La situation de Calais est inadmissible !

Posté le février 16, 2016, 10:39
6 mins

On le sait, une manifestation en faveur des « mi­grants » amassés à Ca­lais, dans un bidonville que certains appellent « jungle », a été autorisée.

Elle a eu lieu le 23 janvier dernier. On y a vu défiler tout ce que la France compte d’organisations gauchistes. Des groupes violents ont rejoint la manifestation. La statue du Général de Gaulle a été souillée d’une inscription « Nik la France » (des adeptes de la réforme de l’orthographe, sans doute). Des débordements aux allures d’émeutes ont eu lieu en direction du port. Trente-cinq personnes ont été arrêtées.

On le sait aussi, une manifestation devait avoir lieu le 6 février, contre l’immigration clandestine et en soutien aux habitants de Calais, cette fois.

Elle a été interdite. Des manifestants sont venus quand même. Plusieurs d’entre eux ont été arrêtés, dont un général en retraite de l’armée française, Christian Piquemal.

La situation qui règne à Calais est absolument insupportable et inadmissible.

Elle détruit peu à peu la ville et y fait régner une insécurité croissante.

Elle condamne des commerces à la ruine.

Elle montre l’impuissance du gouvernement, et son incapacité à gérer le pays face à une crise migratoire de plus en plus grave.

L’autorisation d’une manifestation gauchiste et l’interdiction d’une manifestation non gauchiste et défendant les valeurs de la France et de la civilisation occidentale révèlent, une fois de plus, les orientations d’un gouvernement impuissant et incapable.

L’état d’urgence règne en France depuis les lendemains des attentats du 13 novembre, mais on voit fort bien que le gouvernement ne règle rien, ne maîtrise rien, et gère au jour le jour, aveugle aux frustrations et à la colère qui montent dans une part croissante de la population.

Cette façon de gérer les choses ne peut durer indéfiniment.

Le gouvernement semble penser qu’en fustigeant l’« extrême droite » et l’« islamophobie », il va parvenir à diffamer suffisamment ceux qui s’insurgent pour les faire taire et les écraser.

Il ne fait ainsi que les insulter et que souffler sur les braises. Il est aidé par les grands médias qui contribuent à la diffamation. Il ne fait qu’attiser ce qui pourrait aisément désormais prendre des allures d’incendie.

Il faudrait d’abord rétablir les principes élémentaires du droit, et cela passerait par la libération d’une ville telle que Calais, dont les habitants ont le droit de vivre en sécurité, et dont les commerçants ont le droit de se livrer à leurs activités.

Cela passerait par un rétablissement de la justice : combien de policiers dans ce pays sont excédés de voir des criminels, sans cesse relâchés par des juges laxistes, les narguer ?

Cela passerait aussi par un retour au pluralisme de l’information.

Je crains fort que les principes élémentaires du droit continuent à être violés, que la dérive de la justice se poursuive (même si Madame Taubira a quitté ses fonctions) et que le pluralisme de l’information ne revienne pas.

Le travail de sape mené par la gauche depuis plusieurs décennies et dont j’ai parlé à de nombreuses reprises se poursuit.
Quand bien même il y aurait des changements politiques, il n’en resterait pas moins que l’hégémonie de la gauche est en place et contrôle très largement la magistrature, la culture, l’enseignement, les médias, l’édition, les écoles de journalisme.

J’ai parlé, à propos du travail de sape mené par la gauche et de son hégémonie, de ce qui en résulte : une avancée vers l’anomie, donc vers la fracturation des règles et des valeurs permettant à une société de fonctionner.

Jamais la France n’a été aussi proche de l’anomie. C’est d’ores et déjà l’anomie qui règne à Calais, mais elle ne règne pas seulement à Calais : il existe en France 751 zones de non-droit, rebaptisées pudiquement par le langage politiquement correct « zones urbaines sensibles ».

La liberté de travailler, circuler, entreprendre, parler, disposer souverainement de ses biens est, chaque jour davantage, menacée.

Je n’ose énoncer ce qui survient au bout de l’anomie. Nous risquons de le voir bientôt…

19 réponses à l'article : La situation de Calais est inadmissible !

  1. BRENUS

    20 février 2016

    Pour ce qui concerne Calais et ses habitants ( je ne parle pas des envahisseurs), il n’est pas inutile de rappeler que, très longtemps, les gens ont apporté un soutien sous diverses formes aux ” junglistes” et auraient craché sur quiconque leur en aurait fait le reproche. Ils ont réchauffé des serpents et se lamentent maintenant de se faire mordre. Même la mère du bled s’opposait à toute accusation avant que de pleurnicher. Un député de la région nord avait récemment rappelé une formule locale fort à propos “quand on veut grimper à l’arbre, il vaut mieux s’assurer d’avoir le cul propre”. Comme dans la vieille chanson d’Annie Cordy ” tu les as voulu, tu les a eu”. Et il ne sont pas prêt de s’en débarrasser, tout en casquant pour les nombreuses assos qui ne vivent que de ce bordel. En dépit des déclarations à la noix de cocos.

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    18 février 2016

    vous oubliez, dans votre déjà longue liste ” nauséabonde “, les socialo-fascistes un ” genre ” nouveau qu’ un chercheur et politologue belge, fort brillant esprit scatologique, vient de mettre au [ goût du ] jour et en exclusivité sur les ” 4V² ” … ne manquez surtout pas ses [ délires ] chroniques … évitez pareillement les sermons … culpabilisants et donc pénalisants du crypto-soviétique ( par filiation ) @Jaurès …

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    17 février 2016

    ” la situation de Calais est inadmissible ! ” … on croirait entendre Manuel Valls ! ! ! … entre nous, rappelez moi, qui a négocié les accords franco-britanniques concernant les ” migrants ” ? …

    pour @ Jaurès ( qui doit héberger dans l’ appartement ” sécurisé ” de sa banlieue tranquille au moins un réfugié … sauf chrétien d’ Orient ) PEDIGA est un acronyme allemand qui signifie à peu près ” union de peuples contre l’ islamisation de l’ Europe ” et d’ ailleurs il ne peut PLUS y avoir de racisme puisque ( dans la logique de bobo @ Jaurès les races n’ existent plus )

    Répondre
    • Guy Milliere

      18 février 2016

      L’accord du Touquet a été négocié sous Sarkozy en 2003. Il a été bon pour le Royaume Uni, mauvais pour la France parce que l’espace Schengen n’a cessé d’être très perméable. Faute de rendre l’espace Schengen imperméable, il faudrait rétablir des contrôles aux frontières de la France. Ce sera, hélas, difficile. L’union des peuples contre l’islamisation de l’Europe est un projet très respectable.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        18 février 2016

        Sarkozy ! je ne le vous fait pas dire ! encore un petit effort ou encore un peu de temps Mr Millière et vous allez devenir comme moi un royaliste-fasciste-écologue … bref quelqu’ un d’ holistique

        Répondre
  4. pi31416

    16 février 2016

    “Cette façon de gérer les choses ne peut durer indéfiniment.”

    Cette façon de gérer les choses est un test. Il s’agit de déterminer jusqu’où les Français sont disposés à se laisser chier dessus sans réagir violemment.

    Cette façon de gérer les choses peut donc durer indéfiniment: il suffit aux testeurs de ne pas excéder le point de non-retour. En bon français: on est dans la merde et on s’y complaît

    Répondre
  5. DESOYER

    16 février 2016

    Monsieur Millière prend conscience petit à petit qu’on ne peut pas avoir de libéralisme économique sans un Etat fort qui fait son travail de maintien de l’ordre et de protection des biens et des personnes. Il ne lui reste plus qu’à demender pardon (en cette année de la Miséricorde) pour ne pas avoir vu plus tôt le problème de l’immigration.
    Quant à Piquemal, il se “déballonne”. Dommage, pour une fois qu’un général montrait qu’il en avait!

    Répondre
    • Guy Milliere

      18 février 2016

      Le libéralisme économique bien compris va de pair avec un Etat qui assume pleinement ses fonctions régaliennes: police, armée, justice. J’en ai toujours eu conscience. J’ai toujours vu le problème de l’immigration: un pays doit avoir des règles et ne peut accueillir que ceux qui respectent les règles et sont à même de s’assimiler. J’ai déjà écrit des textes sur ces sujets.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        22 février 2016

        le problème, voyez vous Mr Millière, c’ est que PERSONNE ( c. à d. , PAS UN SEUL ETAT ) n’ est en réalité dans la position d’ un libéralisme ” économique ” … ” bien compris ” ( sic ) ( d’ ailleurs y a t on jamais été un jour ? ) mais sous les vents ( tempétueux et mauvais ) des puissances financières ( c. à d. spéculatives économiquement et politiquement, voyez Soros ) et … apatrides … cela par défection des Etats Nations … enfin ce que j’ en dis moi le vieux fasciste ….

        Répondre
  6. druant philippe

    16 février 2016

    Ou je me trompe ou ce général Piquemal est un mollusque indigne d’ avoir commandé la légion étrangère : le racisme est chose normale en chaque homme et atteste de l’ existence d’ un instinct de conservation en bon état de marche !
    A moins qu’ il n’ ait éu le cerveau lavé dans un centre UMPS et subi une propagande politiquement correcte à forte teneur en vivre ensemblisme .
    On remarquera le commentaire stupide de l’ abruti socialiste
    du site , comme d’ habitude !
    GM lui opposera un silence méprisant !

    Répondre
  7. Jaures

    16 février 2016

    Le général Piquemal a reconnu s’être fourvoyé dans cette manifestation aux côtés de Pegida qu’il a lui-même qualifié sur RTL de “raciste” et même “un peu fasciste”(sic).
    Si Millière se sent à présent proche de ces mouvements néo-nazis, qu’il le dise franchement.
    Cela n’étonnera guère ceux qui suivent l’évolution de son discours depuis quelques années.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17 février 2016

      allons, allons @ bobo Jaurès ! Ne faites pas semblant d’ ignorer que Monsieur Guy Millière roule, depuis que je connais ses prises de position, pour Israël ( dont je salue au passage la Justice ) ! Vous me direz aussi … que les intérêts de l’ Etat Hébreux , ceux de son Premier Ministre, sont présentement communs avec ceux de la Turquie et de … l ‘ Arabie des Saoud !

      Répondre
    • Jacky Social

      18 février 2016

      En quoi Pegida est-il neo-Nazi? Et si vous trouvez que c’est le cas, sans amalgame aucun bienntendu, qu’avez-vous a dire de DAESH?

      Répondre
      • Jaures

        18 février 2016

        Je faisais référence aux propos du Gl Piquemal qualifiant de “raciste” et “fasciste” Pegida.
        Daech est un groupe théocratique et mafieux, une bande opportuniste qui profite des conflits régionaux pour prospérer grâce à divers trafics divers (dont celui d’êtres humains).

        Répondre
      • pi31416

        18 février 2016

        “En quoi Pegida est-il neo-Nazi?”
        Parce que Jojo l’a dit. Et Jojo, c’est le colleux d’étiquéquettes émérite par excellence. Un problème? Demandez à Jojo, il vous trouvera l’étiquette à y coller pour le résoudre, illico presto! Chez Jojo, à tout problème son étiquette. Bientôt, grandes soldes de printemps!

        Répondre
        • Jaures

          19 février 2016

          Encore une fois cette “étiquette”, comme vous dîtes, vient de Piquemal lui-même (interview sur RTL).

          Répondre
      • Hilarion

        18 février 2016

        Cher Jacky Vous savez comme moi que la société française se décline en deux camps. Le Camp du Bien, celui qui est en train de couler le pays avec ardeur et les autres ou en vrac on trouve les fascistes les néo, crypto nazis, “qui ont la haine” qui tiennent des propos “nauséabonds” dès qu’une demande de remise en ordre apparaît. On commence à voir, ici ou là des critiques de l’Islam qui se transforment en accusations de racisme, comme si l’Islam était une race. Dans le gigantesque foutoir mental organisé par la gauche depuis de nombreuses années il était bien naturel que Pegida ait été taxé de nazi, puisqu’il se démarque du camp du Bien.

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        18 février 2016

        mais PEDIGA est effectivement un mouvement populiste néo-nazi comme le sont : Aube Dorée en Grèce , les brigades d’ Odin en Finlande etc …

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)