La nomenklatura contre les peuples

Posté le décembre 01, 2016, 6:07
6 mins

Les sondages ne cessent de se tromper. Au moment où le Royaume-Uni a choisi de quitter l’Union européenne (Brexit), ils donnaient le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne en position gagnante. On sait ce qui s’est passé.

Quelques jours avant l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, ils donnaient Donald Trump nettement battu. On sait ce qui s’est passé, là aussi.

Voici peu, en France, ils plaçaient François Fillon nettement derrière Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. On sait ce qui s’est passé, là encore.

À l’évidence, les logiciels censés prévoir ne prévoient plus guère et sont très déréglés.

C’est sans doute le signe que les instituts de sondage ne sa­vent plus percevoir l’opinion.

C’est aussi le signe d’un mouvement plus profond.

Dans tout le monde occidental, les populations expriment, lentement mais sûrement, leur refus de ce que prétend décider une classe médiatique, politique et culturelle, arrogante et souvent méprisante.

Cette classe fonctionne, en A­mérique comme en Europe, sur le même mode que la nomenklatura au temps de l’Union soviétique, et on peut parler d’elle comme d’une nomenklatura globale.

Celle-ci se place au dessus. Elle vit déconnectée du commun des mortels. Elle fonctionne par cooptation. Elle ignore les douleurs et les difficultés de gens qu’elle ne fréquente pas et qu’elle traite comme un ensemble indistinct d’animaux domestiques.

Elle se passerait volontiers du suffrage universel et, faute de s’en passer, imagine l’avoir soumis en achetant les voix des plus pauvres avec des assistances diverses et en s’efforçant d’essorer le cerveau des classes moyennes à coups de discours imprégnés de pensée unique et de politiquement correct.

Le règne de la nomenklatura globale n’est pas achevé, mais il est ébranlé.

Pour tenter de préserver ce qui reste de son règne, la nomenklatura globale tente encore d’intimider, de caricaturer, de faire peur.

Cela s’est produit avec la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Il allait en résulter un « cataclysme » et un effondrement économique outre-Manche, a-t-on entendu dire. L’économie britannique se porte très bien.

Les pontes de l’Union européenne prétendent faire payer le Royaume-Uni. Il est vraisemblable que le gouvernement britannique dira aux pontes en question d’aller parader à Brux­elles pour voir si le Royaume Uni est encore dans l’Union européenne.

Cela s’est produit et continue à se produire avec Donald Trump, parce que, là, pour la nomenklatura globale, le coup est plus sérieux et qu’il s’agit de la première puissance du monde.

Donald Trump a été présenté pendant des mois comme un crétin, comme un ignorant, ou comme un fasciste. Cela va continuer sans doute.

Il est décrit aujourd’hui comme faisant courir à la planète des risques de guerre et de désastre économique. Cela va continuer de plus belle et, quand bien même Donald Trump engrangera des résultats féconds, ce qui semble d’ores et déjà assuré – j’aurai l’occasion d’y revenir –, ces résultats seront soigneusement occultés.

L’irruption de François Fillon au premier rang des prétendants à la présidence de la république française, pour l’heure, suscite surtout la stupeur de ceux qui étaient prêts à acheter à Alain Juppé le costume qui sied pour entrer à l’Élysée, mais la stupeur ne va sans doute pas durer.

Déjà, on entend murmurer que François Fillon incarne une droite « dure », peut-être une forme d’autoritarisme. Ce n’est vraisemblablement que le début.

Le second tour de l’élection présidentielle française opposera vraisemblablement, sauf im­mense surprise, Marine Le Pen et François Fillon.

Pour la nomenklatura globale, ce sera une sorte de choix entre le choléra et la peste bubonique.

J’imagine que la nomenklatura globale préférera François Fillon, et il sera très intéressant de voir comment elle formulera son choix.

Si François Fillon est élu, il sera extrêmement intéressant de voir comment elle se comportera.

Elle poussera sans doute François Fillon à plier, comme elle l’a fait avec Theresa May, et comme elle le fait avec Donald Trump.

Je n’ose imaginer ce que serait son comportement si Marine Le Pen était élue.

Nous entrons en tout cas sans doute dans une ère révolutionnaire. J’attends les prochains épisodes…

43 réponses à l'article : La nomenklatura contre les peuples

  1. druant philippe

    04/12/2016

    @jacky :

    M. Afschrift est une sommité e n Gelbique en matière fiscale mais il se désole de ce que les politichiens , ces détritus, ne suivant pas ses conseils .
    Il avait recommandé de simplifier l’ impôt des sociétés en réduisant le taux de base , en supprimant les taux réduits par tranches et une série de déduction fiscales dont la fameuse déduction pour capital à risque .
    Il n’ a bien entendu pas été écouté par la bande à diroubignole

    Répondre
    • Jacky Social

      04/12/2016

      @Philippe: 100% d’accord. Ainsi que la suppression des delirants interets notionnels (INs). La goooche ne les aime pas non plus, mais pour des raisons populistes. Moi, je n’aime pas les INs car c’est incroyablement complique, meme si l’intention est louable. Du chipotage etatiste, comme d’habitude. Ces INs ont ete imagines par les pseudos liberaux, mais vrais courtisans du fisc sous le haut patronage du Cabinet Reynders lorsque not’ Didje etait encore minisse des finances.

      Répondre
  2. Jacky Social

    04/12/2016

    Le problem, cher Jaures, Monsieur le Marquis, c’est que vos choix sont trex selectifs et mal assumes, comme d’habitude avec vos statistiques et vos references. Avec vous, on a des idees lorsque ce sont les votres. Vos idees, c’est la culture du loser, de l’echec et des detritus de l’Histoire. Ceci n’est pas une idee, c’est un constat. De meme que le post su Mai 68. Ou sont vos belles idees de Liberte? On attend (sans rire) vos contradictions ou pas.

    Répondre
  3. Jacky Social

    04/12/2016

    Je recommande vivement a tous les lecteurs et a tous les auteurs des 4 Verites le petit livre de 90 pages subtilement ecrit par Thierry Afschrift, avocat fiscaliste et professeur de droit fiscal a l’Universite Libre de Bruxelles: « La Tyrannie de la Redistribution » (Les Belles Lettes, 9 euros, paru en novembre 2016). C’est court mais c’est geant. L’auteur nous explique comment l’etat moderne s’immisce dans nos vies et pourquoi il s’agit d’une parfait imposture. Il denonce evidemment l’optimisation fiscale entreprise par l’etat au detriment des contribuables. Il denonce la democratie illimitee comme etant un systeme totalitaire. Il se prononce pour une solidarite active. Thierry Afschrift est l’un des rares auteurs economiques belges et meme francophone a citer Ayn Rand. Il cite aussi les Evangiles et denonce l’interpretation abusive des Saintes Ecritures par l’Eglise catholique qui « aime les pauvres ». Un chef d’oeuvre de culture et de bon sens, ce livre. A lire toute autre affaire cessante! J’aurais pu l’ecrire ce livre, sauf qu’il ne parle pas du systeme de Ponzi, alors qu’il y a une belle analyse comparative a realiser entre Ponzi et le financement et le fonctionnement de la secu et des retraites.

    Répondre
  4. Jacky Social

    03/12/2016

    @Jaures: vous auriez du aussi prendre les 16 dernieres annees. Vous l’amateur de statistiques montrez a nouveau a quel point vous etes biaise. Vous nous prenez vraiment pour des cons, Monsieur le Marquis.

    Répondre
    • Jaures

      03/12/2016

      Oui. Ou les 8 dernières. Que voulez-vous démontrer ?

      Répondre
      • Jacky Social

        03/12/2016

        @Jaures: que vous etes un gros con, boulimique de connerie. Je vous ai demontre tres facilement que l’alternance sur 4 ou 8 ans n’est pas systematique aux USA. Il y a des precedents. On ne peut observer des tendances sur 4 ou 8 ans ou sur 20 ou 30 ans. Mais Monsieur le Marquis a certainement d’autres opinions.

        Répondre
        • Jaures

          04/12/2016

          Comme d’habitude, en bon préadolescent, quand vous ne voulez pas comprendre vous vous perdez en insultes grossières.
          Je ne dis pas que l’alternance fonctionne mécaniquement tous les 4 ou 8 ans mais que sur la durée, la gestion entre Républicains et Démocrates s’équilibre.
          Reprenez les présidents depuis Roosevelt pour vous en persuader.

          Répondre
          • Jacky Social

            04/12/2016

            @Jaures: pourquoi seulement depuis Roosevelt ? L’Histoire des USA qui n’est pas si longue n’a pas commence aec vos socialos. Il y a eu a la MB plus de Repubicains et assimiles que de Democates, y compris avant Lincoln, fondateur du GOP. Et je rajouterai ce post qu’apparemment vous n’aviez pas vu:
            @Jaures: vous melanchonnez tout. Avez-vous fait « Mai’68 », Jaures? A cette époque, on croyait qu’il etait interdit d’interdire. On voulait la liberte soi-disant. Il faut dire que la France etait devenue certes un peu trop engourdie dans des conventions d’un autre age. Mais qu’etes-vous devenu, Jaures? Qu’avez-vous fait de votre belle jeunesse et de ces annees pleines d’espoir? Aujourd’hui, vous n’etes qu’un petit militant syndicaliste sans envergure qui ne croit qu’aux lois, aux regles, aux directives, aux losers (que vous detestez mais que vous pretendez aimer), a Castro et a l’etat liberticide. Vous etes devenu un idiot utile qui veut faire la loi chez les autres, dans leur lit et dans leurs entreprises, domaines pourtant prives. On est tres loin des ideaux d’antan depuis lors recuperes par de malins ideologues totalitaires qui ont fait de vous un pantin, un Mustapha Jaures, tout en se remplissant les poches du pognon que vous dites mepriser (faute de pouvoir en faire – ah le depit, c’est pas marrant), mais qu’ils adorent par-dessus tout. C’est pathetique et je reste encore poli dans mon mepris a votre egard.

          • Jacky Social

            04/12/2016

            @Jaurus: le teenarger attarde ici, c’est vous. C’est curieux, de Quinctius a Brenus en passant par Jackus et Vozutus, tout le monde est d’accord sur ce point.

          • Jaures

            04/12/2016

            Mais Jacky, je ne dis rien d’autre que ce que j’écris: depuis 1933 (soit plus de 8 décennies) Démocrates et Républicains ont géré alternativement les affaires du pays à peu près le même nombre d’années.
            J’avais lu votre post mais, comme je l’ai déjà dit, je ne réponds qu’aux idées et je n’y vois pas là le quart de la moitié du commencement d’une.

          • Bryan Travis

            05/12/2016

            L’alternance des partis dans la seule office de President n’explique pas grande chose. Il y a 538 offices elus dans le gouvernement federale, qui a, depuis 1789….ici nous sommes toujours sur notre 1’er Republique n.escepas… trois branches co-egales. If faut regarder les majorites en Congress, et quand on le fait, on comprend que l’expansion de la dette et l’etatisme et programmes de dependence massives ont ete de marque Democrat.

            Ceci dit, meme la marque Republican est souiller de progressivismes ici et la, comprennant des noms archi connus(car Presidents) comme Teddy Roosevelt et Richard Nixon, pour ne pas parler de « Republicans’ dans le Congress genre John McCain ou Lyndsey Graham aujourdhui et tant d’autres maintenant et par le passe. Et puis il y des actes d’idiotie utile, genre la creation du DHS sous George W, unionisation-cum-federalsisation de la securite des aeroports, expansion de Medicare, ou, par compromis avec le diable, l’expansion du pouvoir central permanent peut se croitre, mangeant et se melangeant stupidement nos vies. Ou comme il est ecrite dans la Declarationo « eating our substance ».

          • Jaures

            05/12/2016

            « on comprend que l’expansion de la dette et l’etatisme et programmes de dependence massives ont ete de marque Democrat ».
            . Pourquoi écrivez vous pareille inepties, Bryan ?
            Sous Reagan, la dette est passée de 1 à 1,9 trillion.
            Bush père a ajouté 1,5 trillion.
            Clinton 1,4 trillion.
            Bush fils 6,4 trillions.
            Obama 2,4 trillions.
            Qui fut le pire élève ?

          • Bryan Travis

            05/12/2016

            Encore cette concentration idiote sur qui etait le president, sans regarder qui passait la legislation, et le fait que la legislation et programmes du passee sont herite par chaque president.

            La grande majorite des depenses chaque annee sont intouchable, et sont le fait de Congress d’antan. Les premiers 100 jours du Congress des premiers 100 jours de FDR y sont pour beaucoup de depenses AUJOURDHUI. Les legislations de Congress sous stylo de LBJ pesent enormement AUJOURDHUI.

            W n’a jamais eu majortes importants au Congress, et puis a perdu le controle totalement a partir de 2006, ou commencait les 4 annees de degats de Pelosi-Reid, y compris le Congress d’Obamacare. Ils n’ont pas pu pire, merci a l’ectorat, mais encore, les Republicans n’avait pas la possibilite de renverser les degats depuis. Ce que Obama a pu faire par contre, a ete de mettre le federal government en guerre regulataire contre l’Amerique.

            AINSI, en plus que doublant la dette en 8 ans, cette dette a double, SANS VERITABLE CROISSANCE ECONOMIQUE, ET SANS AUCUN PROGRES EN PRODUCTIVITE OU CAPACITE DE L’ECONOMIE.

            Voila que, si on avait vu, si on avait eu, ces 8 annnees passees, investissments efficace pour la depenses que Obama Pelosi Reid FDR LBJ et leur Congress Democrat a eux nous ont fourges, on pourriait imaginer un relancement de croissance faisait supportable la dette. Mais il n y etait rien de ca. L’economie n’a pas bouge du tout, faisant des annees Pelosi-Reid-Obama les pires depuis le Great Depression au moins, au niveau croissance. Et encore, pas d’investissements. Avec leur stimulus, ils ont acheter votes, et contribtuions des syndicats vbers le parti Democrat.

            Comparons cela aux annees Reagan, avec l’investissment supply side. et la defaite de l’URSS grace a l’investissment miliitaire entre autres. Le President Clinton a eu en retour ce que nous appellons le « Peace Dividend » et merci a Congress sous Gingricnh et la capacite de Bill de changer de cap apres une defaite elecotrale, nous avons eu le Contract With America, et la croissance qui allati avec.

            Obama ideologue anti-American et anti Western, ne voulait rien de la croissance ou investissment et, avec son stylo et telephone, s’est mis mettre les batons dans les rouages par moyens demandant pas legislations, et malgre la Constitution et federal law.

            Ainsi nous sommes a 100% PNB/Dette, sans comptablliser la dette hors-books, enormissisme-inimaginaablement, des acquis de social security, medicare, medicaid, et encore et encore, qui BOUFFE le budget presque en entiere desormais.

            C’est comme si les deux profs Cloward et Piven ont eu le plus d’in fluence sur Obama finalement.

          • Jaures

            05/12/2016

            Pardonnez mon erreur. Pour Obama il faut lire 6,4 et non 2,4.

  5. Le Ket

    02/12/2016

    Les médias, concentrés entre les mains de quelques laquais du Nouvel Ordre Mondial, anesthésient les auditeurs électeurs depuis de longues années et leur font perdre tout sens critique et …bon-sens.
    FILLION = SARKO = JUPPE = bonnet blanc et blanc bonnet (dixit Jacques DUCLOS).

    La maffia socialaud-écolo-libéro-capitaliste a monopolisé toute l’administration nationale et européenne et interdit toute forme de contestation en imposant des lois liberticides pour les rebelles qui ne se plieraient pas au « politiquement correcte », à la « pensée unique », à la société multiculturelle et pluriethnique paradisiaque, au « vivr’ensemble », au métissage à tous les étages et au « padamalgam ».

    Lentement mais sûrement, les peuples d’Europe ouvrent les yeux et constatent l’ampleur des dégâts :
    1) Chômage endémique.
    2) Impôts astronomiques.
    3) Insécurité galopante.
    4) Drogues en vente aux abords des écoles.
    5) Corruption des élites.
    6) Immigration/invasion de hors-la-loi.
    7) Paupérisation en hausse constante.

    Le 4 décembre d’abord, en Autriche et en Italie, puis le 27 mars 2017 aux Pays-Bas et enfin en France en avril et mai 2017 et encore en juin 2017, certains électeurs européens vont exprimer leur contentement envers les charlatans qui ont mené leur pays réciproque vers le chaos.

    On vit une époque FOR-MI-DA-BLE ! ! !

    Répondre
  6. Jaures

    02/12/2016

    « À l’évidence, les logiciels censés prévoir ne prévoient plus guère et sont très déréglés.
    C’est sans doute le signe que les instituts de sondage ne sa­vent plus percevoir l’opinion. » écrit Millière.
    Il vous conviendrait à vous également d’adopter une certaine humilité quant à votre propre logiciel. Sans revenir sur vos multiples erreurs d’analyse passées qui vous ont fait prédire avec arrogance les élections de McCain et Romney (et d’exprimer vos doutes sur celle de Trump), je vous rappelle que le 24/06/2016 vous avez écrit ceci: « Fillon n’a je pense aucune chance ».
    Ah ! Cette nomenklatura ! Quelle clairvoyance !

    Par ailleurs, qui méprise les populations ? Quand vous affirmez que les plus pauvres se font acheter leurs voix et que les classes moyennes ont le cerveau essoré, qui reste-t-il selon vous de conscient dans le corps électoral ?
    Et pensez-vous que Steven Mnuchin est un homme qui connait « les douleurs et difficultés des gens » ? Les fréquente-t-il ?
    En ce sens Trump n’agit pas différemment de ses prédécesseurs puisque Clinton et Bush avaient nommé à ce poste un homme issu du même sérail.

    Pour le reste, attendons avant d’évaluer. Le Brexit n’a pas encore eu lieu. Ceux qui l’ont défendu ne se sont pas précipités pour l’assumer. Voyons ce qui se joue lors des négociations.
    De même pour Trump, attendons qu’il ait posé un pied à la Maison Blanche et jugeons de ses premières mesures. On verra qui s’y retrouve dans ses « résultats féconds ».

    Enfin, concernant Fillon, les sondages ne pouvaient être qu’indicatif les candidats défendant des programmes similaires à 90%. Il semble que le corps électoral qui s’est déplacé, principalement des retraités aisés, des cadres supérieurs, la bourgeoisie rurale et les agriculteurs s’est plus reconnu chez le notable Fillon. Juppé espérait un électorat plus centriste. Sarkozy n’a pas mobilisé la droite populaire.
    Mais pour la droite, l’essentiel est de trouver un chef. Il n’a pas fallu 30 minutes pour que l’entourage des vaincus prête allégeance à Fillon.

    Mais Fillon est-il un candidat anti-nomenklatura ? Quoi ? Le Medef qui retrouve dans son programme la totalité de ses revendications est-il un syndicat de rebelles avec le bonheur du peuple pour unique objectif ?
    Quant au FN, il est comme les autres un parti d’énarques et d’avocats issus de la bourgeoisie parisienne.
    Là également, la nomenklatura a fait son nid.
    Alors, M Millière, entre M Le Pen et Fillon, vous choisissez qui ?

    Répondre
    • Jacky Social

      02/12/2016

      @Guy Milliere: la, Jaures vous met en difficulte. Vous vous etes lourdement trompe. La raison en est que vous faites le jeu de la gauche. Moi, je me fous totalement du bonheur du peuple. Pourquoi? Pqrce que ce n’est pas a l’etat a rendre les gens heureux, mais c’est a lui a creer les conditions afin que le peuple se fasse son propre bonheur, ce qui n’est pas la meme chose. L’etat doit etre en retrait et se concentrer sur ce qui lui revient de droit en termes de taches regaliennes. Le reste, c’est l’opium de peuple.

      Répondre
    • Bryan Travis

      03/12/2016

      Que les pauvres se font acheter. En Californie, la ou j’habite et Milliere aussi, c’est exactement ca. Nous vivons un etat de droit d’un nomenklatura qui a fabrique une « super majority » a partir d’une alliance demonique(car ca doit et va imploser) entre elites, leurs dependents bien nourri des syndicats du service publique, haut cadres d’entreprises participantes, et une grande masse de pauvres y comprise leurs millions d’illegaux proteges en defi des lois federaux on ne peu plus claires. Des personnages aussi corrompues que decrepite que Nancy Pelosi, millionaire mariee a un insider businessman corrompu reigne toujours, malgre l’implosion de l’engin meme de la richesse et dynamisme du golden state, la bourgoisie, petits et moyens entreprises, entrepreneurs de l’economie non virtuels. Beaucoup en Californie sont en denie de ce qui leur est arrive, la deroute de leur Single Party au niveau nationale et l’annonce d’une epoch ou la loi federale sera peut-etre re-impose. Le nomenklatura de la Californie ressent une perturbation terrible dans la Force, sans comprendre ce qui leur arrivent. Ils redouble leur arrogance, par choix du type Pelosi, et toutes sortes d’acting out nevrotiques.

      Répondre
  7. Jaures

    02/12/2016

    « Le bon sens a disparu de la têtes de nos jeunes ».
    Vous pensez donc qu’en 1968 ils avaient plus de bon sens ?
    Sans doute grâce à l’éducation qu’ils avaient reçue dans les années 50-60.
    Quant aux « Français de papier », ils ne semblent pas avoir joué contre vos opinions puisque les dernières élection ont mis devant le FN et la droite.
    Pour votre info, Fillon est arrivé en tête en Seine St Denis.
    Ali Fillon ?

    Répondre
    • Charles Martel

      02/12/2016

      Oui, Jaurès, je pense que dans les années 60 les jeunes avaient plus de bon sens, ils étaient surtout plus et mieux instruits. Les bacheliers d’aujourd’hui n’arrivent pas à la cheville des titulaires du certificat d’études primaires de l’époque. Ils aimaient leur pays et ne l’auraient pas bradé pour une société chimérique multiculturelle. En outre, ils étaient majeurs à 21 ans et certainement plus adultes et responsables que nos majeurs de 18 ans, qui se sont juste donné la peine de naître et croient que tout leur est dû sans qu’ils aient d’efforts à faire. Mai 68 a eu lieu dans le microcosme parisien, téléguidé de l’extérieur par des agents de l’est infiltrés, comme l’abominable Cohn Bendit (ressemblant beaucoup en cela à la révolution de 1789). Ce n’est pas l’oeuvre de la jeunesse française. C’est le lent travail de pourrissement et de sape de la gauche, relais de l’URSS, infiltrée dans les médias, l’enseignement et la culture qui a abouti à une victoire de Miterrand en 1981. Inflitration qui s’est amplifiée par une véritable chasse aux sorcières pendant 14 ans dans tous les postes stratégiques, suite à quoi la droite n’a même pas fait machine arrière à son arrivée au pouvoir.
      Quant aux Français de papier, ceux qui se sont déplacés ont voté Ali Juppé, c’est évident, mais ils n’ont pas pesé lourd face à la mobilisation exceptionnelle des Français de souche et de ceux qui aiment leur pays et ne veulent pas le voir disparaître.
      Au passage, rappelez-vous que je vous avais donné RDV pour l’après Brexit ? Alors, ce fut la fin du monde ?

      Répondre
      • Jaures

        03/12/2016

        Charles, tout d’abord sur le Brexit, celui-ci n’a pas eu lieu. Les négociations n’ont même pas commencé. Votre rendez-vous est donc prématuré.

        Pour le reste, votre discours sur les jeunes est le même depuis des millénaires. Déjà cher St Augustin (qui avait eu une jeunesse plutôt dissolue) on trouve des critiques sévères à l’égard des jeunes « qui ne respectent plus leurs maîtres ».
        « Les ingénieurs sont devenus incapables d’utiliser leurs connaissances techniques et de présenter leurs idées dans des rapports clairs et bien rédigés. ». Qui a écrit cela ? Brighelli ? Non, il s’agit d’une contribution du Comité des Forges (syndicat patronal) à la Revue Universitaire en…1911.
        En 1947, G.Gadoffre écrit dans Le Monde: « Le baccalauréat a vu son niveau baisser de façon constante au point qu’il ne qualifie plus pour l’enseignement supérieur ». Rappelons qu’alors, seul 3% de la population était bachelière.
        Les discours hostiles aux jeunes sont aussi vieux que le monde et leurs auteurs souvent des anciens aigris.
        Et si vos jeunes des années 60 se sont laissés, selon vous, si facilement pervertir par la propagande soviétique (malgré la censure et l’ORTF), c’est que leur esprit n’avait pas été si bien formé que cela.
        Et pour votre info, Fillon est arrivé en tête en Seine St Denis, contrairement à la Gironde où Ali Juppé est devant.
        La Gironde: sans doute la terre d’élection des Français de papier.

        Répondre
        • vozuti

          03/12/2016

          si les bordelais aiment tant leur ali juppé (c’est le syndrome de bordeaux),on leur laisse volontiers en profiter tout seuls.

          Répondre
          • Jaures

            03/12/2016

            Fillon en tête en Seine St Denis.
            Et si vous aviez troqué un Ali pour un Farid ?

          • vozuti

            03/12/2016

            oui, seulement 49% pour ali.finalement,les musulmans se déplacent peu pour les primaires ump,ce n’était pas la peine de leur lécher frénétiquement les babouches.

          • Jaures

            03/12/2016

            Détrompez-vous ! Leur candidat était Farid Fillon ! Ils vous ont bien berné, les sarrasins !
            Comment avez-vous pu tomber dans pareil piège ?

          • vozuti

            03/12/2016

            le candidat préféré des sarrasins est jacquouille la fripouille(chirac) de l’ump qui leur à ouvert la porte en 1975 contre une valise de billets…mais à son procès,il ne se rappelait plus où il avait planqué son butin;puis c’est ali,le bras droit de jacquouille, qui a oublié (entre les 2 tours) qu’il leur avait promis une mosquée géante,alors les sarrasins se rabattent sur les candidats de l’ump qui ont encore toute leur tête…

    • Jacky Social

      03/12/2016

      @Jaures: vous melanchonnez tout. Avez-vous fait « Mai’68 », Jaures? A cette époque, on croyait qu’il etait interdit d’interdire. On voulait la liberte soi-disant. Il faut dire que la France etait devenue certes un peu trop engourdie dans des conventions d’un autre age. Mais qu’etes-vous devenu, Jaures? Qu’avez-vous fait de votre belle jeunesse et de ces annees pleines d’espoir? Aujourd’hui, vous n’etes qu’un petit militant syndicaliste sans envergure qui ne croit qu’aux lois, aux regles, aux directives, aux losers (que vous detestez mais que vous pretendez aimer), a Castro et a l’etat liberticide. Vous etes devenu un idiot utile qui veut faire la loi chez les autres, dans leur lit et dans leurs entreprises, domaines pourtant prives. On est tres loin des ideaux d’antan depuis lors recuperes par de malins ideologues totalitaires qui ont fait de vous un pantin, un Mustapha Jaures, tout en se remplissant les poches du pognon que vous dites mepriser (faute de pouvoir en faire – ah le depit, c’est pas marrant), mais qu’ils adorent par-dessus tout. C’est pathetique et je reste encore poli dans mon mepris a votre egard.

      Répondre
  8. vozuti

    02/12/2016

    Au moment ou les peuples commencent à se réveiller et à rejeter l’oligarchie qui les amène à l’abattoir,ce serait une énorme erreur de la part du FN de glisser vers un discours et un programme politiquement correct,inspiré par chevenement, pour essayer de rentrer dans le moule et se faire accepter par un système qui est justement en train de s’effondrer.
    marion Marechal Lepen est en phase avec ce renouvellement de l’opinion, florian Philippot beaucoup moins.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      02/12/2016

      Florian Philippot est un énarque et plus précisément un chevènementiste qui a rejoint le F.N. par pure ( sic ) opportunité le mouvement du belfortain étant à l’ arrêt …

      Répondre
  9. Gérard Couvert

    02/12/2016

    Les anti-Philippot sont d’une bêtise à faire peur et sont tout autant déconnectés des réalités que les élites dont il est question dans l’article. Le libéralisme est dangereux, ont le vois tous les jours, mais lorsqu’en plus il est défendu par des réactionnaires pur-jus c’est abominable.

    Répondre
  10. frei

    02/12/2016

    Il ya déjà 4 énarques hors jeu pour 2017 : Le Maire, Copé , Juppé , Hollande . Il en reste un à dégommer : Philippot , qui mène d’ailleurs le Front National à une déroute électorale de première grandeur .Mais on respire déjà mieux .

    Répondre
    • Charles Martel

      02/12/2016

      Philippot m’a tout l’air d’être un cheval de Troie au sein du FN, à l’instar de ce que fut Bruno Mégret en son temps, lequel avait si bien nui à ce parti qu’il avait reçu un chèque de Chirac après les élections. Je prends le pari qu’il en sera de même avec Philippot, il reste à savoir pour quel adversaire il roule, mais ça ne devrait pas être très difficile…

      Répondre
  11. Charles Martel

    02/12/2016

    Tout ceci est bien la preuve que les sondages ne servent pas à informer mais à influencer l’opinion, tout comme les avertissements des prétendus experts, tous étant payés par les mêmes groupes de pression, c’est à dire la finance internationale et les milliardaires apatrides.

    Répondre
  12. Boutté

    02/12/2016

    Non, les sondages ne sont pas erronés !
    Presse et sondage sont les mamelles de la désinformation . C’est tellement vrai que France-Info a monté son propre Institut de Sondage chargé, comme son créateur, d’influer sur les opinions à défaut de pouvoir modifier les faits patents qui ,eux, sont désormais mis à nu par les sites Internet.
    La gauche a désiré instituer l’ordinateur pour tous et en meurt !

    Répondre
    • Jaures

      02/12/2016

      Il faudrait que l’on m’explique quelle influence peut avoir les sondages sur l’opinion. Quand les résultats sont conformes aux sondages on dit qu’ils ont influé sur le résultat , quand ils sont différents on dit qu’ils ne sont pas fiables.
      Le fait est que quand ils leur sont favorables, tous les partis les reprennent à leur compte alors que dans le cas contraire ils crient à la manipulation.
      Pourtant, si on regarde les scrutins du temps où les sondages étaient plus rares et moins médiatisés, les résultats étaient-ils d’une nature différente ? Qui connait donc des électeurs qui voteraient systématiquement pour le candidat en tête des sondages, quel qu’il soit ?
      Peut-être existe-t-il ce type de rigolos mais leur nombre s’équilibre probablement avec ceux qui votent systématiquement pour le candidat en queue de peloton.

      Répondre
      • Jacky Social

        02/12/2016

        @Jaures: ce n’est pas ca la question. Il s’agit de ce que les sondeurs croient et comme ils pensent pouvoir influencer l’opinion. Ils sortent en realite de leur sphere de competence. Ils ont cru pouvoir influer. Et bien, c’est rate et c’est TANT MIEUX. Apres le « desastreuse presidence de GW Bush » (il est interdit de rire), Obamarx a ete elu par les media. Une fois, ca suffit. Obama a ete un excellent antidote contre le socialisme. En cela, il restera un grand president. Sinon, ces 8 dernieres annees ont ete catastrophiques. Il n’a rien fait. Obama, c’est un peu un Sarkozy a l’americaine.

        Répondre
        • Jaures

          02/12/2016

          Obama élu par les médias ? Et Bush ?
          Et si les dirigeants étaient élus par les électeurs ?
          Vous parait-il si incroyable qu’un électeur puisse en toute conscience avoir une opinion différente de la vôtre et éventuellement d’en changer ?
          Après tout, vous nous aviez affirmé ici ne pas soutenir Trump avant qu’une fois élu il vous apparaisse soudain très estimable.
          Quant à l’avenir, vous pouvez être sûr que, dans 4 ou 8 ans, comme habituellement, les Républicains finiront par laisser place à un Démocrate. Jusqu’à l’alternance suivante.

          Répondre
          • Jacky Social

            02/12/2016

            @Jaures: George W. Bush a ete diabolise par les media depuis qu’il a ete candidat en 2000. Il a du se montrer a la hauteur en venant avec des idees et des arguments envers et contre tous, surtout la bonne presse de gauche majoritaire. Obama a ete acclame par la presse des qu’il s’est oppose a la liberation de l’Iraq (ou il a contribue, une fois elu, a faire fleurir DAESH) et a meme recu le Prix Nobel de la Paix. A quel titre? Qu’a-t-il fait pour l’obtenir? On se le demande. S’il suffit d’etre a moitie negro pour avoir ce Prix, alors il y a comme un probleme. Il faut dire que Yasser Arafat, la vieille pedale terroriste, l’a aussi obtenu. On ne s’etonnera donc plus de rien.
            Quant a Trump, ne dites pas autre chose que ce j’ai ecrit. Retrouvez le post avec la reference et puis on verra. J’ai dit abandoner Trump car il se dispersait en repondant aux attaques stupides d’Hillaroides. Je voulais entendre parler de son programme car pour moi, c’est sur ca que se joue une election et pas sur un doigt dans le cul de je ne sais quelle petasse. Mais je n’ai jamais abandoner mes convictions et savais que les sondages etaient erronnes. Comment voulez-vous avoir 12 points d’ecart entre deux candidats? C’est impossible. Nous y reviendrons si vous voulez. Je vous expliquerai volontiers un truc assez simple pour comprendre le biais des sondages d’opinions americains. J’ai beaucoup appris sous George W. Bush et en remercie la grande et honnete gooooche.
            S’il ne s’agit que d’alternance, a quoi sert-il qu’il y ait des elections? L’un a la suite de l’autre, il y a eu FDR et Harry Truman. ou encore Kennedy et Johnson cote democrate. Chez les Republicains, il y a eu Harding, Coolidge et Hoover ou bien encore McKinley, Th. Roosevelt (cousin de l’autre andouille) et Taft. Ou encore Grant, Hayes, Garfield et Arthur. Et donc il s’agit plus que 4 ou 8 annees jusqu’a l’alternance suivante.

          • Jaures

            03/12/2016

            « S’il ne s’agit que d’alternance, a quoi sert-il qu’il y ait des elections? »
            Sur les 40 dernières années, les USA ont été gouvernées exactement 20 ans par les Démocrates et 20 ans par les Républicains.

  13. betsynette

    02/12/2016

    C’est assez dur pour les Français de choisir, valls va certainement se présenter, j’entends déjà la droite de fillon dire qu’il était d’accord avec ce qui vient de faire tomber hollande, ne pensent ils pas que leur poulain est aussi responsable de ce qui a fait tomber Sarkosy, pour moi actuellement tous ces politiciens qui mettent le peuple en bas de l’echelle, ne sont plus que des profiteurs qui se moquent de rendre celui ci malheureux.

    Répondre
    • Boutté

      02/12/2016

      Choisir un homme, certes ! Pour choisir un camp, au contraire, les Français savent combien la gauche a échoué , cette fois encore, et les Sans Dents en ont tant souffert , le pays en a tant été diminué que très peu d’électeurs – hors les Lycéens? – vont être tentés par un programme de gauche désormais .

      Répondre
      • Charles Martel

        02/12/2016

        Malheureusement, la lobotomisation a fait son oeuvre parmi la jeunesse, et pas seulement chez les lycéens mais aussi chez les étudiants, ainsi que me le rapportait mon fils il y a peu. Le bon sens a disparu de la têtes de nos jeunes à cause du travail de sape mené par l’éducation nationale et ses programmes de déstructuration de la pensée (voir l’enquête TIMSS). A cela, il faut ajouter les votes des « Français de papier », toujours plus nombreux surtout depuis 2012, où le rythme des naturalisations s’est accéléré (dans ce but, il faut le dire). Il reste donc à espérer que les vrais Français se réveillent, acceptent de ne pas faire la grasse matinée un dimanche matin pour aller mettre leur bulletin dans l’urne et ainsi en finir avec cette déchéance.

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)