La France unifiée

La France unifiée

Tel Sisyphe, le Capétien dut reprendre la tâche aux commencements. Ou presque. Il fut vite repéré, élu, par des grands jursites venus du sud, des universités de Montpellier, imprégnés de droit romain, qui désespérant de retrouver le successeur de leur César bien aimé, jetèrent leur dévolu sur le pétit Capétien. (…) Les prêtres dans leurs homélies et les scribes dans leurs écrits conférèrent la dignité impériale romaine au vainqueur de Bouvines : Philippe II deveint Auguste. (…)

La France est ainsi l’éternelle alliance de ceux qui croyaient au ciel et de ceux qui n’y croyaient pas. Mais il ne faut pas se méprendre : la foi chrétienne portée par les fils de Saint-Louis, guérisseur miraculeux d’écrouelles, unifiera pendant des siècles cet ensemble hétéroclite de fief moyenâgeux, liés entre eux par l’allégeance féodale au roi. Eric Zemmour, Mélancolie française

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • doe jane Répondre

    et voilà ; le problème est bien posé ;que reste-t-il pour rassembler les citoyens de ce pays? les descendants des coupeurs de têtes royales n’ont pas su ou pu instaurer un régime qui assure un bien être général et la dérive actuelle mériterait une nouvelle abolition des privilèges………

    20/12/2010 à 18 h 00 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *