La résistance se trompe de combat !

Posté le mai 06, 2015, 9:20
3 mins

Le camp de la résistance traverse actuellement une zone de turbulences.
Les dernières péripéties au sein du FN témoignent d’un malaise qui plonge ses racines bien au-delà des propos de son président d’honneur.
Depuis quelque temps, Marine Le Pen adopte des positions qui stupéfient les authentiques résistants.

Par exemple, elle refuse d’avaliser l’excellente analyse d’Aymeric Chauprade consacrée à l’islam et rejette le concept de « grand remplacement » cher à notre ami Renaud Camus…
Son discours ne traite presque plus de l’islamisation et se concentre sur la volonté de sortir de l’euro et de rompre nos liens traditionnels avec les États-Unis. Elle reprend ainsi les thèmes des communistes et des chevènementistes qui n’ont rien à voir avec notre combat.

On nous dit qu’il faut sortir de l’Europe, parce que sa commission est favorable à l’immigration. En suivant un tel raisonnement, faut-il alors sortir de la France parce qu’une mafia socialiste la dirige ?

Certes, on doit refonder toutes les politiques européennes et notre pays dispose du poids nécessaire pour imposer ses vues.
Par ailleurs, au moment où le monde devient de plus en plus dangereux, il est paradoxal de vouloir détruire l’unité de l’Occident, alors qu’il faudrait, au contraire, la renforcer !
J’ajoute que cette stratégie est mortifère sur le plan électoral et explique les faibles reports des voix des électeurs de droite sur les candidats du FN, lors des dernières élections départementales.

Une large majorité des Français est hostile à l’immigration, mais elle est dans la même proportion attachée à l’euro.
Les personnes avisées savent que sa sortie entraînerait un chaos général et que le nouveau franc ne serait qu’une monnaie de ouistiti !
Les quinze millions de retraités qui détiennent, selon l’INSEE, 70 % du patrimoine français n’accepteront jamais de se ruiner pour satisfaire des fantasmes souverainistes. Leur vote pour l’UMP explique les succès de ce parti en dépit de la compromission des dirigeants de ce parti.

Le camp de la résistance et ses organes de réinformation devraient se faire l’écho de ces craintes, au lieu de s’aligner sur des positions qui risquent de conduire à de cruelles déceptions lors des prochains scrutins.

Si la direction du FN refuse de les entendre, il faudra alors imaginer des scénarios indépendants des calculs électoraux, pour faire face aux terribles périls qui nous menacent.

32 réponses à l'article : La résistance se trompe de combat !

  1. quinctius cincinnatus

    12/05/2015

    Ce jour Mélenchon félicite Philippot !

    Répondre
  2. HOMERE

    12/05/2015

    Nous sommes devenus les « larbins » de l’Allemagne au moment même où nos larbins nationaux ont avalisé la parité de l’Euro avec le Mark……au moment même !! le reste est de la bouillie pour toutous…

    Répondre
  3. lombard

    07/05/2015

    DA 95
    nous sommes de plus en plus nombreux a penser comme vous ! tant que l’europe du sud restera dans l’euro et l’europe,nous resterons les larbins de l’allemagne !!!
    avec la mondialisation et les grand groupes qui contrôlent les marchés économiques depuis la seconde guerre mondiale (qui leur a permis de se constituer!!) la paix nous coûte très chère .maintenant plus besoin de détruire votre voisin !!déplacer les usines cela suffit….et les bourses font le reste……

    Répondre
    • René de Sévérac

      07/05/2015

      Lombard, « tant que l’Europe du sud restera dans l’euro,nous resterons les larbins de l’Allemagne ».
      On peut le récrire
      « tant qu’on restera dans l’euro,nous resterons dans l’hinterland de l’Allemagne ».
      C’est ce que souhaite Mr Pince en écrivant :
      « Une large majorité des Français est (…) attachée à l’euro » ; pour le confort et l’emprunt à bas taux !
      Je ne dirais pas « que nous proposait Hitler » pour ne pas être nauséeux !

      Répondre
    • Jaures

      07/05/2015

      Pourquoi les grands groupes contrôleraient-ils moins avec plusieurs monnaies ? La Grande Bretagne a été la première à vendre ses industries aux investisseurs étrangers.
      Par ailleurs, le FN nous explique qu’en sortant de l’euro, nous relancerons la croissance ce qui permettra d’augmenter salaires et pensions, de financer les services publics et de baisser l’âge de départ en retraite.
      Les pays sans euro ont-ils accompli tout cela ?

      Répondre
  4. lauranceau

    07/05/2015

    Nos déconvenues économiques ne viennent pas plus de l’Euro que de  » l’étranger « . Elles viennent uniquement de la politique socialiste et/ ou bonapartiste conduite en matière fiscale , depuis 40 ans.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      07/05/2015

      oui, en grande partie … mais comme personne ( à droite comme à gauche ) ne veut réformer le Pays en profondeur et le mettre à l’ heure économique  » universelle  » nous n’ avons pas encore atteint le fond …

      Répondre
    • Jaures

      07/05/2015

      L’Espagne, le Portugal, l’Irlande et l’Italie, en bien plus piètre état que nous, ont-ils suivi également une « politique socialiste/bonapartiste » ?
      Pourquoi donc les libéraux nous citaient-ils en exemple l’Irlande et l’Espagne ? Pascal Salin et B.Tremeau sont-ils des économistes socialo-bonapartistes ?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        07/05/2015

        effectivement le chômage baisse dans les pays que vous citez et cela sans … manipulations … vous ne » travailleriez  » pas ( subliminalement et au black ) pour Terra Nova des fois ?

        Répondre
        • Jaures

          07/05/2015

          Effectivement, le chômage baisse en Espagne: il est passé de 25% à 23% !
          Au Portugal il est passé de 15,5 à 14,1%.
          l’Irlande, pour la sauver du marasme, nous avons dû lui prêter 80 milliards d’euros, dette restructurée en 2013.
          C’est sous cette perfusion que l’Irlande reprend des couleurs mais avec son niveau d’endettement (124% du PIB), la moindre bulle serait fatale.
          Quant à l’Italie, le chômage (12,7%) ne baisse absolument pas.
          La France n’est pas au mieux mais il y a bien pire.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            08/05/2015

            c’ est de la prose Terra Nova ! typique méthode Coué !

          • Jaures

            08/05/2015

            Et quelle est la vôtre, de prose ?
            Que 23% de chômage c’est mieux que 10,6 ?
            Que 123% du PIB de dette c’est mieux que 93,5 ?
            Qu’un pays qui emprunte 80 milliards est en meilleure posture que son créancier ?
            Vous partez du postulat que l’état de la France est le pire qui soit. A partir de là, vous refusez de prendre en compte ce qui contredit cet a priori.
            Imaginez un médecin qui procéderait ainsi dans son diagnostic et ses prescriptions.

          • quinctius cincinnatus

            08/05/2015

            François Hollande a toutes ses chances ( bien au delà du seul fait d’ acheter avec de l’ argent public les voix des  » djeunes  » des banlieues ) de se faire réélire en 2017 si on se réfère au succès de Cameron … avec la majorité absolue au Parlement ! La raison : son bilan économique … bon d’ accord, il n’ y a plus que Terra Nova pour penser , avec vous son scribe en écho, que les Socialistes ont fait un excellent travail … mais les Français sont tellement cons qu’ il suffit que le Media rabâche inlassablement que Hollande c’ est la panacée pour que cela se réalise … Notons cependant que la victoire  » attendue  » ( par le Media ) des travaillistes de Milbrand n’ était en réalité d’ une part que de la désinformation et d’ autre part qu’ un fantasme … votre avenir vous appartient !

          • quinctius cincinnatus

            08/05/2015

            Pardon Miliband , Ed je crois … une espèce de Fabius ( Laurent ) britannique dont même the english worker ne peut entendre et encore moins supporter le nom ! … pas davantage d’ ailleurs que celui de son frangin … tous deux des parasites cosmopolites du système professionnel politique britannique !

            Cameron ayant lui a dans ses ancêtres … Henry VII !

            voilà qui va incontestablement faire plaisir à @Jacky le Scato !

  5. Sancenay

    07/05/2015

    Compte tenu de la liste de déviances que vous établissez, votre titre est inexact: il fallait écrire par exemple : la « néo-résistance » passe à l’ennemi , ou encore plus percutant: quand un jeune « général Zizi » retourne ses troupes, ou plus directement: trahison programmée: l’aboutissement. Mais il ne s’agit en aucun cas d’une « erreur » , là dessus Jaurès a raison, comme sur l’absence totale désormais de convictions.
    Le programme c’est du hachis parmentier sans sel arrosé d’eau de vaisselle des cuisines de l’ENA : un parfait laxatif.

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    07/05/2015

    la République Française se rafraîchit ( un petit coup de pinceau )

    Ainsi

    – l’ U.M.P. devient  » Les Républicains  »

    – si Valls devait un jour quitter le P.S il fonderait ( d’ après ce que je sais ) un nouveau parti ayant pour nom  » Les Démocrates  » ***

    – enfin dans les cerveaux du F.N. on pense rebaptiser ce parti  » Les Patriotes  »

    l’ essentiel étant que sous le coup de ripolin les murs soient toujours aussi dégradés et les tauliers les mêmes

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      07/05/2015

      *** ce qui fait que l’ on ne peut que se gausser de l’ indignation provoquée par  » la captation  » du mot  » Républicains  » par Sarkozy, , Valls qui est du même acabit mental faisant de même avec un autre parti … américain … ce qui prouve que nous sommes bien sous influence mentale américaine !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        07/05/2015

        quant  » aux patriotes  » cela a été le nom d’ une insurrection … armé des Québecois contre l’ apartheid anglais il y a de cela deux siècles … la route des Patriotes qui longe, sur une partie de son parcours, le fleuve Richelieu est remarquable par ses paysages et ses humbles maisons  » canadiennes « 

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          07/05/2015

          arméE

          Répondre
    • quinctius cincinnatus

      08/05/2015

       » Les Républicains  » n’ auraient ils pas du plutôt se transmuer ( ou translater ) en  » LES CONSERVATEURS  » . Mais il est vrai que Sarkozy est bien proche intellectuellement et psychologiquement d’ un Bush que d’ un Cameron. N’ est ce pas @Homère ( notre spécialiste en Histoire Antique ) ?

      Répondre
  7. HOMERE

    06/05/2015

    Souvenons nous des temps,pas si lointains,ou l’UMP devait exploser ? pour le FN c’est fait !! idéologiquement,ce parti est foutu parce qu’il ne représente plus la droite nationaliste mais une bouillie de thèses merdiques que seuls quelques gogos en goguette s’évertuent de prendre comme exutoire à leurs malheurs…Phillipot ne serait il pas celui qui fut mandaté pour anéantir le FN ? il y serait merveilleusement parvenu !!
    Quant à Marine Le Pen,que son père ne souhaite pas voir accéder à la Présidence,(quel aveu !!) elle est notoirement incompétente et inconsistante !!
    Je ne voudrais pas être cruel,mais alors combien sera difficile pour nos concitoyens le combat qu’ils estimait si légitime !!

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    06/05/2015

    Marine Le Pen ne dirige plus rien ! C ‘est un simple faire-valoir, une femme de paille, un alibi !C’ est bien Phillipot -Chevènement qui barre le  » paquebot  » !

    Répondre
  9. DE SOYER

    06/05/2015

    Assez d’accord avec cet article. Je renvoie une fois de plus à mon livre « Economie ou socialisme: il faut choisir », paru aux éditions Godefroy de Bouillon. Ma thèse est qu’on peut parfaitement concilier le libéralime (et l’Europe) avec le national, c’est-à-dire la lutte contre l’immigration. A cet effet, je préconise la création d’un parti libéral, national et social (PLNS), dont j’ai créé l’embryon: l’association libérale et sociale (ALS)

    Répondre
  10. Jaures

    06/05/2015

    A DA 85: L’euro n’existait pas en 1997. Il y avait plus de 11% de chômage. Nous n’avons pas sombré (et encore, pas au niveau de la Grèce, l’Espagne ou l’Irlande) à la suite de l’euro mais de la crise des subprimes.
    Le problème est que, comme l’auteur de l’article, certains continuent à penser que le FN est un parti d’extrême droite.
    Ce n’est plus le cas. Le FN est un parti populiste qui épouse en vrac tous les éléments porteurs d’une opinion désorientée, désabusée, en quête de boucs émissaires.
    C’est pourquoi on trouve dans son programme un peu de tout, de l’extrême droite à l’extrême gauche, avec la seule cohérence d’affirmer sans nuance qu’en sortant de l’euro et en arrêtant l’immigration nous pourrons augmenter les salaires et pensions, partir plus vite à la retraite, supprimer chômage et délinquance, retrouver croissance et industrie tout en baissant les taxes et les impôts.
    Tout cela relevant de l’irrationnel, difficile de faire entendre raison.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      06/05/2015

      Non le F.N. a AUSSI des convictions historiques ce n’ est pas seulement un parti populiste , c. à d. un papier attrape mouches et beaucoup de ses électeurs votent pour lui uniquement pour ça !

      Répondre
      • Jaures

        06/05/2015

        Ah tiens ! Et quelles sont ces convictions ?

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          06/05/2015

          de l’ [email protected]ès [ du blog ] bien que les dirigeants du R.B.M. fassent toujours et toujours référence au Jaurès historique pour comme les socialistes séduire un électorat qui attend TOUT de l’ Etat … donc d’ un Etat … totalitaire !

          Répondre
  11. quinctius cincinnatus

    06/05/2015

    l’ euro responsable comme la rage du chien qu’ on veut abattre ? mais pas du tout ! c’ est l’ incompétence sans limites , la gabegie ubiquitaire de nos  » élus  » ( de tous bords ) et dans une moindre mesure le manque d’ ouverture d’ esprit, c ‘est à dire au Nouveau Monde qui se créait, de nos  » grands  » industriels, qui ont mis la France dans la situation que nous connaissons présentement … sortez de l’ euro et vous verrez bien ce qui en résultera … l’ Argentine en Europe ! ! ! … la seule solution serrer les boulons et retrousser les manches !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      06/05/2015

      c’ était une ( ébauche de ) réponse à @ DA 85

      Répondre
  12. 06/05/2015

    L’Euro a mis par terre toute notre économie, c’était prévu dès sa mise en œuvre par notre Prix Nobel d’économie.
    La sortie de l’Euro rendra notre économie compétitive et le nouveau Franc ne sera pas une monnaie de singe, des dizaines de spécialistes l’affirment chaque jour. Si nous gardons l’euro nous allons sombrer, ce que nous vivons depuis 10 ans est éloquent il faut être aveugle ou peureux et de mauvaise foi pour ne pas le comprendre et l’admettre.

    Répondre
    • FLANDRE

      07/05/2015

      DA.95

      Je partage vos idées contrairement à certains donneurs de leçons … qui devraient créer leur propre parti s’ils en avaient vraiment le courage et surtout la capacité.

      Il est vrai qu’il est plus facile de se gausser des autres plutôt que de construire et mener à bien un projet cohérant.

      Pourtant, à les attendre, eux seuls détiennent la vérité !!!

      Pour ce qui concerne l’Euro, sans être financier, je remarque que quelques « équivalents » Prix Nobel ont prédit sa déconfiture mais aussi que quelques pays européens n’ayant pas cette monnaie : Grande-Bretagne, Suisse, Islande … au hasard ne semblent pas s’en sortir plus mal que nous !!!

      Répondre
      • DE SOYER

        07/05/2015

        Si çà vous intéresse, j’ai créé mon association, l’association libérale et sociale (cf. blog), association libérale, nationale et sociale: peut-être pourriez-vbous y trouver votre bonheur?

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)