La France, l’Allemagne et l’énergie nucléaire

Posté le juin 13, 2012, 12:00
5 mins

Pour récupérer les voix des écologistes, An­gela Merkel a annoncé qu’elle cesserait de produire de l’électricité avec des centrales atomiques.
La production d’électricité par des centrales atomiques est faible en Allemagne (13 % seulement). Cette décision va donc peu modifier la production d’électricité en Allemagne.

On va mettre en marche, en Allemagne, des centrales tirant leur énergie de la force du vent ou des rayons du soleil. Mais le vent ne souffle pas tous les jours et les nuages cachent très souvent les rayons du soleil. La production d’énergie dite « écologique » est loin de pouvoir satisfaire les besoins croissants d’électricité en Allemagne. Les Allemands vont donc continuer à utiliser le charbon, le pétrole ou le gaz. Et ils vont continuer à produire une électricité qui coûte bien plus cher que l’électricité d’origine atomique, tout en envoyant du gaz carbonique dans l’atmosphère.

François Hollande, probablement aussi pour récupérer les voix des écologistes, a annoncé qu’il supprimerait dans les années qui viennent la moitié de nos centrales atomiques.

Alors que la situation de la France est totalement différente de celle de l’Allemagne. En effet, la France tire 80 % de son électricité des 19 centrales atomiques installées sur son territoire. Nous avions jusqu’à présent l’électricité la moins cher d’Europe et nous exportions de l’électricité et des centrales atomiques.

Fermer une centrale atomique coûte très cher. Prolonger sa vie par un renouvellement de son cœur a un faible coût.
Fermer la moitié de nos centrales nous obligera à payer notre électricité bien plus cher. Cela rendra nos entreprises moins compétitives. Et diminuera notre niveau de vie.

La France pourrait produire beaucoup d’électricité avec du gaz. Car elle a, dans son sous-sol, d’importantes réserves de gaz de schiste. Et la France, comme tous les pays du monde, a commencé à exploiter ces nouvelles réserves de gaz. Mais, en mai 2011, le gouvernement français, a interdit cette exploitation, prétendant qu’elle risquait d’être dangereuse pour les habitants des villes où se trouvaient les foreuses des puits d’exploitation. La France est le seul pays du monde à avoir pris une telle mesure…

Pour deux autres raisons, les écologistes sont opposés à l’utilisation de l’atome pour fabriquer de l’électricité. Le risque d’explosion d’une centrale et l’élimination des déchets.

Le risque d’explosion d’une centrale est réel. Tchernobyl est dans toutes les mémoires. Mais, depuis cette date, des mesures de sécurité draconiennes ont été prises et un nouveau Tchernobyl devient difficilement envisageable.
Les déchets atomiques sont rendus de moins en moins polluants.

Les écologistes ne veulent pas voir d’autres solides réalités. Tel le coût écologique de la fabrication d’une éolienne, ou le rejet dans l’atmosphère de gaz carbonique par les centrales à charbon, à pétrole ou à gaz.

Ils ne veulent pas tenir compte de tous les accidents mortels qu’entraîne la production de charbon ou de pétrole, tandis que la production d’électricité atomique expose à bien moins d’accidents mortels.

Angela Merkel a décidé de fermer ses centrales atomiques en continuant à importer de l’électricité d’origine atomique française bien moins coûteuse. La décision de François Hollande risque de lui déplaire…

Article précédent

Vu sur le net

Article suivant

Morano

36 réponses à l'article : La France, l’Allemagne et l’énergie nucléaire

  1. Jaures

    24/06/2012

    F, relisez-moi: je n’ai jamais écrit que les Allemands consomment moins d’énergie par habitant mais moins d’électricité. J’ai bien précisé que le chauffage électrique est le moins performant sur le marché. Le gaz est plus économique et offre un meilleur rendement. Il est vrai qu’il demeure polluant même si les nouvelles chaudières sont bien plus performantes. Contrairement à ce que vous dîtes, le chauffage électrique n’offre pas de qualités de consommations meilleures avec des convecteurs modernes. On peut juste gagner avec une meilleure précision des themostats mais s’il vous faut 3Kw pour chauffer une pièce à 19° quand la température extérieure est à 10°, quel que soit le convecteur, il consommera ces 3 Kw. Le problème est que comme on ne stocke pas l’électricité, quand il existe un pic de froid, nous sommes obligés d’importer de l’électricité sans regarder son mode de production. Il faut donc limiter au maximum la consommation électrique destiné au chauffage.
    Nous en arrivons donc aux propositions véritables qui peuvent à la fois baisser nos besoins en énergie et produire celle-ci dans les meilleures conditions pour notre Economie et notre environnement.
    Nous avons déjà vu que l’utilisation de chauffe-eau solaires permet d’économiser entre 20 et 40% de la consommation annuelle . L’amélioration de l’isolement permet également des économies de 20 à 30% selon l’ancienneté de l’habitat. Ce qu’il importe de comprendre, c’est que le but n’est pas seulement de fermer des centrales, mais de baisser la facture énergétique globale. De nombreuses familles ne peuvent plus faire face à leurs factures d’électricité (et dire que c’est l’énergie renouvelable qui explique l’augmentation de celles-ci est une plaisanterie: la CSPE est en moyenne de 5€/MWH et sert également au tarif social) et la réduction de leur charge est une nécessité.
    Enfin, pour éviter d’utiliser les énergies d’importation, il faut développer la filière bois. 6 millions de foyers sont aujourd’hui équipés, on devrait passer à 9 millions en 2020, sans augmenter la consommation de bois grâce aux progrès des chaudières. Il est raisonnable de penser qu’en 2030, la moitié des foyers pourraient être chauffés ainsi. Rappelons que notre production est inférieure de 40% au renouvellement biologique, ce qui nous laisse une intéressante marge. Mais il faut faire face au lobby d’EDF qui freine des 4 fers le développement de cette filière.

    Répondre
  2. IOSA

    22/06/2012

    La seule solution consiste à laisser le quidam produire sa propre énergie et de la consommer.

    Mais pour le chauffage bois dont parle Jaurè[email protected]… Il me semble que si la France devait se chauffer de cette façonn dans moins de 10 ans, il ne restera plus rien de nos derniers vestiges en forêts.

    Mais quand bien même, il demeurait possible d’en faire une source renouvelable dans le temps, celà se ferait au détriment de nos secteurs d’habitation y compris celui des industries, car il en faut des milliers d’hectares de bois quand on sait que la pousse d’un arbre sous nos latitudes est déplorablement lente.

    Malheureusement, il faut bien se rendre compte que l’énergie issue du nucléaire est vitale si on veut sortir l’industrie de la crise, car ce n’est pas en taxant toujours davantage l’énergie ( le pétrole) que l’on va s’en sortir.

    Ce qui n’empêche nullement pas les autorités de trouver à court terme, un moyen d’éliminer durablement nos déchets radioactifs.

    Je n’ai pas trop envie de léguer une merde irradiée aux enfants de mes enfants.

    Au fait, il me semble qu’il existe une réglementation au sujet des déchets, pourquoi n’est elle pas applicable aux grosses légumes du lobby atomique ?

    IOSA

    Répondre
  3. F

    21/06/2012

       Mais Jaures, vous dites n’importe quoi.

     Dire que les maisons allemandes sont mieux isolées que les nôtres parce qu’elles consomment 15% d’électricité de moins est un non sens si elles consomment 2 fois plus de gaz et 2 fois plus de fuel ( à peu près) par habitant que les nôtres.

      Quand vous dites que l’Allemagne consomme moins d’énergie que nous par habitant, c’est faux.
      Quand vous dites que l’Allemagne est plus économe que nous pour son chauffage, c’est faux.
     Autre chiffre concernant la consommation d’énergie résidentielle:
        Allemagne, 14,39 Kep ( Kilo équivalent pétrole) par m²
        France, 11,67 Kep. Soit 19% de moins à surface égale. ( Chiffres 2009).

     L’Allemagne consomme moins d’électricité que nous par habitant, c’est vrai ( les Chinois aussi…) mais plus d’énergie. Mais il est tout de même curieux que, quand cela vous arrange vous vantez le train par rapport à l’avion parce qu’il consomme de l’électricité et pas du fuel et que quand cela vous chante vous vantiez le chauffage à base d’hydrocarbures contre l’électricité…

      Et d’après ces chiffres, si nos logements étaient aussi bien isolés que ceux des Allemands, il nous faudrait davantage de centrales ou davantage d’importations de pétrole ou de gaz…

      Dernier point, je ne suis pas un fana du chauffage électrique, mais savez vous que l’on a fait beaucoup de progrès depuis les radiateurs type "grille pain" de votre enfance? Et avez vous calculé le temps qu’il faut pour amortir, sur la différence de tarif à la consommation, une installation de chauffage central par rapport à une installation de chauffage électrique beaucoup moins cher? Remarquez, sur ce dernier poste, les délais se raccourcissent grâce à vos amis écolos qui se chargent d’augmenter le prix de l’électricité grâce aux éoliennes et aux panneaux solaires.

      Aller, deux chiffres. Vous connaissez bien sûr cette taxe qui a été créée pour subventionner les KWh "verts".Elle était en 2009 de 0,45 centimes par KWh consommé d’où qu’il vienne. C’est à dire que produire à cette époque 1% de l’électricité en solaire et photovoltaïque a augmenté le prix du KWh de 5,5% en tarif heures pleines et de 9,5% en tarif heures creuses quelle que soit son origine. Faites le calcul vous même, quand on produira 20% de l’électricité avec ces moyens, le prix du KWh aura doublé en heure pleines et le tarif heures creuses n’existera plus. Il en faudra de l’isolation pour payer la même chose en électricité tous les ans!…Je ne sais mêmepas si le quidam pourra encore s’acheter des pâtes après avoir payé l’isolant…

    Répondre
  4. Jaures

    21/06/2012

    Merci de votre précision, F. Elle est importante car, quand on parle du nucléaire, il ne s’agit QUE de l’électricité. La question est donc de savoir si le nucléaire est aujourd’hui la technique la plus pertinente pour fournir de l’électricité et si l’électricité est l’énergie la plus pertinente pour le chauffage domestique qui représente 80% de la consommation des ménages.
    On sait que l’électricité est le mode de chauffage le plus coûteux et au plus faible rendement. Le gaz et le fioul sont plus efficaces mais produisent des gaz à effets de serre et sont importés. Grâce aux nouvelles technologies, on peut chauffer des bâtiments avec une économie de 40% sur les conceptions anciennes. Il est par ailleurs incroyable que les Allemands soient mieux pourvus en chauffe-eau solaire que les habitants de PACA. On sait que le chauffe-eau peut représenter 30% de la consommation d’un ménage.
    Le bois est une ressource qui permet de chauffer les habitations avec un bon rendement et un coût trois fois inférieur à celui de l’électricité. Malheureusement, le lobby nucléaire fait tout pour que cette ressource ne soit pas utilisée dans les habitations collectives. Pourtant, une chaudière à bois moderne permet de diviser par deux les factures d’électricité.
    On voit que grâce aux économies d’énergies et aux ressources alternatives, on pourrait se passer aisément de plusieurs dizaines de réacteurs dans les 20 ans qui viennent et permettre aux ménages de gagner du pouvoir d’achat.
    La sortie du nucléaire dans des délais raisonnables est donc une nécessité économique et écologique.

    Répondre
  5. IOSA

    21/06/2012

    Zut ! j’ai oublié de dire à [email protected]… que ses informations au sujet de la centrale nucléaire de  Niedereaichbach en Allemagne proviennent d’un tuyau percé, le démantelement n’est pas terminé, il reste bien le réacteur à enlever d’ici 30 ou 40 ans.

    En effet, démanteler veut dire tout enlever et remettre le site en viabilité, tandis que démolir ne veut pas dire enlever en encore moins assainir.

    J’ose même pas citer son autre information au sujet de la GB…..Mais 117 millions, celà me paraît court pour un démantelement.

    IOSA

    Répondre
  6. IOSA

    20/06/2012

    Considérant que les experts estiment à 30 ans le démantèlement complet d’une centrale nucléaire, je me demande la raison pour laquelle c’est si long ?

    Et la réponse est d’une évidence même….RADIOACTIVITE de la cuve contaminée durant son exploitation, parce que c’est tellement bête à dire qu’il faille enlever des tonnes et des tonnes de terre contaminées elles aussi et les stocker en profondeur dans des couches géologiques qui ne subissent aucune déformation dans le temps ( quelques millénaires si possible).

    Et compte tenu que les continents sont perpetuellement en dérive et s’entrevauchent (les séismes), il apparait que la solution de l’enfouissement est totalement inefficace, mais bon, celà donne aux responsables le temps de mourir de viellesse et tant pis pour les générations futures.

    Quant aux sites que [email protected]… présente comme étant démantélés ( mais non viabilisable), il devrait se renseigner sur le taux de radioactivité encore présent.

    IOSA

    Répondre
  7. F

    20/06/2012

      Oui, cela c’est la consommation d’ELECTRICITE par habitant. Moi je vous parle de la consommation d’ENERGIE quelque soit son origine…
      Ne considérer que l’électricité comme source, c’est cela qui n’est pas supportable. Car ceux qui se chauffent au gaz ne consomment alors, selon vos critères, rien, et leur maison est donc parfaitement isolée…

      Un réacteur 10 fois plus puissant n’est pas 10 fois plus difficile et ne coûte pas 10 fois plus cher à démanteler…

    Répondre
  8. Jaures

    20/06/2012

    Désolé F, mais je ne peux pas vous laisser écrire n’importe quoi au delà du supportable.
    Consommation par habitant en Allemagne: 6429 KW heure
    Consommation par habitant en France: 7491 KW heure (source: banque mondiale)
    Soit une différence de 15% qui monte à 20% si on s’en tient à la consommation des ménages en raison des plus de 30% de chauffages électriques dans les foyers de l’hexagone.
    D’autre part, vous omettez de dire que le réacteur (et non la centrale, vous faites également l’amalgame) de Niedereaichbach qui a été démantelé produisait 100 MGW, celui de Windscale 32 MGW (anciennes filières en eau lourde). Les prochains démantèlements concerneront des réacteurs de 900 MGW et plus pour des coûts évalués à plusieurs milliards par réacteur.

    Répondre
  9. F

    20/06/2012

      Pour ceux qui croient ( encore) que l’Allemagne consomme moins que nous:
       Conso énergétique par habitant (2009): Allemagne 2,85 Tep, France 2,61 Tep.
                    Dont résisentiel: Allemagne 0,778 Tep, France 0,718 Tep.
        Si on prend la consommation globale, c’est encore plus pour l’Allemagne, bien sûr puisqu’elle est plus peuplée que nous…
        En fait, la France consomme par habitant 8,4% de moins que l’Allemagne globalement et 7,8% de moins au niveau résidentiel.
        La propagande est têtue, mais les faits encore plus…

    Répondre
  10. F

    20/06/2012

      @ Iosa

      Centrale de Niedereaichbach en Allemagne: Démantèlement terminé pour 90 millions €
      Centrale de Windscal au Royaume uni: Démantèlement terminé pour 117 millions €

      D’autre part, vous confondez réacteurs et centrales dans votre nombre de démantèlements en cours.

      Enfin, ne dites pas que c’est infaisable. Pour le plus vieux démantèlement en cours en France, il ne s’est pas écoulé la moitié du temps nécessaire estimé dès le départ par EDF.

    Répondre
  11. IOSA

    20/06/2012

    [email protected]….

    Il ne s’agit absolument pas de "mon opinion", mais d’un fait avéré et oui en France sur les 10 centrales en démantelement, il y a toujours le réacteur que pose problème, car infaisable techniquement et économiquement.

    Maintenant si vous connaissez une seule centrale nucléaire démantelée complètement et que le site est déclaré viabilisable ?

    IOSA 

    Répondre
  12. quinctius cincinnatus

    19/06/2012

    @ jean l’Alsacien

    mea culpa pour avoir confondu CO et CO2  merci d’avoir corrigé

    il n’en reste pas moins vrai que l’03 , à sa concentration stratosphérique , est un " bouclier "

    Répondre
  13. quinctius cincinnatus

    19/06/2012

    " la seule énergie écologique est celle que l’on ne consomme pas "

                c’est a peu près la seule idée sensée de N.K.-M.

    mais elle est tellement vraie , que pour le reste je lui … pardonne

    Répondre
  14. F

    18/06/2012

      Iosa: " A quoi sert de refaire à neuf les centrales si ce n’est de mettre encore davantage de pognon dans la poche des investisseurs?"

      D’abord, on ne refait pas à neuf les centrales, on leur fait des travaux pour durer plus longtemps.

      Ensuite, vous supposez que la baisse des coûts de production ne sera pas répercutée sur les prix par "les méchants investisseurs" ( dont on a quand même bien besoin). C’est un procès gratuit, mais ce qu’il y a de certain, c’est qu’une augmentation du coût de production entraînera FORCEMENT une augmentation des prix de vente. La démonstration est flagrante avec l’éolien ou le solaire.
      La baisse des coûts est un passage obligé pour la baisse des prix.

      Mais c’est sûr que si on met une taxe démentielle sur un produit par idéologie ( ou pour en promouvoir un autre), le prix n’est pas près de baisser. Mais dans ce cas, ni le produit, ni les investisseurs n’y sont pour quoi que ce soit.

      Quand à votre opinion sur l’impossibilité de démanteler un réacteur, ce n’est pas du tout l’avis des spécialistes concernés. Ils peuvent se tromper, mais leur avis vaut largement celui d’activistes qui n’y connaissent rien…
      ( On parle, bien sûr de centrales ayant été arrêtées normalement, pas des amalgames de grinepisse)…
     
     

    Répondre
  15. ozone

    17/06/2012

    IOSA

    Non merci,pas le Maghreb,pire que Tchernobyl,trés souvent tous les ans les vents montent chez nous directement de "las bas".

    Répondre
  16. IOSA

    17/06/2012

    [email protected]

    Vous avez raison, en effet ce n’est pas le coeur à proprement dit qui ne peut être démantelé, c’est le réacteur en lui même qui reste fortement radioactif et par conséquence non démantelable pour des générations.

    Ok pour le coût, c’est en effet le conso lambda qui paie la facture avec les frais de restructuration….donc baisse effective du coût du KW/h pour les investisseurs et augmentation du KW/h à la vente pour le consommateur.

    Donc, à quoi celà sert de refaire à neuf les centrales….si ce n’est de mettre encore davantage de pognon dans la poche des investisseurs ?

    IOSA

     

    Répondre
  17. F

    17/06/2012

       Iosa, vous mélangez tout.

     Le coeur du réacteur peut être vidé de son combustible sans problème. On le fait régulièrement ( tous les 5 ans) pour "refaire le plein". Pour le reste, c’est le démantèlement.

     Vous avez raison quand vous dites qu’aucun investisseur ne mettrait son argent dans une entreprise qui ne fait pas de bénéfice. C’est pour cela (et aussi pour payer la distribution de l’électricité et les taxes ) qu’un KwH qui coûte 2,3à 2,7 centimes à produire est vendu aux alentours de 8 centimes. J’oubliais, c’est aussi pour payer le KwH "renouvelable" qui est hors de prix qu’une taxe sur TOUS les Kwh, quelle que soit leur origine a été créée et en augmente le prix ( et non le coût). Comme vous dites, la phylantropie n’existe pas en affaire et si on vend le KwH éolien ou solaire au même prix que les autres malgré leur coût prohibitif, on le fait payer aux KwH nucléaires ou hydrauliques qui n’y sont pour rien. Il faut bien que quelqu’un paye la "vente à perte" du KwH "renouvelable"…
     
      Maintenant, pour fixer vos idées, si je fabrique 1000 KwH en ayant dépensé 100 €, le coût ( et non le prix) du KwH est de 10 centimes. Si en rajoutant 10% ( soit 10€) je fabrique 30% ( 300 KwH) supplémentaires, j’aurais dépensé 1100€ pour fabriquer 1300 KwH. Ce qui porte le coût du KwH à 8,46 centimes. Le coût aura baissé et le père Noël n’y est pour rien…

    Répondre
  18. IOSA

    17/06/2012

     Dernier point, les travaux envisagés sur les centrales ne renchériront pas le coût du KwH. Si on effectue ces travaux, c’est pour continuer plus longtemps à produire. ( Je ne connais en effet personne de sensé qui change le moteur de sa voiture pour la mettre à la casse). On investit par exemple 10% de plus pour produire 30% de KwH supplémentaires. Et cela, ça n’augmente pas le coût du KwH, ça le diminue.

    [email protected]….

    Vous oubliez une chose, le coeur du réacteur que personne aujourd’hui ne sait neutraliser et qui restera longtemps….très très longtemps en place, du fait du rayonnement.

    Et en France, on n’est pas asser courageux ( con est plus juste) pour se sacrifier comme l’ont fait ceux de tchernobyl pour enrayer la catastrophe nucléaire.

    Ah j’oublie une dernière chose, je ne connais aucun investisseur/patron qui mettrait son pognon dans son entreprise qui ne fait aucun bénéfice et plus spécialement EDF/SUEZ ou AREVA

    Donc coire à la baisse du Kw/h, c’est croire au père Noël.

    IOSA

    Répondre
  19. HansImSchnoggeLoch

    16/06/2012

    <<Quintius: l’03 est un super-oxydant qui libère alors 2 de ses molécules d’oxygène>>
    Je crains fort qu’avant de libérer son atome d’oxygène de trop pour se réduire en oxygène O2 vous soyez déjà intoxiqué. O3 est en effet un gaz dangereux pour la santé humaine (concentration à maintenir  <= 110 µg/m3). Risque d’oedème pulmonaire à forte dose. Pas marrant de se noyer dans son propre liquide.

    <<quant au monoxyde de carbone c’est un élément majeur de la vie sylvestre et océanique>>
    Vous devez confondre avec le dioxyde de carbone CO2.
    Le CO est un poison violent qui tue tous les ans de nombreuses personnes pricipalement à cause de moyens de chauffage défectueux.

    Répondre
  20. F

    16/06/2012

      Il y a eu récemment un rapport de la cour des comptes sur le coût du nucléaire en France.

      D’après eux le coût TOTAL depuis le début du nucléaire en France est de 235 milliards d’€, toutes dépenses confondues.
      Or, depuis le début, le nucléaire en France a produit un peu plus de 10 000 TwH.
      Ce qui met le coût  (différent du prix de vente) du KwH d’origine nucléaire à 2,35 centimes d’€.
      Ces coûts, nous disent les écologistes, ne tiennent pas compte du démantèlement. Celui ci est évalué entre 14 et 36 milliards d’€ POUR L’ENSEMBLE DU PARC. C’est à dire qu’en retenant la valeur haute du démantèlement et en ferraillant nos centrales aujourd’hui, ( c’est à dire en ne produisant pas un KwH supplémentaire), le KwH d’origine nucléaire aura coûté, démantèlement compris, 2,7 centimes…Mais comme on ne va pas les arrêter maintenant, le coût moyen du KwH produit par le nucléaire va continuer de baisser.

       Avant que les énergies renouvelables n’atteignent ce niveau, il coulera beaucoup, beaucoup d’eau sous les ponts…

       Dernier point, les travaux envisagés sur les centrales ne renchériront pas le coût du KwH. Si on effectue ces travaux, c’est pour continuer plus longtemps à produire. ( Je ne connais en effet personne de sensé qui change le moteur de sa voiture pour la mettre à la casse). On investit par exemple 10% de plus pour produire 30% de KwH supplémentaires. Et cela, ça n’augmente pas le coût du KwH, ça le diminue.
     

     

    Répondre
  21. IOSA

    16/06/2012

    Autre solution aux centrales nucléaires…..les délocalisées au maghreb !

    Au mieux ces pays "pôvres" deviendront plus riche et au pire il se font sauter la tronche….mais dans le désert !

    IOSA

     

    Répondre
  22. ozone

    16/06/2012

    Merci Quinctius

    l’ozone est un gaz irritant mais sans lui la Terre ne serait qu’un desert

    Répondre
  23. quinctius cincinnatus

    16/06/2012

    @ Jean l’Alsacien

     l’03 est un super-oxydant qui libère alors 2 de ses molécules d’oxygène
     
    l ’03 grâce à ses propriétés absorbantes empêche également le rayonnement ultra-violet de courtes longueurs d’onde d’atteindre le sol

    quant au monoxyde de carbone c’est un élément majeur de la vie sylvestre et océanique

    vous voyez donc que dans la Nature tout peut être utile à la condition que la rapacité financière ne vienne pas détruire ce bel équilibre

    bonne fin de semaine je m’en vais en concert

    salutations chimiques ( pour les uns ) et écologiques ( pour les autres )

    Répondre
  24. HansImSchnoggeLoch

    15/06/2012

    << @Quintius >>
    Avec de l’ozone vous n’iriez pas loin, autant respirer du monooxyde de carbone.
    Rien contre Ozone l’intervenant sur ce site, uniquement une constatation d’ordre physiologique.

    Répondre
  25. quinctius cincinnatus

    15/06/2012

    @ ozone

    vous êtes un des rares sur ce blog à apporter de …  l’oxygène !

    Répondre
  26. ozone

    14/06/2012

    Le probléme en France c’est "le tout ceci ou le tout cela",de plus,les relations personnelles entre "décideurs" et constructeurs rend tout choix suspect;

    La premiere des choses a faire c’est etablir un organisme de surveillance totalement indépendant,le viellissement des centrales rend cela de plus en plus urgent.

    Nous aurons besoin de toutes les sources d’énérgies,la gueguerre entre chapelles est néfaste,

    Autre aspect de l’article de mr Trémeau est sa foi dans le progrés,un peu comme il y a cent ans,mais de nos jours l’on sait que les voies de la rechérche s’ouvrent sur des sécteurs qui interréssent "le systéme",on va étudier par exemple le sommeil en disant au bon peuple que l’on va guérir quelques maladies par ci,par là,et que ces pauvres africains seront sauvés de la tsé-tsé,mais en realité les buts seront,entre autres,d’obtenir des soldats résistants a l’endormissement,ou encore de la main d’oeuvre plus productive et flexible.
    Ou encore les OGM,ça va resister a cecis est cela,mais surtout aux nouveaux pésticides,plus puissants ou aux anciens a plus haute dose,la plante elle ne créve pas mais les autres…..

    En France il semble y avoir encore un autre probléme,c’est l’hésitation (euphémisme) a couper dans le vif quand un produit est reconnu partout ailleurs comme dangereux,les cas sont connus de tous,pas la peine de les citer,mais cette manie des dirigents de se coucher devant le mur d’argent fini par discréditer l’idée de progrés

    Répondre
  27. quinctius cincinnatus

    14/06/2012

    @ Jaurès

    vous allez vous faire une foule d’amis chez vos collègues  syndicalistes de la filière atomique et chez E.D.F. -SUEZ tout particulièrement … évitez Fessenheim !

    Répondre
  28. quinctius cincinnatus

    14/06/2012

    @ Thomas 54

    l’hydrogène est difficilement stockable et rapidement se révéler n’ être qu’une fausse bonne piste ; par contre le méthanol ….. et c’est bien pour cela que les Allemands s’intéressent au méthanol et  les Français à l’ hydrogène !

    Répondre
  29. quinctius cincinnatus

    14/06/2012

    Comme à son habitude le Docteur Trémaux fait une fixation sur l’Allemagne …
    Comme à son habitude le Docteur Trémaux  nous " révèle " des contre-vérités … :
    par exemple il semble ignorer ( en vérité il nie )                                                                                                      –  – – que l’exploitation du gaz de  schiste soit un empoisonnement irréversible de nos nappes phréatiques et de nos bassins versants
     – que le " traitement  " des déchets radioactifs n’ait pas trouvé de solutions ( si une solution existe )

    une fois encore le Docteur Trémaux nous mène en gondole … à la grande satisfaction du " consommateur lambda " …

    Répondre
  30. Jaures

    14/06/2012

    Joli florilège des lieux communs diffusés par le lobby nucléaire.
    Sur les centrales nucléaires qu’il convient de fermer, il n’est nullement besoin de les remplacer. Les ménages et les entreprises français consomment en moyenne 20% de plus que leurs équivalents allemands. En procédant aux économies d’énergie, non seulement nous pourrons nous passer d’une bonne dizaine de réacteurs mais également gagner en pouvoir d’achat et en compétitivité.
    Que Tremeau comprenne que l’électricité moins chère en France, même totalement nucléaire, c’est fini. Les travaux nécessaires à la sécurité des centrales, les surcoûts de construction et d’entretien aboutissent à une augmentation continue de la facture: on prévoit 30% d’augmentation d’ici 2016.
    A contrario, le coût des énergies renouvelables baisse. La France est particulièrement bien située pour profiter des opportunités naturelles: hydroliennes sur ses côtes atlantiques, éoliennes au nord et à l’Ouest, énergie photovoltaïque au sud, production de bois de chauffage, combustible pour biomasse, etc…
    Enfin, on sait parfaitement combiner les diverses énergies pour permettre d’être alimenté en continu même quand le soleil se cache ou quand le vent se calme.
    Alors que la plupart des pays renoncent au nucléaire, la France, pour des raisons idéologiques s’entête. Pourtant il faut se rendre à l’évidence. Imaginez que la Chine prenne la même option que la France. Il faudrait que ce pays se couvre de rien moins que1200 réacteurs répartis sur 400 centrales ! Qui souhaite vivre avec une telle épée de Damoclès ?
    Développer les énergies renouvelables est donc bien une nécessité vitale et les discours réactionnaires sont sur ce point totalement irresponsables.

    Répondre
  31. HansImSchnoggeLoch

    14/06/2012

    Pour celles ou ceux qui sont contre le nucléaire je propose l’installation d’un filtre permettant la séparation du courant d’origine nucléaire de celui venant d’autres sources d’énergie. Gageons que vu le nombre d’opposants au nucléaire on pourrait avec ce dispositif réduire sensiblement les centrales nucléaires en service.
    Les opposants pourraient toujours compenser la chute de tension avec de l’énergie produite personnellement et écologiquement, par exemple un vélo équipé d’une dynamo.

    Répondre
  32. Tabz

    13/06/2012

    « … tout en envoyant du gaz carbonique dans l’atmosphère.. » « … ou le rejet dans l’atmosphère de gaz carbonique par les centrales … » J’attends avec impatience que Mr Trémeau nous expose les raisons de son acharnement contre un gaz indispensable à la vie sur terre.

    Répondre
  33. ozone

    13/06/2012

    Trés bien pour l’interdiction de l’exploitacion des gaz de schistes,aux USA ils pourrissent le bien le plus précieux l’EAU,qui a déja fort a faire avec les diverses autres pollutions,il ne faut pas oublier que les entreprises qui forent en France sont les mêmes qui provoquent les catas en gringoland.

    Répondre
  34. ozone

    13/06/2012

    " produire de l’électricité avec des centrales atomiques."

    J’aime bien cette expression,atomiques,ça fait rétro et "foi en la science"

    Répondre
  35. Thomas54

    13/06/2012

    Et l’hydrogène alors ?
    Cette source d’énergie, si elle était utilisée, serait très efficace. Et elle serait moins risquée que le nucléaire, car il n’y aurait pas de risque d’émission de rejets radioactifs en cas d’accident.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)