L’affaire Lagarde ou la justice contre la loi

L’affaire Lagarde ou la justice contre la loi

François Lagarde a été élu conseiller municipal sur la liste du maire UMP d’Orléans. Jusqu’ici rien que de très banal.

Il est plus original que l’intéressé ait reçu la délégation « de la lutte contre l’immigration clandestine ». On pourrait, en effet, penser que cette lutte, étant une prérogative régalienne, une telle délégation dans un conseil municipal n’a aucun sens.

Le préfet du Loiret a d’ailleurs déposé un recours gracieux auprès de la mairie pour vérifier la légalité de cette délégation et le fait qu’elle n’empiète pas sur les prérogatives de l’État.

Cependant, le maire d’Orléans a par avance répondu aux critiques en faisant observer que l’État ne fait plus appliquer la loi – ce qui est le moins que l’on puisse dire en matière migratoire, puisque l’immigration clandestine donne droit à des allocations (dont la fameuse AME) et même souvent à une régularisation, puis une naturalisation.

La délégation ainsi créée visait donc, en particulier, à éviter les mariages ou les certificats d’hébergement de complaisance.

On peut difficilement reprocher au maire d’Orléans d’essayer de pallier les carences d’un État décidément aussi impotent qu’envahissant. Ce qui est re­grettable n’est pas sa position, mais la carence de l’État.

Mais le plus extravagant dans cette affaire n’est pas qu’un simple conseiller municipal soit amené à assumer des responsabilités régaliennes. C’est que la défense de la loi française par ce conseiller municipal risque d’avoir des conséquences sur sa carrière.

Il faut dire que François Lagarde est magistrat et qu’il traite, au tribunal administratif de Lyon, des dossiers de contentieux sur les étrangers.

On comprend naturellement qu’il ne puisse pas traiter impartialement en magistrat les dossiers dont il a à connaître politiquement. Mais Orléans est assez loin de Lyon pour éviter cette difficulté.

Non, ce qui pose un problème à ses collègues, aux avocats de gauche et aux associations dites de « soutien aux immigrés » (en réalité de soutien à l’illégalité et de lutte contre la nation française), c’est que François Lagarde apparaît publiquement comme désireux de faire appliquer la loi française – qui, jusqu’à plus ample informé, condamne l’immigration clandestine.

Bien des juges, notoirement immigrationnistes, traitent des contentieux relatifs aux étrangers sans que ce viol de la loi leur pose le moindre problème. Dans l’État masochiste que nous subissons, ce qui est grave, c’est de respecter la loi !

Jean Rouxel

Partager cette publication

(5) Commentaires

  • Premiere visite Répondre

    J’utilise volontier le terme d’extremiste revolutionnaire pour les partis au pouvoir depuis 50 ans.

    01/05/2014 à 13 h 09 min
  • Dupont Répondre

    Merci ,Monsieur Lagarde ,vous améliorez beaucoup l’idée que je me faisais ,à tort , de la Magistrature Française.

    01/05/2014 à 11 h 54 min
  • Marquais Répondre

    On lit, on met un 10 à M. Rouxel ….et quoi faire de plus ?
    Les esclaves, eux , pouvaient au moins secouer leurs chaînes pour empêcher leurs maîtres de dormir …..mais nos chaînes sont plus efficaces car elles sont invisibles !

    01/05/2014 à 8 h 28 min
  • jayjay.nc Répondre

    Pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, le ministre de l’intérieur procédait, annuellement, en moyenne, à la régularisation de 30 000 sans papiers.
    A l’époque il ne rencontrait pas d’opposition.
    Si l’UMP, aujourd’hui dans l’opposition veut lutter contre l’immigration clandestine, on ne s’en plaindra pas, mais qu’adviendra-t-il si elle revient au pouvoir?
    Je crois donc que c’est dans l’opposition que l’UMP sert le mieux la cause de la France. Elle en a encore pour au moins trois ans. De toutes façon je ne revoterai pas pour ce parti qui a largement contribué au déclin que nous connaissons

    01/05/2014 à 7 h 39 min
    • philiberte Répondre

      à Jayjay.nc:
      l’UMP et e PS, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. d’ailleurs, le seul parti possible aux prochaines élections vous le dit, il l’appelle l’UMPS! quant à la naturalisation des 30 000 par an… qu’est-ce en fonction du nombre d’entrées faramineux qu’on nous cache?

      05/05/2014 à 8 h 28 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: