La France entre voyous et communistes

Posté le 05 février , 2006, 12:00
6 mins

Le seuil de l’année nouvelle incite à faire un tri entre promesses et discours, dont nous sommes abreuvés chaque jour. Il faut les opposer à la réalité quotidienne, c’est-à-dire un chômage qui reste l’un des plus élevés parmi les pays industrialisés, une insécurité qui tourne à l’émeute et à l’attaque des trains comme dans le Far West américain au xixe siècle, une immigration déferlante et, par conséquent, un état de banqueroute national malgré une fiscalité écrasante.

Cette situation calamiteuse est parfaitement connue et dans le détail. Des auteurs d’une grande rigueur intellectuelle en ont publié l’analyse. Je citerai Jean-François Revel de l’Académie Française, Thierry Desjardins, ancien rédacteur en chef au Figaro, Nicolas Baverez dans « la France qui tombe », le professeur Jacques Marseille et tout dernièrement Nicolas Lecaussin dans « Cet État qui tue la France ». On peut citer aussi le très sérieux rapport annuel de la Cour des Comptes, remis solennellement au Chef de l’État, et qui va aussitôt aux oubliettes.

Donc rien ne bouge, sauf une aggravation continue de la situation. Pourquoi cela ? Parce que les institutions françaises façonnées par le général de Gaulle et pour le général de Gaulle donnent tous les pouvoirs au Président de la République. Le Premier ministre n’est que son directeur de cabinet, les ministres des exécutants étroitement surveillés par les collaborateurs du Président. Les parlementaires sont aux ordres, eux aussi. Sans doute ont-ils la possibilité de prendre des initiatives contraires aux directives reçues, mais dans un tel cas, ils s’exposent à ne plus recevoir l’investiture de leur parti ; or le mandat parlementaire est très lucratif. On y regarde donc à deux fois avant de se rebeller. Obéir est plus simple et plus rentable.

Il est vrai que des élus du Front National, eux, se feraient entendre, mais c’est précisément pour cette raison que le pouvoir successif de gauche comme de droite a fait en sorte que les millions d’électeurs du Front National ne soient pas représentés au Parlement, ce qui est tout à fait contraire à la démocratie dont on nous vante pourtant les mérites à longueur de journée.

Chez les fonctionnaires, c’est pire encore, surtout les hauts fonctionnaires qui, sauf de rares exceptions, sont des courtisans. Ils font penser aux mandarins solennels, compassés et suffisants de la dynastie finissante des Quings qui croyaient que la Chine était la plus grande puissance du monde alors qu’à l’aube du xxe siècle l’Empire du milieu s’effondrait. Tel est le mécanisme fondamental de la machine étatique française à droite comme à gauche.

Donc, le chef de l’État qui a à son service l’appareil d’État, ce qui n’est pas rien, surveille tout, sait tout, fait tout. Il promet tout à tout le monde, réformes et baisses d’impôts que des commissions étudieront et dont les membres éminents rédigeront des rapports qui généralement font double emploi avec ceux qui viennent d’être élaborés.
Bref, le Président n’a qu’un seul objectif : sa réélection. Dans cette perspective, il n’a affaire qu’à un seul contre-pouvoir, celui des syndicats, plus précisément la CGT communiste. Aussi bien, on donnera toujours raison à la rue. Pas de vagues. Ainsi, très logiquement la France est-elle devenue une nation démagogique, semi-communiste.

L’aboutissement en est la ruine et l’anarchie comme on peut le constater chaque jour : 50 véhicules en moyenne incendiés toutes les nuits sur l’ensemble du territoire national, 110 pour fêter Noël, et pour la Saint Sylvestre 446 contre 333 l’an dernier, ce qui est, assurent les milieux officiels, un succès exceptionnel. La méthode Coué de la propagande atteint là les espaces infinis qui effrayaient Pascal. Disons plus simplement que le comble de la bêtise étant dépassé, la parole de l’État n’a plus de crédit.
Il faut ajouter à ce désastreux bilan, 1 600 agressions avec armes en 2005 dans les lycées et collèges y compris l’agression d’une jeune femme professeur poignardée devant la classe et à sept reprises par un élève d’origine « subsaharienne », plus 23 000 autres agressions déclarées, avec, pour couronner le tout, une liberté d’expression de plus en plus limitée.

La conclusion d’impose : les institutions de la France exigent, pour que le pays soit bien et sérieusement gouverné, un chef d’État doté de grandes qualités, tant ses pouvoirs sont considérables. Les Etats-Unis ont eu Donald Reagan, la Grande-Bretagne, Margaret Thatcher, l’Allemagne, Helmut Kohl. Et nous, depuis 25 ans ? Tous, hélas, connaissent la réponse. ………………………………….
Breves :
En 2004, la Justice a rendu 1 237 360 décisions en matière pénale (dont 3 264 condamnations pour des crimes) et 2 614 673 en matière civile et commerciale.

19 Commentaires sur : La France entre voyous et communistes

  1. Staybehind

    28 novembre 2006

    Votre article n’est que pure verité mais changer tout un système dévoyé relève d’une mission impossible : il y a trop de gardes rouges pour protéger la forteresse.

    Des amis américains (du nord), pourtant réputés pour leur positivisme, m’ont envoyé un courriel affirmant, à juste titre, que se battre contre les communistes de la République Socialiste Française reviendrait à fouetter l’eau des océans. Ils me conseillent donc vivement d’émigrer aux USA, ce qui en dit long sur la postérité de la France.

     

     

     

     

     

    Répondre
  2. camarade youri

    11 février 2006

    Quel forum démocratie active? tu pourrais m’expliquer petit moine-soldat.

    Répondre
  3. Ultraliberal

    11 février 2006

    Alain Madelin est en effet le seul homme politique acec un programme qui changerait vraiment les choses pour le mieux. Apres Villainpein a introduit l’argument “qu’il faut essayer des choses nouveau” contre le chommage, peut etre les gens pourraient ecouter ce que Madelin propose? Une chose est certaine, une politique vraiment liberale n’a jamais ete essaye en France, au moins depuis la chute de Louis XVI… Pour ceux qui sont interesse, la site http://www.cerclesliberaux.com/newsite/newcercles/index.php3

    Répondre
  4. ????

    11 février 2006

    vous pourrais toujours critiké l’islam mé vos enfant seron musulman, KE VOU LE VOULIEZ OU NON!! DE + EN + DE CONVERTIS, E OUAI LA VERITE EST UN ET RESTERA VERITE…

    Répondre
  5. Florent

    10 février 2006

    Ah je me disais bien qu’avec le mot communiste dans le titre de l’article, le tirailleur Youri finirait bien par rappliquer. Enfin plus de cinq jours après sa parution, un peu lent à la détente. Alors toujours aussi stalinophile? Pardon question idiote! Bon rien ne change, les patrons sont de méchants nexploiteurs, le prolétariat souffre,le capitalisme et le christianisme, c’est caca. Allez les gars, un petit voyage dans le temps gratos, grâce à youri pourri on revient direct dans les années 30 au bon vieux temps des soviets génocideurs, préparez le pop corn. PS: toujours pas marre de te faire démonter sur le forum de Démocratie Active?Non? Tant mieux, on pourra encore rigoler!

    Répondre
  6. camarade youri

    9 février 2006

    les exploiteurs sont du coté du patronnat et les voyoux aussi. rouges salutations.

    Répondre
  7. sas

    6 février 2006

    A occas 24….en plus de la vaseline…une bonne dose de pénécyline…car de plus je les soupçonnent d’être largement vérolés…. et si ce sont les “initiés” et les chances pour la france qui s’occupent de “nos boués”… soyons sure que ce sera des gueuses de 80 kg/personnes…..et une voix s’élèvera de nos instances dirigeantes pour nous dire:”… lève toi et nage…” sas spécialiste en boutons douteux…

    Répondre
  8. Phil11

    6 février 2006

    Entierement daccord sur l’article, mais le ploblême c’est que nous créateurs de richesse que nous sommes, nous sommes peu nombreux par rapport à la majoritée bien pensante socialo-communiste et son wagon de parasites et de nuisibles et malheureusement la seule solution que nous avons c’est de s’expatrier pour fuir le racket fiscal et le totalitarisme du dernier pays communiste “LA FRANCE”. Ils ont tué le pays de Cocagne!!!!

    Répondre
  9. Aude

    6 février 2006

    Autant Le Pen a de très bonnes idées en matière d’immigration, autant en économie… Le Pen est anti-libéral donc il n’est absolument pas l’homme providentiel qu’attend la France. Le seul homme politique libéral est Alain Madelin mais qui sait ce qu’il est devenu ???

    Répondre
  10. alex

    6 février 2006

    Avec Alliendé le Chili était au bord du gouffre. Avec Pinochet le Chili est devenu le tigre de l’Amérique Latine. Il nous faudrait un autre Pinochet en France et trés rapidement, le bord du gouffre n’est pas loin. Est ce que les Français vont se réveiller à temps ?…

    Répondre
  11. Pierre

    5 février 2006

    Bravo, Christian Lambert, pour votre excellent article. Amities Pierre

    Répondre
  12. Action-Réaction

    5 février 2006

    Ne pas confondre les effets et les causes. Les institutions de la Vème République font la part belle au régime des partis politiques (malgré la volonté de De Gaulle de lutter contre cela), aux compromis et aux alliances les plus incongrues pour accéder au pouvoir. De fait, cette République aux institutions médiocres favorisent l’accession au pouvoir de personnalités médiocres. Depuis 1792, aucune des cinq Républiques n’a pu résoudre les équations posées par la démocratie : plus on souhaite faire participer de personnes aux décisions politiques, plus il y a tentation de verser dans la démagogie pour convaincre le plus grand nombre et plus les corporatistes et les ignorants s’en mèlent. En cela, Giscard d’Estaing, Mitterrand et Chirac ont été des fidèles serviteurs de cette République démocratique bien bananière et aux relents de monarchie (sur la forme mais pas sur le fond). Ayant toujours préféré les originaux aux copies, je me demande alors : où est le prochain Roi français qui gouvernera avec sagesse notre pays?

    Répondre
  13. occas24

    5 février 2006

    Pour continuer l’exposé de Bruno,petites précautions à prendre. Avant de vous mettre au lit n’oublier pas de prendre un pot de vaseline avec vous car avant d’arriver à la fin,on risque d’en prendre plein le fion .Vu la politique de Chichi ,Iznogood et les autres,(voir comment ils se sont écrasé devant les islamistes pour des caricatures)

    Répondre
  14. bruno

    5 février 2006

    Difficile sur ce thème d’échapper aux poncifs du “Café du Commerce”. Par exemple la question du chef: c’est vrai que Reagan fut l’homme providentiel qui sauva les US du désastre où les gauchistes du Parti Démocrate les avaient enfoncés, donnant une possible victoire mondiale au Komintern, grâce en dernier au calamiteux Carter qui sévit encore dans les médias. C’est vrai que Thatcher fut le seul homme politique d’Europe “avec des c.. au c..” de son époque. Que Pinochet a empéché le Chili d’ s’enfoncer définitivement dans une prospérité et une joie de vivre à la Castro. Mais l’homme providentiel n’existe pas seul. Il y avait aux US assez de “réactionnaires” et fiers de l’être, pour soutenir Reagan dans son action, et pas uniquement pour l’élire. Il y avait en Angleterre un sursaut de mentalité “Churchillienne” suffisant pour accepter que les communistes des syndicats de “service public” et de des Chabonnages essaient de mettre la population à genoux, et que le gouvernement ne leur cède pas. Pendant des mois! Pinochet a été porté au pouvoir, pour virer la dictature communiste de l’agent du KGB Allende et des trotskistes du Mir, par les ménagères des classes populaires, descendues dans la rue en tapant avec leurs cuillères sur leurs gamelles vides. En France vous n’avez pas ces composantes, je veux dire en nombre significatif. Ce n’est donc pas la peine d’en appeler à l’homme ou à la femme providentiel(le). Ce serait faire comme lorsque Ferrari marchait mal et que c’était le bordel à tous les niveaux. La firme embaucha Alain Prost, le pilote le plus qualifié de son époque. Fatigué par la galère, il finit par leur déclarer qu’il ne pouvait pas gagner un championnat du monde de F1 avec un tracteur. Car il n’y a pas que les mandarins de la décadence chinoise à être dans l’illusion (d’ailleurs les nôtres le sont-ils vraiment? Je les soupçonne de plus de cynisme), c’est surtout l’ensemble de la population qui flotte dans cette anesthésie mentale. Alors? Eh bien, allez revoir “Titanic”, vous verrez la variété des attitudes qu’il vous reste à choisir: danser avec l’orchestre; consommer au bar; être enfermé, pendant que l’eau glacée monte, derrière les grilles destinées à privilégier les nantis du sytème (EDF,SNCF,RATP,hauts fonctionnaires, élus) pour l’accès aux rares canots de sauvetage; vous coucher avec votre épouse sur le lit de la cabine en attendant la fin main dans la main. . .

    Répondre
  15. Florent

    5 février 2006

    Un très bon résumé de la situation, même si l’auteur oublie aussi l’influence pernicieuse des médias bobos de toute sorte (presse, télévision, radio ) qui continuent de conforter le politiquement correct dans tous les domaines ( récemment, les émeutes en banlieux, la colonisation, l’islam, le communisme… ). D’ailleurs quand il dit que la France est semi-communiste, j’ai des doutes, je crois plutôt qu’elle est entièrement socialo-communiste et ce depuis 1981, voir mai 1968 pour certains domaines. Quant à l’homme providentile espéré, messieurs, je crois qu’il vaut mieux ne pas attendre un autre hypothétique et se souvenir de la maxime: ” Aide-toi et le ciel t’aidera”. A bon entendeur

    Répondre
  16. charles martel

    5 février 2006

    il ne faut pas oublier une chose : nous vivons dans un état policier et fiscal celui qui milite pour les idées contenues dans cet article est assuré d un “controle fiscal” ( priere d apprécier les guillemets ) s il a une entreprise c est la totale : URSS – AF hygiene , securité j en passe et des meilleures

    Répondre
  17. sas

    5 février 2006

    Très bon texte,et pour être bien clair et précis….combien de peines executées sur les condamnations prononcées…20%????? c’est bien la démonstration de l’errance et l’impéritie de cette unsine à gaz nommée:administration judiciaire….c’est outreau quoi !!! avec des cateurs particulièrement satisfait d’eux mêms(avocats,juges,huissiers,experts,ordre…et chancellerie bien sure…) sas qui dit ne plus payer pour ce résultat là…

    Répondre
  18. TEO

    5 février 2006

    Bonjour, Le courage politique n’existe pas en France…C’est pourquoi nous n’auront jamais de Ronald Reagan ou de Margareth Tatcher… Ce que nous pourrions avoir avec beaucoup, beaucoup de chance est un clone de Tony Blair: Ce serait de tout de maniere trop peu…Trop peu et trop tard !!! Cordialement, TEO

    Répondre
  19. NéoConservateur

    5 février 2006

    Je soutient entierement ce text…mais que faire mon cher, a part esperer, voir prier(pour les patriotes croyants) que les français vont ouvrir enfin les yeux, et amenent Jean-Marie LE PEN (le vrai) en Finale et non les pales copies comme sarko ou encore devillier, voir pire les ps-communistes EXTREMISTES!en somme la Pensée Unique des bien pensants…. Puis, on peut encore soutenir et faire savoir le mouvement de la Révolution Bleue…. En bref il est tant de se bouger et d’y croire, car notre nation vit peut etre ses dernieres decennies…. Arrêtez de culbabiliser, ou de vous laissez aller, et n’aillez pas peur d’aimer votre pays et de vouloir le defendre!!! Car c’est VITAL et LEGITIME!!!!!!!!! Vive la FRANCE !

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)