La mort de l’UMP est une chance pour la droite !

Posté le novembre 28, 2012, 9:42
2 mins

À l’heure où j’écris ces lignes, je ne sais pas encore qui, de Jean-François Copé ou de François Fillon, va devenir le nouveau patron de l’UMP.

Mais peu importe : l’un comme l’autre ont montré à l’ensemble des Français que, comme les socialistes qu’ils critiquaient voici peu, ils étaient incapables de défendre leurs idées sans se déchirer.

Ce sont les mêmes qui ne cessent de donner des leçons de démocratie, refusant toute en­tente à droite, et qui nous rebattent les oreilles, année après année, avec le front républicain

Pourquoi tant de médiatisation, tant de réunions, tant de publicité, tant d’argent dépensé autour de cette élection, si c’était pour nous offrir finalement un spectacle si affligeant, empreint de tant de médiocrité de la part de ceux qui devraient rassembler et qui, au contraire, divisent.

Comment s’étonner alors que nos concitoyens se tournent vers des partis extrêmes ? Quand le linge est vraiment très sale, mieux vaut le laver en famille…

L’UMP vient de montrer, une nouvelle fois, s’il en était encore besoin, qu’elle n’était pas un parti politique, tout juste un mouvement, mais en aucun cas un catalyseur d’idées. Quand on pense que le « U » de UMP signifie UNION !…

Que l’arrière-garde laisse sa place à une nouvelle génération – je pense plus particulièrement à Philippe Herlin, dont les idées sont bien plus proches des idées des militants et sympathisants, que celles de François Fillon ou Jean-François Copé – et profitons de cette opportunité pour créer un grand parti de droite.

L’UMP est mort, prenons-en acte et passons à autre cho­se !

Éric Boisset

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

13 réponses à l'article : La mort de l’UMP est une chance pour la droite !

  1. Marie

    29/11/2012

    Je suis pour la dissolution de l’UMP….
    Un beau vase fêlé… ne sera toujours qu’un vase fêlé…
    Passons à autre chose, le temps presse et ne larmoyons plus sur des problèmes d’égos.
    Il y a trop d’urgences…
    Amicalement.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      29/11/2012

      si j’avais un beau vase , même fêlé , de l’époque Ming je le contemplerais avec des yeux émerveillés
      par contre une cloche lorsqu’elle est fêlée ne fait retentir l’air que d’un son qui désole l’oreille du musicien
      l’U.M.P. serait , à mon oreille , plutôt cette cloche ( baptisée par Sainte Bernadette , l’épouse « dévouée » )

      Répondre
  2. Jaures

    29/11/2012

    Quinctius, à l’exception de Mitterrand, la gauche n’a jamais eu de réel chef. Jospin n’a cessé d’être contesté avant d’être trahis. Royal n’a jamais fait l’unanimité et Hollande a réussi grâce aux primaires ouvertes et à la défection de DSK. C’est pour cela qu’elle est continuellement en crise de leadership. Mais c’est également pour cela qu’elle se relève après chaque crise: après Reims, la gauche a remporté toutes les élections.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      29/11/2012

      vous m’avez fait tordre de rire avec cet élément de langage  » … la DEFECTION de D.S.K.  » à moins que vous ne vouliez signifier que  » l’adipeux libidineux  » ne se trouvait pas là où il était attendu ( par ceux qui font à la Morale et l’Opinion )

      d’autre part ( et ceci concerne le choix par vous judicieux de votre avatar )

      la gauche a eu , comme tous les partis , des chefs  » emblématiques  » il y en eu même un qui fut …assassiné … rappelez vous ; ce ne sont pas des perdreaux de l’année comme vous voudriez qu’ils soient pour le confort de votre âme militante et désintéressée

      Répondre
  3. Jaures

    28/11/2012

    Le problème de la Droite est qu’elle s’inféode à un chef, non à des idées. Il n’existe pas en France un Parti conservateur et libéral mais des écuries à la botte d’un Chirac ou d’un Sarkozy.
    Retirez leur leur chef et ils ne sont plus qu’une volaille courant partout après avoir été décapitée. Jusqu’à ce qu’un nouveau chef s’impose, dont il est bien vain d’essayer de prévoir ce que seront ses idées.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      29/11/2012

      la gauche n’ayant bien entendu ni la culture du chef , ni bien sûr celle aussi de l’autoritarisme comme l’ont montré : le  » couronnement Royal  » de Martine .Aubry . à …. Reims et celui du pseudo  » Harlem  » à Toulouse , sans oublié François Le Fourbe ( Mitterand pour qu’il n’y ait pas confusion sur le seul prénom ) :

      plus  » ego  » que moi tu meurs !

      tel est la devise des chefs de Parti ( en France et dans les AUTRES républiques bananières )

      Répondre
  4. Banro

    28/11/2012

    « L’UMP est mort, prenons-en acte et passons à autre cho­se ! »
    D’accord, mais à quoi, que nous conseillez-vous ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      29/11/2012

      déjà une nouvelle des plus rassurantes

      selon l’A.F.P. :

       » Jacques Chirac n’interviendra pas dans les problèmes qui secouent actuellement l’ U.M.P.  »

      en effet ajouter la démence sénile à la psychopathie des petits chefs n’aurait rien arrangé !

      il suffisait déjà que le Hongrois ( qui en est la cause ) s’en soit mêlé pour qu’il n’y ait plus d’issue(s) de secours !

      ultime solution de désespoir : il ne reste plus maintenant qu’a organiser un  » attentat  » du genre de celui de l’Observatoire dont avait été  » victime  » le Fourbe pour que les candidats , tous les deux malheureux , soient remis en selle !

      Répondre
    • Eric BOISSET

      29/11/2012

      RESTER INDEPENDANT.
      CREER UN VRAI PARTI LIBERAL ET SORTIR DU COMMUNISME DANS LEQUEL NOUS SOMMES DEPUIS
      30 ANS.

      Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    28/11/2012

    le premier qui aperçoit  » LaDroite  » dans un parti politique m’en averti aussitôt , je suis intéressé par cette chose exceptionnelle sur la scène politique française
    merci

    Répondre
  6. dissident

    28/11/2012

    de quel parti extreme parlez vous? du fn? parti qui serait catalogue centre gauche aux US rappelons le

    Répondre
  7. JULES ET JIM

    28/11/2012

    Ah oui ! on passe à quoi ? à l’UDI ? au FN ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)