La liberté d’expression a encore reculé…

Posté le 22 décembre , 2015, 9:51
3 mins

Alors que la caste jacassante, l’oligarchie médiatico-politique, n’en finit pas de célébrer les « valeurs républicaines », nos libertés concrètes, elles, ne cessent de reculer.

Au cours des derniers jours, nous avons appris la condamnation pour « incitation à la haine » d’Éric Zemmour, journaliste courageux et talentueux (deux qualités plutôt rares dans la corporation !).

Les innombrables ligues de vertu de l’anti-racisme subventionné (avec notre argent, mais sans notre avis…) s’étaient unies pour obtenir cette condamnation. Elle a donc eu lieu : Éric Zemmour a été condamné à 3 000 euros d’amende.

Tout cela parce que l’intéressé déclarait penser que nous nous dirigions vers le chaos et la guerre civile, du fait d’une immigration musulmane massive, ou encore que des millions de personnes vivaient en France sans vouloir vivre à la française.

On peut penser que ces déclarations sont fausses (ce n’est malheureusement pas mon cas), mais, de là à en faire une incitation à la haine…

La même semaine, une campagne médiatique hystérique s’est soudain déchaînée contre Mari­ne Le Pen – dont on se souvient que, peu de jours plus tôt, elle avait mis en péril la république par son score aux régionales…

Que s’était-il passé ? Tout simplement ceci : Jean-Jacques Bourdin avait débattu avec l’islamologue Gilles Kepel sur la « ressemblance » entre le FN et l’État islamique. Peu satisfaite de ce débat on la comprend ! Marine Le Pen publia aussitôt sur Twitter quelques photos des atrocités dudit État islamique… et fut l’objet d’un déchaînement absurde l’accusant de faire la publicité du terrorisme.

Le ministre de l’Intérieur ajouta, pour faire bonne mesure, un signalement à la justice.

Si on comprend bien la teneur du débat public en France, il est strictement interdit de désigner l’islam radical comme ennemi de la France.

En revanche, rien ne s’oppose à ce que l’on affirme qu’Éric Zemmour est un nazi ou ce qui, dans la novlangue contemporaine, est à peu près synonyme un « islamophobe ». Rien ne s’oppose à ce qu’on dise que le FN, parti de loin le plus clair et le plus cohérent sur l’islam radical depuis 40 ans, joue le jeu des plus fanatiques des islamistes radicaux…
Décidément, les « valeurs de la république » sont une bien belle chose.

Elles permettent de tout justifier, de l’arbitraire de l’oligarchie à la suspension des rè­gles électorales, en passant par la suppression des libertés pu­bliques !

4 Commentaires sur : La liberté d’expression a encore reculé…

  1. DESOYER

    23 décembre 2015

    Monsieur Rouxel,
    Qu’attendez-vous exactement des socialistes? Qu’ils fassent une politique de droite?

    Répondre
  2. Jacky Social

    22 décembre 2015

    Joyeux Noel aux 4 Verites et aux hommes de bonne volonte. Vive les crèches et les sapins partout et en tous lieux. Vive la Liberte. Vive le Capitalisme. Vive la Prosperite.

    Répondre
  3. lafronde

    22 décembre 2015

    Islam est polysémique : spirituel, religieux, communautaire, identitaire, mais aussi législatif : la charia, juridique : le fiqh, et encore idéologique : avant l’islam c’est l’ère de l’ignorance, le Coran est un livre sacré, parole incrée de Dieu !
    L’Islam est aussi discriminateur : les infidèles sont voués à l’Enfer, ils ont droit à un traitement défavorable dès ce monde.

    Si les “associateurs” (nous les chrétiens qui avons un Dieu Trinitaire) sont défavorisés, les athées sont encore plus mal vus ! Il est donc savoureux d’entendre nos “républicains” prêcher à des chrétiens la tolérance, l’accomodement avec l’Islam conquérant, au nom d’un laïcité athée militante.

    Aujourd’hui un article remarquable du philosophe Matthieu Bock-Côté dans le Figaro. Il y analyse la “Révélation diversitaire” qui pousse les socialistes, et les républicains (ceux-ci à reculons) vers toujours plus de multiculturalisme, d’immigration, au besoin subventionnée par l’assistanat social-démocrate.

    Répondre
  4. Tricot

    22 décembre 2015

    tout cela est intolérable et ne peut durer ainsi. ça éclatera un jour, le peuple (j’en suis) en a assez de ces faux moralistes.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)