La France n’a plus les moyens d’être une grande puissance

Posté le mai 07, 2020, 12:00
7 mins

Pour qu’une nation soit une grande puissance, il lui faut réunir au moins trois conditions : avoir une armée forte, une économie également forte, et une grande cohésion nationale.

Une armée forte. Il y a bien longtemps que la France n’a plus d’armée forte. Au lendemain de la Grande Guerre, en 1918, l’armée française était considérée comme la plus forte du monde. Elle était jugée invincible. C’est ce que croyait notamment le président Roosevelt. Le désastre de 1940, qui vit l’armée française balayée en quelques semaines par les panzers hitlériens, provoqua la stupéfaction chez beaucoup, dont le président américain, qui de l’admiration passa à la déception et au dénigrement. Il visait notamment le général De Gaulle, qu’il considérait comme une « Jeanne d’Arc en pantalon ».

La déclaration de guerre à l’Allemagne fut une erreur exceptionnelle, martela le général Weygand : « La France a commis l’immense erreur d’être entrée en guerre en n’ayant ni le matériel qu’il fallait, ni la doctrine militaire qu’il fallait. » On connaît la suite.

Il reste que, finalement reconstituée, l’armée coûte très cher à la nation. L’arme nucléaire d’abord, dont le seul entretien pèse lourd sur le budget de l’armée. Les guerres successives menées depuis 1945, toujours déclarées par des hommes politiques, ont coûté également très cher. Ce furent des guerres coloniales, symbolisées par Dien Bien Phu et aujourd’hui par des opex en Afrique notamment, où, en dehors du Mali, sont stationnées des unités pour protéger des chefs d’État africains, naguère spécialistes en « maroquinerie » – je veux dire en « valises ». Des livres ont été publiés à ce sujet …

La guerre d’Algérie fut un drame dont nous ne sommes pas encore remis. Beaucoup de jeunes Français sont tombés sur les sables musulmans de l’Afrique saharienne. Et ça continue.
Le symbole de cette situation, c’est le porte-avions Charles De Gaulle. Il est en révision six mois par an. Alors qu’il devrait provoquer une grande considération, il suscite en fait une certaine dérision. L’armée devrait en avoir deux, dont l’un serait toujours opérationnel.

J’ajoute, et ce n’est pas le moins, que l’armée de terre en particulier n’est pas uniforme. 30 % de ses effectifs, m’assure-t-on, viennent de « l’empire », notamment du Maghreb.
Or, je rappelle que, de façon générale, 30 % des musulmans fixés en France font passer la charia avant les lois de la république. Oui, tout cela coûte très cher et n’est pas solide.

Or, précisément, la France devrait avoir une solide cohésion nationale. Ce n’est pas le cas. Un quart de la population française est désormais d’origine étrangère. Elle vient du tiers-monde où existent encore des colonies à notre charge appelées DOM-TOM. C’est encore l’empire qui vient de s’enrichir d’un nouveau département, le 101e, Mayotte, où les troubles sont incessants. Il va sans dire que l’entretien de « l’empire » coûte lui-même très cher. Une question se pose : si la France était condamnée à participer à une troisième guerre mondiale, ce qu’à Dieu ne plaise, qui serait dirigée en grande partie contre l’islam conquérant, comment réagiraient ces populations ? La réponse est en partie apportée par les désordres qui s’aggravent chaque jour dans nos banlieues, où la délinquance ne cesse d’augmenter avec crimes, pillage, vols, et malhonnêteté multiforme, à tel point que l’on peut imaginer Paris en état de siège, les banlieues entourant la capitale étant à feu et à sang. Faudrait-il alors demander à l’armée de dégager Paris ?
L’économie évidemment ne peut pas ne pas se ressentir de cette situation. La crise sanitaire dont on dit qu’elle est aussi grave, économiquement, que celle de 1929, provoque catastrophe sur catastrophe. La dette, déjà l’une des plus élevées des pays développés, va devenir colossale. Elle va atteindre 116 % du PIB, alors que le pacte européen de stabilité limite la dette à 60 % du PIB. Le gouvernement veut éviter l’effondrement de l’économie. Alors on emprunte par centaines de milliards. Qui va rembourser ? Quand ? Comment ? Le général De Gaulle et Pompidou disaient l’évidence lorsqu’ils déclaraient : « Un pays gravement endetté n’est plus indépendant. » La France a perdu son indépendance. Elle est entre les mains de ses créanciers, dont les émirats arabes.

Même une entreprise qui fut florissante, Airbus, est en sérieuse difficulté et a dû mettre au chômage partiel 3 000 de ses employés. Le 27 avril, elle avait perdu 50 % de sa valeur en bourse.

Le chômage partiel, c’est-à-dire payé par l’État, touche actuellement 10 millions de salariés en France. Comment va-t-on redresser cette situation, relever le château de cartes qui s’est effondré ?

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

6 réponses à l'article : La France n’a plus les moyens d’être une grande puissance

  1. quinctius cincinnatus

    11/05/2020

    Nous Occidentaux, et … assimilés, savons ,depuis les Grecs, qu’ il est nécessaire de définir un concept pour que les connaissances humaines progressent sous la gouvernance de la Raison

    où est le concept politique de la Droite française sauf à être … populiste ? … comme dans  » les 4 Vérités  » !

    le populisme est une autre maladie infantile *** de la Liberté !

    *** je veux dire par là qu’ il est au niveau de raisonnement d’ un enfant en bas âge !

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    08/05/2020

    a t elle seulement les moyens de survivre avec les penseurs politiques qui l’ animent et ses citoyens  » bronzés  » ?

     » bronzés  » ceux du … film !

    Répondre
  3. Gérard Pierre

    08/05/2020

    La France dispose toujours des moyens d’être une grande puissance !

    …… C’est simplement la volonté politique de rester une grande puissance qui lui fait gravement défaut, … et ce, du fait d’une idéologie criminelle ! …… L’ABANDONNISME !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      09/05/2020

      effectivement, la France, si on se réfère à la seule géopolitique, possède un immense domaine maritime ; je pense qu’ elle fera hélas; ce qu’ elle a fait pour les Amériques elle … l’ abandonnera par manque d’ ambition …  » mondialiste « ; c’ est pour cette raison qu’ une France ambitieuse et sûre d’ elle même devrait entretenir une flotte puissante et des troupes marines au plus haut niveau d’ efficacité

      Répondre
  4. ELEVENTH

    08/05/2020

    Cet article est un constat d’une évidence indiscutable. Mais, ce ne serait que seulement regrettable si, le constat étant fait, au moins une recherche de solutions visant arrêter cette constante descente était entreprise et des amorces de solutions envisagées sur certains points (le controle de limitation de la part étrangère notamment, qui constitue un véritable cancer tant que l’on accepte sa secession de fait). Mais rien n’émane de ce gouvernement, comme du précédent d’ailleurs pour y parvenir, sinon des paroles lénifiantes et mensongères soutenues par les chantres de la « la France et de ce qui reste de ses ressources, pour tous », mais surtout pas pour les autochtones.

    Répondre
    • Hagdik

      08/05/2020

      D’accord avec vous pour le constat.
      Seulement voilà, les analystes analysent, les observateurs observent, les philosophes philosophent, les journalistes mentent, les politiques trahissent, les généraux génégrognent pour certains, mais la majorité génécarpettent ou génépantouflent, les soldats meurent pour rien, les fonctionnaires dorment ou collaborent, les syndicats trahissent … les foudalla avancent.
      Et le peuple français, que fait-il.
      Et la droite où est-elle ? Sortira-t-elle du coma ?
      Et le stand est fermé pour cause de con finement.

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)