"La burqa est la partie émergée de l'iceberg

Posté le avril 30, 2010, 12:00
49 secs

Interrogée sur France Info, Marine Le Pen, candidate à la succession de son père à la tête du
parti d’extrême droite, a estimé qu' »on ne s’attaque là qu’à la partie émergée de l’iceberg ». « En réalité, il fallait contre tous les communautarismes une loi intégrale et il fallait
inscrire dans la Constitution ‘la République ne reconnaît aucune communauté' »
, a ajouté Marine Le Pen.

« Quand on aura réglé le problème de la burqa, on aura toujours le problème de la polygamie, on aura toujours le problème de la prière dans les rues des
grandes villes,
on aura toujours le problème du bannissement du porc dans les cantines, c’est-à-dire toutes ces revendications communautaristes quotidiennes auxquelles
les Français sont confrontés », a poursuivi la députée européenne.

Un peu plus tôt sur Europe 1, Marine Le Pen avait assuré que le « combat » des idées du Front national ne faisait « que commencer », alors que les militants du parti doivent se
retrouver demain pour le traditionnel défilé du 1er mai. Elle a aussi affirmé que « l’ensemble de l’actualité » donnait « totalement raison » au FN, « de la Grèce, en passant par la Belgique, par la
burqa, la fraude aux allocations familiales, l’explosion de l’insécurité ».