La France se relèvera-t-elle ?

La France se relèvera-t-elle ?

Je ne le crois pas. Pourquoi ? Parce que la conjoncture est mauvaise ? Oui, sans doute. Mais surtout parce que les fondamentaux sont mauvais.
La méthode Coué, que l’on pratique du haut en bas de la hiérarchie politique, interdit de le dire. La dictature du « politiquement correct » est là, omniprésente et vigilante. Il n’empêche que la réalité finira inexorablement par s’imposer.

Le mal est d’abord dans les esprits. « Les grandes cultures ne dépérissent pas sous la pression de l’extérieur. Les barbares ne s’y attaquent que parce qu’elles se sont d’abord affaiblies elles-mêmes », écrit François Hauter dans le « Figaro ».

Le premier et le plus grave des fondamentaux négatifs de la France est la malhonnêteté générale. Je me souviens du temps où un vol dans une commune, urbaine ou rurale, était un événement dont on parlait pendant des années. Aujourd’hui, les vols sont inscrits dans la rubrique de la délinquance quotidienne, atteintes aux personnes et aux biens en augmentation constante – et qui, le plus souvent, s’accompagnent de violence.
Il n’est pas de jour, par exemple, où Marseille, deuxième ville de France, ne fasse l’objet d’un hold-up commis par des « hommes cagoulés et armés ». Dans les départements de l’est de Paris, c’est à peu près la même chose.

La malhonnêteté est multiforme. Des restaurants, surtout les « fast food », vendent de la nourriture avariée. Un laboratoire vend des médicaments qui ont provoqué la mort de plus de 1 000 personnes et, de surcroît, est accusé d’escroquerie à la Sécurité sociale. Les fraudes en tout genre portent chaque année sur des milliards d’euros. La fraude aux différentes branches de la Sécurité sociale est telle qu’elle est devenue quasiment indestructible. Au niveau national, le ministre du Travail estimait le montant de la fraude sociale en 2009 entre 5 et 9 milliards d’euros. La fraude à la carte Vitale est entrée dans les mœurs. On m’assure que la vente à Saïgon des médicaments obtenus gratuitement en France grâce à des ordonnances de complaisance paie le voyage annuel de Vietnamiens établis dans notre pays. Dans le même ordre de pratique, la double nationalité en profite largement. En juin, un rapport parlementaire chiffrait la « fraude santé », globalement, à 20 milliards d’euros par an ! Les fausses cartes Vitale seraient au nombre de 10 millions !

Au plus haut niveau de l’État, la malhonnêteté est, là aussi, énorme.
On peut citer le scandale des frégates vendues à Taïwan et leurs commissions illégales. Coût : 500 millions de dollars que l’État devra rembourser aux Chinois de Taïwan. Plus grave, le scandale des sous-marins de classe Agosta vendus au Pakistan. Un chef d’État met fin au versement des rétro-commissions dont profitait, assure-t-on, son rival à l’élection présidentielle de 1995, son « ami de trente ans »… Résultat : les bénéficiaires pakistanais, furieux de ne plus recevoir ce qui leur avait été promis, montent un attentat dont sont victimes, à Karachi, neuf ingénieurs français !

Cette délinquance permanente qui, désormais, va de l’incivilité au grand banditisme, est souvent due à l’immigration. Comment voulez-vous, en effet, que ces populations immigrées, généralement sans qualification et sans emploi, puissent vivre ? Elles ne peuvent le faire que par le vol, l’assistanat officiel – principale dépense publique – et le trafic de drogue. Celui-ci prend des proportions considérables. Les fumeurs réguliers de cannabis, produit pour l’essentiel par nos « amis Marocains », sont au nombre d’1,2 million. Les acheteurs de cocaïne et d’héroïne seraient 500 000. Pour le seul cannabis, le chiffre d’affaires est estimé à un milliard d’euros par an.

Que l’on m’explique comment cette situation va disparaître, alors que l’immigration augmente de plus de 200 000 personnes par an, déduction faite des 30 000 « reconduites à la frontière » – au demeurant, aux frais du contribuable –, sans parler de ces « Français » qui naissent à tour de bras, si j’ose dire, à Mayotte (archipel des Comores), la plus grande pouponnière de France. L’hôpital de Mamoudzou, capitale de cette « perle de l’empire » devenue contre toute raison département français, a enregistré 4 270 naissances en 2010. À Necker, à Paris, il n’y en a eu, en 2010, que 1 800… Tout ceci permettant de claironner que la démographie française se porte bien ! Alors, il ne faudra pas s’étonner des pillages à venir, comme en Grande-Bretagne ces derniers jours (pour l’essentiel, ces pillages étaient le fait de Jamaïcains et autres immigrés ou chômeurs permanents). Lorsque la place Vendôme, la rue de la Paix ou la rue Royale seront mises à sac, on n’aura plus qu’à le déplorer…
Mais il y a encore, en notre République, un moyen de vivre, et de bien vivre, sans rien faire et paisiblement, c’est le surendettement – comme l’État lui-même. La France compte 700 000 foyers surendettés. Pendant le seul premier semestre de cette année, 125 000 dossiers de surendettement ont été déposés auprès de la banque de France. En fin de parcours, c’est l’État qui réglera la facture des surendettés, c’est-à-dire le contribuable épargnant, honnête et sérieux. Et voilà qu’on s’apprête à financer la dépendance. Coût : 1 milliard d’euros. Où va-t-on les prendre ?

Tout ceci nous conduit à cette constatation que la dette de la France accumulée depuis 1974 sans interruption, c’est le coût des campagnes électorales permanentes. « Votez pour moi et vous aurez tout ce que vous voulez ! » En d’autres termes, la démagogie.
Quant aux guerres stupides et perdues d’avance, comme en Libye, elles ne font que creuser le déficit. L’ensemble des « opérations militaires extérieures » aura coûté à la France, en 2011, au moins un milliard d’euros. L’aventure libyenne, à elle seule, coûte 1,2 million d’euros par jour !
Alors que faire ? Supprimez un tiers du montant de l’assistanat redistributif et vous n’aurez plus de déficit. Vous commencerez même à rembourser la dette. « Vous n’y pensez, m’a-t-on répondu. Ce serait l’émeute générale et partout le pillage par la “diversité”…»
Bref, heureux ceux qui ont eu l’intelligence, la sagesse et les moyens de se réfugier en Suisse, quand il en était encore temps !

Partager cette publication

(32) Commentaires

  • Jean-Pierre Répondre

     

    Exemple flagrant de la soviétisation de la france :  entendu hier sur plusieurs radios un message propagande de l’ignoble urssaf  avec menaces de représailles et de sanctions pour les récalcitrants.

     Prochaine étape: le goulag.

    L’urssaf : cette saloperie sovietique importée par le traitre déserteur thorez planqué 10 ans chez staline qui nous a ramené ce virus communiste qui a ruiné des centaines de milliers d’entreprises françaises et tout ça pour finir de détruire la France en finançant l’immigration invasion.

    30/08/2011 à 10 h 51 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    François, ci-dessous une petite blague de la DDR:

    Après sa mort Erich Honecker frappe à la porte du ciel. St Pierre lui intime l’ordre de déguerpir et d’aller en enfer. Six mois plus tard deux diablotins frappent à la porte du ciel et St Pierre leur ordonne de sortir et  de retourner chez eux. Les deux diablotins tout confus lui confessent d’être les premiers réfugiés.

    29/08/2011 à 10 h 07 min
  • Jean-Pierre Répondre

     

    kamrad jaujau tu nous as suffisemment déjà dit que tu étais syndicaliste (d’où le tutoiement que je me permet) dont je déduis à 90% de chances dans le public où ta mission hormis celle d’intervenir sur ce site est celle, comme tous les syndicats de gauche, de saboter et saborder l’économie française, ce que tu nous prouves à chacun de tes posts, et je ne doute pas que tu es trés efficace dans cette oeuvre, par contre tu perds ton temps ici où tu ne convaincras personne avec tes dogmes éculés.

    Tu es ridicule une fois de plus avec tes emplois jeunes qui ont seulement gonflés les nombres déjà pléthoriques d’emplois parasites inutiles dans les sévices publics ou dans toutes ces assossiations subventionnées où ils ont perdus leur temps et des milliards à crédit.

    Mais tout ce qui détruit la France est bon pour les syndicats gauchistes.

    28/08/2011 à 23 h 26 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    François, votre aventure en URSS est vraiment passionnante. C’est exactement de cette façon que le paradis des travailleurs arrivait à occuper tout le monde. Il est vrai qu’au moins un des travailleurs devait surveiller les autres et rapporter aux organes de sécurité.
    En "DDR" c’était les "Spitzel" qui s’occupaient de ce sale boulot pour rapporter à la "Stasi".
    Un système socialo ne peut fonctionner sans la force, sans cela personne n’exécuterait les ordres souvent idiots et stupides émis par les autorités.

    28/08/2011 à 23 h 08 min
  • grepon Répondre

    Sur les déficits, je vous rappelle que les socialistes ne sont plus au pouvoir depuis 10 ans

    Et le parti de remplacement a pu virer du fonctionnaire?  Enlever de la reglementation?   Liberer les acteurs du prive?  Faire jouer la concurrence entre profs, universites, et ecoles?   Donner un bon a chaque etudiant adulte et chacque parent d’etudiant mineur pour qu’ils puissent choisir ou le depenser, sur quels cursus, sous quels profs?   Permettre au priver de virer quiquonque avec facilite?  Creer des comptes de pensions privee au lieu des systemes de repartition que l’etat bouffe integralement le jour meme de chaque virement?

    Rien de tout cela n’est arrivee.    Ce qui veut dire que vous avez toujours un gouvernement socialiste, etatiste sans reserves et fiere de l’etre.

    Toute alternance droite gauche chez vous est une mauvaise blague, une charade.

    28/08/2011 à 20 h 51 min
  • ozone Répondre

    Si l’on posséde quelque chose il est naturel de s’inquieter si l’on sent un danger,le contraire serait suicidaire,est-ce que les riches ne craignent pas de perdre leur fortune?

    Si on à rien on ne craint pas grand chose,demain ne peut qu’étre meilleur

    Un esprit dégagé de soucis et de craintes plus ou moins connues est une des conditions du bonheur

    J’en ai assez de cette cantine de "regardez ailleurs dans le monde,ils n’ont pas grand chose et ils sont heureux,pas comme ces raleurs de français",message distribué abondament par le cercle mérdiaticoéconomique au service des plus nantis.

    "L’argent ne fait pas le bonheur" ce n’est pas un pauvre qui l’à dit le premier…

    Vous pariez?

    28/08/2011 à 19 h 59 min
  • Anonyme Répondre

    28/08/2011 à 14 h 52 min
  • Jaures Répondre

    Hans, il faudra m’expliquer, ainsi qu’aux jeunes concernés, en quoi un dispositif qui a permis à des centaines de milliers de jeunes d’entrer sur le marché de l’emploi et d’acquérir une expérience qui leur a permis, pour l’immense majorité d’entre eux et malgré la crise, de demeurer salariés serait négatif. J’attends vos meilleures solutions et les électeurs trancheront dans quelques mois.
    Sur les déficits, je vous rappelle que les socialistes ne sont plus au pouvoir depuis 10 ans et qu’à l’époque, celui-ci était inférieur à 3%. La cour des comptes a établi que le déficit actuel était dû pour 1/3 à la crise et pour 2/3 aux cadeaux fiscaux de la droite depuis 2002.
    Enfin, si vous plaignez par avance Mme Bettencourt si, par malheur, elle devait se contenter d’un revenu de 50 millions d’euros pour vivre, j’attends la même sollicitude pour ceux qui doivent se contenter d’un smic qu’il n’ont, eux, même pas eu la chance d’hériter.

    28/08/2011 à 14 h 40 min
  • occhipinti Répondre

    Je ne crois pas que la France se sorte mieux de la crise que les aurtres pays, j’en veux pour preuve le taux de croissance nul et le taux de chomage entrain d’exploser . Mais si la France est forte, ce qui m’inquiète le plus c’est l’absence de réaction face à son déclin , cette résignation flagrante et cette démission de tout un peuple, lequel se gausse pourtant d’etre plein de beaux principes et de valeurs les plus fortes les plus nobles et les plus universelles . Enfin, je soulignerai la morosité infernale et généralisée de gens qui ont l’air d’ignorer qu’ils sont parmi les plus favorisé materiellement au monde . Parce-que dans de nombreux pays, quelles que soit la dureté de la vie, on est plus heureux qu’ici, et ça c’est l’essentiel; se sentir bien là ou on est .

    28/08/2011 à 12 h 01 min
  • François Répondre

      Hans, pour illustrer ce que vous dites à propos des emplois qui ne servent à rien et payés sur nos impôts, petits souvenirs d’un voyage à Moscou il y a une vingtaine d’années:
      Arrivé à l’hôtel ( réservé), je me présente à la réception. Il y a 5 employés derrière le comptoir, mais une seule file de clients, et pour cause.
      – Le premier employé vérifie mon passeport et écrit mon nom sur un papier qu’il transmet à son collègue.
      – Le deuxième, consulte un registre, coche une case,  met le papier dans une corbeille, en remplit un autre qu’il transmet à un troisième larron.
      – Le troisième inscrit mon nom sur un registre, met le papier dans une corbeille, remplit un formulaire qu’il transmet à un quatrième.
      – Le quatrième, met le formulaire dans une corbeille, déchire un petit bout de papier ( 2X3 cm environ) d’une feuille, inscrit le n° de chambre, et me le donne en m’expliquant qu’il faut que je monte au 2° étage.
      – Le cinquième, debout derrière les 4 autres, ne faisait rien, mais surveillait attentivement le déroulement du processus, faisant de temps en temps une remarque à l’un ou l’autre des " travailleurs". ( J’en ignore la teneur, ne parlant pas russe).
      – Au 2° étage, trône une femme derrière un bureau dans le couloir. Une fois que je lui eus donné le bout de papier, elle me remet la clé de ma chambre.
     Je suppose qu’il devait encore y avoir, invisibles, des petites mains qui vidaient régulièrement le contenu des corbeilles pour mettre à jour des registres…
     
     C’est peut être ce genre d’emploi qu’ont dans l’idée les socialistes avec leurs "emplois d’avenir". Résorber le chômage comme cela c’est fou ce que c’est une solution d’avenir réaliste, utile et efficace qui ne coûte évidemment rien, c’est bien connu.

    28/08/2011 à 11 h 54 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    <<La dette de la France est de 84,8%/PIB.>>

    Balivernes, elle tourne autour de 95% avec les obligations de pension aux fonctionnaires. Il faudra bien trouver les sous pour les payer et avec l’épargne des français égratignée il y aura obligation d’emprunter auprès des marchés honnis. De là, la réticence des socialos à signer la règle d’or. La protection de leurs mignons a bien sûr priorité sur le reste du pays.

    NB: j’ai vérifié les allégations de Jean-Pierre sur vos emails, elles sont fondées. Un de vos derniers mails date du vendredi 26 août 2011 10:27 de —.100.2.109.rev.sfr.net.
    Votre patron devrait être plus strict avec l’usage des PCs pendant le temps de travail. Avant de donner des leçons aux autres il faut être discipliné avec soi-même.
    Le tout dernier mail a été certainement expédié de chez-vous, le samedi 27 août 2011 19:14 de —.fbx.proxad.net.
    Notez les adresses différentes.

    28/08/2011 à 11 h 04 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    <<Cher Hans, pensez-vous réellement que la chance pour le monde est de copier la Suisse: neutralité bienveillante et recyclage des fonds des tyrans de tout poil, sportifs, traficants de drogue,…>>

    En somme toutcomme la France, par example chichi chacha avec l’ex-tyran de Tunisie, campement du chouchou lybien à l’Elysé, invitation du dracula syrien au défilé du 14 juillet et j’en passe.
    Vacances des bonzes socialos au Maroc avec galipettes enfantines pour certains, vous en voulez plus?

    Comment ce fait-il que le frisé lybien ait des avoirs confisqués en France, ce pays au dessus de tous soupçons et éternel donneur de leçons, ne faudrait-il pas d’abord nettoyer la m…. devant sa porte?

    Sachez que la Suisse est un pays démocratique et que les socialos surtout eux  pourraient encore y apprendre des manières de vivre.

    28/08/2011 à 10 h 47 min
  • ASOI Répondre

    Sur les questions sociétales, nous sommes pour le droit des homosexuels au mariage et à l’adoption, comme c’est déjà le cas officiellement dans de nombreux pays

    Dans les autres pays nord africains, on lapide les femmes et on donne les jeunes enfants de sexe féminin à des vieux pour gagner le paradis d’ hallah, blah blah blah et re blah blah, dans ces autres pays on applique la charia…….

    Ya qu’a faire comme la bas mon z’ami zorrès.

    ASOI

    ps: j’ai mis mon pseudo à l’envers pour que l’on ne reconnaisse pas

    27/08/2011 à 21 h 41 min
  • jaures Répondre

    jean pierre, modérez-vous ! Je ne suis en rien celui que vous décrivez. Vous ne connaissez ni la teneur de mon travail, ni mes amplitudes d’horaires, ni le contenu de mes missions. Un autre intervenant sur ce site prétendait travailler 18h par jour 7jours sur 7. Je n’ai pas cette prétention et vous répondre, rassurez-vous, ne prend que quelques minutes.

    Contentez-vous donc de répondre à mes posts au lieu de fantasmer sur ma vie professionnelle.

    Cher Hans, pensez-vous réellement que la chance pour le monde est de copier la Suisse: neutralité bienveillante et recyclage des fonds des tyrans de tout poil, sportifs, traficants de drogue,…

    Réjouissez-vous que l’Angleterre et les Etats-Unis n’aient pas suivi ce chemin il y a quelques décennies.

    La dette de la France est de 84,8%/PIB. Le fait qu’elle soit détenue par des prêteurs étrangers n’est, certes pas un atout mais cela ne donne pas au Japon un droit de tirage illimité car si les Japonnais ne retrouvent pas leur épargne ou doute de la capacité de leur gouvernement, quel prêteur étranger investira dans un pays avec une telle dette (233%/PIB, j’ai vérifié) ? Par ailleurs, les pays anglo-saxonx cumulent endettement public et privé, ce qui amplifie le problème par rapport à la France.

    27/08/2011 à 19 h 14 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    <<Rappelons que ce prélèvement exceptionnel rapportera 200 millions alors que les revenus de Mme Bettencourt sont de 250 millions par an. Elle aurait pu prendre à sa charge l’intégralité de cette taxe et se contenter de 50 millions par an pour vivre. On voit que nous sommes dans des échelles de valeur bien éloignées de nos conditions de salariés.>>

    On tremble d’avance à l’idée que le syndicaliste de service entre un jour avec ses affiliés dans Paris comme les Khmers Rouges à Phnom Penh. Suite à quoi, la pauvre Mme Bettencourt serait certainement forcée à aller cultiver le riz dans une des rizières de la Camargue et sa fortune confisquée pour le plus grand  bien des Komrads.
    Ainsi soit-il.

    27/08/2011 à 16 h 14 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    <<Plus généralement, nous souhaitons la fin des cadeaux fiscaux octroyés depuis 10 ans (TEPA, niche Copé, tva restauration, heures sups,…) qui n’ont aucun impact sur l’économie et comptent pour les 2/3 de notre déficit qui, normalement, devrait être inférieur à 3%>>

    Balivernes, on sait que ce sont les dépenses sociales et autres subventions généreuses qui ont fait exploser le déficit et la dette. Les pôvres que les socialos défendent et arrosent de fric n’ont rien à voir avec les vrais pauvres. En faisant cela les socialos pensent surtout à leur réélection.
    Il n’y a qu’à constater la situation financière lamentable des régions administrées par les membres de ce parti.
    Gageons que le manque de ressources va les ramener sur des chemins moins démagogiques.

    27/08/2011 à 16 h 06 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    <>Parmi vos questions, certaines sont absurdes et d’autres figurent dans notre programme. Ainsi, nous souhaitons effectivement créer 300 000 emplois jeunes. Je vous rappelle que, parmi d’autres, cette mesure a permi de passer de 11,5 à 8,2% de chômeurs de 1997 à 2002.>>

    Emplois bidons qui ont coûté une fortune et fait augmenter la dette en conséquence.`Tous ces emplois soit-disant pérennes ont depuis longtemps rempli la poubelle de l’histoire.

    Les socialos reviennent avec les mêmes méthodes éculées. Jean Rouxel l’a dit dans son article  les plus grands atouts pour la réélection de  Sarko sont les candidats socialos eux-mêmes. Pauvre France!

    27/08/2011 à 15 h 39 min
  • Jean-Pierre Répondre

     

    Pour la modération: je remet mon post  (un peu édulcoré) et vous dis à nouveau que ce n’est pas une attaque perso mais une simple évidente constatation qui vaut pour tous les kamarades jaures de nos multiples sévices publics.

    C’est sur ! le kamarade jaujau il n’a pas besoin d’émigrer en Suisse ou ailleurs lui,  la place est trop bonne en France ou on met à sa disposition bureau et ordinateur,  des acquis sociaux en veux tu en voilà,  des congés payés à longueur d’année,  un statut planqué à vie,  et surement en plus des primes de rendement uniquement pour pouvoir déverser pendant ses heures de burlingue sa propagande gauchiste sur ce site.  Merci pour lui à la ponction publique franchouille.  L’heure et le jour de chaque post correspond exactement au moment ou celui-ci est envoyé,  regardez les siens,  il est clair que celà laisse peu de temps au kamrade jaujau pour faire autre chose,  il n’y a que dans la fonction publique franchouille qu’il peut se permettre celà….. avec combien d’autres centaines de milliers de ses collègues.

    Ce serait interessant d’avoir une réponse du champion de la mauvaise foi et de l’art de noyer le poisson.

    27/08/2011 à 13 h 36 min
  • Jaures Répondre

    Homère, ce n’est pas moi regarde ailleurs mais ceux qui incitent les Français à s’exiler comme le font en masse les Irlandais et, plus récemment les Espagnols Je ne fais que souligner l’absurdité de ces conseils puisque la quasi totalité de la population mondiale aurait les mêmes raisons de le faire.

    Pour le reste, je vous renvoie au programme du PS.

    Parmi vos questions, certaines sont absurdes et d’autres figurent dans notre programme. Ainsi, nous souhaitons effectivement créer 300 000 emplois jeunes. Je vous rappelle que, parmi d’autres, cette mesure a permi de passer de 11,5 à 8,2% de chômeurs de 1997 à 2002. Par ailleurs, 85% de ces ex emplois jeunes sont aujourd’hui en CDI.

    Nous souhaitons par ailleurs que les salariés qui ont cotisé 41,5 ans puissent partir à 60 ans. Nous trouvons effectivement injuste que ceux qui ont commencé à travailler à 17 ou 18 ans cotisent 4 ou5 années de plus.

    Plus généralement, nous souhaitons la fin des cadeaux fiscaux octroyés depuis 10 ans (TEPA, niche Copé, tva restauration, heures sups,…) qui n’ont aucun impact sur l’économie et comptent pour les 2/3 de notre déficit qui, normalement, devrait être inférieur à 3%

    Sur les questions sociétales, nous sommes pour le droit des homosexuels au mariage et à l’adoption, comme c’est déjà le cas officiellement dans de nombreux pays et officieusement chez nous depuis des années. Les réserves exprimées sont purement morales car aucune étude ne montre que les enfants élevés par des couples homos seraient médicalement ou socialement plus fragiles. Libre à vous donc de ne pas vous marier si vous êtes hoùmo et que vous êtes contre ce mariage. Chacun peut organiser sa vie comme il veut avec tout adulte consentant s’il ne porte pas préjudice à un autre.

    Le plan Fillon est évidemment injuste. Ainsi, le prélèvement sur les riches est "exceptionnel", c’est à dire juste pour passer les élections, alors que, par exemple, les salariés paieront la taxe sur les mutuelles sans échéance.

    Rappelons que ce prélèvement exceptionnel rapportera 200 millions alors que les revenus de Mme Bettencourt sont de 250 millions par an. Elle aurait pu prendre à sa charge l’intégralité de cette taxe et se contenter de 50 millions par an pour vivre. On voit que nous sommes dans des échelles de valeur bien éloignées de nos conditions de salariés.

    27/08/2011 à 10 h 35 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    <<Et que dire du Japon avec 200% de dette/PIB ?>>

    Mauvais example, cette dette est celle des Japs tout seuls sans l’aide de prêteurs extérieurs. La France n’atteint certes qu’environ 95% de dettes/PIB (y compris les obligations de retraite dues aux fonctionnaires). Mais cette dette est à rembourser principalement à des prêteurs étrangers à hauteur de 70 % du total. Cette situation particulière de la France a été amplement exploitée par les marchés lors de l’attaque du triple A.

    27/08/2011 à 10 h 26 min
  • Moulin Répondre

    Notre ministre de l’économie qui n’est qui rien en économie en bon politique a dit"LES FONDAMENTAUX SONT BONS".Surprenant ces propos quand notre 1er ministre déclare, à juste titre, que nous avons répassé le seuil tolérable de l’endettement.

    27/08/2011 à 9 h 48 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    <<Bref, l’idéal serait que tout le monde immigre en Suisse qui se débrouillera sans peine avec 7 milliards d’individus.>>

    Il y a plus simple, c’est de faire adopter le sytème suisse par le monde entier et de laisser les individus sur place. Le système socialiste a ceci de merveilleux qu’il adopte toujours la solution la plus compliquée pour étayer ses thèses, probablement une histoire de câblage du cerveau différent de ses adhérents. Va savoir?

    PS: décidément les vacances n’arrangent pas les choses, fussent-elles supérieures à 4 semaines. N’est ce pas?

    27/08/2011 à 8 h 53 min
  • Yves Répondre

    La moralisation de la vie publique est une évidence et surtout une absolue nécessité. La France va mal mais elle va aller de plus en plus mal. Le pays s’enfonce dans la misère. Il ne se relèvera sans doute jamais. Plus d’avenir pour les jeunes à qui l’exil reste la seule planche de salut. (livre « les corps indécents ») Les conséquences désastreuses de l’immigration-invasaion ne font que commencer (insécurité dans les écoles, dans les villes, dans les transports, émeutes, violences urbaines etc.) Quand on voit la France d’aujourd’hui (des voiles et des mosquées partout) on n’a aucun mal à imaginer la France de demain. Se convertir ou partir deviendra bien vite la règle. Les « chances pour la France » se révèlent d’ores et déjà un véritable cauchemar. Ce n’est qu’un début.

    27/08/2011 à 1 h 47 min
  • HOMERE Répondre

    Dès que Jaurès est en peine…..il regarde ailleurs.Ses tourments ne valent que relativement aux autres.

    C’est vrai que le plan de rigueur Fillon est "peanuts"….par rapport à celui que nous concocte les socialeux.

    Propose t il que les régimes généraux des retraites soient alignés sur les régimes spéciaux ?

    Propose t il que les chomeurs bénéficient d’un "congé" vacances payé par les contribuables ?

    Propose t il une TVA sociale au taux réduit pour les RMIstes ?

    Propose t il que l’âge de la retraite soit revu à 60 ans ?

    Propose t il la création de 200000 emplois jeunes ?

    Propose t il le droit de vote aux étrangers ?

    Propose t il l’adoption pour les sodomistes ?

    Propose t il la contribution de l’état à la construction de mosquées ?

    Propose t il une contribution supplémentaire pour les revenus supérieur à 4000 euros ?

    Bref, que veulent les socialeux ? vous le saurez au prochain numéro !!!

    26/08/2011 à 15 h 55 min
  • François Répondre

      La preuve que Sarkozy n’est pas un homme de droite? Le réquisitoire pro-Sarkozy du gauchiste de service! Quel bel hommage! La crise est partout mais la France s’en tire mieux que les autres.Merci qui?

    26/08/2011 à 14 h 53 min
  • Jaures Répondre

    Ah ! La Suisse ! Ce petit paradis où coule le lait et le miel !
    Mais on risque fort de s’y bousculer car des maux que cite Lambert, quelle pays peut s’en dire exempté ?

    Ainsi en Europe, la France n’est, certes, pas au mieux mais que dire de l’Irlande, la Grèce, le Portugal, l’Angleterre, l’Espagne,…?
    Et les Etats-Unis ? On connait sa situation économique désastreuse, ses turpitudes politiques. Et sur le plan criminel, les années se suivent et se ressemblent: un nouveau massacre a eu lieu en Août, un homme a abattu 7 personnes dont un enfant dans l’Ohio.

    Et que dire du Japon avec 200% de dette/PIB ? Car si l’on critique, fort justement l’attitude d’un Servier, que dire de Tepco qui a menti durant des années sur l’état de ses installations, n’hésitant pas à falsifier les rapports sur la sécurité des centrales nucléaires ?

    Bref, l’idéal serait que tout le monde immigre en Suisse qui se débrouillera sans peine avec 7 milliards d’individus.

    26/08/2011 à 10 h 27 min
  • 5èmevérité Répondre

    Prophéties de La Fraudais I,236 : La fille aînée de l’Eglise sera divisée, partagée, déshonorée, souillée de crimes. I,163 : Le peuple français va descendre aux dernières limites de la honte et du mal. II,105 : Ils ont déjà la corde à la main, ceux qui vont conduire des milliers de Français à la mort la plus affreuse. La France devient le repaire d’un grand nombre d’étrangers qui écoute si l’horloge de la sentence ne va pas bientôt sonner. Oui, elle va bien bientôt sonner et le jour va bientôt entrer dans son déclin. III,67 : France, tu ne pourras renvoyer ces étrangers. III, 117 : Les gardiens de la paix seront interdits d’entrée et de circulation dans les villes. Ce sera le dernier moyen de laisser tout livrer, en liberté, au terrible pillage. III,118 : La guerre civile sera terrible. III, 56 : Lors de la mortelle crise révolutionnaire, les étrangers, dont le désir est rempli d’une violence qui ne se possède pas, les étrangers seront maîtres en France. révélé à Marie-Julie Jahenny à la fin du XIXème siècle (Ed. Résiac) Note : La Fraudais est un hameau breton

    26/08/2011 à 9 h 12 min
  • Anonyme Répondre

    La dépendance c’est au moins 30 milliards d’euros par an (Alzheimer c’est déjà 860000 malades fois 3000 euros par mois). Personne ne paiera. Idem pour les retraites. Idem pour la santé éternelle. Vous avez raison, cher Christian Lambert  d’être pessimiste. Nous sommes des fruits pourris.

    26/08/2011 à 2 h 55 min
  • revizor Répondre

    Effectivement l’aventure libyenne nous coûte cher et en plus n’est pas très glorieuse.A vaincre sans péril on triomphe sans gloire.

    Et en plus , alors que l’on nous présente des mesures d’austérité, rien n’est trop beau pour les tribus arabes du Maghreb.

    Nous allons donc verser des millions d’euros pour aider les Libyens, les Tunisiens et autres Egyptiens.

    La France  c’est beau , c’est généreux même en période de crise.

    25/08/2011 à 19 h 56 min
  • HOMERE Répondre

    Vous avez raison Monsieur Lambert comme souvent.Notre peuple est déliquescent,sans âme ni convictions autres que matérielles.Il ne se sent pas maltraité particulièrement et si celà était le cas, il s’en fout royalement.Rien ne le motive autrement que de "baiser" son voisin,de mépriser ses concitoyens,et de jouir au mieux de sa vie terrestre.Il ne croit plus à rien et n’écoute que son porte monnaie…..un sondage indique que 4 millions de français n’ont pas plus de 3 conversations utiles par AN.Que dire des activités culturelles utiles;celles qui forment esprit et création…une catastrophe !!!

    Pleurer misère, être la victime irresponsable de tout,mendier des subsides à l’Etat,…voilà le comportement dominant de notre société qui se délabre intellectuellement et moralement.

    Faudra t il atteindre un conflit majeur mettant en cause l’existence même de nos vies pour reconstruire un pays ayant perdu corps et âme ? Peut être !!

    Le moment n’est pas encore venu même si des signes montrent la montée des tensions entre communautés notamment.

    Les impatients devront encore attendre !!

    25/08/2011 à 19 h 00 min
  • le Ket de Bruxelles Répondre

    Qui donc chante :

    "Aux armes citoyens, formez vos bataillons,… marchons, marchons,…qu’un sang impur abreuve nos sillons !"

    Il est temps, grand temps et l’Histoire n’est qu’un étenel recommencement….

    25/08/2011 à 15 h 58 min
  • greg Répondre

    Oui mais vous oubliez l’essentiel, la fonction publique et les régimes spéciaux. C’est le principal poste de dépense de l’état avec juste pour les salaires et pension de la fonction d’état 42% du budget. Bien plus avec les redistribution aux collectivités et les subventions aux EPIC.
    Or les avantages sociaux des fonctionnaires et assimilés sont considérables et sont payé par la fiscalité.
    En harmonisant leurs statuts sur celui du privé nous pourrions régler la dette très rapidement, je le dis sans faire le calcul. Mais rien que la differrence de cotisations sociales qui est 2X moins élevé dans le public donne une idée des recettes et des économies que le pouvoir politique pourrait tirer de l’abandon des privilèges de cette nouvelle aristocratie.
    En ce qui concerne les fraudes en tout genre à l’aide sociale, il suffirait simplement de changer les règles et de sécuriser les transactions. Les croisements de fichiers CAF ne sont toujours pas généralisés.
    Le RSA devrait avoir une durée limité dans le temps, la CMU également, l’AME à usage unique etc…
    Que font nos gouvernants à part taper sur ceux qui se tiennent tranquilles ? Aucune décision logique et censé n’est prise dans ce pays pour correspondre avec un début de bon sens et de pragmatisme.
    Et nous devons supporter les plaintes des nantis de ce système qui n’en n’ont jamais assez.
    Pour ma part je me radicalise et j’attends le signal de la révolte.

    25/08/2011 à 14 h 44 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *