La fin de la stratégie de centrisation

Posté le 18 juin , 2019, 10:16
5 mins

J’écrivais la semaine dernière que se jeter dans les bras de Macron, en trahissant leurs électeurs, n’était pas la meilleure stratégie pour les candidats LR et leurs alliés aux prochaines municipales.
Nous assistons, en ce moment même, à un cas d’école avec le cas du maire de Tours, Christophe Bouchet.

Ce dernier a dirigé la fédération UDI du Centre, avant de prendre la direction de celle du Parti radical valoisien – et après avoir été candidat écologiste.
Bref, il est centriste jusqu’au bout des orteils, même si sa pensée politique – si tant est qu’il en ait une, au milieu de tant de revirements – est incompréhensible au commun des mortels.

Il concourut activement à l’union de la droite et du centre pour les municipales de 2014.

Et il devint maire de Tours en 2017, à la faveur de la loi sur le non-cumul des mandats qui empêchait le sénateur-maire LR Serge Babary de garder son fauteuil à la mairie.

Depuis, notre virevoltant édile n’a pas cessé de vibrionner.

Il soutint activement – contre une large partie des électeurs grâce auxquels il est maire de Tours – la liste Renaissance aux européennes.
Et il fut l’un des principaux signataires de la tribune de Christophe Béchu, maire d’Angers, appelant au ralliement des élus locaux de droite à Emmanuel Macron.

Jusqu’ici, le scénario était assez clair: il s’agissait d’avoir un fer au feu chez LREM et un autre chez LR pour être assuré d’être réélu maire de Tours.
Eh bien, il est tout à fait possible qu’à force de ne pas choisir, notre centriste réussisse le tour de force de n’être soutenu par personne!
En l’occurrence, il est clair qu’il y aura nécessairement au moins une liste de droite face à lui, puisque sa trahison si évidente des électeurs ne manquera de susciter des réactions.

Xavier Dateu, élu municipal UDI, a ainsi ciblé le maire, rappelant qu’il était maire parce que la liste LR-UDI l’avait emporté en 2014 et que, par conséquent, se féliciter de la défaite des LR et de l’UDI aux dernières européennes n’était pas nécessairement la meilleure des politiques possibles!
Mais, plus amusant encore, LREM commence à faire monter les enchères.

Philippe Perruchon, responsable de la fédération LREM, a critiqué Bouchet pour ne pas avoir fait campagne en faveur de la liste Renaissance et s’être contenté d’une communication opportuniste pour récupérer les fruits du travail des autres.

Il est vrai que les centristes ont une certaine expérience de la stratégie du coucou, puisque, depuis des décennies, alors qu’ils ne pèsent rien électoralement, ils exercent un chantage permanent au changement d’alliance qui leur a donné un nombre d’élus totalement disproportionné à leur poids électoral.

Seulement voilà, ce chantage n’a plus aucun sens aujourd’hui où la stratégie mitterrandienne parvient à son terme: le centre-gauche est devenu, grâce au talent de Macron et aux changements sociologiques et idéologiques de la gauche, à la fois la force dominante au centre et la force dominante à gauche.
Ce qui fait que les centristes ne sont plus la force d’appoint électoral qu’ils furent, tantôt pour le PS, tantôt pour le RPR.

Désormais, cette force d’appoint se trouve à gauche chez les écologistes, qui peuvent basculer tantôt à l’extrême gauche, tantôt du côté macronien; et, de l’autre côté de l’échiquier, dans la droite conservatrice, qui peut basculer tantôt vers LR, tantôt vers le RN.

Si j’étais élu LR ou divers droite, je regarderais le cas de Tours avec beaucoup d’attention: il est la preuve évidente que la stratégie chiraquienne de centrisation est morte.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

10 Commentaires sur : La fin de la stratégie de centrisation

  1. quinctius cincinnatus

    28 juin 2019

    la ” centrisation ” c’ est le mouvement de la godille qui va de gauche à droite , de droite à gauche de haut en bas en décrivant le parcours d’ une hélice excentrée ; en somme c’ est LaRem – MoDem et quelques ” autres ” dont j’ ai oublié les noms et ” qualités ”

    donc un encore bel avenir aux ” centrasités ” pourvu qu’ ils fassent avancer la ” Phynance “

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    22 juin 2019

    nouvelles psycho-politiques :

    # Manu lance sa ” vieille ” dans la campagne des municipales

    # un nouveau ” caractériel ” sur la scène internationale :

    après Trump et Netanyahu voici Boris Johnson

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    21 juin 2019

    et maintenant une enquête du P.N.F. au Brésil ;;;

    l’ effet ” chérubin ” ayant fait plouf aux ” européennes ” , il apparaît comme de plus en plus évident que L.R. ne renaîtra de ses cendres que lorsque l’ omerta des caciques du parti aura cessé de protéger le Parrain …

    Qui, après Lavrilleux, sera le prochain ” repenti ” ? … Guénant qui n’ en finit pas d’ avaler les couleuvres ?

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    21 juin 2019

    les gens intelligents ( mais pas forcément les plus lucides pour l’ avenir et encore moins les plus courageux ) se situant EUX MÊMES au CENTRE ( et plus précisément plutôt au centre – gauche ) la ” centrisation ” a encore de beaux jours devant elle

    moins les ” propos ” tenus par les gens ” DeDroite ” ( je pense ici à cet abruti de Brenus ) seront tonitruants, plus vous vous informerez des sciences ( autres qu’ humaines ou ” religieuses ” ) et plus vous aurez d’ audience

    c’ est un combat de l’ intelligence que l’ on mène , pas des ” disputes ” d’ ordre ” théologique ”

    maintenant il est urgent pour chacun de comprendre ce que veulent dire les mots

    Répondre
    • BRENUS

      23 juin 2019

      Pauvre Q.Q. Je ne suis pas comme certains qui pourraient être flattés de ta fixette sur ma personne et ne t’invite en aucun cas à un déjeuner chez Michou où tu as certainement ton rond de serviette (pas seulement de serviette d’ailleurs). Mais…de te servir de référence d’opposition systématique ne manque pas d’intérêt, d’autant que tes attaques imbéciles répétées ne font que chaque fois révéler le vide sidéral de ta pensée. Tu as d’ailleurs une propension incroyable a constituer des phrases incompréhensibles . Par exemple : que viendrait faire le fait d’émettre des idées de droite, avec les sciences , dont je doute fort que tu les maitrises. Toujours cette habitude enfantine de mélanger tout avec la choucroute. Si tu aimes tellement ce plat, je te conseille la brasserie Jenny place de la République à Paris – régulièrement squattée par tes compatriotes maghrébins- où tu pourras même te faire servir une version assaisonnée aux herbes de “là-bas” et qui te ravira. Mais aucune garantie sur l’absence de hallouf. Hamdoulillah !
      P.S. : en passant, tu auras surement remarqué qu’a force de saouler les contributeurs de commentaires, tu te retrouverais régulièrement le seul a tirer à la ligne sur la plupart des sujets soulevés. Je crois tu les gaves un peu trop ou qu’ils n’ont pas envie de perdre leur temps à te répondre. Moi, c’est différent : ça m’a toujours amusé de renvoyer les crétins (brutus que tu évoques) dans leurs buts.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        24 juin 2019

        on s’ amuse comme on peut et surtout avec les moyens que l’ on a

        j’ envie les lecteurs de ce blog d’ avoir un commentateur aussi fin que vous : une ” chance ” pour eux

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        1 juillet 2019

        tiens au fait, directement au fait Brenus

        un ami très ” nationaliste ” m’ a fait remarqué cette ” fin de semaine ” , que le grand ” défaut ” du R.N. c’ était justement celui d’ attirer les ” beaufs “

        Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    19 juin 2019

    tiens , tiens ! comme c’ est curieux , étrange même !

    avec l’ inculpation de N.S. pour corruption et trafic d’ influence l’ article sur la ” corruption ” s’ est miraculeusement évanoui du site pour rejoindre les limbes

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    18 juin 2019

    Chirac un leader ” centre – droit ” ?

    un ” rad. – soc. ” … oui !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      30 juin 2019

      complément ( pas de commentaire en forme de jeu de motS Brenus )

      Chirac , gaulliste à l’ International, mais seulement à l’ International , car pour ce qui est du ” national ” le bilan est plutôt désastreux surtout par des observations sur un temps long : nul en ” économie “( l’ E.N.A. peut être ? ) ” socialiste ” à l’ immigration , ” épurationniste ” obsessionnel etc …

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)