La profession de foi que nous ne lirons pas…

Posté le septembre 03, 2019, 10:18
6 mins

La profession de foi que nous ne lirons pas…

Bien qu’ayant quitté les Républicains, j’ai reçu un message de ce parti, où j’ai pu lire les professions de foi des quatre candidats à sa présidence, suite à la démission de Laurent Wauquiez.

Ces quatre professions de foi sont aussi insipides les unes que les autres. Aucune ne dépasse le niveau des pâquerettes, c’est archi-nul, un pitoyable Canada-Dry.

Dans un message, je leur ai dit tout ce que je pensais de ces insipides professions de foi et je leur en ai écrit une qui aurait été la mienne si on m’avait sollicité. La voici.

Françaises, Français,
Notre patrie, la France, traverse un trou noir désespérant, peut-être pire que celui de juin1940.

Le niveau de vie de tous, pauvres ou riches, s’effondre.

L’instruction publique, vidée de son sens, nous fait honte.

Notre justice fonctionne à l’envers, on le déplore tous les jours, et cela mine notre moral.

Notre sécurité et notre identité se dégradent chaque jour, au point que personne n’ose plus seulement penser à la liberté et à la joie de vivre de tout notre peuple en 1958, quand de Gaulle est revenu.

Notre patrie de maintenant est vendue à l’encan au monde entier.

Nous sommes submergés par un superflu débile, et privés de l’indispensable pour créer et semer dans la durée, c’est-à-dire pour transmettre à notre descendance une France plus belle, plus prospère et plus écoutée dans le monde entier que celle que nous servons et aimons encore, bien qu’elle soit en haillons.

Que pouvons-nous créer, quand au sommet de l’État, il nous est vanté les vertus de la pauvreté pour elle-même, avec la complicité de médias télécommandés qui dénigrent constamment le véritable progrès matériel et moral par un matraquage inouï, pendant qu’on nous noie sous l’avalanche d’un monde virtuel illusoire qui ne débouche que sur le néant?

Ainsi, l’électricité, alors qu’elle est née en Europe et en France, devient un bien rarissime, hors de prix et rationné, bien que nous ayons tout en main pour en faire une denrée abondante et à bon marché, afin que tout le monde profite de ses bienfaits.

Les pouvoirs publics mentent effrontément aux Français sur ce point précis.

Ils mentent cyniquement sur les causes des aléas climatiques, qui ont toujours existé et existeront toujours.

Ils mentent sur les moyens à déployer pour faire face sans encombre à ces variations climatiques qu’il ne s’agit pas de craindre comme de petits enfants ignorants, ou comme des vieillards radoteurs cacochymes et dépendants, mais dont il s’agit tout bêtement de neutraliser les effets – ce qui est, de toute évidence, à notre portée.

Je me présente à vous avec en moi une volonté inébranlable, infinie, de remettre notre patrie, la France, sur les voies du vrai progrès, d’une réconciliation nationale définitive, et de la restauration, en mieux, de la puissance et du rayonnement français dans tous les domaines, au service de la paix dans le monde, qui n’est possible qu’avec une France redevenue un exemple envié et admiré.

Le général de Gaulle avait coutume de dire: «Faites toujours le bon choix, qui ne vous trompera pas, c’est-à-dire le choix de la France, elle nous transcende tous.»
Je sais bien que je ne réaliserai pas ce programme à moi tout seul – qui plus est, en seulement quelques années.

Mais je veux vous montrer enfin le sommet à atteindre. Gaston Rebuffat, l’un des vainqueurs de l’épopée «Annapurna, Premier 8000», qui amena la France la première au monde au-dessus des 8000 mètres dans l’Himalaya, disait: «Si le sommet ne chante pas d’abord dans notre âme, vu d’en bas et de loin, avant d’en tenter l’ascension, jamais on ne trouvera en soi les forces surhumaines qu’il faut pour le conquérir.»

Je vous propose de vous montrer, depuis le fond du gouffre où nous nous trouvons, ce sommet à atteindre, pour insuffler en vous, en nous tous, l’élan invincible qui nous fera vaincre les obstacles sans lesquels il ne peut pas exister d’authentique triomphe de l’Homme dans cet univers qui nous dépasse.

Jean Noguès

Article précédent

Raffarin, entre LR et LREM

Article suivant

On fait quoi?

8 réponses à l'article : La profession de foi que nous ne lirons pas…

  1. BRENUS

    9 septembre 2019

    En fait de profession de foi et de la part d’une représentante LR hier à la TV, la seule profession de foi qu’elle égrénait à l’envi était : “pas question de passer un accord quelconque avec le RN ni même s’en approcher” (Il était question des “municipales”). En fait elle aussi, à mon avis, était déjà – si ce n’est fait – prête à se “macroniser”. Pas étonnant que ce parti qui n’a pas le courage de défendre ce qu’il prétend être ses idées s’enfonce tellement bas qu’il va finir pour trouver du pétrole.
    C’est curieux quand même que des gens a priori au moins un peu intelligents croient nécessaire de hurler à la bête immonde à tout bout de champs, pensant benoitement que cela leur vaudra au moins la sympathie de la gauche et des envahisseurs qui les méprisent. Ils préfèreraient offrir leurs fesses à l’immigration (comme le recommandait il y a peu certaines pétasses de LFI ) plutot que siéger à coté d’un -une- RN.
    Même tabac à propos de l’enquête sur les arnaques à la Sécu où l’on découvre qu’il y aurait plus de 3 millions de centenaires répertoriés dans cet organisme (et surement payés) Ceci avec un nombre de cartes vitales supérieur de 24% au total des habitants! – il faut bien aider à soigner l’afrique, entr’ autres-. Mais une des enquêtrices a dit n’avoir pas voulu répondre à des questions suscitées par ces révélations car les questions étaient jugées “nauséabondes”. Si vous n’avez pas compris que cela concernait l’invraisemblable quantité de retraités centenaires et pris en charge par la sécu algériens, en algérie , c’est que vous voulez vous voiler la face. Même si l’on exigeait un document de “preuve de vie” comme ce l’est en France pour certains documents, soyez certains que cela ne poserait aucune gêne aux bénéficiaires à durée de vie indéterminée et pensions sans fin.
    Seul l’effondrement complet mettra fin à ces gabegies… et à notre couverture du même coup.

    Répondre
  2. Hela

    8 septembre 2019

    belle profession de foi, avec laquelle je suis entièrement d’accord. Pouvoir l’appliquer aux citoyens actuels de ce pays dans l’était où il est, reste un rêve.Il n’est pas encore interdit de rêver!!!!

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    5 septembre 2019

    combien de mairies Les Républicains conserveront ils, eux qui avaient fait un tabac à mi-mandat de Patachon ?

    cela nous donnera la température de la France profonde

    Répondre
  4. Bill

    5 septembre 2019

    Très beau texte, que j’aurais bien été incapable d’écrire.
    Heureusement que vous avez commencé par précisé que vous avez quitté ce parti.
    Mais si un UMP avait écrit cela, je ne sais pas si j’aurais même seulement commencé à m’y intéresser.

    Comme vous, j’ai eu une carte UMP, il y a bien longtemps … À l’époque du coup de Kärcher.
    Mais depuis, les mensonges et la veulerie, la couardise, la traitrise de ce qui est devenu “les républicains” (ce que je crois ne plus être moi-même, je suis désormais simplement Français) ont tellement duré que je ne croirais même pas à ce beau texte s’il venait d’un candidat LR. Je le classerais d’emblée comme un mensonge de plus.

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    4 septembre 2019

    il faut lire toutes les professions de foi pour connaître les prochains mensonges

    p.s.

    l’électeur devrait d’ abord s’ intéresser à la personnalité du prêcheur et aux traces qu’ il a laissé dans le Media : il serait alors moins crédule et c’ est justement ce qu’ il ne fait pas

    ah, la ” recherche ” française !

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    4 septembre 2019

    il faut lire toutes les professions de foi pour connaître les prochains mensonges

    p.s.

    ‘ électeur devrait d’ abord s’ intéresser à la personnalité du prêcheur et aux traces qu’ il a laissé dans le Media : il serait alors moins crédule et c’ est justement ce qu’ il ne fait pas

    ah, la ” recherche ” française !

    Répondre
  7. KAVULOMKAVULOS

    4 septembre 2019

    Cette profession de foi, c’est beau que de l’antique… Mais cela m’inspire une profonde tristesse, tant mon esprit réaliste m’oblige à penser qu’elle est vaine. Hélas. Quels genres de personnes et quelle quantité de ces personnes croyez vous voir y adhérer et mettre en pratique vos souhaits.
    Je respecte, bien sûr, mais ne peux m’empêcher de plaindre ceux qui se raccrochent à une illusion, alors que la simple observation de chaque jour apporte la preuve de l’inverse.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      5 septembre 2019

      ” …. c ‘ est beau COMME de l’ antique “

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)