La voie du déclin

Posté le février 20, 2012, 12:00
5 mins

Le modèle social français : c’est l’expression favorite des étatistes, de la classe politique installée, des défenseurs des « acquis sociaux », des conservateurs de tous poils, bref de tous ceux qui veulent que rien ne change.

D’abord, ce n’est pas un modèle : un modèle, par définition, est fait pour être copié. Or personne ne l’a jamais copié, où que ce soit dans le monde. Imiter un système qui produit 2 millions de chômeurs, une dette explosive, des impôts confiscatoires, des pauvres évalués à 13,2 % de la population française (chiffes de l’INSEE de 2006) ?

La gauche n’hésite pas à présenter les entreprises comme des lieux d’exploitation et les chefs d’entreprise comme des esclavagistes, les investisseurs comme des spéculateurs, despropriétaires qui  exploitent leurs locataires, des riches, cupides et égoïste, etc. Boucs émissaires, diabolisés, nos « Riches » sont donc responsables des inégalités ! En France et dans le monde.

Face aux critiques, les seuls créateurs d’emplois et de richesses que sont les entreprises privées n’en peuvent plus de supporter les réprobations morales et le fardeau financier de l’état et de ses profiteurs. Résultat, par lassitude, résignation, la France décline économiquement. Moralement, elle n’explosera pas. Elle implose lentement.

Le projet du gouvernement est comme prévu un catalogue de bonnes intentions  ! Plus de 60 chantiers de réforme qui, sous les pressions des lobby, les renoncements, deviennent des "réformettes" !  Ce qui évite le véritable débat autour des réformes douloureuses pour l’économie  française, que ni la droite, ni la gauche n’osent aborder avec réalisme et courage. En 2012 : du sang, de la sueur et des larmes ! Qui aura le courage de dire la vérité aux Français ? Il faudrait bien qu’ils s’aperçoivent que le monde bouge.

Pour les Français la logique des mini-réformes en cours reste incompressible, politiquement dangereuse et économiquement inefficace.  Notre merveilleux amortisseur social, qui nous donne bonne conscience et renforce notre immobilisme, est en réalité financé par l´emprunt ! Avec une dette abyssale, que les générations futures devront payer. Une irresponsabilité doublée d´un égoïsme monstrueux dont seront victimes nos enfants et petit enfants. Et avec un parti socialiste qui a toujours été le parti de l’impôt, de la dépense par et pour la fonction publique!

Le pire est donc à venir, pas de quoi être rassurés pour l’avenir en 2012 : Le programme du PS : 2,5 % d’impôts en plus !

À droite nous conservons une économie étatique de « socialisme » rampant, d’assistanat, avec des taxes et des impôts spoliateurs. Programme UMP ? Avec les réformes en cours : 2,5 % d’impôts en plus.

La France est un pays en « faillite » qui se révèle incapable de réduire ses dépenses de 2 % ( soit 40 milliards ) et n’a comme solution que des augmentations d’impôts. Et un pays en déclin mortel.

4 réponses à l'article : La voie du déclin

  1. heraclite

    22/02/2012

    J’ai suivi cette année un cours d’histoire de l’économie en Sorbonne d’un professeur qui a OSÉ dire, à la stupéfaction approbatrice des auditeurs :
    "Quand on crée un emploi dans le privé, on crée de la richesse, quand on crée un emploi dans le public, on crée de la dépense".
    Il m’a semblé que c’était une assez bonne description du modèle économique français.

    Répondre
  2. qilom

    22/02/2012

    Français, la situation est simple : le prochain Président sera François Hollande, François Bayrou ou Nicolas Sarközy. Ne vous plairait-il pas que ce soit celui des trois qu’on ne peut qualifier à juste raison de menteur invétéré ? Faites-vous quelque chose pour l’aider concrètement à remporter la victoire ? Vous aussi, vous pouvez aider l’honnêteté, alors faites-le avant qu’il ne soit trop tard !

    Répondre
  3. Toni

    21/02/2012

    La grande réusite du modèle social Français que le syndicaliste de service Mr Jaures défend nous a permis d’avoir l’équipe de France de football de 2010 qui s’est fait remarquée mondialement par son attitude. De la grève, des comportement de voyous … Bref bien le comportement de nos syndicats ,de la gauche et de quelques gens de droite. Ce qui me gêne est que Mr Jaures ne se rend pas compte que l’on passe pour des idiots aux yeux du monde entier …

    D’un autre coté une équipe de voyous avec un poichiche dans la cervelle n’est pas mauvaise pour représenter la France lors d’une coupe du monde de football, c’est même un choix très judicieux por représenter les gens comme Mr Jaures. Frank Ribery est le pur produit des bonnes idées de Mr Jaures.

    Nous allons décliner parce que ce syndicaliste n’a pas compris que tous les gens de valeur de la classe supérieure et de la classe moyenne supérieure vont s’en aller pour en pas revenir. Ils reviennent ??? Ce n’est pas vraiment mon impression …

    Dire que j’en suis à apprécier la concurrence mondiale pour simplement mettre à l’écart des organisations syndicales Français qui e**erdent tout le monde.

     

    Répondre
  4. galandi

    21/02/2012

    Très bon article, merci. Tant que toc et frime règneront à l’Elysée, le naufrage est garanti, car la confiance a disparu, tout le monde se méfie de tout le monde. Le « modèle » au sommet étant toxique, c’est tout le corps social qui est contaminé. On pourrait voir, à la fin, les principaux reponsables sauter les premiers dans les chaloupes, ça leur irait bien.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)