La « mondialisation heureuse » est bel et bien finie !

Posté le 04 juin , 2018, 4:40
5 mins

L’une des raisons du navrant conformisme qui règne dans la caste politico-médiatique réside dans le fait que bien rares sont les membres de cette caste qui regardent ce qui se passe hors de chez eux.

Pourtant, le spectacle du monde contemporain est pour le moins stimulant.

Il est d’ailleurs paradoxal que ce soit à nous, enracinés et désireux de le rester, d’apprendre aux tenants de la « mondialisation heureuse » les nouvelles du monde.

Mais c’est aussi finalement assez logique, puisqu’il faut être sûr de son identité pour pouvoir dialoguer.

Parmi les abondantes nouvelles récentes du monde, je vous propose trois faits que nos oligarques ne parviennent pas à « intégrer ».

– Tout d’abord, un fait qui a été abondamment commenté par les médias français – sans que ces derniers parviennent à comprendre ce qui se passait sous leurs yeux. Il s’agit naturellement de la formation du gouvernement italien.

Pour ceux qui aiment l’Europe, mais se méfient de l’Union européenne, cette nouvelle soulève un immense espoir.

Une alliance a été possible entre des formations aussi différentes que le mouvement 5 étoiles et la Ligue. Mais, contrairement à ce qu’on lit ici ou là, ce n’est pas simplement une alliance des « populistes » contre Bruxelles (comme certains en rêvent encore en France). C’est bel et bien une alliance sur un programme de gouvernement, comportant notamment une réforme fiscale ambitieuse et une politique migratoire ferme.

Il est notable aussi que ce gouvernement ait été imposé par le peuple. Car, dans un premier temps, l’oligarchie (en l’espèce le président italien) avait rejeté l’hypothèse d’un gouvernement Conte.

On a même entendu un commissaire européen déclarer que les marchés allaient apprendre aux Italiens à bien voter !

Voyez comme ils sont démocrates, ces éternels donneurs de leçons de démocratie !

– Dans la même Union européenne, nous avons récemment appris que le gouvernement Merkel était pris dans la tourmente d’un scandale de corruption.

Et ce scandale porte précisément sur les réfugiés.

Au moins 1200 demandes d’asile auraient été accordées à Brême contre des avantages de diverses natures. Et une enquête est en cours pour vérifier s’il s’agit d’un cas isolé.

En tout cas, on voit ce que vaut l’admirable « humanisme » de ceux qui ne cessent d’accuser les Européens de manquer de cœur. Non seulement cet « humanisme » est directement à l’origine des drames quasi quotidiens en Méditerranée, et de l’esclavage dans de nombreux pays du Maghreb (et jusqu’en Europe où tant de passeurs exploitent la « chair humaine » qu’ils font entrer grâce au laxisme des pouvoirs publics), mais, en plus, il permet à certains oligarques de « se goinfrer » sur la misère humaine !

– Puisque j’évoque la douloureuse question des réfugiés, voici une déclaration qui n’a guère intéressé la caste jacassante. Mgr Raï, patriarche des maronites libanais, a appelé au retour immédiat des réfugiés syriens dans leur pays.

Cette déclaration nous rappelle que le Liban est, à nouveau, au bord de la déstabilisation, avec près de 2 millions de réfugiés sur une population de 6 millions d’habitants. Elle nous rappelle aussi que la Syrie est désormais presque entièrement pacifiée (et pas grâce à la France !). Enfin, elle nous rappelle que les pays ont un droit sacré à sauvegarder leur identité. Quand nous entendons Mgr Raï nous dire que, parfois, les Libanais se sentent étrangers dans leur propre pays, comment ne pas penser à notre dangereuse situation ?

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

14 Commentaires sur : La « mondialisation heureuse » est bel et bien finie !

  1. quinctius cincinnatus

    6 juin 2018

    Canada :

    ” Brigitte presque aussi populaire que Carla ” nous … ‘” informe ” ” Le Point ”

    va t elle enregistrer son premier ” tube ” dans le studio de l’ Elysée pour combler ce retard ?

    Répondre
  2. Gérard Pierre

    5 juin 2018

    Je ne comprends pas !

    Nous sommes le pays « des Lumières » et c’est nous qui ne verrions pas clair ?

    Depuis le temps que nous « éclairons » le monde ! …… l’aurions-nous emmené dans une mauvaise direction ?

    Le monde ne serait-il plus ce « village global » plein de promesses enchanteresses ?

    Serions-nous éblouis par notre propre brillance au point de ne plus discerner ce que distingue l’humble ‘’ignorant‘’ resté dans l’ombre ?

    Vanitas vanitatum, et omnia vanitas, …… et pour ce qui est de la vanité, c’est une des rares ‘’industries‘’ dont la France a su bien conserver la production !

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      5 juin 2018

      Luc (VIII, v. 16) : « Il n’y a personne qui, après avoir allumé une lampe, la couvre d’un vase ou la mette sous un lit ; mais on la met sur le chandelier, afin que ceux qui entrent voient sa lumière. »

      Une vanité excessive peut jouer le rôle du boisseau qui cache la lumière.
      On n’en manque pas dans ce pays.
      Combien de fois n’entend-on pas le slogan “que le monde entier nous envie”?

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      6 juin 2018

      possible aide à la compréhension : …

      il suffit d’ observer comment le Media ” dominant et conventionnel ” ( mainstream en français courant ) vous propose chaque jour une nouvelle ” nécessité ” pour être dans et de votre temps dans son ” monde enchanté ” malheureusement : …

      ” life is struggle “

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        6 juin 2018

        Je ne lis malheureusement pas le médiat dominant et conventionnel français.
        Il n’est pas encore remboursé par la SS.

        Quelles sont les nouvelles tendances (trend en français tendance) qui permettent de vivre dans ce monde enchanté et je l’espère plein de lumière et de lumières?

        No struggle, no progress!

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          6 juin 2018

          suivre les recommandations du ” Guide Michelin ” … pardon du ” Guide Macron ”

          qui sont classées en * sans cependant atteindre le chiffre maléfique de 5

          nothing else to know here

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            6 juin 2018

            Ma boîte aux lettres est munie d’une affiche anti-pub.

            La présidence est quinquénale, 5 serait plutôt un nombre bénéfique si l’hôte de l’élysée était prié de quitter les lieux.

          • quinctius cincinnatus

            6 juin 2018

            plutôt qu’ au quinquennat ( attention pas au quinquina qui est, lui, un …” tonique ” ) je pensais au mouvement [ populiste et surtout protestataire ] cinq étoiles

          • HansImSchnoggeLoch

            7 juin 2018

            Cinq étoiles *****?
            Cela doit être un sacré palace.
            En tous cas hors des possibiltés de mon budget.
            Peut-être avec un “nonos” du Palais Bourbon, pourquoi pas?

            Je vais sur le champ prendre un quinquina pour me remonter le moral.

  3. quinctius cincinnatus

    5 juin 2018

    ” la mondialisation heureuse ” a t elle seulement eu un commencement, Monsieur De Thieulloy ?

    je crois me souvenir que ” les 4 Vérités ” y croyaient , elles, à ces jours d’ Eden !

    remarquez maintenant elles vous vendent à tire larigot du Trump en pure ceinture biblique ; simple question de mode et d’ opportunité éditoriale

    Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    5 juin 2018

    Il est toujours dangereux et stupide d’abandonner des pans entiers de la production industrielle à des pays tiers sous le prétexte fallacieux que les coûts y sont moindres.

    De nos jours même des tâches répétitives et peu enrichissantes peuvent être automatisées sur place.
    On m’arguera qu’elles ne sont pas créatrices de beaucoup d’emplois, certes mais il vaut mieux les avoir chez soi qu’ailleurs.

    L’automatisation créé aussi des emplois qui autrement resteraient dans les pays tiers.
    Voir Chine pour se convaincre.

    Facit:
    Il n’y a pas de production de deuxième classe, tout ce qui peut contribuer à l’emploi doit être respecté.
    Trump a compris cela et bouscule ainsi l’ordre établi.

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    5 juin 2018

    du mauvais emplois du vocabulaire :

    pourquoi qualifier ” d’ oligarques ” ” nos ” dirigeants ?

    pour être dans le vrai il aurait fallu dire que ” nos ” dirigeants obéissent aux ” oligarques ” … mondialistes

    bien entendu , il existe des exceptions, comme par exemple Trump qui est à la fois un oligarque ( de la promotion immobilière et qui favorise les petits commerces avec la Chine de sa fille et de lui même ) et un dirigeant

    Répondre
  6. BRENUS

    4 juin 2018

    Enfin, un ecclesiastique lucide et qui fait honneur au christianisme! Malheureusement, il n’est pas français et l’on peut supposer, à entendre les pleureuses de bénitiers françaises qu’elles se seraient exprimées autrement, sans omettre une bonne dose de flagellation.
    Respect Monseigneur ! ( Et merde aux autres)

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)