La panique des médias audiovisuels

Posté le 07 novembre , 2018, 12:07
6 mins

Depuis longtemps, je suis très critique envers nos médias audiovisuels.

Il n’y a plus vraiment de pluralisme de l’information dans notre pays – et donc de moins en moins de véritable démocratie.

Les journalistes ont majoritairement suivi une formation dans des écoles orientées à gauche.

Leurs opinions personnelles, la ligne éditoriale, engagée à gauche évidemment, des chaînes et stations, transparaissent presque toujours dans le choix des séquences vidéo, dès lors que le sujet n’est pas banal, ainsi que dans les commentaires, et sont souvent camouflées dans un texte qui a les apparences de la neutralité et qui fait illusion si on écoute d’une oreille distraite.

Mais le choix des mots, le ton employé par le commentateur, révèlent plus sûrement la compréhension qu’il faut avoir de l’information rapportée.

D’ailleurs, en général, on ne vous dira pas « que peut-on penser de tel événement », mais « que doit-on penser de tel événement » ? C’est révélateur.

On n’hésitera pas à taire complètement une information gênante, ou on la déformera au point de lui faire dire l’inverse de ce qu’elle révèle en fait :

Ainsi « plusieurs milliers de manifestants dans toute la France », signifie, en réalité : « C’est raté. »

« Des jeunes s’en sont pris aux policiers » : en clair, des voyous des banlieues (Maghrébins ou Noirs d’Afrique en général) ont attaqué des policiers.

« Quelques échauffourées en fin de manifestation » : euphémisme contredit par le spectacle désolant des dégâts et le nombre de véhicules brûlés, que vous ne verrez guère que sur les réseaux sociaux

Si on est optimiste, on peut dire que, s’il y a déformation de l’information, elle ne trompe guère, puisque beaucoup peuvent lire entre les lignes.

Mais ce n’est pas toujours le cas et cela ne change rien à la volonté de tromper et ne l’excuse pas.

D’ailleurs, je pense que beaucoup, malheureusement, se laissent prendre.

Les choses ne sont jamais telles qu’elles sont, mais telles qu’on dit qu’elles sont.

Mais le paroxysme est atteint lorsque se produisent des événements qui sont une véritable offense à la bien-pensance. À l’occasion d’élections par ex­emple.

Que n’entend-on pas alors ? ­Trump, Orban, Salvini, pas bien ! Les socialistes en Espagne, bien ! Maduro au Vénézuela, successeur de Chavez (tiens, un militaire, lui aussi, mais de gauche, ce qui l’absout), bien ! Bolsonaro, fraîchement élu au Brésil, pas bien ! Lula, de gauche, en prison pour corruption dans ce même Brésil, bien !

L’émission « C dans l’air » a fait trois émissions sur les élections brésiliennes, toutes à charge contre le candidat, puis l’élu.

Pas un intervenant pour appeler à la modération avant de porter un jugement sur l’action d’un élu qui ne sera au pouvoir qu’en janvier 2019. Un élu qui se serait mis à dos, les femmes, les Noirs, les métis, les Indiens et, cerise sur le gâteau, les LGBT, qui dans le monde entier se placent, à en croire les médias, au cœur de la vie sociale. Mais alors comment a-t-il pu être préféré, avec 56 % des voix, à son concurrent de gauche ? Comment se fait-il qu’on voie justement tant de personnes de ces « minorités » dans ses meetings ? Ne nous mentirait-on pas ?

Parfois, on croit entendre Saint-Just : pas de liberté pour les ennemis de la liberté.

La panique s’emparerait-elle des médias ?

Les populistes progressent presque partout. Il faut donc convaincre que cette évolution n’est que la résurrection du fascisme, voire du nazisme, alors que ce n’est que le lent révélateur de la peur de peuples excédés qui se sentent abandonnés et ne veulent pas mourir.

D’ailleurs, la presse mélange tout.

L’Europe, ce n’est pas le Brésil.

Le catalyseur principal en Europe, c’est l’immigration sauva­ge que personne, jusqu’ici, ne cherche vraiment à endiguer, sauf justement quelques trop rares pays cloués au pilori par les autres dirigeants européens.

Au Brésil, c’est la corruption, et l’insécurité qui vaut à ce pays le record mondial annuel d’assassinats.

Les mauvaises langues disent que, pour être élu chez nous, il faut mentir au peuple, le flatter, lui dire ce qu’il a envie d’entendre, ou ce qu’on croit qu’il a envie d’entendre. Notre presse fait cela très bien.

ARTICLE PRÉCÉDENT

Crime de haine, vraiment ?

ARTICLE SUIVANT

Trump et De Gaulle

12 Commentaires sur : La panique des médias audiovisuels

  1. quinctius cincinnatus

    10 novembre 2018

    ” panique dans les media audio-visuels ”

    heureusement les robots … chinois arrivent avec leur intelligence pleine d’ artifices !

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      10 novembre 2018

      Oui et grâce à la Culture de puces les Chinois arrivent à fabriquer des robots intelligents.
      En France c’est plus simple la TV et les merdiats officiels fabriquent des pantins automatisés tous les jours que Dieu fait.
      La matière première ne manque pas.

      PS: le nouveau logiciel “un si grand soleil” prenant la relève de “l’amour est dans le pré” devrait améliorer le rendement de fabrication.
      Mais les Chinois vont répliquer, on attend avec inquiétude la sortie de leur superproduction “le soleil se lève à l’est”

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    8 novembre 2018

    ” il n’ y a plus de pluralisme de l’ information dans notre pays ”

    dans la réalité il n’ y a plus vraiment de débat d’ idées , parce qu’ il n’ y a plus de liberté de penser … sans risques !

    et comme en thérapeutique les ” médicaments ” les plus souvent prescrits sont ceux qui devraient être les plus … proscrits

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    7 novembre 2018

    On peut très bien se passer des merdiats “mainstream”.
    Je ne peux que conseiller les sites qui suivent:

    a) Valeurs Actuelles: “valeursactuelles.com”
    b) Contrepoints: “contrepoints.org”
    c) Boulevard Voltaire: “bvoltaire.fr”
    d) Polemia:”polemia.com”
    e) Riposte laïque: “ripostelaique.com”
    d) Site de Charles Gave: “Institutdeslibertés.org”.

    Mettez les en favoris pour y accéder plus facilement.
    Comme pour les 4V on y trouve toute l’actualité.

    Vous pouvez toujours comparer ensuite avec ce que vous racontent les médiats officiels.
    Bonne lecture.

    Répondre
    • BRENUS

      10 novembre 2018

      Ah, non ! Votre honneur! je m’insurge devant cette énumération de sites réactionnaires et qui rappellent, hélas, les zseureslesplussombresnaninanère. Oseriez vous, en plus, apporter votre contribution seminale au “ventre fécon de la bête immonde” par hasard, a l’occasion de la fête de la PMA. En ces temps de débauches tout est à craindre. Micron ne vous a t il pas dit qu’il ne fallait pas répartir la “peste” populiste, mais l’éradiquer? (Tiens c’est marrant, j’ai eu droit à la même accusation de qq l’idiot : propagateur de la peste). Reprenez vous, faites une retraite à saint cucufa et revenez nous pleins de bon sentiments ouverts de tous cotés à l’imprégnation bien pensante. Vous verrez, il parait qu’un début ça fait un peut mal, mais qu’ensuite on s’y fait et que l’on rodé – si je puis dire- pour toutes sortes d’intromissions. Sic transit gloria Mundi.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        10 novembre 2018

        je me disais aussi qu’ avec votre esprit pénétrant tout ne pouvait se terminer que comme vous l’ avez fait

        Répondre
        • BRENUS

          12 novembre 2018

          QQ Vas donc laver tes babouches : elles commencent à chlinguer “grave”.

          Répondre
  4. AMA

    7 novembre 2018

    Le premier des objectifs des gouvernements totalitaires a toujours été de museler les médias à leur bénéfice. Alors, pourquoi s’indigner sans oser dire que le KGB ou la STASI contrôle l’information.

    Répondre
  5. BRENUS

    7 novembre 2018

    Il faut cesser d’attendre une quelconque vérité dans les productions dites “mainstream” , qu’elles soit en radio, tv et autres papiers à Q qui se prétendent journaux ou hebdo. Allez sur le WEB, faites votre tri et vous en apprendrez 100 fois plus. Vous n’êtes pas idiots, que diable. Autrement vous vous faites du torT (vas y coco)

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      8 novembre 2018

      c’ est bien élève Brenus , persévérez … dans la bonne orthographe !

      Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    7 novembre 2018

    même si vous avez reçu un ” entraînement ” qui vous incite à mettre que la barre bas-bord toute, si vous êtes intelligent, lucide, mais aussi indépendant et courageux , rien ne vous empêche de … redresser la barre …

    l’ opinion du journaliste restant cependant de prendre le vent qui est le plus porteur

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      7 novembre 2018

      L’éternel combat de l’intelligence contre le ventre.
      Le ventre l’emporte presque toujours car l’esprit est prompt mais la chair est faible!

      Essayez donc de ruer dans les brancarts dans une officine de merdiat “mainstream” et vous vous retrouverez dans la rue illico presto.
      Mais de nos jours il suffit de traverser la rue *) et d’entrer chez RT-France.
      Avec un peu de chance vous aurez un nouveau job si vous précisez qu’untel vous a viré pour dissidence.

      *) le miracle Macron sans passer par Lourdes.

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)