La gendarmerie grogne

La gendarmerie grogne

Le Directeur général de la gendarmerie nationale, le général Mignaux, réagit à l’actualité et déclare aux gendarmes (exclusivité de notre confrère du Salon Beige) :

M « […] La gendarmerie mobile et les compagnies républicaines de sécurité sont chacune concernées, dans le cadre de la révision générale des politiques publiques, par une diminution d’environ 10% de leurs effectifs. Ces diminutions ont trouvé à s’appliquer de manière différenciée pour chaque force, en fonction de ses caractéristiques. Les CRS ont en effet moins de compagnies, mais chacune compte un effectif plus important que nos escadrons. Dès lors, pour les CRS, cette contraction de format tient en 3 mesures :

  1. alignement de toutes les CRS à 4 sections, sachant que 11 d’entre elles comptaient auparavant 6 sections.
  2. alignement des effectifs des CRS à 140, contre 150 à 180 auparavant
  3. suppression de 8 unités motorisées zonales. (Lire la suite)

Partager cette publication

(2) Commentaires

  • DOE Jane Répondre

    je reprends : pauvres citoyens roulés dans la farine du discours démagogique mais taillables et corvéables à merci

    04/02/2011 à 15 h 23 min
  • DOE Jane Répondre

    dichotomie du discours politique…c’est sans espoir avec l’équipe actuelle au pouvoir, mais ce ne serait pas mieux avec les challengers déclarés ; pauvre pays, pauvres citoyens roulés dans la fa

    04/02/2011 à 15 h 21 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: