La menace de l’« ultra-droite »

Posté le 20 novembre , 2018, 2:48
3 mins

C’est fascinant. À intervalles réguliers, les politiciens nous refont le coup de la menace du terrorisme d’« ultra-droite ». Et ça marche : les médias embrayent avec un panurgisme déconcertant.

Pourtant, il n’y a pas besoin d’être très averti de la réalité sécuritaire en France pour savoir que la menace terroriste la plus sérieuse ne vient pas franchement de cette fantasmatique « ultra-droite ».

Qu’il puisse y avoir des militants violents à droite, c’est probable, mais tout le monde sait que la menace la plus sérieuse est celle de l’islamisme.

Il est d’ailleurs tout à fait remarquable que, ces dernières années, tous les prétendus « projets d’attentats » fomentés par une « ultra-droite » assoiffée de sang ont été « déjoués » avant d’avoir lieu.

On aimerait qu’il en aille de même avec les attentats islamistes !

Naturellement, tout ceci n’est qu’une façon de détourner l’attention de l’incompétence du gouvernement à lutter contre le terrorisme islamique (pour la raison simple qu’il refuse de désigner l’adversaire et de voir qu’il y a un problème de fond dans la violence véhiculée par l’islam lui-même).

Mais le gouvernement cherche aussi à justifier la suspension des libertés publiques pour l’ensemble des citoyens.

Si les projets d’attentats étaient effectivement « équitablement » répartis entre « l’ultra-droite » et l’islamisme, on pourrait comprendre que les opinions politiques dissidentes soient « fliquées » au même titre que les fidèles des mosquées salafistes. Mais ce n’est pas le cas.

Début novembre, les médias nous ont ainsi appris que la DGSI avait démantelé un « groupe paramilitaire d’extrême-droite », prévoyant un attentat contre Emmanuel Macron.

Rien que ça ! Même les djihadistes n’organisent pas d’attentats aussi compliqués à planifier, mais la terrifiante nébuleuse d’extrême-droite, elle, en a les moyens !

Pourtant, rien ne cadrait très bien dans cette histoire.

À commencer par la légèreté de l’armement et par la distance entre le rendez-vous des « terroristes » et le président (une heure de route !).

Le « Canard enchaîné » vient de dire que l’affaire était, probablement, totalement « bidon » et n’était qu’un « cadeau de bienvenue » pour le nouveau patron de la DGSI, Nicolas Lerner. Mais, en attendant, toute la France a tremblé à la menace de l’ultra-droite et personne ne s’émouvra des mesures répressives qui ne tarderont sûrement pas à suivre …

7 Commentaires sur : La menace de l’« ultra-droite »

  1. BRENUS

    27 novembre 2018

    Il faut d’urgence équiper les membres du gouvernement et les LREM de Sonotones car ils ont une facheuse tendance à entendre ce qu’il veulent et pas ce qu’on leur chante. Un de ces crétins à vu des chemises brunes, ressenti la peste et quand les manifestants chantent La Marseillaise, je parie qu’ils entendent le “Horst Wessel Lied” , histoire de bien s’auto persuader que les nazis sont sur les Champs Elysées. Bientot nous seront tous taxés de chancres mous, porteurs de bléno, syphilis et autres joyeusetés. Mais ce n’est pas possible qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils passent pour des cons incurables avec leurs pitoyables tentatives de dézingage. Même Pokerman y va de sa saillie sans crainte du ridicule.

    Répondre
  2. Gérard Pierre

    22 novembre 2018

    Ultra-droite ! ! ! …… encore une locution fourre-tout pour laquelle on ne trouve pas de véritable définition !

    Si vous êtes pour la famille traditionnelle composée du papa, de la maman et des enfants issus de ce couple, … il semblerait que vous soyez ‘’d’ultra-droite‘’ !

    Si vous êtes monarchistes, …… comme le sont une majorité d’Espagnols, de Belges, de Luxembourgeois, de Hollandais, de Suédois, de Norvégiens, d Danois, …… il semblerait que vous soyez ‘’d’ultra-droite‘’ ! …… sauf qu’eux ne savent pas qu’ils le sont, vu que nos populistophobes ne le disent pas dans leurs langues !

    Si vous êtes partisan de la restauration de la souveraineté française, … ou de la défense des valeurs du Christianisme, … ou d’un certain attachement à la Patrie, …… bref, si vous n’êtes pas de gauche [ou de cette prétendue droite qui s’excuse en permanence de n’être point de gauche], alors vous êtes de l’ultra-droite !

    C’est quand même simple à comprendre ! ……

    En revanche, notons bien que, par une certaine démarche idéologique asymétrique, il n’y aurait plus en France d’extrême gauche, et encore moins d’ultra-gauche ! …… Il n’y a plus, désormais, que des …… « antifascistes » !

    Rappelons-nous ce que disait Paul Valéry : « Le grand triomphe de l’adversaire est de vous faire croire ce qu’il vous dit de vous. »

    Qu’ils continuent à prendre nos fondements pour de la volaille fermière et ils verront ce qu’ils verront !

    Répondre
  3. Hilarion

    21 novembre 2018

    Tant que Macron ne sera menacé que par la bande de Pieds Nickelés qui a été décrite pour cette affaire, il pourra dormir tranquille.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      23 novembre 2018

      Dans un entretien accordé à Midi Libre, Christophe Castaner a révélé que son domicile de Forcalquier, dans les Alpes-de-Haute-Provence, avait été la cible des “gilets jaunes” ce jeudi. Sa femme et sa fille étaient présentes.
      Cela commence à sentir le roussi pour les aides de Macron.

      PS: je me suis promené à Forcalquier grâce à “Google map”. C’est un joli village avec de coquettes maisons tout y est arboré. On voit que ce n’est pas le village de n’importe qui.

      Répondre
      • KAVULOMKAVULOS

        24 novembre 2018

        Relativisons le discours accusatoire de Castagnet : bhou, hou, les vilains extrémistes de droate… En réalité il s’agissait de trois pelés et un tondu qui se prenaient des selfies devant sa baraque. Des attentats comme ça, c’est de la bibine. Mais on en profite pour glisser encore un coup “les zeureslesplusombres” …. et tenter de présenter ses adversaires pour des crétins. Décidément Pokerman à bien retenu les bases du jeu.

        Répondre
  4. ELEVENTH

    21 novembre 2018

    Madame Macron mère a du raconter à son petit beaucoup trop d’histoires de croquemitaines pour endormissement durant son très jeune âge. Cela a marqué le pitchoune qui voit maintenant des méchants partout et, surtout ceux qui ne l’encensent pas. Et, comme malgré son age relativement jeune il traine au fin fond de son cerveau reptilien les visions d’horreur de la bête immonde au ventre fécond, qui lui “rappelle les zeurs les plus sombres” qu’il n’a jamais vécues, comment voulez vous qu’il puisse devenir objectif? Pourtant, il y a des gentils dans ce bas monde : Benalla, rapeurs multi sexistes, roublards à doigt d’honneur ( c’est pour vous votre honneur!)

    Répondre
  5. vozuti

    20 novembre 2018

    c’est une nouvelle définition du terrorisme qui n’implique aucune violence, les terroristes étant juste ceux qui déclenchent en vous une sensation de terreur.
    les mondialistes au pouvoir en europe sont terrorisés à l’idée de se faire battre par la droite aux élections ,c’est pourquoi ils emploient les termes de “terroriste” et “d’extrême super ultra droite” pour désigner l’opposition.
    en 2002,chirac s’était déja retrouvé paralysé par la peur face à lepen,au point de ne pas pouvoir se présenter au débat de l’entre 2 tours.les médias avaient alors présenté lepen comme un terroriste,au lieu d’admettre que chirac souffrait d’une phobie invalidante…la droito-phobie.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)