimination érectile des barbons gavés au viagra et des adolescents bourrés de stupéfiants dont le rêve absolu serait que ces adjuvants fussent remboursés par la sécu…..pas moins !

    Trouvez moi un embryon de poil de cul qui ne soit pas la faute de Sarkozy………il est la bête du Gévaudan,le Vampire des Karpathes, le Loup Garou des Causses…..tout est de la faute à Sarkozy…c’est le mal absolu, la tare originelle…….l’homme à abattre !

    Et pourtant…..il reste le seul à droite a pouvoir remporter l’élection présidentielle….marrant…non ?

    Tous les culs bénis de ce site rêvent…ou plutôt délirent….de je ne sais quelle révolution illusoire, de je ne sais quelle absolue évidence d’une MLP battue à plate couture (dixit Millères).

    Taper sur Sarkozy les fait jouir comme des nubiles zieutant les couilles du taureau…..il n’aurons que le sexe atrophié d’un marxiste en fin de carrière…….beau cadeau pour un peuple prodigieusement décadent.

    Répondre
  16. François

    07/04/2011

      " Supprimer les taxes sur les grosses successions"…
     Comme d’habitude, caricature et désinformation!
     Les successions EN LIGNE DIRECTE ( de parents à enfants ) bénéficient d’une franchise de 150 000 € (environ) .
      1) Ce ne sont pas TOUTES les successions
      2) 150 000 €, vous parlez d’une "grosse succession"!…
      Le reste est à l’avenant…
     " Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose" disait Voltaire…

    Répondre
  17. Libéral

    07/04/2011

    @ Jaures !

    En 1910 l’Etat prélevait 8% du PIB pour assurer ses fonctions régaliennes, justice, police, armée et les remplissait parfaitement. Aujourd’hui il dépense 57% du PIB !!! En un siècle l’Etat a confisqué à son profit la moitié du PIB, i.e. du travail des français, pour le dépenser à sa guise ! Mais où voyez vous une politique libérale avec Sarkozy ? 1 milliard de bouclier fiscal quand l’Etat dépense 1000 milliards d’euros par an dont 460 rien que de prestations sociales. Supprimons le bouclier et dépensons 461 milliards de prestations sociales, sommes nous plus ou moins socialistes ou libéraux ?. Non, supprimons 460 milliards de dépenses sociales et nous serons plus libéraux. L’Etat dépenserait encore 540 milliards ce qui représenterait tout de même 28% du PIB ! Vous avez perdu le bon sens, c’est la raison pour laquelle M. Millere a raison, la France va droit à la faillite.

    Quand à la Californie où ma fille ainée s’est installée depuis 5 ans déjà et n’envisage pas une seconde de quitter pour revenir dans l’enfer fiscaliste et socialiste français, il est important de savoir qu’elle ne peut contracter des dettes pour boucler son budget. C’est un peu comme si l’Etat français était en faillite parce qu’une seule année il avait dépensé disons 4 milliards de plus que ses recettes. Nous sommes en faillite car en fait de 4 milliards qui manqueraient, c’est 1650 milliards de dettes plus 100 pour les collectivités locales, plus 110 dans la CADES, plus des centaines pour les entreprises publiques, plus 550 milliards de privatisations déjà gaspillées, etc. Voila une vrai faillite, pas la Californie même si des économies dans les administrations Californiennes sont certainement souhaitables.

    En pays socialiste, l’argent des autres finit toujours par manquer. L’heure de vérité approche. Le plus incroyable c’est que très peu veulent bien en accepter l’idée. Grèce, Irlande (où les charges salariales des fonctionnaires avaient doublé sur la dernière décennie), Portugal, le monde socialiste s’écroule autour de vous mais vous ne le voyez même pas !

    Répondre
  18. Anonyme

    07/04/2011

    ** Guy Millière changera de sioniste ** « S’il s’appelle Dominique Strauss-Kahn, cela pourra sembler être un moindre mal ». Tiens, tiens, il montre le bout du nez. DSK se réveille tous les matins en songeant à Israël, volà une qualité majeure pour s’occuper des affaires de la France. Guy Millière prépare le terrain. Cordialement Troubadour

    Répondre
  19. Rosanov

    07/04/2011

    Il a raison complètement SAS.  Millière s’était lourdement trompé. Il aurait dû lire ses commentateurs  (tels SAS lui meme, Jean-Claude Lahitte surtout),  Beaucoup avaient hurlé que la présidence de Sarko serait quasi-aussi catastrophique que celle de Ségo.

    Millière a oublié aussi de dire que Sarko est tellement débile qu’il déclenche une guerre sur les conseils de BHL.  Peut-on faire pire connerie ?

    Quant-à l Union manquée de la Méditerranée je reproche déjà à Sarko d’avoir décidé de la faire (avec notre pognon) alors que les Français y étaient tellement opposés.    Il est incapable de gérer le pays, Mais il se voyait gérer tout le Magreb et le Moyen-Orient.   

    Répondre
  20. SMALL BARTHOLDI

    06/04/2011

    Si Sarkozy était Reagan, il n’aurait jamais été élu. Les Français préfèrent un président à leur image : un râleur de droite qui agit comme un bien-pensant de gauche. De toute façon, le mythe héroïque s’est éteint dans notre pays. Il n’en reste plus rien. Les artistes français prennent même un plaisir récurrent à tourner en dérision ce qui faisait la gloire de leur culture (jetez un oeil sur Philibert capitaine puceau qui sort ce jour au cinéma et qui rit à gorges déployées sur nos preux chevaliers). La vérité est qu’il ne se passera rien, avec ou sans Sarkozy, avec ou sans Marine Le Pen. Les Français ont renoncé à se battre et à croire en leur propre Histoire, rompant les digues d’un ouragan de dérision ricanante et d’égoïsme matérialiste. Le blabla on sait faire. Les chamailleries idéologiques, on adore. Quand il faudra agir, on revivra juin 40. Comme tout le monde, j’ai voulu croire en Sarkozy en 2007. Maintenant, j’ai compris. Ce pays de vieillards votera massivement pour Marine Le Pen, et alors ? Et Strauss-Kahn sera président. Et l’électeur de droite se fera filouter, une fois de plus.

    Répondre
  21. grepon

    06/04/2011

    Sans doute même en Californie où les saisies se comptent par centaines de milliers, où l’état est en telle faillite qu’il licencie les policiers et libère les délinquants, où le chômage dépasse 11%,…

    Paradoxalement couper dans les services de base que tout le monde veut, sans couper dans les depenses tutti-frutti qui sont alors tres loin d’etre utile(il y en a beaucoup dans l’etat de Californie), aide les chances des elus responsables de telle politiques a se faire re-elu:    Les journalistes sont tres majoritairement cooperative avec cette fraude, et le citoyen lamda avec plein d’autres choses a faire dans sa vie prend comme donne que les coupes dans le budget des prisons pour felons violents sont necessaires, quitte a permettre les impots a grimper.    Idem pour le budget pour enseignants(mais jamais pour le budget des administeurs sur-payes qui ne sert pas a l’enseignement).    

    Voila ce que c’est qu’un etat americain totalement capture par ses syndicats de service public.    Il y a des centaines de departments dans l’etat de californie les plus farfelus totalement improductive truffee de fonctionnaires a vie, invirables et sur-payee pour harceler (largement ca se resume a ca) le citoyen privee ou les entreprises.    Les economistes n’ont pas de mot pour decrire la situation, ou pas encore, autre que d’enoncer le mot "France" et gesticuler autour de combien la France est encore pire.    Mais bref, la Californie peut enormement couper sans toucher a de veritables enseignants ou prisons importants.

    Par aillieurs, j’ai cru avoir lu quelque part que le Texas devenait plus le modele a suivre que la Californie, dans les dix ans depuis l’extrait que vous avez tire d’un texte de Milliere.     La Californie prend le chemin de l’implosion par enchainement de crises.

    Répondre
  22. sas

    06/04/2011

    Mr millière que du petit lait a lire votre texte qui ne reflète rien d autres que les mises en garde réeitérés à plusieures reprises par de modestes commentateurs geopolitiques…comme sas…et qui n ont comme decoration que l abnégation,l expérience et l habitude de l economie privée vertueuse…..

    Quel régal d enfin conclure que tout etait faux fuyants, mensonges, et battelage de joueurs de bonneteaux assermenté et estempillé marché du temple……quel miel de vous voir deprofondis vous pissez glorieusement dessus et vous renier à la même vitesse qu il a fallut au pseudo général besson , le sciencepotien,fillez trahir pour lkes rangs de l armée adverse……et qui depuis 4 ans maintenant porte sa croix et passe MAGISTRALEMENT POUR UN CON dans tous les domaines que le nabot agité de neuilly lui fait toucher de force , les menottes aux poignets et- les chevilles liées entre elles avec ses précédent serment humano/gauchos rosatres….

    Pour conclure ,Monsieur millière……il eut été plus simple de signer votre courrier ou de le démarrer avec un  : " J AI ETE TROP CON,  ARROGANT ET ME SUIS LOURDEMENT TROMPE…." ainsi, j airais pu croire en votre sincérité…..la en lo etat et avec le ton …..nous ne pouvons que supposer la manoeuvre dolosive ou la stratégie à 2 balles afin …TEL UN BOTUL DEMASQUE de vous soustraire à l aigreur et la rancune tennace de clients et lecteurs cocus….qui vous ont observé plonger immanquablement vers le grand fond …..malgré nos gentilles et nombreuses recommandations….

    LA PRUDENCE eut été de mise Mr MILLIERE…..rien n en fu…..et ce jour je vous sents encore bien prompte à vous retromper encore…

    On ne s arrange jamais avec les méchants…..donnez leurs 1 pieds et bientôt ils en auront pris 4……ON NE S ARRANGE RAREMENT AVEC CEUX QUI SE SONT TROMPE

    arf,arf,arf    meilleurs moment de ma semaine….

    sas

     

    Répondre
  23. glenarvan

    06/04/2011
    Non, Monsieur MILLIERE, vous n’ ètes pas trop sévère. Nous allons payer durement les fautes commises par un Etat inepte. Outre celles que vous dénoncez, la guerre à la Libye se traduira, autre son coût propre, par un afflux immense de réfugiés africains : Plus de 20 000, officiellement, ont débarqué à Lampedusa, sans compter ceux dont on ne parle pas : Ceux qui sont à MALTE, ou en GRECE, en CRETE ou déjà en FRANCE ou ailleurs en Europe. Flot ininterrompu qu’aucune volonté politique Française – et à fortiori européenne – ne pourra arréter.
    C’est la catastrophe absolue en termes d’immigration sauvage avec ses conséquences prévisibles : Pour les arrivants, déjà saignés par les passeurs, des camps provisoires dont ils s’échapperont, puis la fuite vers ceux des leurs vers les pays où ils ont une parentèle. Et s’ils n’ont rien, ce sera le banditisme, l’aggravation de l’insécurité, le désordre et un début d’anarchie qui pourraient s’achever par des émeutes et même une révolution sur notre sol même.
    En outre, la perspective de l’élection présidentielle va affaiblir encore un Etat défaillant en raison des intérêts personnels des "élus", sans compter la diminution des effectifs des forces de l’ordre : Brigades de Gendarmeries supprimées, effectifs de la Police réduits, Police aux "frontières" (?) etc… L’ensauvagement du monde est en route et rien ne l’arrètera, hélas ! A la limite, il faut d’ores et déjà rechercher ceux à qui le "crime" pourrait profiter  . Qui pourrait avoir intérêt au désordre ? Beaucoup de Français sont taraudés par cette question, qui n’est pas si sotte, en vérité.
    Répondre
  24. Jaures

    06/04/2011

    En fait de rupture, Sarkozy ne nous aura fait que du Chirac en accéléré: dire tout et faire le contraire, faire la campagne de Le Pen pour éliminer la gauche grâce à ses divisions.
    Le problème est que Sarkozy aura utilisé la seconde tactique à contretemps car, étant au pouvoir, il ne peut dire que tout va mal sans se discréditer.
    On voit que, sa cote étant au plus bas, le président va tenter le tout pour le tout et s’il faut pour cela déclarer la guerre à la Chine, rien ne dit qu’il ne tentera pas le coup.

    Sur la politique de Sarkozy, je pense que le terme de libéral n’est absolument pas usurpé. Sinon, comment qualifier les cadeaux par milliards aux plus riches (suppression des taxes sur les grosses successions, bouclier fiscal) et aux entreprises (défiscalisation des heures supplémentaires, suppression de la taxe professionnelle, baisse de la TVA pour les restaurateurs, niche Copé,…) ainsi que les suppressions de postes de fonctionnaires (100 000 en 3 ans), les fermetures d’hôpitaux de proximité, l’augmentation de l’âge de la retraite,…

    Je sais que pour les libéraux, ce n’est jamais assez et que, comme c’est le cas, quand la situation ne s’améliore pas, ils disent qu’il en faudrait encore bien plus. Il n’empêche, les payx plus libéraux que la France (Irlande, Angleterre, Etats-Unis, Japon) ne sont pas dans une situation meilleure que la nôtre: d’ailleurs, la France est toujours 5 ème puissance économique du monde.
    En cela, on peut dire que ce n’est pas tant la France qui va mal que les Français.
    D’ailleurs, il y a bien longtemps que Millière nous annonce la faillite de la France:

    " Si nous n’osons regarder, et agir bien sûr, car il faut agir, nos descendants vivront sans doute d’ici vingt ou trente ans avec le niveau de vie d’un turc d’Anatolie centrale et l’espérance de vie d’un Africain nanti de Kinshasa. D’ici là, avec mes enfants, j’aurai rejoint la Californie du Sud, je sais, mais combien parmi ceux que je croise n’auront pu le faire et devront agoniser ici avec une pension misérable" écrivait-il en mars 2001.

    Depuis, pas fou, il est resté chez nous où, malgré la crise et grâce aux acquis sociaux que Sarkozy met à mal, chacun (y compris un sans-papier) peut être correctement soigné, les retraités reçoivent leur pension, les chômeurs sont indemnisés et lui, bien que 3 sur 4 (selon ses propres dires) de ses étudiants seront au chômage, touche un traitement garanti.
    Ce qui fait encore bien rêver du côté de l’Anatolie Centrale ou de Kinshasa.
    Sans doute même en Californie où les saisies se comptent par centaines de milliers, où l’état est en telle faillite qu’il licencie les policiers et libère les délinquants, où le chômage dépasse 11%,…

    C’est pourquoi, quand Millière nous dit qu’en cas d’élection de Mme Aubry il faudrait "prendre un aller simple pour n’importe où", je doute bien du sérieux du propos.

    Répondre
  25. grepon

    06/04/2011

    La faute du Président Sarkozy est immense. Mais ce n’est pas entièrement sa faute : quand un pays glisse à ce point vers l’ornière, tous ses habitants y sont aussi pour quelque chose.

    Oui.  Et qu’es-ce que les francais ont en commun?    Le Mammouth, vecteur d’indoctrination truffe de fonctionnaires vendu corps et ames a l’etatisme.   Les sorties manque de diversite dans ce cas.  C’est soit l’etatisme marxist soit l’etatisme fascist.    Le Pen ne peut pas etre elu.   Aubry serait la sortie marxiste catastrophique.   DSK serait un moindre mal il me semble, mais aucunement une solution.   Les degats vont s’accumuler en boule de neige.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)