La Marseillaise de Christiane Taubira

Posté le mai 22, 2014, 10:33
6 mins

Christiane Taubira s’est donc abstenue de chanter la Marseillaise lors des cérémonies du 10 mai commémorant l’esclavage.

Elle a revendiqué cette abstention, en parlant avec mépris de « karaoké d’estrade ».

Aussitôt une polémique s’est enclenchée, sur son comportement, immédiatement suivie d’une autre polémique sur le racisme prétendu des personnes s’opposant à Mme Tau­bira.

Mais ces polémiques cachent mal des problèmes beaucoup plus graves.

Je dois dire, d’abord, que je ne suis pas, par principe, choqué qu’un ministre ne chante pas la Mar­seillaise. Tout dépend du contexte. Mme Taubira évoque une soliste. Si, effectivement, une soliste chantait l’hymne national, il est clair que personne d’autre n’avait à le chanter et Mme Taubira n’était donc pas seule dans son cas.

Ce qui compte, c’est le respect pour l’hymne et, surtout, pour la nation qui se reconnaît dans cet hymne.

Pour ma part, je n’arrive pas à oublier que les paroles de la Marseillaise sont des paroles de guerre civile et que le « sang impur » que les guillotineurs étaient invités à répandre à profusion était celui de mes aïeux et de tant de Français, dont une idéologie totalitaire avait déclaré qu’ils n’appartenaient pas à la nation française.

Malgré ces paroles de guerre civile, cet hymne étant l’hymne de mon pays, je le respecte en me tenant au garde-à-vous lorsqu’il est chanté. D’ailleurs, sauf erreur de ma part, c’est davantage l’air que les paroles qui constituent l’hymne national, puisque, fréquemment, au cours des prises d’armes en particulier, les paroles ne sont pas chantées – et c’est l’occasion de rappeler ici que l’histoire est complexe et que l’air n’est pas de Rouget de Lisle et était un air populaire de la fin de l’Ancien Régime !

Ce qui est davantage reproché à Mme Taubira n’est donc pas tant de ne pas avoir chanté que d’avoir taxé la Marseillaise de « karaoké d’estrade ».

Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est particulièrement maladroit – même si le contexte de l’expression, parlant des fausses notes et des difficultés des élus à chanter juste et en accord mutuel adoucit un peu l’expression.

Mais, surtout, ce que personne n’ose dire, mais qui est dans toutes les têtes, c’est que beaucoup de Français doutent du patriotisme de Mme Tau­bira. Son comportement n’aurait pas créé la polémique sans cela.

On sait qu’elle fut naguère très proche des indépendantistes guyanais anti-français.

On sait aussi que sa haine anti-française l’a conduite à promulguer une première loi Taubira en 2001, loi de repentance et donc d’auto-flagellation. Et loi de guerre civile, dont le principal objectif est manifestement, non pas d’empêcher la renaissance du crime de l’esclavage (qui est encore pratiqué allègrement en Afrique, sans que nos bonnes consciences s’en émeuvent particulièrement), mais de cracher sur la civilisation occidentale et, par conséquent, d’empêcher toute intégration des populations immigrées – chair à canon électorale du PS.

Je rappelle que c’est cette loi qui est commémorée le 10 mai et non l’abolition elle-même.

Je rappelle aussi que cette loi, scandaleusement, a refusé d’envisager tout autre esclavage que la « traite négrière » pratiquée par certains Occidentaux pendant trois siècles – alors que l’esclavage a existé bien avant et continue aujourd’hui encore dans d’autres sphères civilisationnelles, notamment la civilisation islamique, comme en témoigne le récent enlèvement de plus de 200 jeunes chrétiennes au Nigeria par le Boko Haram.

Il est bien évident que, dans l’immense majorité des cas, ce n’est pas par racisme que beaucoup de Français s’opposent à Mme Taubira.

Ces Français lui reprochent – à tort ou à raison, car Mme Taubira peut fort bien avoir évolué depuis le temps de ses agissements anti-français, mais, en tout état de cause, avec des raisons sérieuses puisées dans l’histoire de la Garde des sceaux – de ne pas être une patriote française et donc d’usurper sa mission de représentante du peuple français.

Et ils lui reprochent – cette fois, certainement à raison – d’être une diviseuse. La loi Taubira de 2001 en est un signe évident, mais la loi Taubira de 2013 (sur le mariage gay) en est un autre signe plus récent. Et la loi Taubira annoncée par 2014 (sur la réforme pénale) promet d’en être un nouveau signe. Mme Taubira n’aime pas les Français « occidentaux », voilà une certitude. Et voilà sans doute ce qui est vraiment en cause dans cette polémique. 

Guillaume de Thieulloy

5 réponses à l'article : La Marseillaise de Christiane Taubira

  1. lavandin

    23/05/2014

    …;critiquer une personne de couleur au comportement détestable est devenu du racisme, et peut vous amener en justice si vous êtes européen de souche……Elle est pas belle , notre nouvelle société !!!!

    Répondre
  2. Hervé Boismery

    23/05/2014

    Mme TAUBIRA évoque fréquemment le « racisme » dont elle serait la victime.
    Pourtant, ce n’est pas la première fois que le gouvernement français compte des personnes de couleur. Sans remonter jusqu’à Gaston MONNERVILLE, natif de Guyane comme Mme TAUBIRA, Président du Sénat de 1957 à 1968, on peut citer le cas de RAMA YADE qui n’a jamais cru bon de dénoncer un pseudo-racisme des Français et dont personne n’a mis en cause le civisme et le patriotisme.

    Répondre
  3. alleonard

    23/05/2014

    L’analyse est excellente ! Seule question que je me pose. Que fait-elle encore dans ce gouvernement ?

    Répondre
    • 23/05/2014

      elle attend que la réforme pénale la plus dangereuse de ces 40 dernières années soit présentée dans quelques jours à l’Assemblée nationale.

      Cette réforme prévoit :
      – la suppression des peines plancher contre les multirécidivistes
      – la libération des délinquants et criminels à la moitié de leur peine de prison
      – la création d’une fausse sanction, la contrainte pénale, qui ne sera en rien contraignante
      – la libération de 20 000 détenus d’ici un an !!

      vous voulez la suite? donnez-moi une adresse mail sur mon site, et je vous l’envoie.

      Répondre
  4. zézé

    22/05/2014

    Voilà une très bonne analyse en ce qui concerne Mme Taubira.. rien à ajouter car bien décrite : anti France et tout ce qui s’y rattache.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)