"La presse française inféodée au pouvoir"

Posté le décembre 10, 2010, 6:32
2 mins

 

Le quotidien Le Monde a publié quelques unes des données fournies par WikiLeaks sur les  251 287 documents confidentiels de la diplomatie américaine diffusés sur Internet. Pourtant, l’un d’entre eux, très critique sur la presse française, n’a pas été retenu. Comme l’a relevé Olivier Fraysse sur Twitter, l’image des médias français est loin d’être bonne outre-atlantique :

« Les grands journalistes sont souvent issus des mêmes écoles élitistes que de nombreux chefs de gouvernement. Ces journalistes considèrent que leur premier devoir n’est pas nécessairement de surveiller le pouvoir en place.  Nombre d’entre eux se considèrent plutôt comme des intellectuels préférant analyser les événements et influencer les lecteurs plutôt que reporter des faits ».

Mais les critiquent ne s’arrêtent pas là et vont jusqu’à souligner la composition du paysage médiatique français.

« Le secteur privé des médias en France – journaux, TV et radios – continue d’être dominé par un petit groupe de conglomérats, et tous les médias français sont plus régulés et soumis à des pressions politiques et économiques que leurs homologues américains ».

Et d’ajouter: « Les blogs sont fortement utilisés par les minorités comme un moyen de communication pour exprimer leurs opinions car elles estiment que ces positions ne sont retranscrites dans les médias traditionnels ».

Extraits du câble 07Paris306, Ambassade américaine à Paris.

La solution, c’est donc de continuer à lire les blogues indépendants !

6 réponses à l'article : "La presse française inféodée au pouvoir"

  1. tuquet

    12/12/2010

    Le journaliste doit signaler un fait ou un évènement. Il doit être objectif et ne doit pas donner d’avis personnel. Il doit vérifier l’objet de sa publication et ne publier que s’il a la certitude de la véracité de son information. Avez-vous reconnu un journaliste dans cette définition? Aujourd’hui la presse est une commère, un sycophante, un militant acharné, tout sauf un journaliste. Pyés souvant par les pouvoirs publics ils rendent l’inverse du service pour lequel ils sont payés.
    Ce sont les démolisseurs de notre civilisation. Ils tirent les gens vers le bas. Ils manquent d’intelligence, de discernement et de modestie. Un jour ils devront répondre de cela. La vie moderne leur un pouvoir extraordinaire dont ils se servent à des fins déplorables. Dommage. Je suis pour un monde meilleur !

    Répondre
  2. DEMANGEL

    10/12/2010

    La presse française est inféodée à elle même elle détient un monopôle et elle en use. le dénoncer c’est crier dans le désert et ça les amuse. Il reste le prochain vote de 2012 à nous de l’utiliser massivement.

    Répondre
  3. françoise

    10/12/2010

    Vous avez raison Michel…

    Lire « Le terrorisme intellectuel » de Jean Sévilla ansi que « Etre de droite, un tabou Français » d’Eric Brunet.

    Ou encore « La face cachée du Monde » (le quotidien bien sûr) « Du contre-pouvoir aux abus de pouvoir », Mitterand en avait peur et c’est ce qui a engendré les fameuses écoutes téléphoniques !!!

    Voilà le petit groupe du conglomérat dominant !!!

    Répondre
  4. Michel

    10/12/2010

    « Inféodée au pouvoir » ? Mais quel pouvoir ? Quand on a, par hasard, l’occasion de lire ces journaux « libres » dont le nom est Le Monde, Libération… pardon, libé’… le nouvel obs’ etc. on a du mal à ne pas éclater de rire quand on parle « d’indépendance » de la presse, car ces « numéros » sont bien inféodés… mais c’est à la gauche la plus rétrograde et ça se prétend journaux de « référence » ! De quoi rire derrière sa barbe ! Amitiés à tous, malgré tout…

    Répondre
  5. MALBOS Isabelle

    10/12/2010

    LA PRAVDA …

    Répondre
  6. DOE Jane

    10/12/2010

    et voilà pourquoi c’est le même son de cloche quelque soit le poste écouté; les journalistes sont aussi bien formatés que les énarques….et copinent tant et plus avec ce qu’ils croient ( à tort ) être le nec plus ultra de la société….en réalité ils en sont les uns et les autres la lie

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)