La faillite en ligne de mire ?

La faillite en ligne de mire ?

Dans un article au titre évocateur « Ca ne peut pas marcher », la dernière livraison de notre hebdomadaire, les
4 vérités, revient sur la folie française de la pression fiscale.

Première raison évoquée, le clientélisme politique :

« Ainsi se sont créés au fil des années, outre les
innombrables institutions sociales, un catalogue de subventions de dizaines de milliards d’euros distribués à des milliers d’associations, parfois de la plus haute fantaisie. […] l’association
de préfiguration des arts du clown (!), les crédits remis à l’institut Mitterrand, aux associations gays et lesbiennes très bien pourvues, ainsi qu’aux jeunesses communistes, aux scouts
musulmans, à SOS Racisme, […] aux subventions nationales s’ajoutent les subventions départementales et communales.Voilà ce que l’on fait de nos impôts ! »

Avec comme seule offre faite aux travailleurs celle de travailler moins, la richesse nationale connaît une moindre croissance. Pour faire face aux dépenses, reste donc l’emprunt
:

« 50 % des 36000 communes de France étant, comme
l’État, largement endettées. La ville de Paris, par exemple, traîne une dette de 2.5 milliards d’euros, malgré l’augmentation annuelle des impôts locaux. »

En plus de cela, nous nous obligeons à sauver le Tiers-Monde, le plan concocté par Jean-Louis Borloo prévoit :
« un financement de 450 milliards d’euros sur 20
ans, dont les trois quarts pour l’Afrique! Les banques à Zurich vont exploser de joie! Et cette fois-ci, les chefs d’État africains achèteront non seulement des appartements de 600
m
2

avenue Foch, mais des châteaux aux centaines de pièces, comme l’avait fait l’empereur Bokassa »

La pression fiscale ne peut que continuer sa croissance, pour un bien maigre résultat :

 » 8 millions de personnes au-dessousdu seuil de pauvreté, 3.5 millions de mallogés,une centaine de milliers de SDF
mendiants,plus des centaines de milliers de clandestins,toujours plus nombreux. »
C’est à désespérer de la république !

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: