La ruine ou la guerre civile

Posté le 20 novembre , 2013, 9:42
11 mins

Que la France ait une dette colossale qui augmente chaque jour davantage, que toutes les mesures soient prises pour faire envahir notre pays par les immigrés du Tiers-monde, que la délinquance sévisse partout faute de moyens pour la réduire, cela, tout le monde le sait, tout le monde en souffre et tout le monde connaît parfaitement les auteurs responsables et coupables de cette situation : la classe politicienne qui ruine le pays depuis des décennies.

Ce que l’on sait moins, ce sont les précisions sur cette gabegie scandaleuse. En voici quelques morceaux choisis :

La dette de la France s’élève à 2000 milliards d’euros. Les socialistes au pouvoir paraissent s’en moquer éperdument. Non seulement, ils ne font rien pour la diminuer, mais ils font tout pour l’augmenter. En 2013, ce sera 83 milliards de plus et 50 milliards d’intérêts versés aux prêteurs arabes, chinois et autres. Imagine-t-on le général de Gaulle abandonnant la souveraineté de la France aux Arabes et aux Chinois ! C’est que les politiciens au pouvoir ne veulent absolument pas baisser la dépense publique de peur de mécontenter leur clientèle électorale.

Le pouvoir est une drogue. Il faut être élu et réélu, à tout prix. Au prix de la nation, de l’intérêt général, de l’honnêteté.

La France est désormais le pays le plus socialisé du monde et, logiquement, le plus imposé.

Sur des dépenses publiques annuelles de plus de 1 000 milliards d’euros, 660 milliards sont dépensés en prestations sociales et autour de 400 milliards pour le budget de l’État. Entre 2008 et 2013, la France est passée de 1 027 milliards de dépenses publiques à 1 149 milliards ! Il s’agit de payer des millions d’habitants à ne rien faire et d’appeler toute la misère du monde.

Sans travailler, on peut ainsi recevoir jusqu’à 1 717 euros par mois. Le RSA, c’est 10 milliards par an ; les indemnités chômage (40 % des immigrés sont au chômage), c’est plus de 50 milliards d’euros chaque année. À raison de 1 000 nouveaux chômeurs par jour, faites le calcul pour demain !

C’est aussi 50 milliards de subventions aux associations (les amis politiques, les syndicats – 4.3 milliards d’euros par an –, la presse…). Le coût de l’immigration, addition faite du coût de la délinquance et des innombrables allocations, c’est quelque 30 milliards chaque année.

En ce domaine, le droit d’asile est une perle rare. 70 000 immigrés déjà sur notre sol demandent l’asile cette année. Coût annuel : 670 millions d’euros. Chaque bénéficiaire reçoit 336 euros par mois pendant 6 mois (chiffres officiels !). C’est l’ATA (allocation temporaire d’attente) qui permet d’être logé gratuitement à l’hôtel. Ces temps-ci, les demandeurs les plus nombreux sont les Albanais, les Benghladeshis, et les Congolais. On découvre aussi 40 000 prostituées, dont 80 % viennent de Roumanie et du Nigéria, qui racolent non seulement les clients, mais aussi le droit d’asile – qui rapportent donc pas mal. Et ceux qui n’ont pas eu la chance d’obtenir ce droit en or, sorti de la poche du contribuable, restent en France et reçoivent d’autres allocations ! Pas de problème.

On ne s’étonnera donc pas que quelque 12 millions d’immigrés soient désormais chez nous, dont de nombreux nouveaux « Français », à qui des milliers de fonctionnaires, tamponnant à longueur de journée, délivrent le précieux sésame qui donne droit à de si appréciables avantages financiers.

Or, c’est un potentiel de 50 millions d’Africains, d’Orientaux musulmans, de Chinois, etc., qui veulent quitter leurs pays, minés par la guerre, l’incurie et la corruption, espérant s’établir en France – je dis bien 50 millions ! Tous n’y parviendront pas. Mais beaucoup finiront par arriver, même s’il faut pour cela passer des années à marcher dans le désert, après avoir payé des passeurs criminels qui les exploitent en toute impunité. Les Noirs arrivent même à escalader des barrières de 6 mètres de haut qui entourent les enclaves espagnoles du Maroc.

Certains y perdent la vie, mais bien d’autres passent. Sont-ils alors refoulés ? Pas du tout. L’État espagnol les soigne, les habille, les nourrit et leur remet un pécule pour… gagner la France. En Italie, même chose.

À un immigré péruvien, j’ai posé cette question, il y a quelques jours : « Vous êtes de langue espagnole. Pourquoi n’avez-vous pas immigré en Espagne ? – L’Espagne ? Non. La France, ça paie beaucoup plus… »

En France, on peut en effet se faire soigner gratis. L’aide médicale d’État (AME) se chiffre à 800 millions d’euros en 2013. Ce sera un milliard en 2014. 305 000 bénéficiaires en profitent, clandestins compris.

On relève dans cette foule, 17 000 patients venus de Guyane, d’Amazonie et du Surinam et 14 000 de Mayotte, nouveau département musulman de la République laïque ; Allez aux « urgences », vous verrez ce qu’il en est ! Ceci constaté, attention ! La description de l’évidence comporte des risques judiciaires. Attention à l’incitation à la haine raciale. Il est vrai que le racisme anti-noir, vulgaire et stupide, est inacceptable. Malheureusement, le racisme anti-blanc, anti-chrétien, anti-juif, paraît, lui, tout à fait acceptable.

Ajoutons à ce « brillant bilan » la fraude sociale. Tout y passe. Les mariages de complaisance, la polygamie, la reconnaissance de paternité fictive, les fraudes à l’assurance vieillesse, aux allocations logement. 10 millions de fausses cartes Vitale sont en circulation. À Barbès (18e arrondissement de Paris), la fausse carte Vitale, c’est 200 euros.

Au regard de cette gabegie stupéfiante, la gendarmerie n’a pas de crédit pour acheter des véhicules ou mettre de l’essence dans ceux qui sont encore en état de marche. L’armée, dont le budget de 31 milliards d’euros est inférieur au coût de l’immigration, est en cessation de paiement et n’a plus les moyens d’entretenir son armement. Les grandes missions régaliennes ne sont plus assurées, alors que les socialistes s’emparent par l’impôt de 57 % de la richesse nationale. Leur incurie est telle qu’elle est publiquement dénoncée par l’Union européenne, l’OCDE, le FMI, les agences de notation.

Dans ces conditions, les Français, les vrais, ceux qui le peuvent, cherchent plus que jamais à s’exiler dans des pays sérieux en emportant leurs patrimoines. Les jeunes plus que jamais, de peur d’être maltraités par un État spoliateur, vont faire carrière aux États-Unis, au Canada, en Allemagne, à Shanghai, à Singapour, etc. Les jeunes Français qualifiés partent, les jeunes étrangers analphabètes arrivent.

Existe-t-il une solution à un problème qui met gravement en péril l’existence même de la France ? Oui, mais aux conditions suivantes immédiatement appliquées : Sup­pression du regroupement familial, du droit d’asile, du droit du sol, réexamen de l’attribution de la nationalité française, notamment de la double nationalité, dis­pensée en particulier en Afrique, reconduite à la frontière des clandestins, les Roms en Roumanie, les Africains auprès de leurs familles restées au Maghreb et en Afrique noire, et suppression en moins d’une heure des 35 heures !

Ceci étant, la fiscalité baisserait d’un tiers.

Très bien, mais si ces mesures de salut public étaient mises en œuvre, ce serait la guerre civile en 48 heures. 3 millions de pillards potentiels dans les banlieues attendent ce jour-là. Sur les 8 millions de musulmans en France, quelque 40 000 salafistes armés (estimation confidentielle) entreraient en action. En quelques mois, la France ressemblerait à la Syrie. Alors, le mal est fait et on ne fera rien ! Tout continuera à se dégrader, laissant aux Français, victimes résignées, tout le loisir de constater que leur pays est gouverné, non par un gouvernement compétent, mais par une entreprise de démolition, qui provoque l’indignation des Français et la dérision du monde entier.

ARTICLE PRÉCÉDENT

Dissolution

ARTICLE SUIVANT

Dissolution

43 Commentaires sur : La ruine ou la guerre civile

  1. DESOYER

    27 novembre 2013

    Monsieur Lambert,
    D’accord avec votre analyse sur l’immigration.
    Cependant, je pense qu’il faut agir et même rapidement.
    Il y aura peut-être 10 000 morts, mais il y en aura 100 000
    si nous agissons en 2020 et plus d’un million si nous n’agissons pas ou n’agissons qu’après 2025.

    Répondre
  2. Bidulien

    25 novembre 2013

    “C’est que pour recevoir cette allocation (429€/mois), il faut être en situation régulière depuis plus de 5 ans, avoir plus de 25 ans et que le foyer ne dispose pas d’un autre revenu.”

    Oui, mais le fait d’être bénéficiaire du RSA ouvre le bal à plein d’autres allocations ou réductions annexes, pour le logement, la famille, le transport, et même la culture. Autrement dit, il est parfaitement possible de subsister entièrement aux crochets de la société, et même de vivre plutôt bien pour ceux qui savent cumuler perfusion sociale et travail au noir, quand ce ne sont pas les petits trafics illicites.

    Or, il est bien connu des administrations que bien souvent, les “vrais” pauvres ne demandent pas les aides auxquelles ils auraient droit, par dignité, par honte, par isolement ou par méconnaissance de leurs droits. je veux bien aider les vrais pauvres, car personne n’est à l’abri de la pauvreté hélas…mais les profiteurs, et ils sont très nombreux (et pas que chez les immigrés!), non.

    Rien que le système de santé est une honte dans ce pays, pillé par les médecins eux-même (et par les français!), quand ce ne sont pas les personnels de l’éducation nationale ou de la Poste avec leur pléthore d’arrêts maladie fantaisistes, la débauche de médicaments prescrits qui pour la plupart d’entre eux ne servent à rien d’autre qu’a rassurer celui qui les prend…

    Car n’importe quel médecin vous le dira, un médecin qui ne prescrit pas systématiquement plusieurs médicaments au terme d’une consultation, c’est un médecin qui sera pris pour un guignol par ses patients, et qui sera vite déserté. Si chacun faisait le geste citoyen d’épargner au maximum le système de redistribution, il y aurait beaucoup moins d’impôts de prélevés. Mais là encore, le citoyen attend que ce soit l’état qui fasse…tout en espérant une société plus libérale!

    Commencez par arrêter, tous, d’aller voir le toubib pour rien, de vous goinfrer de médocs inutiles, de poser des arrêts de travail pour un petit bobo, et votre sécu ira mieux!! Commencez par surveiller un peu mieux votre quartier, à mieux connaitre vos voisins, et l’insécurité reculera. Commencez par apprendre à lire un panneau de gare quand vous partez en vacances, et vous n’aurez plus besoin de financer des “gilets rouges”! Commencez par consulter la météo et a reporter vos déplacements inutiles quand on vous dit qu’il va neiger, et vous n’aurez plus besoin d’entretenir un parc impressionnant de fonctionnaires payés à compter les flocons qui tombent sur les routes! Etc..

    Répondre
    • Jaures

      26 novembre 2013

      Bidulien essayez donc avec toutes les aides réelles (et non celles que vous imaginez) de vivre avec le RSA. Un conseil, participez juste une fois à une distribution aux restos du coeur et discutez avec les gens: quelles allocations, quelles conditions de vie,…Mais oserez-vous ainsi confrontez vos fantasmes et confortables idées reçues avec la réalité ?

      Répondre
      • Bidulien

        26 novembre 2013

        Justement, j’ai dissocié dans mon post la véritable pauvreté du détournement organisé de la solidarité nationale. Je sais qu’il y a des gens honnêtes qui galèrent avec les minimas sociaux, qui ne s’en sortent pas, et qui bien souvent passent à côté de leurs droits par manque d’information, d’entourage ou simplement parce qu’ils en éprouvent de la honte. Ce sont tous ceux qui hésitent à aller demander un repas au Restos du cœur quand ils ont pourtant faim. Ce n’est pas à ces gens là qu’il faut s’en prendre, mais aux innombrables profiteurs. Et pour répondre à votre question, non, je ne pourrais pas survivre avec le RSA et les aides inhérentes. Parce que sans trafiquer à côté, c’est tout simplement impossible. Voilà pourquoi les vrais pauvres ne s’en sortent pas. Voilà aussi pourquoi les minimas sociaux sont une sorte de “smic” pour les familles de trafiquants.

        Vous savez très bien qu’un certain nombre de familles en banlieue vivent officiellement grâce aux subsides de l’état, mais aussi avec de l’argent gagné sur le marché noir pour les plus “honnêtes”, et surtout avec de l’argent gagné grâce aux nombreux trafics et activités illicites. Je viens d’ailleurs de lire un article sur La Provence, ou il est question d’un chien mutilé au cours d’un des nombreux combats de chiens (avec des paris) organisé dans des caves de cités marseillaises (mais ça existe dans beaucoup de cités de France), et qui a fini carbonisé sur un terrain vague. C’est anecdotique, mais ce genre de fait divers rappelle à quel point l’attrait de l’argent facile conduit certaines populations à tout les vices, sans aucune limite. C’est très révélateur d’une génération sans repères et ultra violente qui croit vomir l’occident, le capitalisme et sa richesse tout en rêvant de millions, de cabriolets BMW, de villas à Miami et de poules de luxe…

        Tout ça n’a rien de “fantasmes”. Il y a plein de jeunes mecs dans les banlieues de ce pays qui ont pris l’habitude de gagner des liasses de billets facilement, sans rien faire, et l’état ferme volontairement les yeux pour ne pas embraser ces foyers insurrectionnels permanents que sont nos cités. Et la encore, on dépense sans compter pour des équipements qui sont sans arrêt détruits, pour des éducateurs impuissants devant tant de violence et d’indigence, et des dispositifs scolaires spéciaux qui n’apportent strictement aucun résultat depuis des années. Au mieux les écoles de banlieues sont des garderies de cancres décérébrés, au pire ce sont des asiles d’aliénés dans lesquels on engloutit des moyens colossaux, juste pour contenir ces populations dans leur espace de vie sans issue, sans déborder sur la petite vie proprette des bourgeois et des bobos.

        On ajoute sans cesse des commissariats de proximité et des hordes de policiers qui ne servent à rien puisque la justice fait bruyamment passer le message qu’elle cherche à vider les prisons par tous les moyens, distribuant de fait des permis de violer, de tuer, de piller à des gamins de treize-quatorze ans qui ne s’en privent pas. Question, à quoi sert d’inonder une ville de policiers si la justice à délibérément décidé de rester les bras croisés devant la criminalité…? Si, à faire de la communication politique à l’approche des élections.

        Bref, encore une fois, on dépouille les classes laborieuses et honnêtes (en plus de les culpabiliser!) au bénéfice des voyous et des profiteurs, pour faire perdurer un système qui perd. Cela fait plus de trente ans que la France macère dans l’échec et le déclin sans remuer le petit doigt, cela fait trente ans aussi que la classe politique au complet semble parfaitement se satisfaire de cette situation…Vous savez ce que c’est le rêve le plus répandu chez les 18-25 ans aujourd’hui? Se tirer au plus vite de ce pays sans avenir! Ça ne vous fait pas peur, à vous?

        Répondre
  3. étoiledemer

    23 novembre 2013

    @jaurès les dizaines de milliers d’immigrés qui ont quitté l’Espagne y étaient venus pour travailler (en provenance d’Amérique du sud). Il ne s’agit ps du tout de la même immigration qui plombe ici les comptes de la France. Nous naturalisons à tour de bras et j’ai vu des statistiques éloquentes sur le chômage des étrangers et français d’origine étrangère.
    Quand vous dites que pour toucher une allocation chômage il faut avoir travaillé un certain nombre d’heures, c’est vrai mais vous oubliez de préciser qu’il y a des aides sociales qui compensent dans ce cas précis , RSA par exemple. .
    La France a mis en place un tas d’aides destinées aux parasites qui viennent vivre au crochet de notre pays. Ainsi ceux qui n’ont pas de revenus de travail, ont des aides logement comblant parfois la quasi totalité du montant du loyer.
    Et les services sociaux distribuent des bons d’achat. + le RSA.
    Vous pouvez vivre en France sans travailler. Au nom de quoi nous forceriez-vous à accepter cela ? Pourquoi devrions-nous endetter toujours plus notre pays pour porter à bout de bras des centaines de milliers de profiteurs ? Je refuse de payer tous ces impôts pour entretenir des hordes de crève-la-faim. Vous défendez l’indéfendable.

    @ marie de france, ceux qui pilotent le pays ont fait le choix de continuer à organiser l’invasion et d’ attirer des extra-européens avec des aides sociales, qu’ils comptent financer avec les milliards résultant de contrats passés avec les pétromonarchies du golfe. Bref, pour éviter la guerre civile, ces salopards ont vendu le pays. Voilà la vérité.
    Ces lopettes devraient être traduites devant la Haute Cour de Justice, pour conspiration contre les intérêts de la France.
    Il y a un manque de courage incroyable dans ce pays.

    Répondre
    • Oeildevraicon

      23 novembre 2013

      Pourquoi devrions-nous endetter toujours plus notre pays pour porter à bout de bras des centaines de milliers de profiteurs ?

      A votre commentaire , je n’ajouterai que ceci:
      Pourquoi devrions-nous endetter toujours plus notre pays( et surtout nos enfants et petits enfants), pour porter à bout de bras des centaines de milliers de profiteurs ?

      Au vu des commentaires de notre ami Jaures, il ne doit pas en avoir, des enfants et petits enfants (pour le reste je ne jugerai pas), et s’il en a, il pense certainement que leur avenir est assuré parmi la diversité et c’est là… qu’il se fout le doigt dans l’œil (pour ne pas dire ailleurs).

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        24 novembre 2013

        @ Jaurès est père de deux filles ( source @Jaurès ) peut être sont elles déjà ” diversifiées ” comme mes cousines que j’adore !

        Répondre
      • kasparov

        10 décembre 2013

        Au lieu de chialer derrière vos ordis, remuez-vous le cul les Français. Les décérébrés congénitaux c’est vous qui les avez fait
        venir par vos votes stupides. Et ils se reproduisent de génération en génération. Aujourd’hui ce sont des combats de chiens jusqu’à la mort et demain c’est vous qui serez sur le ring.
        Vous méritez tout ce qui vous arrive.

        Répondre
    • mariedefrance

      24 novembre 2013

      Vous prêchez une convaincue et je vais en rajouter une couche pour vous dire combien je suis pessimiste.

      Nous ne sommes plus rien. Plus rien.
      L’UE, non plus. Elle sera piétinée dans peu de temps.

      Voici pourquoi :
      j’avais un commentaire mais vous êtes assez grande (étoile est du genre féminin) pour comprendre.

      Les States ne resteront pas sans réagir…
      dans quel sens selon vous ?

      http://www.ndf.fr/poing-de-vue/23-11-2013/vers-nouvelle-revolution-chinoise

      çà va tanguer très fort !
      Aucune idée du délai.

      Répondre
    • Jaures

      24 novembre 2013

      Etoildemer, il ne faut pas vivre dans le fantasme. Sur 2,2 millions de bénéficiaires du RSA, moins de 200 000 sont étrangers.
      C’est que pour recevoir cette allocation (429€/mois), il faut être en situation régulière depuis plus de 5 ans, avoir plus de 25 ans et que le foyer ne dispose pas d’un autre revenu.
      Ce n’est donc pas la suppression de cette aide aux étrangers qui comblerait notre déficit.
      Il n’existe pas de bons d’achat mais des bons alimentaires délivrés par les communes (pas toutes).
      Et je ne crois pas qu’aider les plus pauvres soit une cause indéfendable. Tout dépend de votre niveau de conscience.

      Répondre
  4. frappi12

    22 novembre 2013

    En 1981, Valéry Giscard d’Estaing, lors du débat entre les deux tours de la présidentielle, avait demandé à François Mitterrand, comment il financerait toute les dépenses qu’il promettait. Malgré cette question sans réponse, les français on élu Mitterrand président. Ce fut le début des dépenses sociales sans compter avec des budgets en déficit chaque année. La France emprunta de plus en plus pour honorer les promesses sociales. Ce fut le début de notre décadence.
    Nous ne nous en sortirons pas sans une remise en cause totale de nos gouvernants. Car les socialistes partis, les remplaçants ont compris que pour être élu il faut plaire à son électorat en promettant encore plus que l’adversaire. C’est une fuite en avant infernale qui nous a ruiné.
    ” L’impôt tue l’impôt” F. Hollande ne l’a t-il jamais appris? Comment Marine Le Pen peut-elle renverser la vapeur sans une révolution ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      23 novembre 2013

      Le problème est bien celui ci …M. Le P. n’est pas une ” libérale ” ( enfin pas elle, l’ entourage qui la cornaque ) ; on peut simplement espérer d’elle qu’elle ne reculera pas devant une … ” guerre sociale ” et surtout qu’elle la gagnera (à l’inverse de celle qui opposa Pompée à Auguste et qui vit la victoire de ce dernier qui s’appuyait sur la … plèbe “assistée” au contraire de son adversaire qui avait l’appui des sénateurs et qui était le champion des Valeurs Républicaines de l’Urbs )

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        23 novembre 2013

        hou la la !

        il ne s’agit bien évidemment pas de Pompée mais bien de Marc-Antoine

        Répondre
      • mariedefrance

        24 novembre 2013

        Pourquoi ne l’est-elle pas contrairement à son père ?

        parce que tout est à refaire !
        Nous n”avons plus d’Etat, plus d’autorité de l’Etat et bientôt plus de Nation.

        Il faut tout refaire, quinctius cincinnatus.
        TOUT.

        Les Chinois continuent à se préparer à être les maitres du monde. nous ne sommes plus rien,
        libéral ou pas.

        Le monde est même en danger.
        Croyez-vous que les USA se laisseront dépouiller ?

        http://www.ndf.fr/poing-de-vue/23-11-2013/vers-nouvelle-revolution-chinoise

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          24 novembre 2013

          au XVII ième siècle la plus grande puissance économique au Monde était déjà l’Empire Chinois …

          Répondre
          • mariedefrance

            24 novembre 2013

            AU 17ème siècle, il n’y avait pas de système monétaire internationale et le Nouveau Monde n’avait pas 20000 milliards de dettes.

            Comment réagiront les USA lorsque la Chine s’imposera financièrement et voudra peut être revenir à l’Or ?

          • quinctius cincinnatus

            25 novembre 2013

            il n’ y a pas que l’OR il y a aussi les TERRES RARES et autres métaux rares qui sont devenus économiquement stratégiques … nous ne sommes plus sous le Second Empire ni sous la Troisième République

        • Jaures

          25 novembre 2013

          Que Mme Le Pen soit libérale ou non quelle importance ? Qui pense que son électorat croit une seconde à son programme économique ? Comme pour son père, Mme Le Pen surfe sur la peur des immigrés, toujours plus importante en cas de crise et sur le sentiment d’insécurité.
          Que derrière elle propose l’Etat minimal ou la dictature du prolétariat n’a aucune espèce d’importance. L’entreprise familiale continuera de prospérer sur son fonds de commerce comme les marques de cosmétiques vendront toujours des crèmes minceur.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            26 novembre 2013

            trop d’immigrés (surtout lorsqu’ils sont inassimilables) est
            :
            – une charge budgétaire insupportable pour les citoyens d’ un pays en faillite

            – un danger pour la démocratie ( voyez les matches de foot joueurs comme supporteurs )

            vous pouvez bien jouer les bons apôtres bien calé dans votre douillet fauteuil de syndicaliste professionnel , il y a belle lurette que les ” travailleurs ” non ” encartés ” savent que vous êtes totalement déconnectés de la réalité qu’ils vivent au quotidien et vous ne devez votre survie qu’à un Etat et à un Gouvernement sans courage

  5. BRENUS

    22 novembre 2013

    Pour une fois, JAURES n’écrit pas que des conneries et des mensonges. Lorsqu’il dit que le moyen de ne pas attirer les pauvres (entendez africains) chez vous c’est de devenir pauvres. Et bien, nous y allons à vitesse grand V , camarade. Vous et les votres aurez tout fait pour cela. Mais, quand les caisses et les magasins seront vides partout chez nous, que croyez vous que feront vos petits protégés. Tachez de trouver- vous avez beaucoup de temps pour cela- un bouquin au titres suivant : “petits blancs, vous serez tous mangés”. sur que cela va vous plaire.

    Répondre
  6. Laudance

    22 novembre 2013

    Je dois avouer que les mots publiables, c’est-à-dire susceptibles d’échapper à une quelconque modération, commencent à me manquer pour exprimer l’étendue de mon dégoût au sujet de la Hollandie de « Moi Je », Valls, Taubira et autres pourris actuellement au pouvoir. En effet, leur France , qui se dirige tout droit vers une guerre civile, n’est plus qu’une immense fosse septique, un gigantesque tas d’immondices dont les relents ne sont que mensonges et trahisons, autoritarisme exacerbé pour les uns, authentiques citoyens et contribuables oppressés, et incroyable laxisme pour les autres, ennemis de leur pays d’accueil et barbares protégés.

    Etant étranger, donc dans l’impossibilité de m’exprimer dans les urnes françaises et, à distance, incapable d’aider concrètement l’un ou l’autre groupe constitué en vue de lutter, en qualité d’insurgé, contre les fossoyeurs de la République et dhimmis attelés à l’édification de la Françarabie au sein de l’Eurabia en gestation, je me sens plus que jamais désarmé devant la rage destructrice qui anime les « chances pour la France » et l’incommensurable lâcheté de ceux qui sont censés leur faire face et défendre une civilisation menacée par la religion d’amour, de tolérance et de paix, simple instrument d’une mouvance politico-regligieuse totalitaire.

    Devant cette avancée du fascislamisme et le recul de la démocratie dû à la complicité de ses élus corrompus par une autre idéologie fascinée par la tyrannie, il ne me reste plus qu’à constater l’étendue des dégâts provoqués en France par des décennies de pouvoir UMPS, par les énarques qui, se confondant avec lui, ont réussi de tour de force de créer des millions de chômeurs tout en ouvrant les portes à des hordes qui, échappant à leur maîtrise, ont désormais la mainmise sur les idiots utiles au comportement sans cesse plus servile. Et à être de tout coeur avec ceux qui, contrairement à moi, auront la chance ou la malchance – c’est selon – de se retrouver au front.

    C’est pourquoi, je salue bien bas ceux qui, parmi vous, déjà impliqués dans la dénonciation de la dictature en cours d’installation, monteront au créneau quand il s’agira, au comble de l’exaspération, de renverser le bac sur les pourceaux. En effet, je ne doute pas ou plus que le jour approche où il faudra nettoyer les écuries d’Augias ou plutôt celles où Normal 1er et ses palefreniers ont amoncelé leur fumier. En attendant les coups de fourches devenus indispensables, cette explosion désormais souhaitable, merci à tous ceux qui, ici, sont si proches de mes pensées, à commencer par Christian Lambert, ancien ambassadeur de ce qui fut un grand pays.

    Répondre
    • caillou

      23 novembre 2013

      Merci Laudance pour ce commentaire si lucide et si bien écrit non seulement dans le style mais aussi dans la syntaxe et dans l’orthographe car cela devient si rare!
      je ne sais pas de quel pays vous êtes mais ce qui est sûr, c’est que j’aimerais bien, je ne dirai pas que le Français moyen, mais plutôt que le citoyen moyen aie seulement la moitié de votre niveau pour s’exprimer dans notre belle langue.
      Il va se passer de grandes choses que je n’ai ni le temps ni la place d’exprimer ici mais il est sûr qu’après avoir l’horreur maximale supportable car hélas nous y arriverons, il va y avoir ce grand nettoyage si indispensable que nous attendons et que nous voulons tous mais il va être terrible et tous les plus malfaisants n’imaginent même pas à quel point il va l’être!

      Répondre
  7. caillou

    21 novembre 2013

    Merci à vous Monsieur le préfet!
    Depuis 2012 et l’arrivée du “gouvernement” actuel et alors même que je suis de près les informations réelles sur les sites qui les diffusent encore, je n’ai encore jamais vu d’analyse aussi exhaustive et surtout et…… parce que, aussi lucide que la vôtre!
    J’écris un livre important, entre autres, sur les événements les plus graves qui vont se produire sur la planète dans les toutes prochaines années sur le plan humain.
    Votre vision est la seule qui cadre avec ce que je vais dire au sujet de l’espoir que cette destruction programmée soit arrêtée et inversée et surtout, vous êtes le seul à ma connaissance à l’avoir exprimé dans un média.
    J’apprécierais VIVEMENT de pouvoir entrer en contact avec vous et en particulier avec l’autorisation aussi du site “les quatre vérités” ainsi que la vôtre de pouvoir citer quelques-uns des chiffres dont vous faites état dans votre article “la ruine où la guerre civile” ainsi que quelques mots sous expressions clés que vous y avez écrits mais aussi en pouvant citer éventuellement votre nom ainsi que vos anciennes fonctions qui à elles seules outre votre notoriété et l’appréciation positive que vous avez suscitée quelquefois même à gauche permettent d’asseoir la légitimité des chiffres que vous avancez et des affirmations sur les plans politique et social qui sont les vôtres dans cette très intéressante analyse que vous avez écrite dans un style très clair et très remarquable.
    Comme vous le dites si justement et le titre de votre article est on ne peut mieux choisi, il est trop tard pour le changement salutaire dont tous les plus honnêtes et les plus censés d’entre nous voudraient plus qu’en toute légitimité car comme vous le dites de façon si claire car si lucide, les moyens à mettre en œuvre s’ils étaient appliqués déclencheraient la guerre civile. J’entends par là une situation beaucoup plus diversifiée et méchante au sens de complètement diabolique que tout ce qui a pu être observé jusqu’ici dans le monde dans toutes les guerres civiles qui ont déjà eu lieu.
    Je partage votre avis au sujet du fait que cela ne se produira probablement pas tout à fait ainsi.
    Cependant le degré de méchanceté diabolique de cette société va augmenter et parvenir à son paroxysme jusqu’au troisième conflit mondial qui est tout proche et ne s’arrêtera qu’avec la seconde venue de Jésus-Christ qui permettra entre autres la libération des habitants de Jérusalem qui seront assiégés pendant que Tsahal se battra non loin, au nord-ouest, dans la vallée d’Armageddon.

    Voici, je sais beaucoup de choses que beaucoup de gens et même haut placés ne savent pas. Je sais cela depuis mai 1976 et avec quelles nations ce conflit va commencer. Cela semblait déjà logique à cette époque mais depuis ces dernières années cela devient de plus en plus clair.
    La première guerre du Golfe en fut à mon sens le premier grand signe même s’il faut voir l’histoire des conflits dans le monde comme un grand tout dans la mesure où le passé écrit le présent en partie et le présent l’avenir de la même façon.

    Je suis Saint Des Derniers Jours et je suis à ce titre, depuis début septembre 1970, enseigné par les prophètes modernes (Apôtres) qui existent et eux, savent!

    Je suis aussi fils d’un officier supérieur de l’armée de l’air mort juste après John Kennedy, le 13 décembre 1963 alors que j’avais à peine plus de 18 ans -(Je suis né la veille de la capitulation du Japon, jour triplement historique dans ma ville au sujet de la seconde guerre mondiale puisqu’elle avait été libérée par les Américains juste un an jour pour jour avant et que ma naissance fut enfin juste six ans après l’envahissement de la Pologne qui fut le vrai début de la guerre. J’ai donc en fait presque neuf mois exactement et seulement de plus que vous.)- et qui, en tant qu’ Officier de liaison à Baden-Baden de fin juin 52 à fin juin 58 a jeté les bases (il assistait régulièrement aux conférences internationales multipartites comme l’on disait alors, avec les alliés, à Bonn et à Heidelberg) dans une vision alors désirable car défendable, d’une Europe aujourd’hui dirigée elle aussi de façon de plus en plus folle et destructrice des Peuples, des Cultures et de la Vérité.
    Ma sœur aînée a œuvré avec Monsieur Jean Royer, ex maire de Tours et ex ministre à la tête de deux ministères successifs sous la Présidence du Président Valéry Giscard d’Estaing durant les quatre derniers de ses six mandats de Maire et tout spécialement, en tant que maire-adjointe chargée du patrimoine culturel et historique de notre belle ville de Tours pendant les deux derniers, de 83 à 95.
    Elle a donc réalisé à ce titre toute la seconde moitié de la restauration du “Vieux Tours” dont les trois premières années, de 1959 à 1962, au travers de la restauration de seulement cinq à sept maisons très anciennes, expérience pilote initiée grâce à Monsieur Pierre Boyle alors architecte des bâtiments de France à Paris, a servi de base à l’élaboration de la fameuse loi Malraux en 1962.
    J’ai aussi des liens professionnels avec vous même si je n’étais pas dans les forces de l’ordre bien que je travaillais dans la santé.
    Vous pouvez me contacter par l’intermédiaire du site QUE JE PRIE DE BIEN VOULOIR VOUS COMMUNIQUER AVEC MA PRESENTE AUTORISATION mes coordonnées non seulement électroniques mais aussi postales et téléphoniques ce dont je les remercie par avance.
    Je vous suis très reconnaissant pour la qualité à tous égards de votre article et en particulier pour la richesse et la diversité des informations que vous nous y donnez.
    Bien amicalement et respectueusement à vous, Monsieur le Préfet,………j’allais signer, mais c’est vrai que ce n’est pas possible!

    J’ai commencé à écrire mon long commentaire alors qu’aucun n’était encore apparu mais il me fut long à écrire.
    Au moment où je rédige ce second texte il n’y a encore que neuf commentaires après le mien et je dois dire
    que je suis agréablement surpris par tous eut égard à leur lucidité et je partage tout à fait la très intéressante
    et terrifiante analyse d’ “Homère”, très intéressante en particulier pour la richesse des directions qu’elle explore.

    En revanche, je ne félicite pas vraiment “Jaurès” qui n’a pas forcément choisi le meilleur pseudonyme.
    Nous sommes habitués sur beaucoup trop de sites à voir ce genre d’esprit manipulateur dans les commentaires,
    symbole même de l’esprit de la gauche depuis des décennies.
    Le texte incriminé, je voudrais lui rappeler, ne fait pas état de 40 % de chômeurs indemnisés mais bien de chômeurs
    tout court, ce qui signifie qu’étant donné la population question et leurs très difficiles conditions de vie, ils sont
    pourvoyeurs pour beaucoup trop d’entre eux de problèmes relationnels, économiques et financiers, d’insécurité
    et de violence dans une proportion beaucoup plus grande que les chômeurs habituels traditionnels des Français
    dits de souche. Cette manipulation des chiffres est une manipulation tout court que l’on appelle en bon français
    sur le plan de la langue, de la dialectique. On n’en connaît d’éclatants exemples dans tous les pays communistes
    de l’avant et encore plus de l’après-guerre. Il n’y a pas besoin de dialectique lorsqu’on a le cœur pur et que nous
    intentions sont claires et honnêtes.
    Il faudrait que ôte déjà parmi tous ces chômeurs “prétendus immigrés” tous ceux et toutes celles qui le sont
    effectivement mais sans papiers et dans l’illégalité à tous égards ayant forcé nos frontières et nos lois déjà
    beaucoup trop permissives en ce qui concerne ces dernières.
    L’année 2013 est peut-être en cours mais elle est on peut le dire déjà bien entamée et nous avons toutes raisons
    de penser que Monsieur Christian Lambert a de par sa longue expérience professionnelle et les moyens de se
    documenter sait de quoi il parle et que même très récemment retraité il a au minimum l’autorité personnelle nécessaire
    pour faire ces affirmations.
    Contrairement à ce que vous affirmez “Jaurès”, beaucoup de personnes dans notre pays, même légalement profitent
    de façon scandaleusement illégitime du fruit du travail des gens honnêtes et particulièrement dont les générations qui
    les ont précédés ont durement souffert pendant des siècles pour essayer de construire de façon intelligente notre pays
    dans ce qu’il a de meilleur. C’est très gênant bien sûr de dire que des millions pensent ou disent qu’ils sont prêts à tout
    faire pour venir en France parce que “ça paye mieux” et qui de plus bien souvent crachent sur elle avec le plus grand
    mépris chaque fois qu’ils le peuvent comme cela vient encore de se faire sur les Champs-Élysées avec des doigts
    que j’appellerai de déshonneur et des attitudes très agressives envers nos gendarmes chargés de contenir les trop
    nombreux énergumènes venus semer la perturbation pour la victoire des “footeux” de l’Algérie.
    Oui “Jaurès” nous dépensons des sommes astronomiques pour une infinité de gens qu’ils détruisent notre pays et
    qui ne devraient pas être ici.
    Nous payons 10 000 € par mois au père de Mohamed Merah pour l’entretenir lui, sa femme légitime, sa concubine
    d’Algérie et leurs 15 enfants restant avec toutes les aides qu’ils ontcar bien sûr il a fait accoucher à chaque fois sa
    concubine en France; pas folle “la guêpe” ! Ainsi ils sont……… “Français” ! Tu parles! À peu près autant que les
    pingouins de l’Antarctique!
    «M Lambert préfère-t-il que les clandestins se promènent dans le métro avec leur maladie infectieuse » ?
    C’est l’honnêteté de la dialectique de gauche! On efface ce qui est écrit. Monsieur Lambert a bien écrit ce qu’il voulait
    dire. Que ces clandestins retournent dans leur pays immédiatement et ramènent avec eux leurs germes dans leurs
    pays d’origine. Nous aidons déjà beaucoup leurs gouvernants à les développer mes hélas il y a des décennies aussi
    qu’ils détournent de leur utilisation les fonds dont on leur fait cadeau!
    si malheureusement, c’est bien ce que l’on propose aujourd’hui de tout mettre sur le dos des mutuelles afin de soulager
    le régime général pour payer les profiteurs et spécialement pour la plus grande partie des sommes versées à ceux-ci
    venus de l’étranger.
    Oui, effectivement “Jaurès”, on pourrait continuer longtemps à jeter de la poudre aux yeux en utilisant des mots vrais
    de notre belle langue Française pour dire des mensonges très condamnables de par leurs conséquences mais ce
    serait perdre notre temps et vous nous en faites perdre et du précieux ainsi que beaucoup de nos énergies que nous
    devrions pouvoir consacrer à ceux et à celles qui en ont besoin et qui le méritent vraiment!
    La façon de ne pas attirer les travailleurs pauvres, non, c’est de renforcer ses frontières et de ne pas faire des lois imbéciles
    qui distribuent l’argent des gens honnêtes et travailleurs à des gens qui n’ont pas à le recevoir et en tous les cas sûrement
    pas directement dans notre pays.

    Nous n’ avons pas à recevoir les immigrés même espagnols ou italiens de souche quand nous ne pouvons déjà pas donner
    de travail aux Français de souche et travailleurs ni leur payer le chômage quand ils n’ont bien souvent rien fait pour être
    chômeurs!
    Nous serions aussi responsables de la chute de la natalité des autres pays d’Europe!?!?!?
    Faites un peu d’études en politique et en économie et recherchez surtout à acquérir de l’honnêteté dans vos motivations!

    Répondre
    • Jaures

      22 novembre 2013

      Caillou, relisez-moi (je suis moins disert). Il n’y a pas 40% de chômeurs parmi les immigrés mais 17% (chiffres Insee 2012). Parmi ceux-ci, moins de 40% sont indemnisés et ceux qui le sont ont cotisé assez pour l’être.
      Un clandestin ne peut travailler (sauf au noir) et ne peut donc ni cotiser, ni toucher la moindre allocation.
      Je suis d’accord que l’idéal est qu’un clandestin soit reconduit, mais qu’au moins, s’il n’est pas arrêté, qu’il ne nuise pas et soit soigné. Si l’AME n’existe plus, le clandestin demeurera. Et il est faux de prétendre que les immigrés préfèrent la France pour l’AME: les demandes d’asile des réfugiés de Lampedusa vont d’abord vers l’Angleterre, ensuite l’Allemagne et, loin derrière, la France.
      Enfin, on peut penser ce que l’on veut, et surtout pas du bien, de la famille Merah mais pourquoi fabuler: les Merah n’ont pas eu 15 enfants mais 5. Dans quel but “dialectique” avez-vous multiplié cette fratrie par 3 ?

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        23 novembre 2013

        Personne n’a envie de vous relire Jaures, vos gribouillis sont trop insipides. Il faut déjà se boucher le nez pour les lire une seule fois et encore, on n’arrive jamais à finir la lecture.
        Autant mettre les mains directement dans les latrines.
        Seule une bonne couche de goudron pourrait aseptiser la situation.

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25 novembre 2013

      mon conseil

      faites court, concis, incisif , en un mot faites ” clair ” et non roboratif et vous serez lu Monseigneur Lefebvre -Smith, par d’autre que @ Jaurès un habitué des textes indigestes

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25 novembre 2013

      Jean Royer c’est bien ce type gaulliste au génie commercial bien connu qui stockait dans des wagons plombés les lecteurs de bandes vidéos japonaises pour sauver l’industrie française !
      autant dire une référence politique autant qu’intellectuelle

      Répondre
  8. caillou

    21 novembre 2013

    Merci à vous Monsieur le préfet!
    Depuis 2012 et l’arrivée du “gouvernement” actuel et alors même que je suis de près les informations réelles sur les sites qui les diffusent encore, je n’ai encore jamais vu d’analyse aussi exhaustive et surtout et…… parce que, aussi lucide que la vôtre!
    J’écris un livre important, entre autres, sur les événements les plus graves qui vont se produire sur la planète dans les toutes prochaines années sur le plan humain.
    Votre vision est la seule qui cadre avec ce que je vais dire au sujet de l’espoir que cette destruction programmée soit arrêtée et inversée et surtout, vous êtes le seul à ma connaissance à l’avoir exprimé dans un média.
    J’apprécierais VIVEMENT de pouvoir entrer en contact avec vous et en particulier avec l’autorisation aussi du site “les quatre vérités” ainsi que la vôtre de pouvoir citer quelques-uns des chiffres dont vous faites état dans votre article “la ruine où la guerre civile” ainsi que quelques mots sous expressions clés que vous y avez écrits mais aussi en pouvant citer éventuellement votre nom ainsi que vos anciennes fonctions qui à elles seules outre votre notoriété et l’appréciation positive que vous avez suscitée quelquefois même à gauche permettent d’asseoir la légitimité des chiffres que vous avancez et des affirmations sur les plans politique et social qui sont les vôtres dans cette très intéressante analyse que vous avez écrite dans un style très clair et très remarquable.
    Comme vous le dites si justement et le titre de votre article est on ne peut mieux choisi, il est trop tard pour le changement salutaire dont tous les plus honnêtes et les plus censés d’entre nous voudraient plus qu’en toute légitimité car comme vous le dites de façon si claire car si lucide, les moyens à mettre en œuvre s’ils étaient appliqués déclencheraient la guerre civile. J’entends par là une situation beaucoup plus diversifiée et méchante au sens de complètement diabolique que tout ce qui a pu être observé jusqu’ici dans le monde dans toutes les guerres civiles qui ont déjà eu lieu.
    Je partage votre avis au sujet du fait que cela ne se produira probablement pas tout à fait ainsi.
    Cependant le degré de méchanceté diabolique de cette société va augmenter et parvenir à son paroxysme jusqu’au troisième conflit mondial qui est tout proche et ne s’arrêtera qu’avec la seconde venue de Jésus-Christ qui permettra entre autres la libération des habitants de Jérusalem qui seront assiégés pendant que Tsahal se battra non loin, au nord-ouest, dans la vallée d’Armageddon.

    Voici, je sais beaucoup de choses que beaucoup de gens et même haut placés ne savent pas. Je sais cela depuis mai 1976 et avec quelles nations ce conflit va commencer. Cela semblait déjà logique à cette époque mais depuis ces dernières années cela devient de plus en plus clair.
    La première guerre du Golfe en fut à mon sens le premier grand signe même s’il faut voir l’histoire des conflits dans le monde comme un grand tout dans la mesure où le passé écrit le présent en partie et le présent l’avenir de la même façon.

    Je suis Saint Des Derniers Jours et je suis à ce titre, depuis début septembre 1970, enseigné par les prophètes modernes (Apôtres) qui existent et eux, savent!

    Je suis aussi fils d’un officier supérieur de l’armée de l’air mort juste après John Kennedy, le 13 décembre 1963 alors que j’avais à peine plus de 18 ans -(Je suis né la veille de la capitulation du Japon, jour triplement historique dans ma ville au sujet de la seconde guerre mondiale puisqu’elle avait été libérée par les Américains juste un an jour pour jour avant et que ma naissance fut enfin juste six ans après l’envahissement de la Pologne qui fut le vrai début de la guerre. J’ai donc en fait presque neuf mois exactement et seulement de plus que vous.)- et qui, en tant qu’ Officier de liaison à Baden-Baden de fin juin 52 à fin juin 58 a jeté les bases (il assistait régulièrement aux conférences internationales multipartites comme l’on disait alors, avec les alliés, à Bonn et à Heidelberg) dans une vision alors désirable car défendable, d’une Europe aujourd’hui dirigée elle aussi de façon de plus en plus folle et destructrice des Peuples, des Cultures et de la Vérité.
    Ma sœur aînée a œuvré avec Monsieur Jean Royer, ex maire de Tours et ex ministre à la tête de deux ministères successifs sous la Présidence du Président Valéry Giscard d’Estaing durant les quatre derniers de ses six mandats de Maire et tout spécialement, en tant que maire-adjointe chargée du patrimoine culturel et historique de notre belle ville de Tours pendant les deux derniers, de 83 à 95.
    Elle a donc réalisé à ce titre toute la seconde moitié de la restauration du “Vieux Tours” dont les trois premières années, de 1959 à 1962, au travers de la restauration de seulement cinq à sept maisons très anciennes, expérience pilote initiée grâce à Monsieur Pierre Boyle alors architecte des bâtiments de France à Paris, a servi de base à l’élaboration de la fameuse loi Malraux en 1962.
    J’ai aussi des liens professionnels avec vous même si je n’étais pas dans les forces de l’ordre bien que je travaillais dans la santé.
    Vous pouvez me contacter par l’intermédiaire du site QUE JE PRIE DE BIEN VOULOIR VOUS COMMUNIQUER AVEC MA PRESENTE AUTORISATION mes coordonnées non seulement électroniques mais aussi postales et téléphoniques ce dont je les remercie par avance.
    Je vous suis très reconnaissant pour la qualité à tous égards de votre article et en particulier pour la richesse et la diversité des informations que vous nous y donnez.
    Bien amicalement et respectueusement à vous, Monsieur le Préfet,………j’allais signer, mais c’est vrai que ce n’est pas possible!

    Répondre
  9. Vercingétorix le Gaulois

    21 novembre 2013

    Vous oubliez les français patriotes,qui sont armés aussi!

    Répondre
  10. HOMERE

    21 novembre 2013

    Chronologiquement il y a d’abord la ruine puis la guerre civile.Nous sommes au stade 1 qui prépare le second.
    Les élections piège à cons n’aurons plus de raison d’être puisque nous ne sommes déjà plus dans un système politique soutenable quelle que soit la couleur des impétrants.
    S’installera l’anarchie (désobéissance aux lois et règles édictées par les Gouvernements rejetés par le peuple) et les actions violentes de toutes natures.
    Chacun se protègera des atteintes physiques par des moyens appropriés,et agira pour ne plus dépendre des pouvoirs nationaux et locaux.Des groupes d’autodéfense se créeront et des communautés s’isoleront pour créer des entités indépendantes.L’armée restera immobile et la police ne pourra plus agir faute de moyens.Les grèves auront raison de l’appareil productif qui sera à l’arrêt total.Les tentatives de redressement échoueront toutes faute de crédibilité sauf celles menées par des responsables actifs qui seront jugées par des collectifs de type “comités de salut public” avec sanctions très lourdes en cas d’échec ou d’incompétence.Des conglomérats d’intérêts s’uniront sur des bases nouvelles avec comme principes la démocratie directe et le respect des intérêts généraux.
    On peut toujours rêver……réellement.

    Répondre
  11. Angioni Lionel

    21 novembre 2013

    Vos analyses sont parfaitement justes, il faudra pourtant y apporter une solution?
    Je suis fils d’immigré de père, celui-ci après naturalisation a combattu pour la France en 1940. J’étais fier d’être Français et d’avoir reçu sa culture à l’école publique , lorsque je vois ce qu’elle est devenue et tout le reste… J’ai honte maintenant à 83 ans

    Répondre
  12. lombard

    21 novembre 2013

    bonjour
    je pense qu il faut tout bloquer !!je ne suis pas persuadé que les parasites bougerons!et si ils bougeaient ,vaut mieux que ce soit avec 8 millions de musulmans que lorsqu ils seront le double ou bien le triple.. il faut crever l’abcès !!!!!

    Répondre
    • étoiledemer

      23 novembre 2013

      il fallait être d’une incompétence crasse pour permettre l’implantation sur notre sol de millions de maghrébins et africains musulmans qui, par tradition du mariage endogamique et par religion, ne se marient qu’entre eux (à 90%) ! Posons le problème tel qu’il est : au bout de 3 générations les couples de maghrébins nés à l’étranger qui ont fait souche chez nous, ont mis au monde des maghrébins qui eux aussi vont chercher un conjoint au bled. Bien qu’étiquetés 100% desouche, et n’entrant pas statistiquement dans la colonne “immigrés” (belle supercherie) leur progéniture sera aussi considérée comme desouche et pourtant dans les faits 100% étrangers. Les générations se suivent et se ressemblent ainsi jusqu’à perpette. Nous sommes en train de laisser se former dans notre pays, tout un peuple dont une grande majorité ne se sent pas français. Nous nous faisons voler notre pays. Regardez sur you tube les vidéos des documentaires “baby boom” sur les accouchées dans différentes maternités de la région IDF.
      Ces documentaires destinés à promouvoir le métissage et le vivre ensemble donnent en fait une furieuse envie de gerber.
      (you tube baby boom maternité de Montreuil) . Ca donne autant la nausée que les lebensborn des nazis.

      Répondre
      • frappi12

        24 novembre 2013

        Vous avez absolument raison, votre analyse est juste. La démonstration de ce que vous dites est dans la rue aujourd’hui. Les dirigeants politiques savent parfaitement la catastrophe qu’ils ont faite. Mais aucun ne veux l’admettre, ils ne voient que leur carrière politique et veulent à toute force gagner un poste d’élu. Peu importe ce qui se passe derrière eux. Mais les français continuent de ne rien dire et leur font encore confiance. Une histoire triste que les générations futures devront gérer, ou bien fuir de notre pays envahi par des sauvages.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          24 novembre 2013

          Croire que ” nos ” dirigeants sont aussi lucides, c’est leur faire beaucoup de grâces !

          En réalité, ils n’ont rien compris à rien et persistent ( à ” Droite ” comme à ” Gauche ” ) dans la plus stricte observance de leurs dogmes à la fois respectifs et croisés

          Car changer SES références demande beaucoup trop d’imagination pour des gens qui n’en ont intellectuellement pas, et beaucoup trop de courage pour des parasites

          Une bonne illustration de ce que j’avance peut être trouvée dans le monde du rugby à XV avec l’équipe de France qui s’obstine dans la même conception du jeu et engrange autant de défaites qu’elle dispute de matches

          Répondre
  13. JEAN PN

    21 novembre 2013

    Nous n’accepterons pas notre ruine. Alors pour le reste c’est clair !!!

    Répondre
  14. Oeildevraicon

    20 novembre 2013

    La ruine ou la guerre civile

    Euh… Les deux mon adjudant!

    Répondre
  15. 20 novembre 2013

    Désastreux, accablant ! La première des choses est de redonner les moyens à l’armée car c’est d’elle que nous allons avoir besoin pour faire front à l’état de guerre qui se prépare dans nos murs. Et parallèlement nous devons mettre en place les moyens de redressement que vous avez décrits.

    Répondre
  16. Jaures

    20 novembre 2013

    En mélangeant tout et en écrivant des contre-vérités flagrantes on peut aisément démontrer n’importe quoi.
    Ainsi, le taux de chômage des travailleurs immigrés n’est pas de 40% (d’où provient ce chiffre ?) mais de 17%. Il faut rappeler que l’indemnité chômage n’est versée que si l’on a cotisé suffisamment longtemps (à peine la moitié des chômeurs sont indemnisés) et en proportion du salaire. Or on sait que le salaire moyen d’un travailleur immigré est en moyenne de 25% inférieur à celui d’un français. Par ailleurs, l’indemnisation est limitée et dégressive, elle ne peut être une rente.
    Par ailleurs, comment M Lambert peut-il donner le coût de l’AME en 2013 alors que l’année est en cours. En 2012, l’AME a coûté 640 millions. M Lambert préfère-t-il que les clandestins se promènent dans le métro avec leur maladie infectieuse ?
    Concernant les “dépenses sociales” je rappelle qu’elles sont pour l’essentiel destinées à payer les retraites, à soigner, à garder les enfants, à régler les allocations familiales,…
    On peut effectivement supprimer tout cela et demander à chacun de s’assurer individuellement. C’est un choix de société qu’à présent aucun parti, de l’extrême gauche à l’extrême droite, ne propose. C’est sans doute que les exemples américains de free clinics et de retraités ruinés tenus de reprendre un job après 70 ans ne fait pas rêver.
    On pourrait continuer ainsi. Dire que l’immigration est la cause de tous nos maux est une imposture. Il n’existe aucun pays riche sans immigrés: la seule manière de ne pas attirer les populations pauvres est de devenir pauvre. Ainsi, en Espagne, des dizaines de milliers d’immigrés ont quitté un pays qui souffre de plus de 20% de chômage et de pauvreté. Le hic; c’est que les jeunes espagnols les ont suivi vers l’Allemagne, le Brésil, le Maroc et … la France, faisant chuter la population pour la première fois depuis qu’existe le recensement.

    Répondre
  17. mariedefrance

    20 novembre 2013

    Le peuple de France jusque là gâté ne devait pas être très mûr et adulte pour que les instances gouvernementales aient un discours de vérité.

    Pourquoi ne pas avoir dit plus tôt aux Français, la vérité de l’état de nos finances ?
    pourquoi ?
    mais toujours pour la même chose : garder le pouvoir.

    La solution, les solutions c’est le panachage de plusieurs méthodes en commençant par la réduction du train de vie de l’Etat et de son mille-feuilles, une gestion saine de l’immigration, des aides sociales et surtout, surtout retrouver les entreprises qui ont fuit car soumises à trop de charges pour pouvoir investir et embaucher.

    Tant que le dogme dominera la raison, la France perdra.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)