L’affaire du voile

Posté le octobre 21, 2019, 3:12
3 mins

Voici maintenant trois décennies que la France a découvert la polémique sur le voile islamique et rien ne semble évoluer.

La polémique déclenchée par Julien Odoul, conseiller régional RN, demandant qu’une femme voilée accompagnant une classe au conseil régional de Bourgogne soit évacuée, « remet le couvert », si j’ose dire.

Et les arguments sont les mêmes qu’à la fin des années 1980 : liberté ou laïcité, accueil ou intégration.

Il y a un côté un tantinet désespérant à se jeter périodiquement dans les mêmes psychodrames sans avancer d’un iota – et même en reculant d’année en année, puisqu’on est passé du voile à la burqa, en attendant de s’interroger gravement sur le respect de la « diversité » culturelle qui nous imposerait d’accepter la lapidation sur notre sol !

La polémique sur le voile est ainsi une façon d’occulter, non pas seulement les formes féminines au nom de la pudeur islamiquement correcte, mais surtout l’islamisation de la France.

Mais, dans la polémique actuelle, il existe aussi un intérêt politique : la République en marche va difficilement pouvoir tenir sa règle fameuse du « en même temps », c’est-à-dire du refus de choisir une politique.

Car la polémique Odoul est surtout devenue la polémique Blanquer-Taché.

Aurélien Taché, député LREM et chantre du multiculturalisme, avait beaucoup fait pour orienter en ce sens la campagne d’Emmanuel Macron – et, plus encore, la campagne législative qui suivit.

Adepte du « en même temps », le président lui donnait volontiers la parole, tout en installant au ministère de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, qui n’est certes pas hostile à la discrimination positive, mais qui est aussi un adepte sourcilleux de la laïcité.

Or, Aurélien Taché, probablement fâché du récent (et inutile !) débat sur l’immigration, a ouvert les hostilités en déclarant que Julien Odoul n’avait fait que mettre en application les principes de Jean-Michel Blanquer – qui s’oppose, en effet, à ce que des femmes voilées accompagnent les classes.

Jean-Michel Blanquer menace de porter plainte et, à l’heure où j’écris ces lignes, le ton monte entre les deux hommes, tandis qu’Emmanuel Macron et Édouard Philippe tentent d’éteindre l’incendie.

Cette polémique est donc un excellent moyen de forcer la gauche à choisir son camp. Que ce soit à LREM ou à LFI, des « républicains » attachés à l’ancien modèle d’intégration côtoient des multiculturalistes. Cela ne peut pas durer bien longtemps.

Espérons que cette dérisoire polémique permette de clarifier le débat. En attendant de s’affronter sérieusement à l’islamisation de la France !

5 réponses à l'article : L’affaire du voile

  1. KAVULOMKAVULOS

    28/10/2019

    Si le port du « voile » est permis pour les moukères muzz qui accompagnent les gosses en « sorties scolaires », lesquelles ne sont en fait que le prolongement de l’école et pas une balade volontaire, alors exigeons que les muzz acceptent que leurs lardons soient promenés par des bonnes soeurs en cornettes avec une grosse croix pectorale. Pour rétablir la sacro-sainte égalité après laquelle tous brament à s’en perdre la barbe.
    Pour faire bonne mesure, j’ajouterais qu’ils doivent aussi accepter les « Haré-Krishna » accompagnés de leurs cymbales qui nous cassaient tant les oreilles lorsqu’ils déboulaient au quartier latin jadis. Là aussi c’est inscrit dans la loi de pratiquer sa religion (n’importe laquelle) en public.

    Ne manqueront plus que les satanistes, encadrés par des bataillons de succubes tortillant du fion pour, enfin, se marrer…

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    28/10/2019

    arrêtez un peu avec le  » voile  » … :  » ce n’ est pas notre affaire ! « 

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    23/10/2019

    le voile qui était, dans l’ Antiquité, une  » tradition  » vestimentaire féminine méditerranéenne ( à l’ exception des montagnards …  » maures « , sardes … ) , mais aussi … religieuse ( Marie portait le voile ! ) est de nos jours assimilé à une SOUMISSION à l’ autorité … de l’ homme et bien entendu toujours à celle de … Dieu : il faut cacher cette chevelure , il faut cacher ce corps  » cause  » de tant de …  » tentations  » et de tant d’ orgueil

    combien de femmes musulmanes portent le voile uniquement par conviction religieuse ?

    il y a de cela quelques temps j’ étais à Heidelberg et les tous les membres d’ une famille juive séfarade  » américaine  » ( grands parents, parents, ados au total une petite dizaine de personnes ) qui visitait le château portaient les signes extérieurs de leur appartenance ethnique et religieuse,. ils ne faisaient l’ objet d’ aucune curiosité pas davantage que d’ une quelconque hostilité sans doute parce que tout le monde savait qu’ ils ne font pas de prosélytisme … religieux

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    23/10/2019

    c’ est l’ éternel conflit entre la Bêtise (ou la Passion ) et la Raison

    et on ne connait pas d’ exception à cela , puisque cela touche également les gens qui se réclament de  » droite « 

    Répondre
  5. BRENUS

    21/10/2019

    Taché ! Cette « tache » cheloue mérite bien son nom comme promoteur de l’effacement du peuple de France au profit des allogènes. Que Jupiter le foudroie! A l’occasion nous lui demandons d’effacer son air de faux cul.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)